A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche d'un admin méchant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Fiche d'un admin méchant...   Mar 22 Jan - 0:55

I. Identité


Nom : Saders
Prénom : Zackarias

Age : 847 ans et très bien conservé merci !
Race : Vampire
Métier :Bras droit du Grand Manitou, alias Arcorius Sanders !
Couverture chez les humains : Barman... Très pratique pour trouver une saine nourriture !



II. Qui êtes vous réellement ?


~¤~ Physique ~¤~

Après m’être contemplé durant 847 ans dans les yeux de mes victimes (Ceci étant une 'image', il est bien sûr é-vi-dent que les Vampires n'ont pas de reflets dans quoique ce soit !), inutile de dire que je pourrais faire mon auto portrait les yeux fermés ! J’ai longtemps hais mes cheveux blonds et mes traits enfantins... Mon air juvénile et mon corps élancé faisaient de moi le parfait ’petit ange’ ! J’aurais nettement préféré un physique plus robuste, une mâchoire plus carrée... Mais ainsi va la vie... J’ai une tête de jeune premier et les femmes ne peuvent s’empêcher de me reluquer comme si elles avaient affaire à un vulgaire gigolo ! Cette fausse image de moi joue désormais en ma faveur... Je suis l’archétype du mec sympa ! Les autres hommes ne peuvent me voir comme un rivale puisque je n’inspire que sympathie et sérénité... Pourtant, je suis grand, mais mon corps s’est aminci à l’extrême depuis mon ‘nouveau’ régime alimentaire ! J’ai donc une ossature fine et déliée et mon agilité est exacerbé par mon statut de vampire.

Il n’y a que lorsque je m’apprête à mordre que mes canines s’allongent, la plupart du temps, mon sourire est donc d’une blancheur étincelante même si certains regards peuvent le trouver légèrement ’carnassier’ ! Pour qui sera attentif, il pourra s’apercevoir que mes prunelles ne sont pas d’un profond bleu foncé mais d’un intense améthyste... Mais personne n’a encore jamais pu les admirer de si près et en ressortir indemne ! Mes pupilles étirés en amande deviennent beaucoup plus claires lorsque l’appel du dîner se fait ressentir... En dehors de cela, je suis tout ce qu’il y a de plus normal ! Enfin presque... Ok, je ne peux prendre aucun bain de soleil et ma peau très pâle peut surprendre en plein coeur de l’été ! Mais et alors ? Je me contrefous de la mode et j’adore le côté décalé de mon teint blafard alors que d’autres se retrouvent rouge écrevisse sous les abondants UV qu’ils s’infligent !

Dire que j’aime le noir est un doux euphémisme... Cela flatte à la perfection mon teint ! Nan sans blague, vous m’avez pris pour une gonzesse ou quoi ? Bref... Je ne m’habille que de noir et je hais les couleurs vives... Mes rétines sont trop sensibles ! Pour le reste, je puis vous assurer que pour qui croisera mon regard, nul doute que vous ne m’oublierez pas facilement !


~¤~ Histoire ~¤~


Je suis né en l’an 1160 près de Poitiers, en France. Fils naturel d’un propriétaire terrien qui refusa de me reconnaître en vue de son épouse acariâtre et d’une simple fille de ferme, je fus très vite orphelin et livré à moi-même dans cette France moyenâgeuse et dangereuse. Illettré et affamé, j’appris à être indépendant très tôt... J’avais à peine six ans lorsque je dérobai pour la première fois, me contentant jusque là de vivre de l‘aumône des passants et des bons soins de quelques villageois bienveillants... La bourse d’un gentilhomme passa très près de ma main et je ne pus me contenir davantage... Bien évidemment, l’homme cria au voleur et je fus très vite rattrapé et fouetté pour tant d’audace... Ce fut là que je fis la première rencontre déterminante pour mon avenir... Il s’appelait Julius de Granssac... Père supérieur d’une abbaye, perdue dans les montagnes cathare, en visite chez l’un de ses amis... Il me prit très vite en pitié et m’ouvrit avec indulgence les portes de son domaine. Devant mes yeux émerveillé de petit garçon, il se chargea de m’instruire et une nouvelle vie débuta pour moi... Je ne me rappelle pas avoir jamais été croyant, mais chez les moines, j’appris très vite à faire semblant... Ma vivacité d’esprit et ma soif d’apprendre firent de moi un érudit en grec, en latin et en hébreux... Je grandis vite et bien, et ce qui devait arriver arriva... Je devins Novice... Qu’aurais-je pu faire d’autre à l’époque ? J’étais tellement habitué à ce que l’on s’occupe de moi depuis ces huit dernières années, que je ne pensais même pas à dire que je ne souhaitais pas entrer dans les Ordres !

Je passais les deux années suivantes à parfaire mon éducation dans le but de succéder à mon bienfaiteur, mais les guerres incessantes des hommes détruisirent en une matinée ma vie paisible... N’étant pas pourvu de fortification et ouvert aux pèlerins de tous horizons, l’abbaye ne résista guère longtemps à l’assaut des barbares voisins... L’appât d’un trésor, l’annexion d’une nouvelle terre, un simple passe-temps... Je ne sus jamais pourquoi ils mirent à feu et à sang un endroit si tranquille... J’étais le seul survivant et mon père de substitution périt dans mes bras... Que faire ? J’étais à nouveau seul... Je me sentis encore plus vulnérable que lors du décès de ma mère. Je ne connaissais personne et je m’étais plus retrouvé en contact avec des gens normaux depuis dix ans... La chance me sourit à nouveau quelques jours plus tard... En passant dans un village, j’appris qu’un petit bourgeois cherchait un précepteur à sa fille d’une dizaine d’années... En vue de mes habits de Novice et presque certain d’avoir affaire à un jeune homme pieu, il m’accepta chez lui... Comme il se trompait sur mon compte... Cependant, jamais je ne démentis... Certainement pas après avoir vu pour la première Chantelle... Mon élève se révéla être la plus douce des fillettes et je pris plaisir à lui enseigner mon savoir... Espiègle et malicieuse, elle comblait son manque d’intelligence par une grâce innée, et je devins son plus fervent confident. Je venais de fêter mon seizième anniversaire...

Quatre autres années passèrent et la présence de Chantelle apaisa chaque jour mon chagrin d’avoir perdu mon précieux mentor. Mon élève s’était transformé en très jolie jeune fille et pour la première fois, je ressentis mes premiers émois amoureux. Comme j’avais été naïf de penser que rien ne changerait ! C’était sans compter le père de ma belle... Pour s’octroyer une plus large clientèle et se faire davantage connaître dans la région, il promit la main de sa fille à un homme du double de mon âge... Cette nuit-là, je recueillis les larmes de désespoir de mon aimée et ce fut avec passion que je lui avouais les sentiments qui m’habitaient... Elle n’en pleura que plus fort, m’avouant ainsi la réciprocité de mon amour... Mais jamais son père ne lui donnerait son accord pour une telle union... Il entendait bien recevoir les bénéfices de l’éducation raffinée que sa fille unique avait reçu... Seule la fuite me parut salutaire... Elle fut d’accord et cette magnifique nuit resta à jamais gravée en moi... Nos premiers baisers malhabiles, nos premières caresses maladroites, ma toute première intimité avec une femme... J’étais euphorique ! Mais j’aurai dû me méfier et être plus discret... Le père eut vent de cette mésalliance et sa fille, souillée, fut châtiée avec barbarie et moi renvoyé après avoir été frappé par plusieurs domestiques et par le père outragé... La voir ! Il me fallait la voir... Je la délivrerais très vite de son emprisonnement forcé... Vite, il me fallait un plan ! Impossible ! La fureur du père me poursuivit jusqu’aux portes du village, je ne pouvais y revenir sans attirer l’attention...

J’errais, sans but précis, que devenait-elle ? L’avait-il envoyé dans un couvent ? L’avait-il marié tout de même hâtivement au vieillard ? Je n’en savais rien, et ce fut cette incertitude qui me détruisit le plus. Je refusais de m’alimenter correctement... A quoi bon manger, je n’avais de toutes les façons pas un sou sur moi... Les bois furent mon refuge durant ses premières semaines passées en solitaire... Je n’aspirais qu’à trouver dans mon esprit, l’éclair de génie qui m’amènerait une idée pour mes retrouvailles avec Chantelle... Dieu entendit-il mes appels ? Non, il était visiblement trop occupé cette nuit-là... Par contre, le Malin m’entendit et m’envoya l’un de ses démons... Rapide et agile, je sentis à peine des mains s’emparer de ma chevelure... L’instant suivant, on mordait mon cou et les horribles bruits de sucions m’apprirent que quelque chose se délectait de mon sang... Quelque chose ? Non, c’était une personne, je sentais ses doigts me maintenir avec force au sol, le souffle chaud sur mon cou... Allais-je mourir sans la revoir ? Était-ce un si grand pêché que d’avoir unit mon corps et mon âme à celle de Chantelle ? Sans nul doute... Mais pouvais-je expirer sans supplier une dernière fois ? Non, je refusais, je tenais bien trop à ma misérable existence... L'envoyé du Diable m’entendit et écouta mes doléances, retenant mon dernier souffle de vie à ses lèvres ensanglantées... Fut-il touché par mon récit ? Peut-être que oui, car il me proposa un pacte qui m'amènerait l’immortalité... Qu’avais-je affaire d’un tel présent ! Seule Chantelle et la pensée de la revoir un jour, me fit accepter l’offre immonde de l’homme brun... Avant de me faire cadeau de son don, il m’expliqua que le sang serait à présent ma seule nourriture et que jamais je ne reverrais la lumière du jour... Je deviendrais plus fort et les flèches et autres armes ne pourraient rien contre moi... A condition de ne pas me faire trancher la tête, je vivrais éternellement... Plus fort ? Mais n’était-ce pas de cela dont j’avais besoin ? J’acceptais et chassais de mon coeur toutes autres considérations... Cette nuit-là, je devins un vampire... Les souvenirs des dents du démon plantées dans ma jugulaire restent vivaces, même encore aujourd’hui... Si j’avais su ce qui m’attendais, aurais-je agis autrement ?

Les jours suivants furent horribles, j’agonisais, restais à la frontière de la vie et de la mort... Devenir vampire fut douloureux, la perte de mon humanité déchira mes entrailles durant de longues heures... J’aurais voulu mourir mais ce fut le sourire plein d’espoir de Chantelle qui motiva ma volonté. Je m’éveillais la toute première fois en créature de la nuit et constatais que ma peau d’ordinaire dorée, avait désormais un aspect blafard et que mon corps tout entier semblait différent... Mon maître m’entraîna au contrôle de mes nouvelles capacités... Extraordinaire, je pouvais briser un tronc d’arbre centenaire d’un simple coup de pied... Je tenais enfin ma solution pour délivrer mon aimée ! Je mis au point au plan rapide et la nuit suivante, je le mis à exécution... C’était fort simple : Je tuerais quiconque s’opposerait entre moi et mon amour perdu ! Le plan se passa sans accroc, et ce fut seul, que j’égorgeais un par un les domestiques et les quelques villageois qui tentèrent de me stopper dans ma folie meurtrière... Le père m’apprit plus tard, en se vidant de son sang, que sa fille était déjà mariée... Non ! J’arrivais trop tard ! Je laissais mes premiers cadavres derrière moi et filais vers la demeure de ma prochaine victime : le mari de Chantelle... L’idée qu’il est pu poser ses mains sur mon doux amour, décupla ma rage meurtrière... J’arrivais une fois de plus trop tard... Chantelle était déjà morte... sa mise en bière était prévu pour le surlendemain... Son époux, fou de rage d’avoir été trompé sur cette ‘marchandise souillée’ avait roué de coup le corps délicat et frêle de mon aimée... J’expérimentais sur lui et sur toute son hideuse famille le goût du sang... Ce ne fut pas la faim qui guida ma toute première ignominie... Ce fut le désespoir et les yeux pleins de larmes vengeresses que j’aspirais jusqu’à la dernière goutte leur carcasse repoussante...

J’enterrais moi-même le corps de ma bien aimée dans une clairière bordée de jonquilles, ses fleurs préférées et une longue période d’empathie s’empara de mon âme... J’allais de villes en villes, solitaire, taciturne, je me cachais dans les granges ou dans les caves le jour et assouvissais ma soif de sang la nuit... Je tuais au passage un nombre incalculable d’humains, responsables selon moi de mon mal être constant... J’appris la haine, le dégoût des mortels, l’extatique orgueil de décimer des familles entières... Je n’étais plus un humain, j’étais vide de toutes émotions, j’étais le mal en personne et je ne ressentais rien en prenant la vie des femmes et des enfants...

Plusieurs années passèrent mais ma route croisa à nouveau celle de mon initiateur au sang humain... J’étais partagé entre plusieurs émotions en le voyant... Émotions ? Oui ! Je ressentais enfin autre chose que cette froide indifférence qui était mienne depuis tant d’années... Passé le choc de cette rencontre fortuite, j’écoutais avec distraction ses propos amères... Une guerre se préparait, nous avions des ennemis mortels, d’autres créatures semaient la mort parmi notre race... J’entendis pour la première fois parlé des Lycans... J’appris aussi le nom de celui qui avait choisi de ne pas me tuer cette nuit-là... Il se nommait Arcorius et ce fut celui qui donna un but à ma survie pathétique des premières années de mon entrée dans les ténèbres. Je ne sentis jamais attiré par une guerre quelconque sur d’autres immortels... Je trouvais stupide de se quereller alors que la nourriture abondait et que nous n’avions rien en commun... Pourtant, je me pris au ‘jeu’ très vite et je trouvais les expéditions vengeresses de Arcorius sublimes... Il était vrai que tuer des Lycans étaient hautement plus excitants que les déchets d’humains... J’aimais déjà assassiner sans pour autant me nourrir... Ce fut dans ces instants que ma cruauté atteint son apogée et que j’oubliais complètement qui j’avais été... Envolé le jeune homme doux et timide, envolée amour de mon prochain et toutes ces foutaises de grenouille de bénitier... J’étais tout autre, et Arcorius fut ma seule lueur d’espoir dans cet état cotonneux qui était le mien... Il m’apprit la ruse, la sournoiserie, l’art de diriger des bataillons entiers de vampires... Je me sentais en vie... Je me sentais puissant... Et nous l’étions !

Ravagés par des carnages incessants, nos deux races furent décimées l’une après l’autre... Je ne m’en affligeais pas au contraire... Je puisais dans mes compagnons morts toute la rage et toute cette soif de vengeance qui m’habitait... Je ne tuais plus que les humains pour assouvir ma faim dévorante... Mes pulsions meurtrière, je les gardais pour ces horribles créatures... Nous étions beaux, ils étaient d’une laideur repoussante... Nous étions forts, ils l’étaient également... Je les haïssais... Je les enviais... Pourquoi avait-il le droit de voir la lumière du jour alors que mon monde n’était que ténèbres ?... Pourquoi reprenaient-ils une part d’humanité le jour alors que moi je devais me terrer sous terre... Je les exécrais, les traquais, les débusquais, les massacrais... Bientôt, il n’en resta que très peu... Nos rangs en furent de même... Qu’allions-nous devenir ? Arcorius était désormais le plus âgé et l’honneur d’être notre chef lui revint... Son charisme, sa puissance, son intelligence... Tout contribua à augmenter cette estime que j’avais -et que j’ai encore aujourd’hui- pour lui. Je le suivais comme son ombre... Nous voyageâmes et pour la première fois, je quittais la terre qui m’avait vu naître... Je découvris un monde insoupçonné... J’emmagasinais, telle une éponge, toutes ses nouvelles choses, toutes ses merveilles...


Dernière édition par le Sam 26 Jan - 23:28, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Fiche d'un admin méchant...   Mar 22 Jan - 3:40

A l’aube de l’an 1700, je découvris que mon intelligence pouvait être encore aiguisée... Que je pouvais devenir ce que je souhaitais... Me fondre dans la masse des mortels pour mieux boire leur liqueur exquise et vibrante... Tout n’était que perfection... Les Lycans semblaient enfin matés et nous devinrent moins discrets, plus orgueilleux, plus affamés... Je suivais le mouvement tout en m’octroyant de brèves liaisons avec de belles femmes... Je reprenais goût à la sensualité... Il était grand temps ! Me dit un jour Arcorius... Chantelle était morte depuis plusieurs siècles... Mais j’étais fidèle... En amour comme en amitié... Voilà, pourquoi j’évitais avec méfiance l’un et l’autre...

Si les Lycans disparurent de la circulation, nous nous retrouvâmes aux prises de certains humains... Ces sots se mirent en tête de nous exterminer et nous protégions du mieux que possible nos cous... Les Hunter... Quel nom ridicule ! Aucune originalité !... Cela me servit toutefois d’excuse pour me livrer à nouveau à un véritable carnage sur les humains... N’avions-nous pas gagner le droit de nous défendre ? Devions nous tendre bien gentiment nos gorge pour qu’ils les découpent ? Et puis quoi encore ! Exterminons les et prouvons à tous que nous sommes les plus forts !

Ce fut au milieu du siècle dernier que nos existences prirent un nouveau tournant... Outre le fait que ces tarés de mortels nous chassent avec des armes à feu -Et qui sont les barbares dans l’histoire là ?- Nos corps mutèrent et je pus enfin revoir le soleil... Ô bien sûr, je ne pas me faire dorer la pilule sur une plage tropicale mais l’hiver et l’automne sont propices à mes sorties diurnes... Quel sentiment de puissance... Que me reste-t-il de ma jalousie envers ces foutus Lycans ? Rien ! Je ne les crains plus... Ils n’ont rien de plus que moi à présent... Au contraire... QUI peut utiliser sa force de jour comme de nuit ? QUI voit ses sens améliorés à tous moments ? QUI reste beau et gracieux même en tuant ? MOI bien sûr et ces affreuses boules de poils puantes !

Il semblerait d’ailleurs que cette état d’accalmie de ces dernières années ne soit qu’un leurre... Ces foutues bestioles reprennent du poil de la bête -sans mauvais jeu de mots !- et recommence leur gueguerre à deux balles ! Peu m’importe, je sais comment agir... L’infiltration ! Quoi de mieux ? Je ne fut guère long à trouver ma première proie... Un dénommé Kevin... Par hasard, je le découvrais un soir de pleine lune à hurler à la mort... Le piège se refermait sur ses abominations monstrueuses... Je m’arrangeais pour me faire engager dans le bar où il était serveur puis nous sympathisions peu de temps après...

La suite ? Oh, mais cela ne fut que joie... Non content de se faire piéger par mes manières amicales et ô combien ’sincères’, il me présenta l’une de ses meilleures amies... Vision enchanteresse... Quel meilleur moyen d’entrer dans le repaire des Lycans que d’en séduire une... Cela ne fut guère compliqué de faire en sorte que la jolie Kate s’éprenne de moi... Je pouvais être lorsque je le souhaitais, l’archétype de l’homme idéal... Elle succombe depuis à mon charme et je n’ai de cesse de convoiter sa famille entière... Son frère en premier lieu... Et son idiote de mère par la même occasion...


~¤~ Caractère ~¤~

Je suis le plus grand hypocrite que la terre n’est jamais portée... Mais attention, c’est beaucoup plus difficile que l’on ne le croit ! Faire sans cesse attention à la moindre parole, au moindre sourire, au moindre geste... C’est épuisant... mais tellement amusant ! je suis tellement habitué à feindre continuellement que je ne sais même plus les traits de caractère qui m’appartiennent réellement... Suis-je doux ? Jaloux ? Autoritaire ? Pacifique ? Sensible ?... Quel importance ! Je peux être celui que vous voulez que je sois ! N’est pas un grand simulateur qui le souhaite ! Pour ce faire, j’ai du m’exercer et en apprendre le plus possible sur la nature humaine... Rien de plus facile, j’ai lu ! beaucoup ! Énormément ! Cela m’a prit un temps considérable, mais je sais maintenant m’adapter à n’importe quelle situation et ma vive curiosité pour un vaste nombre de sujet joue toujours en ma faveur.

Mais mon vice le plus grand, je le garde farouchement au plus profond de mon être ! Quel est-il ? Voyons, voyons, cette curiosité malsaine pourrait vous attirer des ennuis à trop vous approcher de moi... Je le confesse tout de même... Il m’arrive souvent de ‘péter une durite’ ! Mais attention, je ne me contente pas de claquer les portes avec violence ou d’élever la voix... Non... C’est quelque chose de plus sauvage, de plus bestiale... Car oui, je ne suis pas ‘bien sous tous rapports’, non, je ne suis pas un homme aux bonnes manières... Je peux entrer dans de violentes colères où je n’hésiterais pas à tuer juste pour le plaisir... Oui, j’aime jouer avec la nourriture... Oui, j’aime à éviscérer les humains sans prendre la peine de les vider de leur sang... Fou ? Moi ? Non, juste névrosé par moment... Mais quel délice de se dire que mes ’crises’ ne sont absolument pas contrôlables et que seul un meurtre peut me calmer... Heureux de connaître mon petit secret mes agneaux ? Vous m’en voyez ravi...

En regard de cela, mes compagnons Vampires et la majorité des gens que je côtoie, diront de moi que je suis quelqu’un de gentil et de doux... Et comme ils auraient raison avec tout le mal que je me donne !... J’aime la pondération et l’élégance, jamais une insulte ou une critique ne franchiront le rempart de mes lèvres... Je déteste toute forme de grossièreté et je fais très attention à mon apparence en toutes circonstances... Pour être aimé, admiré et respecté, il faut y mettre du sien, non ? On dit de moi que je suis également d’une galanterie à toutes épreuves... Quoi de plus naturel... Mes ancêtres sont tous français et j’ai parfait mon éducation à la cours de différents monarques de la renaissance... On me dit poète à mes heures perdues et j’aime l’art en générale... Je pourrais rester des heures dans un musée... Que de raffinement pour une seule et même personne n’est-ce pas ? Mais n’ayez crainte... Tout cela n’est encore une fois que façade et rien ne plaît davantage que de rester, seul, dans mon coin avec un verre de sang frais à la main...

En résumé, je reste un être insaisissable et je prends un malin plaisir à vous étonner lorsque vous pensez me connaître... J’aime surprendre... Je crois que mon pricipal trait de caractère est de m’amuser en toutes circonstances... Surtout aux dépend des plus faibles ! Suis-je une personne mauvaise de nature ? Bien sûr, que cela serait ennuyeux d’être gentil, altruiste et compréhensif... Je ne suis pas narcissique au point de penser que j’aime ma personne... Mais je dois avouer que si je suis encore en vie à ce jour, et bien, c’est que je suis un gros malin !


~¤~ Etes vous actif pour votre race, ou au contraire neutre ? ~¤~

C'est une blague ? Il n'y a pas plus 'actif' que moi à l'éradication totale du camp adverse ! Je ne me sens vivant que dans l'extermination des Lycans ! Cependant, cette bataille se doit d'être gagnée en finesse et avec moult sournoiseries... Nous ne voudrions pas attirer l'attention de la populace [c'est à dire la bouffe !] sur nos existence, n'est-ce pas ? J'ai toujours privilégié la patience à l'impulsivité [sauf pour la bouffe !]... J'ai le temps, je suis immortel après tout !... Mon infiltration au sein de la famille dominante des Lycans en est à son commencement mais je prévois de faire durer le 'plaisir' le plus longuement possible... J'aime jouer à être quelqu'un d'autre !

Pourquoi prendre parti ? Mais pour me prouver que je suis capable de duper n'importe qui bien sûr ! Et peut-être aussi pour garder, intacte, l'estime de Arcorius... Ais-je besoin d'une véritable raison pour haïr ? Je ne le crois pas ! Disons surtout que la 'guerre' m'excite et que de tuer sans remords est l'une de mes plus grandes spécialités !


~¤~ Relations ~¤~

Amoureuses

Après le décès de mon premier amour, je ne laissais à personne le soin de prendre cette place vacante ! Ne dit-on pas que l'on ne choisit pas de tomber amoureux ? Et bien, j'affirme que si haut et fort... Et pourtant... Est-ce un mensonge lorsque je susurre à l'oreille de Kate Enghart que je suis fou d'elle ? Puis-je feindre à ce point cet élan qui me pousse régulièrement dans ses bras ? Je ne peux pourtant pas me résoudre à l'admettre... Moi, un vampire, amoureux d'un Lycan ?... Jamais ! Elle n'est qu'une 'mission' ! Un banal tremplin à l'atteinte de mes objectifs... Tuer les siens ! Mais elle ? Pourrais-je l'assassiner froidement ?... Non... Définitivement non... De cela, j'en suis certain !

Amicales

Je ne tiens à personne en particulier mais pourtant de rares individus arrivent parfois à briser ma carapace... Arcorius Sanders fut le premier à y parvenir, depuis presque un millénaire, nous ne nous quittons guère et sa présence est celle qui m'apaise le plus. Ma reconnaissance pour lui est infinie et jamais je ne pourrais lui nuire en quoique ce soit... Le fait qu'il connaisse mes qualités autant que mes défauts en fait la personne en qui j'ai le plus confiance.

Je n'ai jamais pensé que l'amitié entre un homme et une femme était concevable, mais depuis quelques années, j'ai changé d'avis. La faim, le sadisme, la pitié ? Qu'est-ce qui me fit mordre Lily Takin ? A l'époque, avais-je envie d'une compagne immortelle à mes côtés ? Je ne saurais le dire ! Pourtant, après l'avoir entraîné dans un monde de ténèbres et de sang, je ressentis une profonde amitié pour elle. Bien qu'elle ne connaisse absolument pas ma 'face caché', je ne me force jamais pour être agréable et compréhensif avec Lily lorsque nous nous croisons.

Mes compagnons d'armes, les vampires n'ont jamais eu à se plaindre de mon comportement envers eux. J'aide quiconque m'en fait la demande et je suis toujours partant pour tuyauter mes compères sur les 'bons plans - bouffe facile' ! Je ne recherche toutefois pas leur compagnie, mais n'hésiterais pas à 'mouiller ma chemise' si l'un d'entres eux étaient en danger immédiat.

J'aime à me faire passer pour un autre, mais j'aime encore plus duper mes ennemis ! Quoi de plus facile : un sourire, une conversation intéressante, faire semblant d'être une oreille attentive... Cela fonctionna très bien avec l'un de mes collègues ! Quel délice que d'avoir croisé la route de Kevin Anters ! Et quelle ne fut pas ma surprise de constater -par le plus grand des hasards et non après une longue filature ! - qu'il était un Lycan... Je lui dois une fière chandelle à mon 'poilu préféré' ! Qui me présenta la douce Kate ? Mais lui bien sûr ! Je lui en serais éternellement reconnaissant et je jure que sa mort sera rapide lorsqu’elle sera décidée... J'en concevrais alors une profonde tristesse... Si si, je l'aime bien, j'vous l'jure !

Conflictuelles

Joshah Enghart... Ah, comme j’aime le détester celui-ci... Le frère de ma ‘bien-aimée’ ne semble pas me porter dans son coeur... Étrange n’est-ce pas ? Ne suis-je pas le beau-frère idéal ? Lui par contre est le premier sur ma liste des futurs morts... Mais, pour cela je dois encore lui sourire et m’extasier, avec virilité, sur ses nombreuses conquêtes ! Oui, il me fatigue prodigieusement ! Oui, son caractère frivole et immature n’est que le pathétique reflet de son manque d'intelligence... Mais patience mon ami... Je te promets une mort sublime !

Même si je peux me targuer d’être un gentleman accompli, je n’aime guère le manque de subtilité chez une femme ! Comme dit plus haut, j’entretiens de bonnes relations de travail avec mes compagnons... Avec tous ? Pas vraiment ! Je n’aime guère le ‘rentre-dedans’ peu discret de Helen Gunt sur ma modeste personne ! Bien sûr, si Kate n’habitait pas mes pensées pour l’instant, je pourrais très facilement succomber aux charmes de cette superbe femme... Mais... Même si tout n’est que feinte et faux-semblants... Je suis un homme fidèle... Enfin la plupart du temps !

N’oublions pas ces chers Lycans à ma liste... J’aurais plutôt parlé de haine viscérale envers eux, mais je ne savais pas trop où les ’caser’ ! Je les place donc les conflictuelles mais si je dois avouer qu’en ce moment, et ce grâce à eux, je m’amuse énormément ! Comme quoi même des futurs morts peuvent avoir un quelconque intérêt !



III. Vous derrière votre écran


Pseudo/Prénom : Appelle moi 'Maître' !
Age : Plus vieux que toi !
Comment avez vous découvert le forum ? Pfu !
Votre présence ? Pas souvent ! J'aime pas les deux autres admins !
Personnalité sur l'avatar : Chad Michael Murray
Fiche terminée ? Tu vois bien que oui... C'est QUOI c'te question !
Code du règlement ? M'en fous, j'l'ai pas lu !
Un commentaire ? Je vous merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiche d'un admin méchant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: La légende :: Présentation de votre personnage-
Sauter vers: