A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 17:57

Ah! C'avait été une bonne petite soirée de chasse! Si, si! Je vous assure! June s'était invité chez deux étudiants, qui avaient un petit appartement en ville et elle avait bien mangé! Après s'être léchée les babines, la vampire s'était tout de même dit qu'elle pouvait encore sortir! Il n'était qu'une heure du matin après tout! Elle n'avait plus (vraiment) faim mais il restait des tas de lieux à Chicago qu'elle n'avait pas encore vu... Tout en marchant dans l'un des endroits les plus mal famés, paraît-il, de la ville, elle faisait le décompte de là où elle était déjà allé ou pas... Les yeux rivés vers le ciel étoilé, elle se disait : *Hum... Un parc... Mais il en reste un autre! Ah! ah! Le Bloody Night... Le Second Life... Oui, oui... Déjà tout ça!!*. Elle aimait bien voyagé la luciole. Assurément, assurément... Vêtue d'une robe rouge légère, qu'elle avait reconfectionnée après l'avoir volée sur un cadavre, elle déambulait sur le port... Mais aucune animation! Enfin! Pour l'instant... Alors elle imagina une marrelle à terre et commença à jouer. Après deux parties, elle était lassée! Les ports sont mal fréquentés normalement, non? Mais voilà qu'elle était toute seule, toute toute seule! Encore? Nooooon! Elle détestait ça! Future victime ou compagnon de massacre - bien qu'il arrive souvent qu'elle considère qu'il ne puisse faire qu'un - June voulait tout le temps être entourée. Sinon, elle entendait les minutes passées! Sur le grand espace déserté, elle se mit à faire de grandes enjambées, des pas-chassés et à tourner sur elle-même.

"Ca n'est pas gentil de laisser ta June toute seule!", dit-elle à la Lune, ou à Casey, qui, malgré son absence, avait tendance à rester dans ses pensées (*Vilain déchet!*, l'insultait-elle quand elle l'apercait dans un coin de sa tête), tandis que ses talons claquaient sur le sol et résonnaient dans tout le port. Et puis... la lune n'était pas pleine, alors pas de chasse aux papillons! June se demandait pourquoi tout de même... pourquoi l'astre restait cacher derrière des nuages sombres... Oh! Peut être qu'il voulait jouer à cache-cache! Ce qu'elle pouvait être amusante cette Lune! Alors la vampire, toute contente, se dissimula derrière de grandes caisses et était partante pour jouer! Passant de l'une à l'autre, elle faisait attention à ce que sa tête ne dépasse pas! Parce que c'est bien souvent comme cela qu'on en arrivait à perdre! Et tout le monde sait que la Lune est ingénieuse... et qu'elle arrive toujours à ses fins... Alors, qu'elle était sûre de gagner, alors qu'elle pensait avoir déjoué tout les pièges, la lumière de l'astre ne réapparut pas... Et ce, pendant de longues minutes. Qu'est-ce qu'il se passait? Elle s'avouait vaincu? Noooon! Impossible! Elle n'aimait pas perdre, ça aussi tout le monde le savait! Alors, le pire vint en tête à June...

"Je crois qu'elle me boude, la Lune...", dit-elle tristement. Elle ne comprenait pas ce qu'elle avait fait! Pourquoi elle? La vampire avait bien envie de l'empoigner pour qu'elles s'expliquent toutes les deux, face à face. Et puis... que faire d'autre pour s'amuser? Elle recommencença à déambuler, elle voulut danser... Mais non, elle était triste désormais. Elle ne trouvait plus la Lune gentille, elle ne la trouvait plus aussi câline, plus aussi amoureuse, plus aussi divine. Ca n'était qu'une femme après tout... Une femme avec ses humeurs. Une femme meurtrie qui évitait par-dessus tout de croiser l'être qui l'avait blessée, le Soleil. Pourtant, toujours fidèle, elle continue de refléter sa lumière.

June ne voulait pas s'avouer vaincue! Elle trouverait bien une autre chose pour s'amuser avec elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 18:47

Brazilian Sun

La nuit était parsemée d’étoiles malgré le fait que les nuages moutonneux et obscurs leur faisaient de l’ombre. Il faisait doux dehors et Chicago paraissait plutôt paisible en comparaison aux journées pénibles dotées de nombreuses effusions humaines. Adara aimait la nuit car durant des siècles, elle avait été exclue de la lumière du jour et s’était ainsi habituée à la pénombre. Ainsi, la jeune femme n’en avait pas assez vu ; le paysage qu’elle avait observé minutieusement avait fait naître en elle une curiosité exacerbée et elle n’avait cessé de marcher durant toute la journée pour découvrir cette nouvelle civilisation. En cette nuit attendrissante, Adara était revenue aux sources… Le port ; c’était par là qu’elle était arrivée sur le continent quelques nuits plus tôt. Elle avait d’ailleurs laissé deux cadavres à cet endroit mais ne se souciait aucunement des représailles. Elle ne connaissait pas grand-chose à ce monde et sa deuxième identité était beaucoup moins innocente que l’actuelle. Vêtue d’une simple robe noire et cette fois-ci, chaussures aux pieds, la jeune femme arriva sur le grand embarcadère et prit une grande inspiration. Ses cheveux bruns retombaient sur ses épaules et se mouvaient au gré du vent barrant son visage de quelques mèches folles et indomptables. Elle ferma les paupières puis ramena ses mains contre sa poitrine, perdue dans une réflexion évasive. C’était Adara qui était actuellement maître d’elle-même car Leyla n’aimait pas la solitude et cette petite peste trouvait toujours le moyen de prendre le contrôle quand elle rencontrait quelqu’un. Elle s’était habituée à partager son propre corps mais regrettait seulement que Leyla soit si peu commode… Tout était silencieux et la jeune femme commença à se balancer de droite à gauche, chantonnant une petite mélodie… Une mélodie que lui chantait souvent sa mère avant de la coucher. Elle ouvrit à nouveau les yeux puis se dirigea vers le quai, au bord de l’eau. La mer était plutôt calme, ce qui reflétait en fin de compte l’état d’esprit de la jeune femme en ce moment même.

« Pourquoi es-tu si méchante ? » Demanda-elle alors, brisant le silence environnant.

Elle s’adressait à Leyla. Malgré le fait qu’elle ne sente pas encore sa présence au fond d’elle, elle savait qu’elle était là, à attendre le moment. Adara secoua légèrement la tête dans un signe d’exaspération puis son attention fut attirée par quelque chose. Des bruits de pas. La jeune femme se redressa puis ses yeux sombres se posèrent sur le lieu d’où cela provenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 19:53

Faisant son petit bonhomme de chemin, June était aux aguets : partout pouvait se trouver son prochain jouet! Il fallait qu'elle fasse très attention. Elle entendit une voix féminine qui chantait. Ooooh... Que c'était joli! June se mit à danser comme si elle était accompagné d'un monsieur. Puis! Plus de chansons! A pas de loup, la vampire se rapprocha de l'endroit d'où elle l'avait entendu. Puis... Ah! A cette question, June n'aurait pas su répondre et apparemment, la personne à qui elle était posée non plus! Non mais c'est vachement dur comme question! C'est pour ça que la meilleure manière de répondre était de manger celle qui l'avait posé. C'est vrai quoi! C'était plus simple que de se lancer dans un grand discours, manichéen ou non, sur le sujet. Mais voilà que... une odeur de sang, tiens donc? C'était bien la seule odeur que June pouvait sentir à des kilomètres à la longue. Et un coeur qui bat... un coeur qui bat viiite! Elle mit sa main sur le sien, s'arrêta de marcher le temps d'une seconde, mais insatisfaite de la sensation de vide qu'elle ressentit, elle se remit à faire des pas-chassés et à avancer. Au détour d'un grand bâtiment, elle fit passer sa tête... Elle pensait bien pouvoir voir les deux personnes qui se parlaient... En un sens, elle les vit, mais sans vraiment sans rendre compte. Alors, elle avança vers la demoiselle toute seule et, une fois arrivés à sa hauteur, elle la saisit par les hanches, la fit continuer son mouvement de gauche à droite pour regarder si personne ne se cachait derrière elle. Elle la lâcha tout gentiment et fit un pas en arrière. Elle regarda alentours, les mains derrière le dos puis revint vers son hypothétique future interloctutrice.

"Ah mais... Tu es toute seule?", demanda-t-elle sur le ton d'une enfant qui vient de faire une bêtise. Elle avança vers l'eau, regardait dedans, se tira la langue dans son reflet et recula vers l'inconnue. Elle l'observa de haut en bas et en fit le tour en dansant. Une fois. Elle ne voulait pas lui faire peur, non plus! (xD) Oh! Elle était jolie sa nouvelle poupée! Elle semblait un peu ailleurs aussi... Ca se voyait à ses yeux! Parce que vous savez que derrière les yeux, il y a l'âme et que celle-ci s'exprime à-travers le regard! Alors l'apparente humaine donnait vraiment l'impression qu'elle venait d'atterir. Cela fit ressortir les instincts maternels de June. Maternels et enfantins, il en va de soi. Il n'y avait rien à changer dans le vêtement... Par contre, les chaussures... et puis la coiffure! Et un peu de maquillage! Comme elle serait encore plus jolie!! June leva la tête, les milliers de lucioles dans le ciel étaient toutes d'accord avec elle! En même temps... Il arrivait peu souvent qu'elles ne le soient pas. C'est parfois lassant d'avoir des amies toujours du même avis... Mais l'important, c'était le respect!

"Tu t'appelles comment?", continua-t-elle sur le même ton. "Moi, c'est June. Ca vient de "Junon", c'était la déesse du foyer, du mariage, mais aussi de la jeunesse, dans la mythologie romaine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 20:27

Alors qu'Adara se retournait pour voir d'où provenaient les bruits, elle eut la surprise de voir arriver une jeune fille en sautillant. Elle n'eut pas le temps de réagir que celle-ci l'attrapait par les hanches pour la décaler comme si elle cherchait quelque chose. Adara eut un geste de recul, ses yeux noirs posés sur cette inconnue avec surprise. Quel étrange personnage... Malgré la belle robe féminine qu'elle portait, elle paraissait agir comme une enfant. Adara plissa les yeux durant quelques secondes puis jeta un œil derrière elle pour deviner ce que pouvait bien chercher cette jeune femme. Lorsque celle-ci se fit entendre, c'est avec une voix enfantine et attendrissante qu'elle le fit, ce qui arracha un haussement de sourcil à la femme lycan. Manifestement, oui elle était seule, et pourtant, c'est vrai qu'elle s'adressait souvent à sa seconde identité comme si elle se trouvait face à elle. La jeune inconnue se rendit prés de l'eau et tira la langue à son reflet. Peut-être qu'Adara était folle, mais celle-ci avait l'air pas très saine d'esprit non plus. Ne sachant pas vraiment comment faire face à la situation, Adara adopta une expression pensive. La question qu'elle se posait était : que faisait une jeune femme habillée en robe de soirée dans le port à une heure pareille ? Elle lui parla à nouveau et lui confia qu'elle s'appelait June... Quel magnifique prénom... A l'entente des paroles de son interlocutrice, Adara sentit la présence de Leyla au fond d'elle qui s'éveillait. Elle porta instinctivement une main à sa tête.


" Non pas maintenant... "
Chuchota-elle dans un soupir.

Elle ferma les paupières durant quelques secondes puis reporta son regard sur la fameuse June qui la regardait avec des grands yeux d'enfant.

" Je m'appelle Adara... " Déclara-elle alors.

Elle détailla la jeune femme de la tête aux pieds puis inclina légèrement la tête, perdue dans ses pensées. Après quelques secondes de silence, elle reprit la parole.

" Que faites-vous dans ce lieu à une heure pareille ? "
La questionna-elle, bien curieuse de connaître la raison de sa présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 21:01

Adara... Ah! Même son prénom était jolie! June allait se mettre à chanter quand l'autre demoiselle lui demanda ce qu'elle faisait là. Elle resta un temps immobile, la bouche entrouverte. Un de ses doigts vint se poser sa tempe et elle prit un air pensif.

"Et bien... Tim et Max (les deux étudiants qu'elle avait tué) se sont endormis plus rapidement que prévus... Il faut dire qu'ils n'étaient pas trop en forme... Tu savais que les étudiants, ça ne mange que des pâtes? Ils en ont partout! Ab-so-lu-ment partout! Dans les tiroirs, dans les placards, dans les casseroles!", dit-elle marchant dans la direction opposée d'Adara avant de revenir vers elle. Hum... Oui, June aurait bien commencé par les cheveux d'Adara qu'elle aurait teint en roux. Un roux flamboyant! Incandescent! Puis, elle la maquillerait... Elle lui ferait un joli contour des yeux, ainsi que des lèvres rouges... Ca irait tellement bien avec une robe beige clair et en soie, ainsi qu'avec le sang sortant de sa son torax arraché...

"Mais pas un seul chat ni de poisson rouge", ajouta-t-elle, pensive. Elle regarda ensuite à nouveau la jeune femme et demanda gentiment : "Dis... Tu ne veux pas jouer avec moi?"

Pour bien faire sa demande, elle avait mis ses mains derrière son dos et se balloter en faisant des demi-cercle. Bon... S'amuser n'avait pas forcément la même signification pour toutes les petites filles et ça, June, le savait très bien! Mais elle préparait toujours la dinette pour ses invité(e)s! Y'avait pas de raison : quand on veut sympathiser, il faut que tout le monde se sente à l'aise! En tant qu'assassin et tortionnaire depuis environ trente ans, elle ne peut pas dire qu'elle fasse preuve de discrétion dans ses actes. D'ailleurs, elle commençait à être sérieusement recherchée par les Chasseurs! Ils faisaient circulés son portrait et tout... La polic, quand à elle, avait une ou deux fois mis la main sur la belle, mais les agents chargés de l'amener au comissariat avaient tous eus un malencontreux accident de voiture... et le médecin légiste avait retrouvé sur eux des morsures... Leur sang n'avait pas forcément disparus. Dans le meilleur des cas aussi, on retrouvait leur tête, ou, en tout cas, le corps en entier... June avait été très vilaine depuis que Casey l'avait laissé!

"Et... Tu ne connaitrais pas une fille aux cheveux roux?"

Là, ça aurait bien été ce genre de jeunes femmes qu'elle aurait tué. Elle avait toujours eut un certain goût pour les rousses et ça sentait parfois presque sa tête tourner en les voyant! C'était les femmes ayant ces cheveux qui attiriane tout de suite l'attention de June et c'étaient toujours elles qui souffraient le plus! Si elle avait un bébé, elle voudrait que ce soit une fille rousse! C'est sûr que sortit de ce contexte là, sa demande n'avait pas énormément de sens! Elle avait remarqué qu'Adara s'était tenue la tête et elle avait entendu ce qu'elle avait dit. Ah! Parfois, on peut avoir des tas de petites nuages dans sa tête qui ne demande qu'à sortir! Elle fit un petit saut pour se retrouver juste devant Adara et attendait sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 21:23

Avec autant de manières qu'une fille de cinq ans, June répondit à la question d'Adara sans vraiment y répondre... Une certaine ambiguïté se dégageait de ce petit bout de femme aux yeux brillants et Adara ne pouvait pas vraiment mettre le doigt sur ce qui clochait. Lorsqu'elle se mit à parler de pâtes, la jeune femme plissa les yeux, sceptique puis ses lèvres se joignirent dans une moue dubitative. Ses paroles étaient aussi incohérentes que tous ses gestes et le lycan se contenta de l'écouter jusqu'au bout sans dire mot. Ses pensées ne cessaient pas d'affluer dans son esprit et surtout, Leyla s'adressait à elle.

* Pauvre enfant... La folie semble s'être emparée d'elle... *


Adara fronça les sourcils à l'entente de cette pensée qui résonnait dans son esprit. Habituellement, les monologues des deux identités se passaient à haute-voix mais cette fois-ci, elles semblaient pouvoir communiquer par la pensée. Adara fut tirée de sa rêverie par la question de June. Jouer avec elle ? La jeune femme resta silencieuse durant quelques secondes et observait sans gêne son interlocutrice. Se moquait-elle d'elle ?

* Petite sotte... Ne vois-tu pas qu'il y a quelque chose de curieux dans son comportement. Ne lui fais pas confiance, si son esprit est aussi tordu que celui de ton frère, tu n'amélioreras pas ton cas... *

Adara chassa les pensées de Leyla puis adressa un sourire à June.


" A quoi veux-tu jouer ? "
Lui demanda-elle, rentrant dans son jeu. " J'ai connu il y a bien longtemps des filles aux cheveux roux, mais maintenant je suis seule vois-tu... "

Pourquoi pas voir où cette discussion allait l'amener ? Bien que cette June avait l'air complètement dans son monde, Adara ne connaissait pas grand monde ici, et c'était l'occasion de faire de nouvelles rencontres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 23 Fév - 23:50

On se reconnait entre fous personnes décalées. Je peux vous l'assurer. Les yeux d'Adara bougeaient étrangement de gauche à droite... Comme Casey quand il parlait avec Satan. Enfin... La jeune femme n'était pas tout à fait dupe, elle aimait l'idée que le Diable existe, mais ne croyant pas en Dieu, ça n'était pas très logique de croire au Diable... Non! Le mal était bien présent mais en chacun des êtres qui peuplaient la terre... Après tout dépendait de votre manière de voir les choses, le bien, le mal... Et il n'y a pas de doute que dans les méandres de l'esprit de June, les limites étaient troubles... Troublées. Tout ce que vous voulez... Donc, la vampire se demandait à qui Adara était en train de parler... Les yeux trahissent l'âme! On vous l'avait bien dit! Apparemment, quand la jeune femme parlait à cette autre, elle bougeait les yeux vers la droite. C'était pour marquer la dualité, le corps somatise, si vous voulez... Ah! C'était drôle ça! Même si elle ne savait pas à quel point Adara voyait des Fées, June avait vraiment envie de jouer avec elle! Toujours devant elle, observant les mouvements de ses yeux, elle se rendit compte d'une chose assez surprenante. Mais alors! Vraiment très très surprenante! Plus encore que de se réveiller enchaînée à son lit ou de boire le sang d'un alcoolique. Non seulement, June voulait faire jou-jou avec la jeune femme, mais sa présence semblait la calmer. Un peu comme la Princesse Petite Frimousse, la petite soeur de la vampire. L'ex-petite soeur de June, plus exactement. Donc... En plus de l'attendrir par ses vêtements, sa coiffure, sa voix... Adara la calmait! Ca ne veut pas dire que la Nosfe(ratu) n'était pas capable de lui trancher la tête si elle en avait l'occasion, mais disons que pour un moment plus ou moins longs (ça ne peut durer que quelques jours, comme ça peut s'éterniser sur des mois), June allait faire d'Adara sa poupée... Certains diraient "amie", d'autres "souffre-douleur"... Comme bien souvent : c'était encore une question de point de vue!

June hocha de la tête puis haussa les épaules en entendant la réponse d'Ada.


"Dis... Je peux t'appeler Ada? J'aime bien les prénoms en deux syllables. C'est comme pour June. Pour Casey... Ah oui mais non! Pas Casey! Casey n'est pas là! Qu'il reste ailleurs!"

Bon... A quoi allaient-elle jouer? Il fallait sérieusement commencer à préparer la dinette... C'est alors que... à plusieurs mètres, se gara un camion derrière de grandes caisses. Deux hommes en descendirent et commencèrent à décharger quelque chose de l'arrière. June n'en revenait pas! Il était temps que quelqu'un se joigne à la fête! Elle prit Adara par le bras et l'entraîna derrière les caisses.

"Regardes! Oh... Tu préfères lequel toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Dim 24 Fév - 17:23

- Chanson de toile -

Adara ne sembla pas remarquer que June l'observait avec intensité. Elle était bien trop occupée à repousser les pensées de Leyla qui se précisaient de plus en plus. Quelle curieuse rencontre... Adara était vraiment piquée d'un vif intérêt pour cette jeune femme et elle souhaitait en apprendre un peu plus sur cette fameuse "June" qui paraissait absorbée dans un monde aussi étrange que le sien. Etait-ce répandu à cette époque ? Quelques siècles auparavant, elle aurait été mise dans un asile pour ce genre de comportement, condamnée à subir les agressions des humains qui se pensaient supérieurs. Elle avait fini par accepter sa condition de lycan, et elle ne possédait plus vraiment les limites qu'un humain "ordinaire" s'imposait. Même si elle n'aimait pas tuer... Car il faut le dire, Adara était quelqu'un de très doux, serviable et attentionnée, elle ne pouvait pas s'en empêcher ; c'est surtout Leyla qui se révélait être une personnalité à grande pulsion destructrice. Désemparée, la jeune femme se laissait porter par cette double identité et par sa double condition. Dur dur d'être lycan et schizophrène... Leyla semblait vouloir en savoir plus sur cette inconnue. Même si elle restait toujours méfiante à l'égard des inconnus qu'abordait Adara, elle ne demandait qu'à découvrir de nouvelle chose.


* En réalité, je crois que cette petite m'intéresse... Je crois percevoir en elle une étincelle d'étrangeté redoutable. La folie nous connaît hein Adara ? Allez, je vais être aimable... Je te laisse en découdre avec elle, mais je risque de faire une apparition d'ici peu... *


Adara secoua légèrement la tête, priant intérieurement sa double personnalité de ne pas se joindre à la fête puis elle reporta son attention sur June. Elle souhaitait l'appeler Ada... Pourquoi pas. Elle parla alors d'un certain Casey. Peut-être était-ce un de ses amis.


" J'aime beaucoup Ada... "
Lui répondit-elle alors en croisant ses mains contre sa poitrine, l'air rêveuse.

A l'entente des bruits de moteur, Adara se retourna, plissant les yeux pour mieux discerner le véhicule qui s'avançait. N'ayant pas vu les jeunes femmes, deux hommes descendirent pour s'affairer à décharger la cargaison. Ada fut happée par June qui l'entraîna jusqu'au niveau des caisses. Apparemment, la jeune femme avait trouvé un jeu qui lui convenait. Adara ne put réprimer un sourire à cette pensée. Que voulait-elle bien faire ? Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas parlé à quelqu'un excepté Leyla que cela la rendait joyeuse.


" Les hommes sont si mesquins ! "
Lança-elle à son interlocutrice en ayant une pensée pour son cher frère.

Elle aurait voulu de nombreuses fois s'arracher le coeur pour arrêter d'éprouver de tels sentiments. C'était une vraie torture, mais Leyla, l'aidait à tenir le coup en fin de compte car sa détermination, son assurance et son indépendance l'équilibrait en quelque sorte. Adara posa ses yeux sombres sur l'un des deux hommes, assez robuste et au visage marqué par la fatigue malgré le fait que ses traits soient beaux. Elle tendit son index vers lui avec un sourire en coin.

" Son âme est floue... Il a du essuyer une perte douloureuse il y a peu de temps... "


Adara était comme ça... Perspicace et intuitive. La folie l'avait rendu sensible à certains détails que, auparavant, la femme ne pouvait distinguer.

" Que veux-tu que l'on fasse d'eux ? " Demanda-elle alors à June en chuchotant, comme si c'étaient deux gamines qui discutaient de leur prochain jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Lun 25 Fév - 0:30

Ada : "Les hommes sont si mesquins!"

June ne fit aucun commentaire mais elle regarda sa nouvelle (hypothique-ex?) compagne de jeu avec un large sourire. Elle était tout à fait d'accord! Ah ça oui! Les hommes sont mesquins! méchants! vilains! Et les femmes aussi, mais pas de la même manière! Ah! Ca non! Pas du tout! Chez les femmes, c'était mieux! Enfin! Ca dépendait... Continuer sur se juger serait une nouvelle démonstration du côté paradoxal de June et sans grand intérêt pour le moment! Mais elle était bien contente quand on pensait comme elle, cette vampire! Ensuite, vint quelque chose d'encore mieux! Carrément folklorique dans l'univers de la créature nocturne : Ada pouvait voir les âmes... Peut être qu'elle pouvait leur parler. C'était encore mieux pour torturer! La vampire avait également ce genre de capacités, mais pas aussi instantané. Fallait qu'elle coupe un peu de cher avant d'attraper la bonne onde, si vous voulez... A la question de la jeune femme, en apparence "jeune" en tout cas, June fronça légèrement les sourcils. N'était-ce pas évident?

"Jouer...", se contenta-t-elle de répondre avant de sortir de leur cachette et d'avancer vers les deux hommes, qui, en entendant le bruit de ses talons, se retournèrent vers elle. Elle les regardait déjà comme des proies. Elle aimait ça... Même si elle savait comment ça allait se terminer - quoiqu'il puisse y avoir des surprises -, elle aimait avoir le contrôle. Être la plus puissante face à ses victimes. Mais elle n'avait rien contre leur riposte. Comme lorsqu'un chasseur, un dénommé Hunter, ou quelque chose comme ça, l'avait pourchassé pendant un moment dans la partie Est des Etat-Unis. June chercha l'autre jeune femme du regard et, l'aperceva lui dit assez fort :

"Ada...? Tu ne viens pas...?"

Elle revint vers elle, tandis que les deux hommes se regardaient, stupéfaits de trouver deux jeunes femmes dans le port à cette heure avancée de la nuit. Deux jolies jeunes femmes, en plus et assez court vêtues. Leur imagination allait bon train. Et il n'est nul besoin de le développer... Ah? Si? Vous voulez que je développe? Et bien, chacun des deux pensait sincèrement qu'il s'agissait de prostituées. Quelques-uns traînaient parfois sur le port. Et, ce soir, ils ne diraient pas non au jeu, eux aussi. Ils ne se doutaient pas un instinct de ce que la vampire avait en tête...

"Tu as déjà tué?", demanda June à Ada d'une voix devenus simplement douce et plus tout à fait enfantine. Elle était la maman et Ada était un petit enfant. Enfin! Pour l'instant. Et la vampire comptait bien tout lui apprendre et lui montrer plein de choses qui faisaient criés. Elle ne savait toujours pas que sa compagne nocturne était une lycan. En fait, qu'elle le sache ou pas, ça ne changeaint absolument rien! June s'amusait avec tout ce qui passait! La seule chose qu'elle évitait c'était de se retrouver contre un lycan. Elle avait déjà remarqué que leur force dépassée celle des vampires quand ils étaient transformés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Lun 25 Fév - 14:33

Jouer ? Adara posa ses yeux à la fois perplexes et attendris sur June. Elle avait dit cela avec une évidence et une désinvolture plutôt rigolote. Quelle étrange rencontre… Elle ne savait toujours pas comment réagir ; elle avait été tellement seule durant ces siècles qu’elle en avait presque oublié comment réagir face à autrui. Elle fronça les sourcils, traduisant son incompréhension face à ce mot… Elle avait beaucoup joué, étant jeune, mais les adultes faisaient rarement ça. Leyla était agitée au fond d’elle. Une pensée de celle-ci la ramena à l’ordre, lui arrachant un tressaillement.

* Je sens que l’on va bien s’amuser ! Quelque chose me dit que le jeu que cette petite a en tête va être palpitant ! *

Ada passa machinalement une main dans ses cheveux, les yeux perdus dans les vagues, comme si elle se concentrait pour faire taire sa seconde identité. Ne pouvait-elle pas rester tranquille ? C’était une vraie plaie ! Il ne fallait pas qu’elle fasse de mal mais Ada se doutait bien que l’issue de cette rencontre serait tragique… Comme d’habitude. On pouvait lire une certaine tristesse dans ses yeux et ce n’est que quelques secondes après, qu’Adara reporta son regard sur June qui avançait vers les deux hommes. D’ailleurs, ceux-là avaient enfin remarqué leur présence et le sourire lubrique figé sur leur visage la rendit momentanément malade. Elle serra le poing et la mâchoire puis croisa les bras contre sa poitrine dans une position de vulnérabilité. C’est alors que la voix de June l’interpella. Elle voulait qu’elle joue avec elle mais Ada ne savait pas quel pouvait bien être ce jeu et cela l’inquiétait d’une certaine manière. La jeune femme la rejoint et lui posa une question… Une question ultime qui laissa Adara quelque peu stupéfaite alors que Leyla au fond d’elle, riait à gorge déployée… Sur ce coup là, la seconde identité de la jeune femme raison, encore une fois. En plus de ne pas être très saine d’esprit, June était une meurtrière. Elles avaient finalement plus de points en commun qu’elle le croyait. Adara sembla déconcertée et elle parut perdre pieds ; elle attrapa June par le bras, son visage reflétant une certaine inquiétude.

« June ! » Lâcha-elle tout en l’entraînant à nouveau derrière les caisses. « Je dois te parler… »

Elle se laissa glisser contre les caisses et vint s’asseoir à terre, se prenant la tête entre ses mains.

« Elle a déjà tué… » Enchaîna-elle dans un discours incohérent. « Elle ne me laisse pas le choix. Je suis prisonnière mais en même temps, elle fait partie de moi… »

Adara plongea ses yeux dans ceux de June. Pourquoi lui racontait-elle ça ? Surtout que June paraissait maîtresse de ses émotions, tout comme Leyla. Les voix masculines les héla et Adara replia ses genoux contre elle, se recroquevillant comme pour empêcher une soudaine envie de meurtre de prendre possession de son corps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Lun 25 Fév - 19:35

June se laissa tirer en arrière et s'abaissa à côté d'Ada, alors que celle-ci se recroquevilla. Elle passa tout gentiment sa main sur la surface des cheveux de la jeune femme. Mode maman *ON*

"Elle s'appelle comment...?"

Le discours de la lycanthrope aurait très certainement refroidit pas mal de monde. Avait surgit un "elle" dans le discours d'Ada. Un "elle" lié à un "moi". La vampire voulait mettre l'autre jeune femme à l'aise, mais il n'y avait pas que ça. Pour elle, tout ce que disait son amie nocturne avait du sens, le même sens que percoivent les personnes dites "équilibrées". Dans le cas de June, ce sont eux qu'elle trouvait extrêment bizarre! Comment faisaient-ils pour ne pas laisser dépasser un brin de folie? Les rationalistes, c'était le mieux dans le pire : le plus drôle, quoi! Philosophiquement parlant, la vampire considérait que la première personne avec qui on doit bien s'entendre et s'accorder, n'était pas un membre de sa famille ni un ami, mais soi-même. Et il n'y avait qu'après que l'on pouvait vraiment se sentir libre. De toutes les voix qui passaient dans sa tête, de toutes ces discussions plus ou moins symboliques qu'elle pouvait avoir avec la Lune ou un autre élément naturel, June savait parfaitement quand elle franchissait la limite de la réalité! Et puis d'abord : qui a dit qu'il était impossible de parler à des Lucioles? Et de dire que les Etoiles en sont? Non, mais dites donc! Bande de réalistes plus ou moins blafards! Vous qui avez perdus toute notion de rêverie romantique! Ne venez pas balayer dans le jardin de ma vampire! Elle y avait déjà tout aménagé comme elle le voulait! Appartenant à la Lune et à la Terre, la vampire y voyait presque des figures parentales qui s'entre-déchiraient parfois, et l'écartelaient, mais toujours pour son bien. C'était ses parents, après tout... Ses parents symboliquement parlant... Ca lui donnait presque une perspective des choses biblique! Mais passons... Là, elle voulait s'occuper d'Ada. Elle aimait bien l'idée que la jeune femme cachait une créature sanguinaire... June appelait "créature" tout ce qui, pour elle, relevaient d'un certain intérêt, mais aussi d'une sorte de questionnement sur le bien et le mal. Mais j'ai déjà dis que je passais là-dessus... Donc. Elle avait presque posé un genoux à terre à côté d'Ada et voulait bien voir cette fameuse "elle". N'étant pas schizophrène, mais ayant déjà vécu un - assez bref, il faut le dire - moment où elle se sentait dédoublée, June était toute ouïe. Elle ne savait absolument pas à quel point, son amie prostrée était atteinte et si c'était une maladie réelle ou pas. Mais, franchement, elle s'en contrefichait!

Qui avait-elle pu rencontrer, cette Adara, pour avoir si peur que son double apparaisse? Pourquoi en avait-elle peur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Jeu 28 Fév - 23:14

Adara était dans un état presque second ; ses yeux étaient posés dans le vide devant elle comme si elle pouvait voir quelque chose dont les autres n’avaient pas accès. Elle sentit la présence rassurante de son interlocutrice qui glissait ses doigts dans ses cheveux comme sa maman le faisait lorsqu’elle était jeune. Elle se sentait à la fois désemparée et vulnérable et elle s’en voulait d’être comme ça devant cette inconnue qu’elle connaissait à peine… Du moins, elle la connaissait assez pour savoir que, comme elle, elle avait un grain, et avait des envies de meurtres. Ses émotions pouvaient être bouleversées en quelques secondes à peine, et c’est exactement ce qui se passait en ce moment même…
La question de June raisonna dans son esprit, l’extirpant de ses pensées tonitruantes. Elle s’appelle comment ? Cela pouvait paraître stupide… Après tout, pourquoi une personnalité double devait avoir un prénom ? Tout cela était dans sa tête et Adara n’arrivait vraiment pas à se contenir. Elle sentait Leyla comme si elle faisait partie d’elle-même, tout en étant un individu bien distinct. Après quelques secondes de silence, la jeune femme secoua la tête de droite à gauche, passa une main sur son front fiévreux puis plongea ses yeux dans ceux de son amie nocturne.


« Leyla… Elle dit s’appeler comme cela… » Lui répondit-elle sur un ton incertain.

Les sourcils froncés dans une expression d’impuissance, Adara ferma les paupières durant quelques secondes, comme si elle communiait avec elle-même puis les ouvrit à nouveau avec un sentiment de malaise. Elle déglutit difficilement avant de reprendre la parole.

« Elle aimerait beaucoup te rencontrer d’ailleurs… » Ajouta-elle avec un petit rire nerveux. « Mais je sais que quand Leyla arrive à prendre le dessus, c’est jamais avec de bonnes intentions en tête… »

Adara afficha une moue dubitative. June Willer avait des tendances meurtrières alors qu’aurait-elle à dire à propos des pulsions de son deuxième « moi » qu’elle ne souhaitait pas laisser sortir ?

* Tu ne me fais toujours pas confiance après tout ce temps ? A ce que je sache, c’est moi qui t’ai aidé à survivre durant tous ces siècles… Tu pourrais me laisser une part de liberté quand même… *

Adara ignora cette pensée qui provenait de sa compère puis reporta à nouveau son attention sur June. Ses grands yeux noirs étaient rivés sur elle comme si elle cherchait à entrevoir la part d’elle qu’elle essayait de cacher.

« Est-ce que ça t’ait arrivé à toi aussi ? » Lui demanda-elle alors dans l’espoir d’en apprendre un peu plus sur ce petit bout de femme.

Avec tout ça, elles en avaient presque oublié les deux hommes qui déchargeaient le camion mais ils les rappelèrent vite à l’ordre en faisant leur apparition sur le côté, tendant leur cou pour voir ce qu’elles faisaient. Adara tourna vivement la tête et les fusilla du regard, sentant poindre en elle une colère considérable.


« Dites-moi mesdemoiselles, vous seriez-vous perdues ? » Demanda l’un d’eux avec un sourire lubrique.

En l’espace de quelques secondes, le regard d’Adara s’était assombri et la jeune femme se redressa avec cette fois-ci, une attitude lente mais déterminée.

« Messieurs, n’avez-vous jamais appris la politesse ? On n’interrompt jamais deux femmes en pleine palabre… Vous devriez avoir honte... » Déclara-elle d’une voix teintée de sarcasmes.

Elle tourna la tête vers June puis échangea un regard amusé avec elle. Elle savait que la jeune femme avait compris… Ce n’était plus Adara qui parlait en ce moment même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Ven 29 Fév - 4:26

Adara : "Elle aimerait te rencontrer d'ailleurs... Mais je sais que quand Leyla arrive à prendre le dessus, c'est jamais avec de bonnes intentions en tête..."

"Moi aussi je veux bien la rencontrer...", dit June, de plus en plus intéressé. En fait là, elle était même captivée! Leyla... C'était un prénom d'origine arabe lié à la nuit et... à l'ivresse. Pas forcément celle, alcoolique, hein! Plutôt l'ubris... la furie. La même déesse que vénérait June. Non pas qu'elle comptait ériger un autel pour Ada, voire Ley, mais elle se disait que la vie faisait tout de même bien les choses. Car, quand on y regarde de plus près, il s'y trouve des tonnes de signes qui vous donnent envie de suivre tel ou tel chemin, d'aller à l'encontre de telle ou telle personne... L'important étant de toujours faire en sorte de ne pas regretter ses choix, mais aussi d'être assez à l'écoute du monde pour en saisir les "signes". La rage de June commençait à monter... Calme, presque glaciale. Ada lui demanda si cela lui était déjà arrivé. Si quelqu'un avait déjà voulu prendre le contrôle de son corps. La réponse était là, quelque part en la vampire... Mais elle la refusait. Elle aurait pu être différente, et elle le savait pertinemment. Dans le 'Royaume des Si', elle avait entrevu une part de la vérité. De sa vérité. Du pourquoi le démon avait prit le dessus. Ca datait d'il y a longtemps, de son enfance. De tout plein de choses gentilles et désagréables. Et de caresses indigestes et aimantes. La vampire bougea rapidement la tête de gauche à droite : ce petit procédé réussissait toujours à faire fuir ses mauvaises pensées (bien que l'on puisse considérer que ce qui est "mauvais" soit relatif dans la tête et le coeur de la vampire...). Son regard se fit plus lointain... Elle était dès lors partie dans son univers flamboyant et glacé... Elle en revint en souriant maternellement à Ada, lorsque celle-ci lui reposant une question. Une douleur aiguë la menaça, elle mentit. Elle le fit comme elle savait si bien le faire mais toutes ses convictions profondes étaient finalement assez contradictoires, il était quasiment "faux" d'appeler cela un mensonge.

"Non. Ca ne m'est jamais arrivé!", répondit-elle avec entrain.

Elle lança un regard retors aux hommes, quand ils refirent leur apparition. Elle avait toujours envie de mordre, de faire couler le sang... Et cette Ada... elle ferait une très bonne vampire! Un petit massacre marquerait son intronisation! June se releva avec la même lenteur que l'autre jeune femme. Envie de tuer... Aveuglément... Ada devrait survivre aux massacres... Assurément. Et même si la vampire, se laissant emporter, la blessait, elle l'a transformer... et la question serait régler! Adara, Leyla et June promettaient de faire un trio ravageur... La créature regarda la lycanthrope et elles échangèrent un sourire amusé. Puis June commença à s'avancer vers celui qui était brun... Un brun avec les yeux clairs! Tout ce qu'elle aimait. Elle se colla doucement contre lui et posa son regard dans le sien. Du bout des doigts, elle caressa son torse à-travers son tee-shirt. Elle pouvait sentir son coeur battre, sa peau frémir... Mais bientôt, son toucher délicat se transforma en griffures profondes. Cela arracha un hurlement au brun et fit rire June.


"Du calme... Tu peux supporter bien plus que ça...", dit-elle d'une voix suave. Elle le regardait toujours, comme si elle ne voulait pas perdre une goutte de ce qu'elle lui faisait subir et qui se retrouvait exprimer dans le fond de ses yeux. Elle l'aggripa par le poignet quand il voulut fuir et le força à s'agenouiller. Elle se pencha vers lui et l'obligea à relever la tête :

"Tu tombes à pique... Nous voulions jouer...", lui dit-elle en parlant d'elle-même, d'Ada, de Leyla, de Madame Luciole et de la Lune qui, malgré le fait d'être encore voilée, devait sûrement surveillé le tout d'un oeil bienveillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Ven 29 Fév - 14:36

Adara avait perçu dans les yeux de June une certaine lueur dont elle connaissait la signification. Lorsqu’elle lui avait posé la question sur le fait d’avoir eu une double personnalité elle aussi, ses yeux s’étaient voilés et elle avait adopté une attitude pensive. Cela en disait long… June Willer aussi avait des choses à cacher et Adara commençait même à se demander si elle n’avait pas affaire à une créature nocturne. Un vampire ? Un lycan ? Le fait que cette jeune femme se ballade à une heure pareille dans un port sans arme ne pouvait que vouloir dire qu’elle avait un bon moyen de se défendre… Et quoi de meilleurs que des griffes acérés ou des crocs tranchants pour venir à bout de quelques présences ennuyeuses ? Leyla ne quittait pas June des yeux, l’observant approcher sa proie, avec son éternel sourire en coin figé sur ses lèvres. Elle analysait ses moindres gestes, décelant les manières qu’elle aurait pu avoir elle aussi. Le regard prédateur, June se posta face à l’un des deux hommes puis se montra sous un jour séducteur… Mais tout ça était pour mieux le torturer. Lorsqu’un cri déchirant sortit de la bouche béante de l’homme qu’elle s’occupait à griffer, Leyla se mordit la lèvre inférieure, regardant le spectacle comme si c’était une pièce intellectuelle qui se jouait sous ses yeux. June soumit en deux trois mouvements sa proie, l’abaissant au sol comme si il était dénué de toute force. L’autre homme regarda son ami avec stupéfaction puis son visage se tordit dans une grimace de colère.

« Non mais ?! Qu’est-ce que… »
Commença-il de sa voix rauque alors qu’il s’apprêtait à saisir son ami par le bras pour le dégager.

Leyla aimait agir avec patience et savourer l’instant. Ainsi, que celui-ci commence à s’agiter la contraria légèrement. Elle n’aimait pas agir avec impulsivité et préférait jouer avant, mais elle n’avait pas vraiment le choix. La jeune femme s’avança, saisit le bras de l’autre homme au vol puis porta avec puissance sa main sur sa jugulaire, le poussant contre le tas de caisses. Maintenant, June Willer allait se douter qu’elle n’était pas une simple humaine ; c’était bien dommage. Leyla aimait tellement fausser les pistes.

« Ton ami n’a nul besoin d’aide… Ne comprends-tu pas que dans ce jeu, ce n’est pas vous qui prenez les décisions ? » Susurra Leyla à l’oreille de sa proie. « Tu viens de me gâcher une partie du spectacle et cela me contrarie… »

Leyla se redressa, attrapant son interlocuteur par le col pour le mettre à son tour à terre, l’agenouillant comme s’il n’était qu’un traître à la cour. Un seul geste et elle en aurait vite fini avec lui. Les iris mordorés de la jeune femme se posèrent sur June qui continuait son petit jeu avec l’autre homme. Les lèvres de Leyla se joignirent dans une petite moue pensive alors qu’elle glissait ses doigts dans les cheveux de sa proie. Il était mort de peur même si c’était une montagne de muscles… Peut-être s’était-il rendu compte que les femmes n’étaient pas aussi fragiles qu’elles en avaient l’air. Elle adorait voir la prise de conscience dans les yeux de ses futures victimes, surtout lorsqu’elles étaient masculines. Elle saisit son menton entre ses doigts fins puis lui tourna la tête pour qu’il la regarde.

« Tu comprends maintenant… Ton erreur sera fatale mon doux moineau… » Ajouta-elle en se mordant la lèvre inférieure.

Elle leva à nouveau les yeux puis échangea un regard avec elle. Son sourire s’élargit… Finalement, elle avait fait bien de laisser Adara se balader sur le port à une heure pareille.


« Vas-y ma chérie… » Lança-elle à June. « Montre-moi comment tu t’y prends avec ce genre de jouets… »

La nuit promettait d’être très longue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Ven 7 Mar - 19:11

June tilta sur le mot "chérie". Son corps s'immobilisa et alors qu'elle tenait le bras du jeune homme au niveau du coude, elle le lui brisa en serrant vraiment très fort. Elle détestait qu'on l'appelle comme ça. Elle donna un coup de pied dans le genou de sa victime qui tomba à terre en hurlant. Son regard à elle était vite, comme fixé sur un point mais quelque part dans sa tête. Quand l'homme commença à relever la tête et haletait, elle lui donna une gifle qui le fit basculer un peu plus en arrière. Elle remarqua alors le sang qui se trouvait sur sa main et l'essuya sur sa chemise à lui. Les deux côtés, bien comme il faut, il ne fallait pas que Mme Luciole vienne faire des siennes.

"Je ne suis pas une "chérie"!", hurla-t-elle sur lui. Puis, les porta le bout de ses doigts sur ses lèvres et eut un de ses sourires aliénés qui n'augurent rien de bon. Les yeux larmoyants qui la regardaient invoqués sa pitié. Il voulait vivre... Mais tout le monde voulait vivre! Surtout quand on se trouvait devant le seuil de la Mort. Chacun cherchait à éviter la morsure du Cerbère... Pourtant, ils devraient le savoir... Une fois devant lui, il n'y a plus de chemin pour retourner en arrière. L'animal tricéphale était ici plutôt bien représenté par Adara, Leyla et June. Celle-ci ne se trouvait pas en présence de ses jouets préférés. Tant pis, elle ferait avec. Les premiers meurtres en compagnie d'une personne que l'on aime bien sont toujours un peu particulier. C'est comme la première fois dans d'autres domaines en fait : on cherche à prendre ses marques, on veut laisser de la liberté à autrui tout en prenant aussi son pied, etc. Déjà passée à autre chose, après le fameux "chérie", June trouvait Leyla tout à fait amicale. Si Adara avait des vertus apaisantes, cette autre moitié était tout ce qu'il y a de plus destructrice. Plutôt chouette non? C'était tout de même un peu bizarre... June avait tendance à repérer les autres Vampires, l'autre jeune femme ne pouvait pas être une. Hé! Mais ça n'était pas une Chasseuse non plus... Alors quoi? Juste une "sympathique" fille avec qui on trouve de quoi s'amuser. Revenons à nos moutons... La vampire saisit le menton de sa victime, pour y plonger son regard. Elle l'observa, autant les yeux, que le torse - en assez mauvais état, il faut le dire... - les jambes... Elle se dit qu'elle se serrait bien remise à jouer à cache-cache. La Lune ne voulait pas...? Soit! June et Leyla chercheraient les deux hommes cachés. Décidée, elle se pencha vers lui et colla son front contre le sien.

"On va jouer..? D'accord? (il n'eut même pas le temps de répondre qu'elle enchaîna) Vous deux, vous allez vous cacher. Et nous, on va aller vous chercher. Pas de triche! Juré! Craché" (pour information : elle ne cracha pas.)

Elle se redressa et regarda l'autre jeune homme qui était à côté de Leyla, elle fit des gestes de la main pour les faire partir. Rhaa! Mais ils ne comprenaient rien ou quoi? Les hommes... Ils craignaient!

"Allez! Ousteuh! La partie a déjà commencé! Attention! Je compte jusqu'à 10! 1... 2... 3..."

L'autre jeune homme récupéra son ami, le redressa et ils partirent aussi vite que possible... Ah bin! Il était temps! June les vit disparaître derrière un bâtiment... La partie avait commencé, certes, mais elle était déjà perdu pour eux : non seulement le sang qui avait coulé laissait une marque de leur passage sur le sol, mais, en plus le port était immense, surtout sans moyen de locomotion...

"...4... 10! A la chasse!", dit-elle en souriant à Adara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 8 Mar - 15:09

Leyla observait June lorsque celle-ci réagit au quart de tour après qu’elle l’ait appeler « chérie ». Elle haussa les sourcils dans une expression mêlant la surprise et le constat. June redoubla alors de violence envers sa proie comme si les pires insanités avaient été prononcées à son égard. Le cri déchirant de l’homme fit tressaillir Leyla. C’était tellement extatique d’être spectatrice face à toute cette violence. June ne semblait plus être la petite fille mais était devenue étonnement mature et furieuse. Leyla ne put réprimer un large sourire carnassier devant autant de véhémence. Elle saisit à nouveau le menton de sa propre proie sans ménagement, lui arrachant un cri de stupeur, puis elle le força à regarder son ami souffrir. Elle le détailla de la tête aux pieds ; il n’avait pas encore été amoché mais Leyla aimait que cela soit fait avec patience et parcimonie. Ainsi, elle attendrait de jouer un peu avant de porter la première marque sur cet humain. Lorsque June déclara qu’ils allaient jouer à un jeu, une petite étincelle malsaine éclaira le regard du lycan. Décidément, cette June lisait dans ses pensées… Avec la force dont elle faisait preuve, c’était plus qu’évident que ce n’était pas une jeune femme normale… Et puis, la manière dont elle avait léché ses doigts tâchés de sang en disait long sur sa condition. Un lycan ? Un vampire ? Que cachait ce petit bout de femme étonnement cinglé et puissant ? Peu importait, tant qu’elles avaient tous deux le même goût pour l’amusement.

« Oh oui June ! Quelle merveilleuse idée as-tu eu là ! » Répliqua-elle avec un sourire en coin.

Elle lâcha sa proie qu’elle poussa vers son compère, son regard prédateur toujours rivé vers lui. June insista pour qu’ils prennent enfin la fuite et les deux jeunes femmes les regardèrent partir. Lorsque son amie donna le signal, elles échangèrent un regard malicieux avant de se mettre en chasse.


« Ils auraient eu plus de chance en se séparant… » Lança Leyla avec une moue dubitative. « Décidément, ces hommes ne sont vraiment pas futés. »

Elles se mirent à avancer toutes deux, ne quittant pas des yeux les traces de sang qui tâchaient le sol. De toute manière, Leyla pouvait sentir l’odeur du sang du blessé même s’il se trouvait 3 km plus loin. Elle huma l’air comme si elle s’imprégnait de toute cette peur qui flottait dans l’air. C’était un vrai régal. Elles arrivèrent bientôt au niveau d’un hangar ouvert et les traces de sang se poursuivaient à travers un dédale de caisses. Le silence était pesant mais Leyla pouvait entendre les bruits de pas et les halètements des deux victimes. La jeune femme attrapa un bout de ferraille qui traînait sur l’une des caisses puis effleura la tôle du hangar dans un geste lent tout en avançant, arrachant un bruit strident à l’immense carcasse architecturale.

« Courrez tant que vous le pouvez mes lapins… » Lança-elle à haute voix.

Elle échangea un dernier regard complice et prédateur avec June avant de se dissimuler dans l’un des rangs qui séparaient les amoncellements de caisses. Ils espéraient se cacher dans ce petit labyrinthe mais ce qu’ils ignoraient été qu’au moins une de leur ennemi avait un flair incroyable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Lun 10 Mar - 2:31

June avançait littéralement à pas de loup, faisant de grandes enjambées tout en gardant ses épaules haussés. Elle pouvait sentir l'odeur du sang dans sur une distance assez courte mais les battements du coeur... Elles entendaient ceux des deux hommes ne cessaient d'accélérer. Sourire féroce de rigueur. Ses yeux étaient écarquillés, comme ceux d'un enfant le matin de Noël. Même si elle n'y pensait pas alors, il n'y aurait eut qu'une seule chose qui l'aurait désappointée : sentir - à nouveau - que son coeur à elle ne battait plus. Seul le gain de sang permettait de lui faire conserver un teint encore un peu "humain". Elle prenait des bains parfois! Elle le faisait depuis qu'elle avait lu l'histoire d'une dénommée Bathory, aussi appelée la "Comtesse rouge". Ses techniques pour garder une beauté éternelle étaient méthodiquement suivies par June! Vous voyez bien que ce n'était pas qu'une créature sanguinaire mais qu'elle était aussi tout à fait capable de se poser à côté d'un feu - composé de plusieurs personnes, encore vivantes pour la plupart... parce qu'il fallait aussi des corps morts pour faire un bon feu! Mais arrêtons nous là! Cette matière serait plutôt celle de Casey. - en train de lire, de s'instruire. C'était très important pour elle... Actuellement, elle n'avait goût que pour la chasse! D'ailleurs, Leyla employa à très juste titre le terme de "lapins". Cela évoqua tellement de choses à June, qu'elle faillit sauter en l'air. Cette Leyla était vraiment une chic fille! Sur beaucoup de points! Elle serait une grande amie! Plus le temps passé et plus la vampire en était sûre! Elle continua à avancer vers là où elle entendait battre les coeurs... Elle s'arrêta à quelques mètres, dépitée. D'une voix presque énervée, elle se retourna vers l'autre jeune femme.

"Mais! Pourquoi ils ne bougent pas? Pfff!"

Elle se tourna vers les caisses.

"Attention!! Vous allez perdre! On va vous trouver..."

Hé mais... c'était quoi ce bruit...? On aurait dit... Des pleurs... Qui pleurait? Elle se retourna vers Leyla. Ah... Non, ça n'était pas elle! Elle se toucha avec les paupières et les joues... Ca n'était pas elle non plus. Mme Luciole? Non! En pleine forme! Et du côté des deux petits lapins? Non plus, apparemment... Mais! Bon sang! C'était qui alors? Soudain, sans se retourner, postée sur le seuil du hangar, la lumière revint. Parce que la lune réapparut. C'était elle... Elle pleurait. Mais pourquoi? Que se passait-il? Elle ne voulait pas le dire à June. Elle ne lui en voulait pas. C'est ce qu'elle disait. Mais pourquoi lui en aurait-elle voulu? Ah! Les astres, ça peut être bizarre, parfois... Histoire d'éclairer le lecteur... Une petite explication. La Lune était une partie de June. Celle qui se lamentait, parfois, d'être devenue une tueuse sanguinaire. Sans coeur et carnassière. C'était un peu fou... Certes. Mais dans l'univers de June, tout cela avait du sens... Elle influençait les éléments et eux pouvaient aussi changer son humeur... sa vie. Cela lui donnait un point de vue quasiment inimaginable sur le monde par rapport aux autres. Avançant fièrement dans la partie sombre du hangar, elle s'arrêta. Ses yeux devinrent presque argentés. Il ferait une lumière qui n'avait pas lieu d'être dans cette zone. Ils traquaient. Eux aussi avaient faim de sang et de douleur. Second sourire féroce.

"Les petits lapins n'ont que faire d'un confortable et rassurant ter-rier", commença-t-elle à chantonner d'une voix grave - mais juste ^^- "et les loups les dévo-rent, les dévo-rent... tant que leurs corps frétillent enco-re."

Elle s'arrêta un instant, claquant ses mains sur ses cuisses pour marquer sa déception.

"Messieurs, vous n'êtes décourageants..."

Elle se tourna vers Leyla :

"Le sont-ils donc tous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Sam 15 Mar - 2:05

Alors que Leyla avançait toujours, faisant grincer la carcasse de ferraille qui les surplombait, elle entendit la voix de sa compagne de chasse s’élever clairement derrière elle. Elle se retourna pour lui faire face et partagea son désarroi. Décidément, elle aussi était contrariée par le fait qu’ils ne jouent pas le jeu convenablement. Même des gamins auraient pu s’en tirer mieux qu’eux… Leyla haussa les épaules comme si elle était désemparée puis afficha un sourire en coin.

« Les humains ne sont pas futés… Aucun courage, aucune combativité… C’est tout simplement déplorable. » Répondit-elle à June comme si c’était la vérité tragique et fatale.

Leyla appréciait June par rapport à son côté femme-enfant instable et délurée. Elle se sentait alors moins seule dans sa passion du jeu. Jouer seule était souvent ennuyeux… Surtout lorsqu’Adara souhaitait faire cesser tout amusement. Quelle rabat-joie celle-là…
June lança un avertissement haut et fort à leurs proies qui se faufilaient toujours dans les recoins puis son attention parut être attirée par autre chose. Mais par quoi ? Leyla n’aurait su le dire. Elle tendit l’oreille, se concentra sur ses sens aiguisés mais elle ne détecta aucune présence exceptée la leur. La femme lycan fronça les sourcils dans une expression de perplexité puis observa June durant quelques secondes. Elle avait l’air d’être en plein dialogue intérieur… Sûrement détenait-elle, elle aussi, une double personnalité enquiquineuse. A cette pensée, elle ne put réprimer un sourire. Quel heureux hasard qu’elles se trouvent toutes les deux !
Leyla se décida à se remettre en chasse. Il ne fallait pas trop laisser de répit à leurs proies ; ce serait fâcheux qu’ils meurent d’une crise cardiaque avant qu’elles n’aient joué avec eux… Tenant fermement la barre d’acier d’une main, ses doigts de l’autre vinrent effleurer la paroi métallique du hangar alors qu’elle avançait d’un pas détendu mais assuré. Après quelques minutes d’avancée, elle entendit à nouveau la voix de June mais cette fois-ci, elle se mit à chantonner. Une jolie chanson par ailleurs… Qui parlait de loups et de lapins. C’était tout à fait approprié. Leyla se mordit la lèvre inférieure et échangea un regard malsain avec sa compère.


« Oh oui, mangeons-les… » Souffla-elle d’une voix inquiétante.

Leyla trépignait d’impatience de leur mettre la main dessus. Cela tombait si bien ; elle avait faim et le fait de s’être privée durant des siècles de la chasse l’avait beaucoup attristée. Elle était rouillée et se devait de pratiquer à nouveau. Mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Lorsque June se plaignit une nouvelle fois sur leur manque de verve, Leyla se rapprocha de celle-ci pour déposer une main compatissante sur son épaule. L’étaient-ils tous ? A cette question, Leyla adopta une moue pensive.


« Oui ils le sont pour la plupart… Rares sont les hommes qui seraient prêts à relever le défi. Ils se croient tous supérieurs aux femmes et lorsqu’ils leur font face dans ce genre de situation… Ils redeviennent des petits garçons apeurés, effrayés par le noir. » Lui répondit-elle avec déception.

Elle haussa brièvement les épaules puis se remit en route.


« Mais je suis sûre que l’on peut en trouver des plus amusants ! » Lâcha-elle avec malice. « Il suffit de bien chercher… »

Elle s’approcha d’un tas de caisse puis entendit le bruit fracassant d’une chute. L’un des hommes, sous la panique, avait renversé quelque chose. C’était réellement triste de voir qu’ils n’étaient pas doués.

« Ils m’agacent sérieusement ! » Lâcha alors Leyla, à son tour contrariée. « Finissons en avec eux, veux-tu ? On pourra ensuite chercher des hommes qui en valent vraiment la peine ! »

Leyla accéléra le pas puis aperçut l’homme qui traînait le blessé avec impuissance. Ils arrivaient à lui faire tellement de peine qu’elle aurait même pensé à vite les achever. Mais heureusement, June était là, et ce serait sûrement plus amusant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Ven 21 Mar - 1:24

June acquiesça de la tête. Sa compagne nocturne avait entièrement raison! Les lâches sont comme la mauvaise herbe : on les arrache dès qu'ils apparaissent mais ils reviennent toujours! Heureusement que certains jardins étaient plus entretenus que d'autres! La vampire reprit sa marche à pas de loup. Elle se pencha au-dessus de la cachette des humains et en saisit un par l'oreille. Elle le releva et le fit passer par dessus la caisse. Il sentait une odeur de grillé... Bizarre non? Réel? Peut être pas... Ce qui est sûr c'est que cela augmentait la faim de June. Certes, elle ne mangeait plus aucun autre aliment, en-dehors du sang. Mais il semblerait qu'une partie de son esprit ne l'ait pas encore réalisé. Et... elle n'avait que cinquante... Il serait intéressant de voir ce qu'elle sera devenue dans cent ans, voire plus... Si elle est toujours vivante, d'ici là! Dans le plus gros des délires, les trois demoiselles pourraient alors être devenues les régentes de Chicago, et même de toute la partie ouest des Etats-Unis... Qui oserait imaginer ce que cela pourrait donner? Revenue de sa rêverie, la vampire baissa les tête et les yeux.

"Je n'ai jamais mangé de lapin grillé.", affirma June à on-ne-sait-qui. Haaan! Quels hommes seront dignes de Leyla, Adara et June? C'est que l'on pourrait sérieusement commencer à se demander. C'est vrai quoi... La vampire pourrait présenter Casey à Ley et Ada... Pourquoi est-ce que cela s'énonçait comme était une mauvaise idée? Déjà... la lycanthrope aurait été capable de les mettre en charpie... Ensuite, June était du genre prêteuse mais aussi jalouse hystérique. Et enfin! Elle n'aimait pas suffisamment ce monsieur pour lui présenter une jeune femme de cette qualité! Nah d'abord! Elle avait tellement tiré sur l'oreille que celle-ci lui était restée dans la main. June, tout en redescendant doucement, commença à se rendre compte qu'il s'était mit à hurler. Ca n'était pas celui qu'elle avait amochée. Elle plaça ses jambes de part et d'autres de son corps à terre. Elle le regarda en penchant sa tête sur la gauche... puis sur la droite, avant de lui asséner un coup de pied dans le ventre. Elle laissa son pied y reposer. Elle porta l'oreille à ses lèvres et en aspira tout le sang. Le plus naturellement du monde. C'était un peu l'heure de vérité. Quelque chose d'étrange émanait de son amie. Et celle-ci avait dû ressentir la même chose venant de son côté. Soit. La guerre entre les deux clans faisaient rage à Chicago. Mais ça ne voulait pas dire que tout le monde devait se taper dessus! Enfin... Pour s'amuser pas forcément pour se tuer. Elle prit appui sur le ventre du jeune homme pour faire un pas en avant. Elle revint vers l'autre.

"Méchant! Tu as des invitées!"

Elle le saisit par le col et le jeta devant Adara. Parce que oh! C'était quoi ses manières?

"Tu manges comment toi?"
, demanda-t-elle tout innocemment à l'autre jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adara Loubière

avatar

Nombre de messages : 350
Age : 30
Race : Vamcan
Age : 543
Date d'inscription : 17/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Dim 6 Avr - 17:08

June agissait avec cette sorte de folie meurtrière et innocente à la fois, la contradiction émanait de son corps entier et ce n’était que plus plaisant pour Leyla. Alors qu’elle assenait quelques coups à sa proie, elle jeta l’autre homme aux pieds du lycan en lui demandant comment elle mangeait. Les yeux de Leyla scintillèrent brièvement, comme si une cruauté soudaine venait de s’emparait d’elle. Même si la jeune femme n’avait jamais rencontré de vampire, elle était persuadée que l’individu qui se dressait devant elle en était un. Elle l’observa durant quelques secondes puis ses iris flamboyants se posèrent sur la victime qui se lamentait à terre.

« Il n’y aura pas de secret entre nous… » Chuchota Leyla avec un sourire en coin. « Sache seulement qu’il ne t’arrivera rien… »

La jeune femme ramena ses bras contre sa poitrine, fermant les paupières, ses cheveux retombant en mèches affolées sur son visage fin et agrémenté d’une expression évasive. A ce moment même, le temps aurait pu s’arrêter ; les deux victimes haletantes n’avaient plus d’importance et ils restaient immobiles comme s’ils avaient cessé d’exister ; seule June était encore en phase avec le temps qui la saisissait. La morphologie de Leyla se mit alors à changer, peu à peu… Une fourrure argentée parsemée de zones plus obscures recouvrit son corps et ses yeux arborèrent cette teinte mordorée à la fois inquiétante et fascinante. Du haut de ses 453 ans, Adara avait appris à avoir le contrôle sur sa transformation. Ainsi, Leyla pouvait à sa guise de changer en lycan et en plus de cela, rien ne lui échappait lorsqu’elle était transformée. Le seul problème – pour Adara – était que se transformer en lycan était l’équivalent de faire surgir Leya et sa folie destructrice…
Quelques secondes plus tard, le loup-garou était là, à la fois imposant mais gracieux. Ses pupilles se rivèrent sur June. Leyla espérait qu’elle ne prendrait pas peur car elle n’avait aucune intention de lui faire du mal. Tous ses sens avaient été décuplés et elle pouvait sentir les innombrables odeurs qui se dissipaient prés de 5 km à la ronde. Cela faisait à peu prés une semaine qu’elle ne s’était pas laissée happer par sa transformation et elle éprouvait un réel plaisir à pouvoir sentir à nouveau toutes ces choses impalpables. Dans un petit grognement, Leyla se jeta sur sa victime qui hurlait de peur et mordit dans son bras pour lui arracher férocement. Sa rage destructrice était concentrée sur ce pauvre humain qui savait que d’ici peu, il ne serait plus qu’un amas de chair sanguinolente.
Cela tombait si bien, Leyla avait faim et cet humain braillard était tout à fait ce qu’il lui fallait pour se repaître. Elle ne portait plus attention à la vampire qui était à ses côtés. Elle laissait éclater sa fureur, arrachant peu à peu tous les lambeaux de chair, transformant l’entrepôt en une véritable boucherie. Cela dura seulement quelques minutes. Après avoir minutieusement mâché chaque os qui se broyait sous la puissance de ses crocs aiguisés, Leyla en eut fini avec cette pauvre âme. Presque sauvage, elle jeta un regard à June, sa gueule ouverte laissant échapper un grognement. Soudain, aussi furtive qu’agile, la bête bondit vers le fond de l’entrepôt, disparaissant ainsi de la vue de la vampire.

Quelques minutes plus tard, alors qu’elle aurait pu croire qu’elle avait disparu, Leyla réapparut, dans sa forme humaine. Seul inconvénient en laissant éclater sa condition, tout vêtement était déchiré dénudant ainsi l’individu lors de sa retransformation. Elle marchait, aucunement gênée par sa nudité, ayant pour seul vêtement un lambeau de tissu qui barrait son buste. Du sang tâchait certaines parties de son corps et ses cheveux retombaient devant son visage lui conférant l’aspect d’une meurtrière primitive. Son visage était légèrement incliné vers l’avant et ses yeux étaient rivés vers sa compère.


« Tu sais à présent tout sur moi… » Murmura-elle à June.

Elle était certaine de ne pas se tromper sur June. Celle-ci devait être vampire. Si ce n’était pas le cas, alors elle partirait sûrement en courant…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Willer
's Acting In Bloody Fairy Tale(s)
avatar

Nombre de messages : 691
Age : 29
Race : Lycan
Age : 53 ans [ 20 ans ]
Métier : Hum... Le meurtre.
Armes : Tout ce qui passe à ma portée...
Date d'inscription : 20/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   Mar 15 Avr - 0:09

June posa ses mains sur ses hanches. Han han... Elle adorait les surprises! Même, et peut être surtout, si c'était une créature dangereuse qui se révélait être sa compagne de jeu. A la transformation et devant la mise à mort de l'humain, elle s'était mise à applaudir. Comme une enfant. S'il y avait eut quelqu'un d'autre, elle l'aurait sans doute pousser à faire la holà avec elle. Gé-ni-al! Elle s'en doutait sans en être sûre. Mais là... Non seulement c'était une lycan, elle était en plus très ancienne, vu qu'elle arrivait à se contrôler. June aimait les gens plus vieux qu'elle. Pourquoi? Pourquoi pas?! Elle leur associait une certaine forme de... comment dire... de sagesse de la tuerie. Les petits jeunes qui se la jouaient et mourraient facilement étaient d'un ennui mortel! Vous ne trouvez pas? Avec leurs coupes de cheveux mis n'importe comment, leurs pantalons déchirés et toutes leurs expressions à la n'importe nawak! Aucune classe et donc, aucune envie de rester avec eux. La vampire s'approcha tout doucement pendant le massacre et se pencha au-dessus du corps de l'homme. Elle vit sa dernière lueur de vie avant qu'il ne s'éteigne. C'était le meilleur moment. Cela lui procura une joie intense et faisait réapparaître un sourire carnassier sur ses lèvres... Pourtant... L'immobilité du corps et le bruit de la lycanthrope dévorant le malheureux étaient glauques, réelles. Plus aucun bruit ne se faisait entendre. Ca y est. Il était mort. Game Over. Elle continuait d'observer son visage, ses pupilles vides, sa bouche encore entrouverte. Plus aucun cri, plus aucun rire n'en sortirait. C'était ça la mort. Ce dont l'avait sauvé Casey. Sauver... Condamner... C'est du pareil au même, après tout. Et ça lui restait interdit, tant que la joueuse qui l'anime ne décide pas du contraire et comme cela ne risque pas d'arriver : June savait que ce repos ne lui était pas permit. Jamais de trêve. Par contre, elle venait de rencontrer une amie. Une tristesse pour une joie! Leyla revint bientôt sous forme humaine. Le sourire disparut sur le visage de la vampire. Elle regardait également l'autre protagoniste et laissa peu à peu ses dents apparaître, se tenant droite et fière. Puis, elle éclata de rire. Un rire enfantin, comme toujours. Elle accourut vers Leyla et la serra brièvement dans ses bras :

"Nous allons être amies! Amies pour la vie! Et je vais prendre soin de toi, tu verras! Mon amie ne peut pas porter des vêtements tout déchirés! Im-pen-sa-ble!"

Elle se gratta le front quelques instants.

"Nous allons faire du shopping! D'accord?"

L'heure était tardive, mais peu importe... June n'était pas du genre à déambuler dans les allées dans la journée surtout que le soleil avait un effet néfaste sur sa peau. Elle prit Leyla par la main et l'entraîna vers la sortie de l'entrepôt. Elle avait renoncé à présenter Casey à Leyla/Adara... L'aimait pas les Lycans. Pour des raisons assez obscures, d'ailleurs... Enfin! Tant pis pour lui!

"J'ai repéré une petite boutique en ville! Je suis sûre que tu y trouveras quelque chose à ton goût!"


[ Ou on termine sur mon post ou tu conclues, c'est comme tu veux. Pour le prochain topic, on le fera plus tard si cela ne t'embête pas ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Je crois qu'elle me boude, la Lune... » [pv Adara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Les alentours de Chicago :: Le port Chicago-
Sauter vers: