A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 I need to tell you [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 0:19

    ¤The words have been drained from this pencil
    Sweet words that I want to give you
    And I can't sleep
    I need to tell you
    Goodnight¤


    Je levais mon stylo tandis qu'une larme glissait le long de ma joue. Kate ne m'avait pas adresser la parole depuis 3 longues semaines. Jamais auparavant nous n'avions été sérarés si longtemps, et je dois avouer que j'errais comme une âme en peine. Jamais personne ne m'avait vu dans cet état, et même Kevin n'arrivait pas à me redonner le sourire. J'avais l'impression de ne plus exister... La vie sans Kate n'était pas une vie, c'était simplement une longue suite de souffrances qui s'accumulaient. Je me demandais si ma soeur ressentait la même chose de son côté, ou si elle avait réussit à m'oublier avec cet abruti de Zack. Je crois que c'était ça qui me faisait le plus mal, j'avais l'impression d'avoir simplement été remplacé. Comme si ma soeur adorée avait décidé brutalement de tourner la page, me laissant derrière elle pour ne pas avoir deux hommes dans sa vie... Bref, quoiqu'il en soit j'étais à cet instant préçis en train d'écrire un texte à propos de Kate, et j'étais tout simplement déprimé. Il fallait que je le sois pour refuser toute présence féminine dans mon lit. Shana avait tenté de m'approcher mais s'était fait brusquement rabrouée. Je crois que je l'ai vexée, mais je m'en contrefiche je vous l'avoue. Un coup d'oeil au réveil posé sur ma table de nuit m'indiqua qu'il était presque une heure du matin, et une nouvelle fois je n'allais pas dormir j'en était certain. Déjà que j'étais presque insomniaque, mais en ce moment je ne dormais même plus. Je crois bien qu'en trois semaines j'ai du dormir pendant 10 heures grand maximum. Je n'étais même pas fatigué, je n'avais même pas faim. Mes victimes s'étaient faites rares ces temps ci, pas plus de deux je pense. Je n'avais même pas tués de vampires... Je crois que cette révélation avait été la pire de ma vie, jamais je n'aurais du dire à Kate que j'avais tué Edward. Fichue colère...

    De dépit, je lançais mon stylo contre le mur, sur lequel il se brisa, laissant une abstraite tâche d'encre bleue. Ja la fixais pendant quelques secondes, avant de me lever rapidement tout en froissant la feuille sur laquelle j'avais écrit. Je me dirigeais toujours rapidement vers mon frigo, où je pris une énième bouteille de biere. J'avais en fait l'impression de ne me sustenter que de cette boisson humaine. Le pire c'est que je ne pouvais même pas être bourré quand tout bon humain. Enfin disons plutôt que pour l'être il faudrait que j'ai un débit vraiment impressionnant. En fait, on pouvait voir que j'avais tout de même un coup dans le nez, je tenais debout, je pouvais parler normalement, mais je me sentais extraordinairement lent. Enfin bon, de toute façon j'allais faire comme d'habitude, c'est à dire me coucher, me retourner dans mon lit pendant quelques minutes, puis allumer la télé jusqu'au brouillage avant de me lever et de partir au boulot, que j'avais récupéré par force de persuasion. Voilà ma vie depuis ce fameux 31 octobre. Nous étions désormais le 19 novembre et j'étais presque réduit à l'état de loque...

    Je finis rapidement ma bière, en attrapa une autre dans le frigo et finalement je sortis de chez moi, avec l'air pitoyable d'un ivrogne. Je marchais pendant plusieurs minutes, et sans m'en rendre compte j'étais arrivé tout près de l'appart de Kate. D'ailleurs, elle en sortait justement, et d'une impulsion me décidais à la suivre, et surtout à aller lui parler. C'était la première fois que je la voyais depuis 3 semaines, je ne pouvais pas la louper. Cependant, le problème fut que juste après sa sortie, Zack arriva. Je ne voulais pas d'une dispute en sa présence, il en serait bien trop content. C'est pour cela que je décidais de la suivre simplement. Ils marchèrent pendant quelques temps, moi derrière, ma bière toujours à la main. Je suis sûr que même si Kate se retournait elle ne me verra pas. Il faut dire que j'avais une barbe de 3 semaines, les cheveux qui poussait n'importe comment et pas coiffé. J'étais habillé avec un t-shirt couvert de tâches, et mon pantalon avait de nombreux trous. J'avais vraiment un aspect de clochard, manquait plus que la cigarette malodorante et ça aurait été emballé. Bref, au bout de quelques temps, ils se quittèrent, et après un mièvre baiser Kate se dirigea vers le centre ville. Là je la suivis, mais ne me rendis pas compte que je n'étais pas le seul... J'étais bien trop imprégné d'alcool (je crois que j'ai du cumuler une quinzaine de bouteilles depuis mon retard du travail à 20 heures...), et surtout je fixais le dos de Kate avec attention, comme si j'avais peur qu'elle ne m'échappe si je détournais la tête.

    Quelques instants plus tard, une scène horrible s'étendait sous mes yeux. J'explique, sans que je sache réellement pourquoi ni comment, nous étions arrivés en haut d'une des Sears Tower, et là c'était un cauchemard. Il y avait Kate, vers le centre du toit, moi je quittais tout juste l'escalier, et j'étais presque entre ma soeur et un... Un vampire... Il pointait une arme sur la jolie tête de ma soeur, et elle ne le voyait même pas puisqu'elle lui tournait le dos. Mon sang ne fit qu'un tour, et je m'élançais. La scène semblait se dérouler au ralenti. Je courais pour empêcher ce type de tirer, mais je n'étais pas assez rapide, et une transformation ne ferait que me ralentir. Je ne pouvais pas arriver jusqu'à lui, mais je pouvais intercepter la balle facilement. C'est pour cela que je me mis droit devant la balle, juste devant Kate. La balle atteignit mon cou et alla se ficher quelque par contre mon omoplate gauche. Un grognement de douleur sortit de ma gorge, immédiatement suivi par un hurlement, dû à l'argent liquide qui se répandait lentement... J'allais mourir, et sans avoir pu me faire pardonner de Kate... J'allais mourir, là comme un clodo, et ma soeur ne serait peut être même pas triste... J'allais mourir... Je ne sentis pas la main de Kate contre mon front brûlant, je tombais dans l'inconscience avec l'image d'un ange devant les yeux...


    HJ: L'argent ne me sera pas mortel puisque disons que ça sera une dose pas mortel, je me réveille au prochain post^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 1:31

Brother, tell me why ?
What is the reason ?
You took my heart
and my dreams…
Because of you,
I’m broken…


Recroquevillée dans mon canapé, je regardais d’un air absent un petit paquet reposant dans mes mains. Je l’avais trouvé devant ma porte le lendemain de mon anniversaire, et je savais pertinemment de qui il venait… Pourtant, je ne l’avais toujours ouvert, partagée entre la tristesse d’avoir renoncé à mon frère et la haine que j’éprouvais pour lui, je n’avais pu me résoudre. Je savais que ce qu’il y aurait à l’intérieure me ferait encore plus mal, mais malgré tout, j’avais tout de même envie de l’ouvrir. Depuis près de trois semaines, j’oscillais entre les deux. Je sentis les larmes me monter aux yeux, mais je les refoulais. J’avais suffisamment pleuré ces derniers temps. Pour Joshah, pour le mal qu’il m’avait fait. Je l’aimais tellement, et pourtant, comment lui pardonner un acte aussi horrible, et surtout égoïste ! Car il était bien égoïste de toujours vouloir se mettre entre le bonheur et moi, ayant peur que je le délaisse. Je le savais… Je le connaissais depuis si longtemps… Cependant, jamais je n’aurais pu imaginer qu’il en arriverait à de telles mesures… Tuer l’homme que j’aimais. Oh bien sûr, après près de 500 ans mes sentiments envers Edward n’étaient plus qu’un doux souvenirs, j’avais fait mon deuil bien que parfois une désagréable mélancolie s’emparait de moi en songeant à ce qu’aurait pu être notre vie, nos enfants… Mais même si le temps apaisait certaine blessure, apprendre que celui qui m’avait retiré mon bonheur n’était autre que mon jumeau… Je ne pourrais plus jamais lui faire confiance ! Qui me dit qu’il ne serait pas prêt à recommencer ?

La sonnerie de mon cellulaire me tira de mes sombres pensées. C’était Zack, il allait bientôt arriver… Heureusement qu’il était là, bien qu’il ignore mon éloignement de Joshah, il n’y avait qu’en sa compagnie que j’arrivais à oublier mes tracas… Je pris mon sac, dans lequel je déposais le paquet, sans vraiment y réfléchir… Je quittais mon appartement et sortais à la rencontre de Zack. Son sourire me réchauffa le cœur… Nous marchâmes un peu, discutant de tout et de rien, jusqu’à que le moment soit venu de nous séparer. Le pauvre était apparemment épuisé par le travail. Il proposa de me raccompagner mais je refusais poliment. Je n’avais pas envie de rentrer chez moi… J’avais plutôt envie de marcher, et mes pas me conduisirent devant la Sears Tower. Je regardais l’immeuble et décidais d’y monter, la vue qu’offrait le toit était magnifique et parfaite pour la tristesse qui m’habitait. Une fois arriver en haut, je pris dans mon sac le cadeau de Joshah et me décidais enfin à l’ouvrir… Mon cœur se serra en découvrant le pendentif gravé… Je le savais… Je serrais le bijou dans ma main et fermais les yeux. Il m’aimait n’est ce pas ? Peut être un peu trop, et alors ? Il m’aimait et me protégeait à sa façon, même si se n’était pas la meilleure. Peu importe ses tords, peu importe que je ne puisse lui pardonner ses actes ! Je l’aimais également, et ne pouvais vivre sans mon frère à mes côtés.

Une détonation… un cri… Je fis volte face et vis un vampire armer me faire face, et… Josh à nos pieds, gravement blessé. Je me laissais tomber à genoux alors que la vermine, sûrement heureux de son coup, prenait la fuite. Je ne cherchais pas à l’arrêter ou à le rattraper, mon frère était plus important. Je posais une main sur son front brûlant en sentant les larmes couler avec abondance sur mes joues. Je passais une main sous sa nuque et serrais mon frère inconscient contre moi, tout en ne cessant de murmurer son nom et de le supplier de ne pas mourir…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 2:19

    La douleur, c'est la douleur qui me ramena brusquement à la réalité. Inconsciement, Kate, ma douce Kate avait passé la main dans ma nuque, malheureusement c'était là où mes terminaisons étaient les plus douloureuses à cause du point d'impact extrêmement proche. Mes yeux s'ouvrirent brusquement tandis que des larmes s'écrasaient sur mon visage méconnaissable par la barbe le couvrant. J'avais ouvert les yeux, mais je ne voyais strictement rien, tandis que la douleur descendait en direction de mon coeur. L'argent liquide se propageait, et seule une transformation pourrait empêcher la propagation, je le sentais. Malheureusement, je n'avais pas la force de le faire. Encore une énorme bêtise de ma part. Je les cumulait en ce moment. J'aurais pourtant pu désarmer ce fichu vampire si je n'avais pas hésité, si je n'avais pas bu. Je n'étais pas vraiment le meilleur des frères. J'étais égoïste, j'étais immature, et j'étais jaloux, franchement je suis sûr que je n'ai pas que des défauts. Seulement, là, devant la mort, je n'avais que des regrets, et je ne savais pas comment faire pour que Kate m'excuse. De la mort d'Edward, de mon comportement puéril et de tant d'autres choses. Et puis je me sentais tellement pitoyable, là, étendu de tout mon long, terrassé par ma stupidité et un vampire quelconque. Je n'arrivais même pas à tenir mes yeux ouverts, je n'entendais pas les murmures de ma soeur, je me mourrais lentement... Mais soudain, la douleur se fit moins intense, et une douce chaleur se répandait dans mon corps. Ca y est, j'étais mort, je me désensibilisait. Je ne sentais plus rien, plus de douleur... Plus... Attendez une minute, mais je commençais à sentir le froid de la nuit me mordre, je commençais en entendre la voix de Kate et surtout... Surtout je distinguais son visage...

    "Ca y est, je suis mort, et dans mon paradis tu m'as pardonné..."

    Oui, pas très cohérent je dois l'avouer, et alors? J'avais frôlé la mort, d'ailleurs je ne savais même pas comment j'avais pu y échapper. Normalement, l'argent aurait du faire son chemin jusqu'à mon coeur et me tuer sur place... Mais il fallait croire que j'avais évacuer l'argent. Soudain l'évidence me frappa, l'alcool avait du dissoudre l'argent liquide. Oh, je crois que je devrais être sous emprise de l'alcool plus souvent. Je tentais de me relever, mais je me recoucha rapidement. Mon cou était affreusement douloureux, franchement le type devrait apprendre à viser, ça faisait un mal de chien et en plus ça ne tuait pas. Surtout que la balle était logé sous mon os alors forcément je ne pouvais pas l'extraire par simple régénération. C'était surtout pour cela que c'était douloureux, mes chairs se refermaient, autour de la balle qui ne pouvait sortir, bloquée par l'os... Si ça continuait, je risquais quelque chose de grave je le sentais. C'est pour cela que je relevais la tête vers Kate en disant:

    "Finalement, vu le mal de mon épaule je suis certain d'être vivant, tu veux bien m'aider ma belle?"

    Qui aurait pu imaginer ma détresse précédente vu le ton que j'employait. Je crois que le fait d'avoir échapper à la mort me permettait de ne pas penser au passé. J'étais certain que Kate me pardonnerait, et j'avais du frôler la mort pour me rendre compte que mon comportement des jours précédent était puéril. Qu'avais je pu penser? Que le fait de ne pas manger ni dormir me ramènerait ma Kate? Non, rien de mieux que de flirter avec la mort pour ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 2:59

Je n’arrivais pas à arrêter les larmes de couler. J’allais le perdre ! Je ne le voulais pas, ne le supporterais pas ! ‘Reste avec moi, je t’en supplie’, voilà ce que ne cessais de lui demander d’une voix secouée par les sanglots. Ma vie n’avait plus de sens son mon frère… ma moitié. Il ne pouvait me quitter sans savoir que je l’aimais, sans que je ne puisse lui dire que même si je n’oublierais pas le mal qu’il m’avait fait, je tirerais un trait sur le passer, pour lui… Je le serrais de plus en plus fort contre moi, si j’avais pu donner ma vie en échange de la sienne, je l’aurais fait ! Cette balle m’étais destinée, pourquoi ne l’avais pas prise ?! Pourquoi s’était interposé ?! Et pourquoi diable n’avais je rien venu venir ! Si je n’avais été si imprudente, tout ceci ne serait pas arrivé ! Que pouvais je faire ? Rien, j’étais impuissante fasse à l’argent… Médecin pour les miens, oui, mais je ne faisais pas de miracle. Et alors que j’étais emprise à une profonde détresse, une voix me parvint… une douce et chaleureuse voix que je pensais ne plus jamais pouvoir entendre de ma vie. Je fus submergée de bonheur à cet instant. Il était toujours là, avec moi. J’ignorais comment, mais l’argent pas fait son effet comme d’ordinaire. Dieu soit loué ! Incrédule, je le regardais essayer de se relever, avant de le prendre de nouveau dans mes bras et de le serrer avec tendresse, j’avais eu si peur ! Et lorsqu’il retomba sur le sol, je l’accompagnais, refusant de le lâcher. Les larmes coulaient toujours, mais s’étaient de la joie, du pur bonheur de savoir mon frère toujours vivant.

Je finis pourtant par le lâcher, en entendant sa demande d’aide. Je me redressais et essuyais mes yeux humides tout en hochant la tête. Je me mis à chercher dans mon sac quelques ustensiles pas du tout prévus pour ce genre de genre… Mais il fallait extraire cette balle, et le seul moyen n’était autre qu’une incision. Je m’emparais de mon couteau en or blanc, mais avant toute chose, je passais une main sur la joue de Josh et embrassais avec tendresse son front. Ca allait être douloureux… Même pour nous, les Lycans… Nous ressentons tout de même la douleur… J’ouvrais plus profondément la plais qui commençait à se refermer, puis prenais une pince à épiler (vachement pratique ^^) et essayais de trouver la balle, presque à l’aveuglette… Je jetais de temps en temps un coup d’œil inquiet à mon frère. Puis enfin, je sentis la balle, elle n’était pas partie si loin, mais sa position était délicate. J’arrivais tout de même à la déloger, et à la sortir. Je déposais le tout à côté de moi puis regardais la plais se cicatriser lentement. Puis je m’inquiétais de la santé de mon frère…


« Ca va aller Josh ? »

Se fut à cet instant que j’avisais enfin de l’apparence peu soignée de mon frère… Sa barbe, ses cheveux, ses vêtements en mauvais état… Mais que lui était il arriver, lui qui prenait tellement soin de lui…

« Dans quel état tu es… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 3:33

    Je regardais d'un air légèrement apeuré les ustensiles qu'elle sortait. Euh? Elle n'allait quand même pas me retirer cette fichue balle avec ça. J'eus même un mouvement de recul, je savais que j'allais de nouveau avoir mal, et peut être même pire parce que là ça ne serait pas d'un coup, mais insidieux et désagréable. Ce fut à cet instant que les douces lèvres de Kate entrèrent en contact avec mon front qui avait retrouvé une chaleur presque normale. J'en ressentis un bien être terrible, ma soeur m'aimait toujours... Bref, après ce fugace baiser, je me mis mentalement en place pour l'opération. D'ailleurs, en prévision de la future douleur de l'opération, je defis ma ceinture d'un geste vif, et me la mis dans la bouche. Tant qu'à faire, autant éviter de me mordre la langue, m'arrangerait et puis ça m'éviterait d'hurler surtout vous ne croyez pas? Quoiqu'il en soit, Kate commença, et là, je sus ce qu'était réellement la douleur. Rien de pire que de rouvrir des plaies en pleine cicatrisation. J'avais un mal de chien, et très franchement je me demandais si Kate ne cherchait pas à ma faire mal pour se venger. Oh bien sûr ce ne fut qu'une fugace pensée puisque je savais ma soeur incapable de me faire sciement du mal, tout comme j'étais incapable de lui en faire. Enfin bref, je voulais hurler, mais préférait mordre tant et plus la ceinture, qui ne ressemblerait plus à rien après, la pauvre. L'opération ne dura guère longtemps, et pourtant j'eus l'impression que des heures passèrent avant que Kate n'enlève finalement cette fichue balle. Je tuerais ce vampire, après l'avoir torturé je m'en faisais la promesse. Il devait au moins souffrir du triple de ce que j'avais souffert ce n'était que justice, enfin ma justice. Lâchant enfin la pauvre ceinture, je poussais un soupir de soulagement intense. Au moins, je n'aurais plus mal, et mes blessures se refermaient, enfin pas toutes malheureusement. Celles du coeur ne guérissent jamais. Pourtant, lorsque Kate me demanda si ça allait, je répondis d'un ton presque rieur, mon ton habituel en somme:

    "Je pète la forme ça se voit pas? J'ai simplement été visité le lit de la seule femme que je ne possèderais jamais, mais à part ça tout va comme sur des roulettes..."

    Oui, je l'avoue mon discours est un peu débile. Et alors qui a dit que j'étais intelligent hein? Et puis il ne faut pas oublier que j'étais presque morts quelques minutes auparavant. D'ailleurs, en souvenir de ce brillant moment, je passais ma main sur la toute fraîche cicatrice qui partirait bien rapidement. Par contre, j'espérais que cette blessure ne serait pas douloureuse aussi longtemps que mes dernières, c'était réellement quelque chose de désagréable. Je repris la parole subitement:

    "Toujours aussi douée..."

    Ma voix baissait au fur et à mesure de la phrase, pour la bonne et simple raison que Kate avait parlé presque simultanément avec moi. Le problème était qu'elle ramenait sur le tapis un sujet douloureux, pour moi comme pour elle. Une nouvelle fois, je voulus parler, et par là même lui répondre, seulement... Ma phrase mourut dans l'oeuf. Comment pouvait expliquer mon état sans tomber dans le pathétique? J'optais donc pour l'agressivité, seule réaction potable pour préservée ma fierté dejà mis à bas par de nombreuses choses.

    "Celui dans lequel tu m'as mis..."

    Et hop, des reproches déguisés. Quoi? Elle croyait quand même pas que je regrettais d'avoir tué son "amour" comme elle le disait si bien. Je regrettais qu'elle l'eut su un point c'est tout. Je ne regrettais pas souvent, et pourtant, là les quelques mots que je venais de prononçer, j'aurais voulu ne jamais le faire. Je n'avais pas le droit de lui faire des reproches alors que j'aurais simplement su passer sous silence. Franchement, la subtilité on pouvait dire qie ce n'était pas mon genre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 16:10

Je savais déjà la raison de l’état de mon frère, pourtant je n’avais pu m’empêcher de faire cette remarque à voix haute. J’étais pleine de remords de songer que j’étais la cause de son laisser aller… Que par ma faute, il souffrait. M’excuser ? Peut être pas, mais l’enlacer pour lui faire comprendre que tout ceci était à présent dernière moi, oui. Mais il fallu qu’il ouvre la bouche, et qu’il gâche notre semblant de réconciliation. Comment osait il me faire des reproches ? N’était-il pas mal placé pour cela ?! Ce qu’il avait vécu n’était rien, absolument rien comparé à ce qu’il m’avait fait endurer ! Si seulement il me montrer qu’il regrettait ses actes, ou au moins, ce qu’il m’avait fait, cela serait plus facile, ma douleur et ma colère s’en auraient été retrouvé apaisé… Mais non ! Pour lui, tout semblait normal, sauf que je lui en veuille ! Mais qu’avait il dans la tête bon sang ?! Furieuse, je me relevais brusquement et ne cherchais pas à contrôler ma colère, ni mes mots.

« Tu te moques de moi, c’est ça ?! J’ai souffert mille fois plus que toi par ta faute ! Et tu n’es même pas celui qui m’a sorti de mon enfer ! J’aurais du me laisser mourir comme prévu au lieu de surmonter tout ça pour ne pas te laisser seul dans ce monde ! »

Espèce de crétin ! Comment pouvait il être si insensible à ce qu’il m’avait fait ?! Jusqu’à présent, j’avais toujours supporté sa jalousie maladive, mais maintenant, je n’en avais plus la force… A cause lui, j’avais été incapable de m’attacher sentimentalement ou de m’impliquer sérieusement dans une relation amoureuse pendant près de 500 ans ! Pendant que lui, s’amusait de fille en fille, de lit en lit.


« Qu’est ce qui te dérange dans le fait que j’épouse Zack ?! Je suis sûr que si j’avais choisi Kevin, tu aurais réagi de la même manière… Mais tu sais quoi ? Je ne t’appartiens pas ! Rentre toi ça dans le crâne ! »

Je pris le collier que j’avais dans ma poche et lui lançais.

« Je ne le porterais pas tant que tu n’en seras pas digne ! Et tu sais quoi ? Laisse toi dépérir si ça te chante, j’en ai rien à foutre ! Ca ne m’a pas ramené Edward, ça ne me ramènera pas non plus vers toi ! »

J’était dure, mauvaise… Je le savais, et pourtant il devait comprendre que si il souhaitait que les choses redeviennent comme avant, il devrait faire des effots…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Jeu 21 Fév - 17:13

    Je le savais, je savais qu'elle allait être furieuse, et je crois que c'est pour ça que je regrettais tellement mes paroles. Pourquoi donc n'avais je pas tenu ma langue cette fois encore? J'étais franchement un imbécile en matière de relations humains vous ne pensez pas? Enfin de toute façon même si c'est le cas, ce qui est fait est fait, rien de ce que je piurrais faire maintenant ne pourra changé ça. Maintenant, la seule chose que je pouvais faire c'est limiter les dégâts. C'est pour ça que j'ouvris la bouche pour lui faire des excuses mais je n'en eut pas le temps malheureusement, Kate éclata avant. Cet éclat, je le ressentis jusqu'au plus profond de moi. Je détestais ses reproches, et surtout parce qu'ils étaient justifiés. Elle avait souffert, mais le pire c'est que je n'avais su lui remonter le moral. Ce n'était pas réellement de ma faute puisque Kate ne réagissait pas à mes tentatives pour la faire sortir de son malaise. Qu'est ce que j'avais pu souffrir de la voir ainsi, mais je ne parvenais pas à regretter de l'avoir tuer. Je savais qu'elle redeviendrait comme avant, et surtout j'étais convaincu d'avoir agit pour le mieux, et même aujourd'hui je l'étais toujours. Elle ne comprenait pas que je cherchais simplement à la protéger, et elle ne le comprendrait jamais j'en étais sûr. En fait, je pense que ce qui me fit le plus mal fut la seconde partie de sa phrase. Serait elle vraiment capable de me laisser seul? Je ne pouvais le concevoir, pourtant une partie de moi le pensait. Je savais bien que sans Kate je ne pourrais vivre, et je savais que c'était réciproque, ou plutôt je l'espérais. Depuis 3 semaines je n'étais plus sûr de rien en ce qui concernait Kate, et cela m'embêtais fortement je dois vous l'avouer. Je décidais finalement de répondre à Kate, quitte à ce que l'on se parle plus, autant que tout soit sur la table...

    "Pourquoi je me moquerais? C'est bien toi qui m'as mis dans cet état, que ça te plaise ou non. Tu sais pourquoi je ne t'ai pas dis que j'avais tué Edward? Mais simplement parce que je savais que tu ne comprendrais pas mon geste, d'ailleurs tu ne le comprends toujours pas. Crois tu vraiment que c'est par simple égoïsme de ma part? Il y en a peut être une part, mais saches que j'ai toujours cherché à te protéger. Que crois tu que ton cher amour aurait fait lorsqu'il aurait découvert ta condition? Tu pensais qu'il l'accepterait, je savais qu'il ne le ferait pas... Je t'ai au moins empêché de souffrir de la bêtise humaine..."

    C'était la première fois que j'expliquais de façon aussi claire les raisons de mon acte. Pour la première fois depuis 700 ans, j'avais estimé que Kate avait le droit à cette explication. Maintenant qu'elle savait mon acte, il fallait qu'elle connaisse aussi les raisons qui m'avaient poussé à le faire. C'est alors que Kate reprit la parole. Ses questions me faisaient réfléchir, en effet, je ne savais pas réellement ce qui me dérangeait dans le fait qu'elle épouse Zack. Certes je ne l'aimais pas, mais elle semblait heureuse avec lui. Là, en effet ce qui me dérangeait chez lui c'était qu'il allait m'enlever ma petite soeur, et surtout que cette dernière allait me revenir encore plus triste qu'avant, lorsqu'il serait mort. Parce que je savais que Kate n'imposerait pas à son aimé une transformation en Lyca, elle était trop gentille pour cela. Je n'aurais moi pas hésité une seule seconde si j'étais tombé amoureux, mais bon... C'est alors qu'elle parla de Kevin... Si ça avait été lui est ce que j'aurais accepté l'union? Certainement mieux puisqu'au moins elle n'aurait pas souffert de sa mort... Encore une fois, ce fut la fin de sa phrase qui me fit du mal, et me força à répondre ceci:

    " Zack est un humain Kate, tu vas souffrir de sa mort, et tu vas souffrir lorsqu'il découvrira ce que tu es. Les humains ne sont pas ouverts d'esprit tu le sais... Si ça avait été Kévin, j'aurais au moins eut cette excuse en moins, lui a l'avantage de l'immortalité par rapport à Zack..."

    Je n'avais pas pu répondre comme je l'avais désirer de prim'abord. En fait, je ne savais que répondre. J'avais envie que Kate m'appartiennent, je ne supportais pas qu'elle puisse être heureuse sans moi. C'était là la principale raison de ma haine pour Zack, de mon impossibilité à admettre Kevin comme mon futur beau frère, de mon incapabilité à admettre quelqu'un dans le lit de Kate. Oui j'étais égoïste et alors? C'est avec une énergie nouvelle que je continuais ma phrase:

    "Non tu ne m'appartiens pas, mais je ne supporte pas que tu puisses être heureuse sans moi. Comment peux tu simplement imaginé que tu pourrais vivre heureuse, alors que je ne serais plus auprès de toi comme avant... Pourquoi crois tu que je ne me suis pas attaché, je ne voulais pas que tu puisses souffrir de ça... Tu me traites d'égoïste, soit si tu le veux, mais une chose, retiens bien ce que je viens de te dire..."

    C'était vrai, depuis tout petit, je savais que l'amour pour une femme détruirait ma relation avec Kate, et je savais qu'il fallait que je reste éloigner de tout sentiment autre que le plaisir. Cela durait depuis des siècles. Kate elle avait succombé à l'amour, et donc j'avais tué son petit ami, par jalousie et par protection. La différence de comportement entre Kate et moi venait de là. Je me refusais tout sentiment, tandis que Kate y succombait. Cela faisait de moi un frère jaloux, alors que Kate n'aurait pas à s'en faire pour cela, jamais... J'étais dans mes pensées lorsque poids se fit sentir sur ma poitrine, glissant par la suite vers le sol. J'étais en effet assis, d'où ce mouvement... Je savais ce que c'était, aussi retins mon regard, mais finalement je levais les yeux vers Kate... Elle n'avait toujours pas compris...

    "Edward était mort, tandis que tu es vivante... La preuve est que devant ma mort tu as été des plus tristes, alors devant ma mort à petit feu comment crois tu que tu réagirais?"


    C'était petit, et alors?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Ven 22 Fév - 1:54

Me protéger ?! Cette excuse commençait sérieusement à me taper sur le système ! N’étais je pas assez grande pour me protéger moi-même ? Et qu’en bien même, n’avais je pas le droit de faire mes propres erreurs et d’en tirer les leçons ? Qu’il cesse de vouloir œuvrer pour mon bien, tout ce qu’il arrivait à faire c’était m’étouffer et me rendre malheureuse ! Ses arguments étaient bidons ! Il ne connaissait pas Edward comme je le connaissais, c’était un homme bon, qui m’aimait profondément, et je savais que lui, il ne m’aurait jamais, ô grand jamais fait de mal ! Pourquoi refusait il de croire que des êtes bons et compréhensibles pouvaient exister… Le monde n’était pas remplie de fous et de salopard !

« La bêtise humaine ? C’est plutôt la tienne qui me fait souffrir ! Qui te dis qu’Edward n’aurait pas accepté ma nature ? Qui te dis que comme Malta, il n’aurait pas comprit ? J’aurais pu faire de lui un des notre et nous aurions pu vivre ensemble pour l’éternité, mais ça nous ne le saurons jamais, puisque tu me l’as enlevé ! »

Mais merde ! Pourquoi me refusait il le bonheur ?! Jamais je ne me comporterais de la sorte envers lui. Je serais heureuse si il venait à trouver l’amour dans les bras d’une femme. Pourquoi ne le serait il pas pour moi ?! C’est alors qu’il me parla de Zack… Oui, je savais qu’il n’était pas immortel, pas la peine de me le rappeler ! J’appréhendais déjà le jour où je le perdrais… Mais peut être que cela n’arrive pas. Car contrairement à ce que disait Josh, j’étais persuadé que si j’avouais à Zack ma condition, son amour pour moi lui ferait accepter. J’étais peut être trop optimiste et confiante en ce qui concernait les sentiments de Zack… Mais si il l’acceptait comme je l’espérais, si il demandait de faire de lui un Lycan, je n’hésiterais pas autant que pour Malta. Car cette éternité qui me pesait, pouvait devenir un doux paradis si j’avais Zack à mes côtés. J’écoutais Josh parler, et admettait que sans lui, je serais complètement brisée, et pourtant, la colère me fit répondre tout autrement.

« Oui, ta mort m’attristerait… Mais si j’ai réussi à survivre à celle d’Edward, j’arriverais à surmonter ta perte ! »

Je ne pensais pas ce que je disais… Je voulais simplement lu faire du mal, qu’il souffre, comme j’avais pu souffrir. Et pourtant, je me savais cruelle… Et cette dispute me brisait le cœur, moi qui voulais tirer un trait sur le passé, voilà que je ne cessais de parler d’Edward. En fait, ma plus grande crainte était qu’il puisse recommencer, s’en prendre à Zack… Je ne le supporterais pas ! Je tenais bien trop à lui ! Bon sang, pourquoi tant de jalousie ?! Un homme ne pourrait m’éloigner de Josh, pourquoi ne le comprenait il pas ?

« Qu’est ce que tu veux à la fin ? Que je sois docile et câline ? Que nous vivions sous le même toit, partagions la même couche ? Avec les siècles, j’ai l’impression que tes sentiments envers moi sont devenus malsains… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Ven 22 Fév - 18:57

    Elle ne comprenait pas... Je savais bien qu'elle ne pourrait pas comprendre, elle est bien trop proche des humains pour voir en eux des tueurs. Ils détestent les différences, cela se voyait bien à leur racisme ou d'autres trucs comme ça, et nous étions différents. Kate persistait à croire qu'Edward aurait accepté sa lycanthropie, j'étais persuadé que ce n'était pas le cas, et je n'étais d'ailleurs pas le seul avec cette idée en tête. Notre mère avait été d’accord avec moi, et cela me confortait grandement dans mon idée. Le pire était certainement qu’elle continuait à croire en ces humains, et elle pensait qu’il pourrait l’accepter. Je savais bien qu’elle ne pourrait comprendre, et même après mon explication elle se complaisait à croire le contraire. J’aurais aimé qu’elle ouvre les yeux, mais ce n’était pas possible, en tout cas pas pour le moment, elle était bien trop amoureuse de son Zack. Malta était une exception parmi ces humains, et je ne pouvais penser qu’il y en avait encore d’autres, c’était tout bonnement rare. Quoiqu’il en soit, je ne répondis pas à Kate, ou plutôt pas tout de suite, je ne voulais pas donner l’impression de vouloir enfoncer le clou. Croyez-le ou non, j’étais à cet instant dans un état bien pire que quelques minutes plus tôt. Je me sentais de plus en plus mal face à ses reproches toujours plus nombreux. Je sentais dans ses réponses qu’elle aurait aimé que je sois moins protecteur, je m’en doutais depuis de longues années, mais je ne pouvais m’en empêcher. Le pire était je pense que j’étais persuadé d’être comme tous les autres jumeaux, j’étais persuadé que tous les hommes qui avaient une sœur jumelle agissait comme moi. De toute façon, à la vue de la situation actuelle cela me paraissait peu probable que je n’entende raison. Je ne voulais pas le moins du monde devenir moins protecteur dans un climat de guerre. Finalement, une réponse vint de ma part, d’une voix rêveuse, comme celui d’un homme qui se remémore un fait important :

    « Tu sais Kate, tu te targues de le connaître ton Edward, mais tu ne l’as pas vu devant un Lycan, moi si… Il était effrayé, et tu vas me répondre que c’était parce qu’il savait qu’il allait mourir, mais pas uniquement, sa répulsion était visible, il ne voulait pas avoir affaire à une bête comme moi. Je suis sûr qu’il aurait préféré mourir sous les dents d’un vampire vu sa tête… »

    Le pire dans ces quelques mots, c’était que c’était la vérité. Il avait été effrayé certes, mais la répulsion était bien visible. Il faut dire que depuis toujours les Lycans ont été beaucoup plus brimés que les Vampires, et pourtant on peut se demander qui est le plus sauvage entre les deux… Enfin bref, là n’est pas la question, Edward n’aurait pas accepté que sa compagne soit une Lycan, j’en étais des plus persuadé. Pendant que j’avais réfléchit, puis répondu, Kate avait une nouvelle fois parlé, et je crois que le sol se déroba sous moi, toujours assis par terre. J’avais du mal entendre ce n’était pas possible, jamais la Kate que je connaissais n’aurait dit cela. Elle n’aurait pas dit que j’étais l’équivalent du défunt Edward, je ne pouvais le concevoir. Je ne rendais même pas compte que c’était de la méchanceté pure, j’étais simplement en train de songer que je n’avais plus qu’à la satisfaire, et aller provoquer un chasseur pour mourir promptement… Je n’arrivais pas à réfléchir normalement, pis, je ne trouvais aucune réponse satisfaisante à donner. Avec ces quelques mots, Kate m’avait complètement anéantis, et ce plus efficacement que la balle d’argent qui gisait désormais au sol comme une victime… J’avais la dure impression de ne plus être personne, la seule personne qui comptait réellement à mes yeux m’avouait que ma mort ne ferait que l’attrister… De mon côté, je savais pertinemment que si ma sœur mourrait je n’aurais moi-même plus une seule raison de pire, et je savais que jamais je ne pourrais m’en remettre. En fait, peut être m’étais-je un peu trop centré sur Kate, et je me rendais compte que rien d’autre ne pouvait me retenir à la vie. Elle était la seule personne que j’aimais réellement, et c’est à cet instant que je m’en rendais compte… Je devais répondre quelque chose, pour lui montrer que ça ne m’avais pas touché, mais si mon esprit se doutait bien que c’était de la méchanceté gratuite, et pourtant mon cœur et mon âme étaient meurtris, et je ne me rendais pas compte que ses mots dépassaient sa pensée.

    Je me relevais brusquement, sans prendre garde à la douleur que cela provoquait. Malgré la cicatrisation partiellement terminée, la douleur resterait tout de même quelque temps malheureusement. Bref, j’étais désormais debout, et je commençais à m’approcher du bord dangereusement, je savais que je pourrais sauter et retomber sans mal, mais ce n’était pas là mon but. En fait, je ne fis que m’assoir au bord du vide, comme un type près à sauter mais qui n’ose pas. Oh, je n’allais pas sauter, je n’avais pas envie de laisser Kate seule, mais il n’empêche que j’appréciais le vide en dessous de moi, comme quelque chose d’absolument réconfortant. J’étais toujours sous le choc de la parole de Kate, et je ne lui avais toujours rien répondu, certainement parce que je ne savais pas quoi dire. Cela paraissait logique puisqu’elle m’avait totalement pris au dépourvu, et surtout, jamais je n’aurais pu penser que Kate dirait une chose pareille. Finalement, ma voix s’éleva de nouveau, lointaine, et triste :


    « Je vois que Zack t’as déjà conditionnée, et éloignée de moi… Jamais la Kate d’avant n’aurait dit cela, jamais… »

    Je m’interrompis, incapable de poursuivre, tandis qu’une nouvelle larme glissait le long de ma joue. Ma voix s’était brisée sous l’émotion, et je décidais tout d’un coup de partir, de rendre les armes. Je n’avais plus rien à lui dire, elle avait fait son choix, et je ne faisais pas parti de sa nouvelle vie. C’était en tout cas ce que je ressentais moi. Je ne me doutais pas que ce n’était pas le cas, bien trop triste à l’instant présent. Je me relevais de nouveau, la main posée sur mon cou, l’autre ayant effacé toute trace de la larme, et commença à marcher, m’éloignant de Kate. Ce fut lorsqu’elle parla de nouveau que je me stoppai net, avant d’éclater d’un rire aigre et jaune. C’était cela qu’elle pensait ? Que j’étais jaloux parce que je la voulais pour moi ? Elle divaguait ou quoi ? Je réfléchis rapidement pour tenter de trouver à quel moment j’aurais pu lui faire penser que mes sentiments étaient bien plus que fraternels. J’arrivais à la conclusion que mis à part ma jalousie maladive, il n’y avait absolument rien. Je me retournais d’un bloc vers ma sœur, mon ton ayant retrouvé une certaine agressivité :

    « Que vas-tu donc imaginé ? Tu es ma sœur Kate, rien de plus, rien de moins. Tu es la personne la plus importante de ma vie parce que j’en ai décidé ainsi un point c’est tout. Maintenant… »

    Encore une fois je me tus, ne sachant pas réellement quoi dire encore une fois. C’était soit l’alcool qui me faisait perdre mes mots ou alors mon émotions, mais en tout cas j’étais absolument incapable de parler convenablement. En fait je crois que c’était les deux faits cumulés… Enfin bon, je pris une grande inspiration, et repris finalement :

    « Ce que je veux ? Je crois que tu le sais, je ne veux pas que tu t’éloignes de moi… Je n’aime pas être loin de toi… Je ne veux pas que tu sois docile, en tout cas pas avec moi… Je veux que tu sois câline, comme toute sœur. Je veux que nous vivions ensemble si tu le veux, mais je sais désormais que ce n’est plus le cas. Je ne veux pas que nous partagions la même couche, ou juste pour dormir en cas de coup durs comme nous pouvions le faire dans le passé… »

    J’avais tout déballé comme ça, et finalement, je repris une dernière fois la parole, hurlant presque :

    « Ce n’est pas compliqué Kate, je veux que tout soit comme avant, simplement… »

    Mais jamais ça ne serait possible désormais. Elle m’avait bien fait comprendre que j’étais bien moins important que Zack et Edward, alors je me retournai de nouveau, et dis tout en commençant à partir :

    « De toute façon, je ne suis plus rien pour toi je l’ai bien compris… »

    Mon ton était âcre, et surtout absolument déprimé. J’avais l’impression de n’être plus rien tout simplement…

    HJ : Je crois que je suis un peu parti en couille, aussi bien sur la longueur que sur le RP xD M’enfin au moins t’auras de la matière à répondre^^ Si tu me dis que non jte flingue xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Sam 23 Fév - 19:57

Non, il mentait ! Edward n’aurait pas réagit de la sorte ! Ou alors, c’était normale, nous les lycans, n’étions pas des créatures magnifique sous notre forme animale… Je ne pouvais croire qu’il aurait réagis de la sorte si je lui en avais d’abord parlé. Et puis, seules les soirées de lune nous obligeaient à prendre cette forme, je n’avais qu’à m’éloigner de la maison à ces moments là… A quoi bon… Peut être que Josh avait raison… Peut être d’Edward m’aurait quitté à l’instant même où il aurait su que j’étais un Lycan… Et pourtant, l tuer n’était il pas un châtiment trop élevé ? Le fait que Josh se relève avec une certaine brusquerie me tira de mes pensées… Je le regardais prendre place sur le rebord du toit. Je su à cet instant combien j’avais pu être horrible et blessante envers lui. Josh ne se perdait à contempler le vide que lorsqu’il éprouvait un profond malaise… J’vais beau avoir un fort caractère qui me permettait d tenir tête à notre mère pendant des mois, la vérité était que j’en étais incapable avec Joshah ! Il était mon jumeaux, notre autre moitié, lui faire du mal, revenait à m’en faire également. Si son cœur était brisé, le mien l’était tout autant…

Sa voix qui s’éleva dans le silence me fit plus mal que jamais. Zack n’y était pour rien, jamais il n’avait cherché à dénigrer Josh devant moi. J’aurais voulu lui dire, mais déjà, il se relevait, près à partir, lorsqu’il se mit à rire… Je ne répondis pas à ses paroles, ni à son monologue, en réalité, je souhaitais les mêmes choses que lui… A sa dernière réplique, je sentis les larmes me monter, et sans plus attendre, je courrais dans sa direction et me blottie dans ses bras tout en sanglotant.


« Tout sera comme avant Josh ! La seule différence c’est que je ne vivrais plus seule. Mais aucun homme, peut importe à quel point je l’aime, ne pourra m’éloigner de toi… »

Je n’arrivais pas de cesser de pleurer… Mais je rajoutais…

« Mais avant Josh, dis moi que tu regrette, même si tu ne le pense pas, même si c’est un mensonge… J’en ai besoin pour pouvoir tirer un trait. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   Lun 25 Fév - 19:52

    Je n’entendis pas les pas de ma sœur dans mon dos. Pourtant, je la sentis arriver, je savais qu’elle allait me rattraper. Ce qu’elle voulait faire, je n’en savais rien, plutôt même je m’en fichais. Je pensais réellement ce que je venais de dire, je pensais réellement qu’elle estimait que Zack serait plus important que moi, ce que je ne pouvais supporter. J’étais presque sûr qu’elle allait venir pour me faire encore de nouveaux reproches. C’est pour cela que je me retournais vers elle avec air affligé, et rien ne me préparait à recevoir dans mes bras ma petite sœur. Instinctivement, je resserrais mes bras autour de son corps frêle, tandis que j’entendis ce que disait Kate. D’une certaine façon, je savais que ce qu’elle disait était réellement vrai, et pourtant… Là j’avais une partie égoïste, j’aurais dit : ‘Ca ne sera pas comme avant, s’il y a quelqu’un de plus ça ne sera pas comme avant…’, mais nous avions eus suffisamment d’émotions en cette soirée. Je savais que Kate ne l’aurait pas supporté, et moi non plus d’ailleurs, je n’aurais pas pu lui faire cette remarque à haute voix. Et pourtant, je le pensais, je savais que ça ne serait jamais comme avant, ce n’était pas possible, pas avec Zack en plus. Pourtant, je resserrais encore mon étreinte sur ma sœur, tout en lui baisant le haut de la tête. Je savais qu’elle pleurait, et je dois avouer que mes propres larmes n’étaient plus retenues. Kate pouvait se targuer d’être ma seule faiblesse, jamais aucune femme ne pourra me faire pleurer à part elle (et notre mère bien entendu mais c’était surtout des larmes de frustrations qu’elle pouvait me faire lâcher), et je dois avouer que je détestais pouvoir être faible, et que l’on puisse utiliser Kate contre moi.

    Je ne répondis rien, gardant Kate dans mes bras, mais je l’écoutais plutôt, une seconde fois. Je me sentis une nouvelle fois mal. En fait, là, tout le bien être de Kate passait par un mensonge de ma part. Je ne pouvais me résoudre à lui mentir, même pour apaiser son esprit. Je la respectais trop pour lui mentir, et tout autant pour lui faire encore un mal en lui disant que je ne regrettais pas. J’étais là face à un dilemme important, je ne voulais pas lui mentir, mais je ne voulais pas non plus lui faire du mal. Finalement, j’optais pour une solution plutôt neutre, enfin d’une certaine façon :


    « Je ne t’ai jamais menti, je ne compte pas commencer maintenant… »

    C’était tout, elle n’avait pas besoin d’entendre quoi que ce soit d’autre à ce sujet. Je le voulais révolu désormais, et elle aurait beau faire n’importe quoi, je ne dirais rien de plus. Je ne voulais pas ruiner le semblant de paix qui s’était désormais installé entre nous. Doucement, je sortis de ma poche le pendentif avec le cœur, et me défit enfin de l’étreinte de Kate. Je prononçai d’une voix douce :

    « Porte le, ou non, mais j’aimerais que tu le gardes. Même si tu ne m’estime pas digne, j’aimerais que tu le gardes, pour que jamais tu n’oublies mon amour pour toi Kate… »

    L’attrapant par la main, je me dirigeai vers l’escalier, tout en lui demandant :

    « On y va ? Je pense que j’ai besoin d’une bonne douche, et d’une bonne nuit de sommeil… »
    Je me sentais apaisé, je me sentais heureux. Kate était revenue vers moi, même si ça ne serait jamais réellement comme avant, au moins n’étions nous plus en blanc. Je détestais les disputes avec Kate, mais certaines, comme celle-ci avaient le mérite de crever les abcès…


    HJ: Clos pour moi^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I need to tell you [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I need to tell you [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Chicago :: Sears Tower-
Sauter vers: