A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Visite Impromptue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Visite Impromptue   Sam 1 Mar - 14:59

La vie était belle, les oiseaux gazouillaient dans un ciel d’un bleu souvent harmonieux et moi, je déchiquetais du lycan!
Je terminais justement une patrouille de nuit durant laquelle j’avais tué deux lycans et blessé un troisième. Peut-être était-ce par jeu ou par fierté personnelle, mais je laissais toujours un lycan s’enfuir après lui avoir crié une phrase assassine du genre
« Dit aux tiens que Ryan Thomas est en ville et qu’il tuera tous les monstres de ton espèce qu’il rencontrera! »
Je n’sais pas, je trouvais que ça avait de la gueule de prévenir les lycans qu’ils n’avaient pas intérêt à se frotter à moi. Je rêvais secrètement que la seule ombre de mon nom fasse gémir de peur ces monstres à poils longs. Mégalo? Oh, juste un peu, mais il en faut bien pour faire un monde.

Je rentrais tranquillement chez moi, alors que le soleil peinait à montrer le bout de son nez. J’avais passé une nuit ordinaire, mais tellement plaisante. Maintenant, il était temps que je profite des quelques heures de sommeil dont j’étais en droit d’exiger avant de reprendre une vie normale en tant que jeune entrepreneur dynamique et exigeant.

Étant donné qu’on était lundi et qu’il n’était qu’une heure matinale, j’espérais trouver ma chère nièce paisiblement endormie. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de la soupçonner d’avoir profiter de mon absence pour sortir. Qu’est-ce qu’il était difficile d’allier mais deux vies! Si seulement cette tête de mule voulait bien rejoindre les chasseurs, j’aurais déjà moins de difficulté à veiller sur elle. Eh puis, si par inadvertance, elle tombait sous les griffes d’une créature, ce serait déjà ça de soucis en moins! … Non, je ne devais pas penser une telle chose! C’était ma nièce, quand même … mon sang. Je me devais de veiller sur elle comme s’il s’agissait de ma propre fille et même si ce n’était pas tous les jours facile, je me devais de me charger à la fois de sa sécurité et de son bien-être. Je pouvais autant prendre ça comme un défit qu’il fallait que je relève avec brio.

J’entrai le code et la porte se déverrouilla. Mon entrée fut la plus discrète et silencieuse possible. Je vérifiai si Sarah était bien dans son lit et je n’eus pas à m’en plaindre. Serait-elle devenue raisonnable? Je m’avachis sur le canapé en soupirant. Décidément, je n’avais pas choisi la vie la moins éreintante. Comme si être le chef d’une grande entreprise ne suffisait pas, il avait fallu que je m’engage auprès d’un groupe de tueurs qui me prenait mon maigre temps libre et, là dessus, j’avais la charge d’une adolescente capricieuse! J’étais sincèrement à plaindre! Non, mieux! Je crois qu’il serait bienvenu que l’on me félicite et que l’on érige un bâtiment à ma gloire et, lorsque mon heure sera venue, personne ne m’oublieras et on écrira sur ma tombe « Patron exemplaire; Chasseur émérite; Oncle bien aimé … Véritable héros! »
Quoique ce serait encore en deçà de la réalité.

Soudain, quelqu’un osa me perturber dans mes rêves de grandeur en frappant à la porte. Je ne savais pas le moins du monde de qui il pouvait s’agir mais la personne avait vraisemblablement l’intention de réveiller tout l’immeuble! Quel manque de respect.
Je me releva mollement afin d’aller ouvrir. Quelle ne fut pas ma surprise en voyant qui était mon mystérieux visiteur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Dim 2 Mar - 19:44

*Putain de bestiole ! Si je le retrouve…*

J’étais folle de rage ! Il faut dire que je venais de passer une nuit détestable et qu’en plus, je me retrouvais à pisser le sang ! Alors tout c que j’avais trouvé pour me défouler, c’était d’insulter ces chiens galeux que j’exécrais… Sans oublier de me réprimander moi-même de temps en temps… Car j’avais mon lot de responsabilité dans cette affaire… C’était pourtant une mission toute simple, une chasse comme les autres ! Une filature, puis une mise à mort, rien de plus facile ! Et pourtant, j’avais merdé… J’étais pourtant sûr de moi, mais il fallait croire que je n’avais pas été assez discrète lorsque j’avais pisté ma proie puisqu’il m’attendait bien sagement dans une ruelle derrière le bar où il avait passé sa nuit à picoler ! Se fut ma première erreur… La seconde fut d’avoir oublié que ces choses savaient manier les armes. Oui, j’avais plus souvent l’habitude de me retrouver face à leur apparence animale qu’humaine. Alors, lorsque je me suis retrouvée avec une arme pointée dans ma direction, je n’ai pas réaliser ce qu’il aller se passer, jusqu’à ce q’une douleur fulgurante me prenne au niveau de l’épaule. J’étais tombée aussitôt à genoux tout en me maudissant, c’était là une erreur de débutante ! Le lycan n’avait pas cherché à m’achever… il était parti sans demander son reste.

Le pire dans tout ça, c’était que se n’était pas la première fois que je me plantais. Depuis quelques temps déjà, je faisais quelques erreurs en chasse, bien que jusque là, sans importance. Je n’étais pas assez concentrée, voilà tout ! Et je savais au fond de moi pourquoi… A cause d’une nuit particulièrement encrée dans mon esprit. Un nuit que j’avais passé avec Ryan… Et bien que nous avions conclu de ne jamais, ô grand jamais en parler, ça me perturbait tout de même, allant jusqu’à me pourrir la vie au boulot ! L’ironie dans tout ça ? C’était que j’étais entrain de me traîner péniblement jusqu’à chez lui ! J’avais besoin de soin, je perdais beaucoup de sang, et il était le plus proche d’où je me trouvais. Inutile de dire à quel point cela me coûtait d’aller lui demander de l’aide. Je savais déjà que j’allais essuyer des remarques du genre :’tu vois que tu n’es rien sans moi’, ou ‘j’ai toujours dis que les femmes n’étaient pas faites pour le combat’, ou encore ‘qu’est ce que tu ne ferais pas pour venir me voir’. Mais je m’en cognais un peu…

Arrivée de sa porte, je cognais lourdement contre cette dernière, bien décidée à le réveiller. Ma vue commença à se troubler, et mes coups furent de moins en moins fort… jusqu’à que j’arrête complètement et que je me tienne l’épaule endolorie. Je sentais mes yeux se fermer, et je luttais pour ne pas sombrer dans l’inconscient lorsque j’entendis la porte s’ouvrir. Je regardais l’air abasourdi de Ryan pendant une seconde avant de tomber de tout mon poids dans ses bras à bout de force… Heureusement, il me rattrapa. Je relevais péniblement la tête et lui souris faiblement avant de dire :


- J’viens faire payer un café…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 8 Mar - 12:00

Aurait-il été convenable de la laisser s’effondrer devant ma porte? Je n’eus pas vraiment l’occasion d’y réfléchir. Ma surprise avait laissé place à une profonde inquiétude quand j’avais vu Clara s’écrouler dans mes bras. Était-ce de là que venait l’expression ‘tomber dans les bras de quelqu’un’? J’aurais voulu y croire, mais je doutais fortement que ce soit par amour que la belle chasseresse était venue jusqu’à chez moi. Je compris même rapidement qu’elle m’avait sûrement choisit par défaut lorsque je réalisai à quel point elle était dans un sale état.
Malgré ses blessures, Clara ne s’était pas départi de son humour. Était-ce raisonnable alors qu’elle se vidait de son sang à mesure que les secondes s’écoulaient?


« Trop aimable … »


Aussi étrange que cela me paraisse, aucune moquerie ni aucune bravade amicale ne me vint à l’esprit. Tout ce que je voyais c’était une collègue dans un pitoyable état. Je m’étais toujours dit que c’était à moi qu’aurait dû revenir la place de leader des chasseurs, c’était l’occasion de le prouver une fois de plus.
Pourtant, lorsque je soutins Clara pour la mener jusqu’au salon, il me vint une toute autre raison de m’occuper d’elle. Je la réprimai cependant, bien décidé à n’agir une fois de plus que dans mes intérêts.
J’installai la jeune femme sur le canapé, et je me penchai sur sa blessure.


« Laisse moi jeter un coup d’œil »

Je n’avais jamais été un expert dans ce domaine, mais la formation que j’avais suivi lorsque j’étais rentré au service des Hunter m’avait préparé à ce genre de cas. De toute évidence, Clara s’était retrouvée face à une arme à feu et la balle semblait avoir pénétrée profondément dans sa chair.

« Mais qu’est-ce qui t’es arrivé? Combien étaient-ils? … T’es sensée être une pro j’te signale!! »

J’avais explosé. Clara était expérimentée, jamais elle n’aurait dû se faire avoir! Et puis on ne sort pas d’un combat avec une balle dans l’épaule; généralement, soit on s’en sort indemne soit on ne s’en sort pas. Je soupçonnais ma collègue d’avoir tout simplement commis une erreur. Mais pourquoi lui en voulais-je à ce point d’avoir été blessée? Sans doute était-ce mon esprit de chef qui était furieux que l’un des siens se soit fait avoir comme un bleu. Ou bien était-ce … Non. Ce ne pouvait pas être ça!

Je me relevai et quittai la blessée pour aller chercher la trousse de soin que je gardais toujours dans la salle de bain.
Sur le chemin, je dû étouffer toutes les émotions qui montaient en moi. J’étais un horrible, insupportable et vaniteux magnat des affaires, je ne pouvais penser autrement qu’avec une logique de profits. Ainsi, j’aurais dû me dire que ma collègue n’était plus bonne à rien et qu’après l’avoir soigné, je devrais en référer à mon supérieur. Rien qu’à l’idée de devoir balancer Clara à ce fils prodigue, j’en avais la nausée. Pourtant, elle n’aurait aucun remord à le faire, elle, si nos positions se trouvaient inversées. Mais je ne pouvais m’empêcher de songer qu’elle serait sans doute remerciée après avoir commit une faute de débutante aussi grotesque. Au moins, elle ne me causerait plus de soucis d’ordre … inadapté.

Lorsque je revins près d’elle, j’ouvris la trousse de soin et j’en sortis les ustensiles nécessaire pour la charcuter. J’espérais qu’elle aurait confiance en mes talents car, bizarrement, je me sentais subitement très fébrile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 8 Mar - 18:00

J’avais mal jugé Ryan sur ce coup là… Me voir dans cet état ne lui inspirait visiblement aucune remarque déplaisante dont il avait le secret. L’effet de surprise peut être ? Ouais, bah je ne me ferais pas tirer dessus tous les jours pour pouvoir lui couper la chique ! Je me sentis tout de même un peu mieux dans les bras de mon collègue, ne pas avoir à supporter moi même mon poids était un soulagement. Oh ! Un canapé ! Je le laissais m’y installer tout en rêvant de faire un p’tit somme… Non ma grande ! Garde les yeux ouverts ! Tu dormira quand cette foutue balle sera retiré de ton épaule et que tu sera ‘recousue à la McGuiver’ ! Et voilà que Ryan m’examinait… Assez brièvement… mais bon… Je lui aurais bien lancé un ‘tu veux juste te rincer l’œil’, mais d’un : je n’en avais pas la force, et c’était un peu déplacé, et de deux : il ne m’avait même pas retiré ne serait ce que ma verste. Il regardait quoi au juste ? On voyait à des kilomètres que je m’étais pris une balle ! Et voilà qu’il m’engueulait ! Oh ! Je n’avais pas de compte à lui rendre, et surtout aucun mensonge valable en poche. Comme si j’allais lui avouer que c’était de sa faute, que je n’arrivais pas à me sortir de la tête notre nuit ensemble… Flatter son ego ? Et puis quoi encore ?! Aussi lâchais je sèchement :

- Putain Ryan ! On s’en fout de tout ça ! Sois tu me soigne, soit j’me tire !

J’y crois pas ! Même à l’article de la mort (j’en fais des tonnes ^^), il trouvait le moyen de me mettre hors de moi ! J’ignore si se fut ma remarque ou sa conscience qui le fit bouger, mais Ryan s’éclipsa, me laissant seule dans le salon. Et pendant qu’il cherchait sûrement de quoi me soigner, moi, je me préparais mentalement au sermon qu’aller me faire Jack… Il allait me tuer ! ‘Comment as-tu pu te laisser avoir aussi facilement ?!’, je l’entendais d’ici… Ryan revint assez vite avec sa trousse de secours, et je sentis des sueurs froides sur mon front… Bordel, ça allez faire mal ! Pourquoi n’avais je pas appelé une ambulance ? A l’hosto, ils m’auraient au moins anesthésié ! Courage, ça ne serait qu’un mauvais –et très douloureux- moment à passer… Tant bien que mal, je me débarrassais de ma veste puis de mon t-shirt –qui était foutu au passage, fait chier, c’était mon préféré, vestige d’un concert des Rolling stones ! Puis, je retirais la ceinture du pantalon de Ryan debout devant moi. Face à son regard je m’expliquais avec une légère agressivité mêlée à une gêne palpable :

- Ne me regarde pas comme ça ! Il me faut un truc à mordre…

Je plaçais la ceinture entre mes dents en serrant le plus possible ma mâchoire, et…Mais attends, il tremble ?! Ce mec avait entre les mains de quoi me charcuter, et il tremblait ?! Oh Seigneur ! Une envie irrésistible de lui arracher les outils des mains et de me soigner moi-même me prit, mais je devais être réaliste… Je n’étais pas en état, je devais donc placer toute ma confiance en Ryan. Se fut douloureux, comme je le pensais… Pourtant, je n’ai pas crié, ni pleuré… Je me suis contentée de mordre la ceinture et d’étouffer mes hurlements. J’étais fautive… Je devais donc assumer et ne pas me plaindre. Lorsqu’il en vain à me recoudre, je me concentrais sur ses mains chaudes posaient sur ma peau. Puis laissais mon esprit s’égarer en même temps que mes yeux parcouraient son corps si proche du mien. Bon sang, le petit théâtre qui se jouait dans ma tête n’avait rien de catholique ! D’ailleurs ce que je m’imaginais faire à Ryan me faisait rougir. Stop ! Ma raison me réprimanda en même que Ryan termina son œuvre. J’essayais de bouger l’épaule… C’était encore douloureux bien entendu, mais beaucoup moins qu’en arrivant.


- Merci… Je peux rester un peu le temps de me remettre ?

Je demandais pour la forme… Bien que Ryan soit du genre à foutre dehors les gens sans ménagement, j’en étais certaine ! Soudain, ma demi nudité qui ne me gênait guère jusque là commença à déranger… Je croiser les bras sur mon buste et demandait :

- T’as pas un truc à me prêter ?

*Dis moi non, et j’t’éclate !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 8 Mar - 21:27

En fait, qu’elle se vide de son sang ne l’avait à la fois pas départi de son sens de l’humour, plutôt douteux d‘ailleurs, mais ça ne l’avait pas non plus rendu plus aimable. Si je n’étais pas certain qu’elle ne pourrait pas faire un pas dans la rue sans s’écrouler, j’aurais volontiers croisé les bras, prit un air faussement vexé et je l’aurais laissé se débrouiller toute seule, comme une grande.
Mais malheureusement, j’étais trop bon, d’ailleurs je me faisais souvent la réflexion que cela me perdrait forcément un jour.

Les armes en main, j’eus un léger accès d’angoisse lorsque ma collègue se défit de ses quelques vêtements. Bah, à quoi m’étais-je attendu? J’aurais eu du mal à procéder au moindre soin si elle avait gardé veste et T-shirt. Quoi qu’il se passe, je devais penser à toujours garder les yeux fixés sur l’endroit où s’était logé la balle et faire preuve d’un parfait professionnalisme.
Hein? Ma ceinture? Un ‘très chère, vous allez vite en besogne’ titilla mon esprit mais je me contins tandis que Clara m’expliquait qu’il lui fallait quelque chose à mordre et que mon jean menaçait de se faire la malle.

Autant avouer que j‘eus grande peine à conserver mon sang froid, mais je réalisa ce que j’avais à faire du mieux que je le pus et le résultat m’enorgueillis. Je venais une fois de plus de prouver que l’on pouvait compter sur moi et que j’avais vraiment l’âme d’un leader. Il ne me restait plus qu’à fomenter l’assassinat de l’autre abruti et je serais enfin calife à la place du calife! (Mouahahaha)

A peine eus-je terminé de la recoudre que Clara tentait déjà de bouger l’épaule. J’avais toujours trouvé cette jeune femme trop pressée et expéditive et ce dans tous les domaines. A cette réflexion, un petit sourire niais s’insinua sur mon visage. Par chance, Clara ne le remarqua pas et je pus me ressaisir lorsqu’elle me demanda si elle pouvait rester un peu histoire de se remettre. La bonne excuse! Pourquoi ne pouvait-elle tout simplement pas avouer qu’elle était folle de moi? Peut-être même s’était elle tirée elle même dessus dans le seul but d’avoir une excuse pour s’inviter chez moi! Bon, peut-être pas, mais le fait qu’elle me demande de rester était la preuve même qu’elle ne détestait pas autant ma compagnie qu’elle se plaisait à le prétendre.


« Écoute … J’ai eu une journée et une nuit très chargée et demain ça r‘commence! Est-ce trop demander que d’avoir quelques instants de tranquillité? »

Avec un peu de chance, elle se mettrait à genou pour me supplier et me ferais tout un tas de promesses toutes plus indécentes les unes que les autres!… Mais pourquoi fallait-il que Clara soit toujours si peu avenante à réaliser mes fantasmes?! Je savais malheureusement qu’elle prendrait très mal le fait que je la foute à la porte, et je pourrais alors vraiment tirer un trait sur mes fantasmes. En revanche, si je la laissais gentiment rester chez moi, je trouverais peut-être un moyen pour faire baisser ses défenses. Quoique j’étais un peu fatigué en cette heure matinale et que je ne saurais donc profiter comme il se devait de sa tendre compagnie. Ce serait pour une autre fois, tant pis, mais pour cela il me fallait accéder à sa requête.

« Bon, ok, c’est bon, tu peux rester … Mais fais gaffe à pas réveiller ma nièce! »

Quel tue l’amour que de savoir cette petite peste si proche. Là, c’était clair, je pouvais mettre de côté un nouvel ‘échange approfondi’ avec la belle chasseuse.
Tout d’un coup, je la sentis justement se raidir. J’avais laissé mon regard se promener dans les airs et lorsque je fixai de nouveau Clara je crus comprendre ce qui la gênait. Sa question affirma mes soupçons.
Je me relevai en souriant, tout en la rassurant:


« Moi, j’te trouve très bien comme ça! Par contre, si tu pouvais m’rendre ma ceinture maintenant … »

En me levant j’avais franchement crut que mon jean allait me lâcher, et ça aurait certainement été le cas si je n’avais eu le réflexe de la cramponner d’une main.
Soudain, je réalisai que si je ne donnais pas à Clara de quoi se sentir un peu moin nue, elle serait capable de garder ma ceinture en otage et de faire tout pour que je me retrouve aussi nu qu’elle. Fort de ma petite réflexion, je gardais une main cramponnée à mon jean tandis que, de l’autre, je retirais mon T-Shirt pour l’envoyer à mon ‘invitée’ .


« Vraiment, je n’vois pas où est le problème! Comme si j't’avais jamais vu moins vêtue! »


C’était sorti tout seul et, lorsque je réalisai ce que je venais de dire, je me sentis soudain très mal à l’aise. Nous n’avions jamais reparlé de ce fameux soir où nous avions eu des rapports disons plus approfondis que ceux qui existent entre de simples collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Dim 9 Mar - 17:46

Fatigué ?! Nuit chargée ?! Et moi alors ! Hurlais je dans mon fort intérieur. Quel culot ! Moi, j’me suis pris une balle et j’viens de subir une torture, alors j’crois que c’est moi qui gagne là ! En plus, comme si ma présence allait le déranger… Je ne lui demandais pas de me faire la cuisine ou de taper la discut’ ! Je voulais juste me reposer un peu sur son canapé. Si il voulait aller retrouver son lit, je ne l’en empêcherais pas ! Et peut être que je l’y rejoindrais mine de rien… Non, stop, suffit ! Je ne sais pas ce qui lui fit changer d’avis, mais j’eu la permission de rester… Encore heureux ! Si la situation avait été inversée, il n’aurait même pas eu besoin de demander… Suis sympa moi, et une excellente hôte. Nièce ? Ah oui… La petite dont il avait ‘hérité’. C’était assez difficile d’imaginer Ryan en ‘papa poule’, d’ailleurs si je ne savais pas qu’il s’agissait vraiment de sa nièce, j’aurais pu penser qu’il avait en faite une femme dans son lit ! J’haussais les épaules –aïe, j’avais oublié ma blessure- nonchalamment et dis :

- Elle va pas tarder à se lever t’façon… Elle doit avoir cours non ?

En attendant, moi je n’avais toujours pas de quoi me couvrir le dos ! Sa remarque lui fallu un bon regard noir dont j’avais le secret. Bah vas y ! Profite, et rince toi l’œil, j’te dirais rien ! Sa ceinture ? Oui, oui, j’allais lui rendre… N’empêche, si il mettait des jeans un peu plus serrés, il n’aurait pas besoin de ceinture. De plus, il avait un postérieur à croquer, et le voir parfaitement moulé dans un jean… Si tu continues, tu vas finir par baver… me fit très justement remarquer une petite voix dans ma tête. Seigneur ! Qu’est c’qu’il fait ?! Pourquoi n’est il pas aller chercher un truc dans son armoire ? Pourquoi me filer son t-shirt et me dévoiler ainsi son torse parfait ! Pas toucher Clara ! Tu regardes, mais tu ne touches pas ! Non, évite de regarder même… Ma libido me jouait de sacrés tours… Je ne comprenais pas vraiment… Depuis que nous avions couché ensemble, je ne pouvais m’empêcher de fantasmer sur lui dès que nous étions seuls… Alors qu’avant, rien ! Ca aurait du être le contraire… Le désirer avant, s’en désintéresser par la suite. Mais non… Je crois qu’il était comme une drogue dure… une fois qu’on y a goûté, on en veut encore, et encore, jusqu’à l’overdose…

Je passais son t-shirt tout en reniflant discrètement l’odeur de Ryan imprégnée dessus… Attends, il a dit quoi là ?! Première allusion de notre nuit ensemble depuis qu’elle s’était produite, et la dernière ! Je rougissais comme une adolescente et pourtant, entrais dans une colère noire. Je me levais d’un bond pour lui faire face –petit étourdissement passagé du au sang que j’avais perdu-On ne parle pas de ça ! C’est un sujet tabou ! On fait comme si rien ne s’était produit ! Même si en réalité, je ne rêvais que de recommencer…


- Ecoute moi bien Ryan… Tu as été sympa et m’a réconforté quand ça n’allait pas, et je… t’ai… disons ‘remercié’. Rien de plus, rien de moins ! Sujet clôt !

C’est pas comme ça que tu pourra de nouveau passer dans ses draps… La ferme ! Criais je à cette petite voix qui commençait à me taper sur les nerfs. Je le savais, mais je ne savais pas comment réagir d’autre… C’était la première fois que je ressentais ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Lun 10 Mar - 20:31

Je ne répondis que par un vague acquiescement à la question que Clara me posa au sujet de ma nièce. Si elle croyait que c’était un sujet qui me rendait joyeux! Quoique, après réflexion, je me dis que, peut-être, le fait que je m’occupais de la fille de ma défunte sœur la touchait. Y’aurait-il là un sujet par lequel je pourrais la pousser à ressentir pour moi un peu plus d’affection? Je n’demandais pas plus, sincèrement, cette femme m’attirait mais d’une façon tout à fait nouvelle et ça ne s’arrêtait pas à la chair. J’avais plutôt réalisé que le fait de l’avoir possédé en cette nuit tout à fait particulière qu’il n’était pas bon de mentionner ne m’avait en rien satisfait. Pas que sa compagnie ne fut pas un délice, mais je devais bien m’avouer que ce n’était pas ce que je cherchais. Mais que cherchais-je alors? Était-ce donc cela que d’avoir des sentiments pour quelqu’un? Vraiment, je m’en passerais! Je ne pouvais pas me permettre ce genre de faiblesse!

A l’évidence, ma petite allusion à notre soirée plus qu’intime avait mit Clara complètement hors d’elle. C’était d’ailleurs fou de voir à quel point elle n’assumait pas! Mais qu’y avait-il de honteux? Au contraire, elle aurait dû être fière de m’avoir eu pour elle seule durant toute une nuit! … A moins qu’elle ne voit ça dans le sens inverse, c’est à dire que j’avais eu le dessus sur elle et que j’avais réussi à faire totalement fondre ce qui restait de la barrière qu’elle s’était évertué à ériger entre nous. Parfois, le comportement féminin me laissait totalement désœuvré. J’aurais bien voulu lancé un truc choc du genre « Alors c‘est comme ça que tu as l‘habitude de remercier ceux qui te réconforte? » mais je sentais qu’il fallait que je fasse preuve d’un peu plus de tact et que je réfléchisse en parfait homme d’affaire que j’étais. Après tout, ce n’était qu’une situation épineuse de plus que mon don de persuasion et de bien parler arrivera à désamorcer.


« Sujet clôt? Pourquoi t’emporter alors? Pourrais-tu enfin m’épargner tes crises d’ado inutiles?! Il serait peut-être temps d’assumer tes actes. »

Il n’y avait aucune colère dans ma voix, mais une certaine pointe d’accusation. C’était la première fois que je parlais de cette manière à Clara. A vrai dire, j’avais plutôt tendance à laisser couler et à utiliser un vocabulaire facile d’accès à mes collègues chasseurs qui n’étaient pas toujours à la pointe de la bonne tenue.

J’allai chercher deux vers dans le buffet et un bon vin du nord de la France. Je dévoilais là un aspect de moi que la chasseuse n’avait sans doute jamais connu, avec mon calme serein de chef d’entreprise prêt à régler les problèmes de la façon la plus seine qui soit et qui ne manquait pas d’un certain goût en matière de vin.
Je posai les verres sur la table basse devant le canapé avant de les remplir, puis j’en tendis un à Clara tout en parlant.


« Tu agis parfois de façon très étrange. Un jour tu me détestes et le lendemain tu viens te réfugier chez moi pour que je te vienne en aide. J’aimerais comprendre … »

Clara était sûrement prise au dépourvu. Elle s’attendait sans doute à ce que j’explose et à ce que je réagisse en parfait crétin. Mais j’avais décidé qu’il était temps qu’elle arrête de me voir comme un chasseur doué et arrogant qui n’espérait qu’une chose: devenir chef. Ce n’était pas une vision fausse, mais ce n’était pas tout. J’étais un peu plus que simplement ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Mar 11 Mar - 18:04

    Je m’emporte parce qu’on a fait l’amour tous les deux abruti ! Et le pire c’est que j’ai qu’une envie : Te sauter dessus et recommencer jusqu’à épuisement ! Mouais… Non, je n’allais pas dire ça. Se n’était pas un problème d’assumer ou non ses actes, je préférais juste ne pas en parler pour essayer d’oublier et de réfréner mes pulsions ! Nous étions collègues bon sang ! Il devait y avoir seulement une relation professionnelle entre nous, rien d’autre ! Bordel, si Jake apprenait ça, il ne le verrait pas d’un bon œil… J’étais censée être sérieuse et pro dans mon boulot, et non m’envoyer en l’air avec un des mes collègues ! Allez bon, il va où maintenant, me demandais je en voyant Ryan s’éclipser. Du vin ? Première bonne idée ! J’avalais d’une traite mon verre, sans prendre le temps de savourer ce qui devait être un bon vin d’exception, et m’en reservi. Me soûler, pourquoi pas ! En faite, j’avais juste besoin d’un peu d’alcool, pour oublier ma douleur et mes envies charnelles… Je me décidais enfin à répondre à Ryan…

    - Se n’est pas que je te déteste, tu m’exaspère, c’est différent ! Et ne te méprends pas, si je suis venue chez toi c’est simplement parce que tu étais le plus près.

    J’essayais plus de me convaincre moi, que lui. Car en réalité, j’étais contente de me retrouver chez lui… Mais l’avouer… Jamais ! Tout comme je ne lui avouerais jamais avoir prit un pied d’enfer avec lui et vouloir de nouveau qu’il me possède ! Il serait bien trop heureux, et fière de lui ! J’ai déjà dis que je ne flatterais pas son ego déjà surdimensionné ! Un deuxième verre avalé plus vite que je n’aurais du, et ma langue se délia…

    - De toute façon, qu’est ce que ça peut te faire ? Tu n’aimes personne à part toi même… Et tu as toujours donné l’impression de te foutre de ce que les gens peuvent ressentir à ton égard.

    Encore un verre… Si ça continu, j’allais carrément me mettre à boire à la bouteille. Problème, je ne tiens pas vraiment l’alcool, surtout lorsque je bois aussi vite… Bah, pas grave, si je suis bourrée, je pourrais squatter le canapé de Ryan pour faire un petit somme, ou son lit qui sait ? Il doit être super confortable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 15 Mar - 18:31

Mon petit air calme s’éclipsa pour laisser place à une expression d’entière exaspération lorsque je vis Clara s’enfiler un vin qui m’avait coûté les yeux de la tête comme s’il s’agissait de petit lait! Que voulait-elle à la fin? Me ruiner?!

* Du calme, Ryan, détends toi. Dis toi juste qu’il s’agit d’un nouveau soucis duquel tu dois te débarrasser.*

Super… J’me mettais même à me parler à moi même! La prochaine fois, la petite voix dans ma tête devrait plutôt me faire penser à ne pas laisser Clara s’inviter! A ce rythme là, elle sera complètement ivre avant même que le soleil ne commence à se lever… Enfin, je pourrais toujours mettre le coût du vin sur sa note et si jamais elle salit la moquette, je la forcerais à la nettoyer à la brosse à dent, s’il le faut! J’avais vraiment l’impression d’avoir affaire à une adolescente. A vrai dire, même ma nièce n’était pas comme ça!

« Si c’est ce que tu penses, alors qu’est-ce que tu fais encore chez moi? Je n’te retiens pas tu sais. »

Je m’approchai légèrement d’elle afin de lui prendre son verre des mains. Ce fut chose facile puisque les premiers effets de l’alcool commençaient déjà à se faire sentir et Clara n’avait plus tout à fait sa force habituelle. Je me levai pour aller ranger les verres. Finalement, ce n’était pas une si bonne idée d’exhiber mon bon vin de France. Décidément, les femmes de Chicago ne savaient vraiment pas profiter des bonnes choses.

Lorsque je revins pour prendre et ranger la bouteille, je réalisai que je n’avais sans doute pas procédé dans le bon sens. Nul doute que ma collègue n’hésiterait pas à continuer à boire, verre ou pas verre.


« Clara, passes moi la bouteille s’il te plait … »

Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais qu’il ne serait pas si facile de me faire obéir. En temps normal, Clara n’était déjà pas forcément très prompt à me rendre service ou à m’écouter, alors après quelques verres, j’imaginais qu’elle aurait certainement le caractère d’une adolescente en pleine période de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 15 Mar - 20:22

L’avais vexé ? Il désirait apparemment me voir quitter son appartement, bah pas moi ! Ouuuuh il était super bon son vin, même si je ne prenais pas vraiment le temps de l’apprécier. Oh mon verre ! Ryan venait de me le retirer des mains... Raba joie ! Ohoh, mais il n’avait pas prit la bouteille... Je m’en apparais et me mis à siffler le spiritueux au goulot, la bouteille était déj bien entamée, et je comptais bien lui faire sa fête à celle là ! Pourquoi est ce que je buvais autant ? Je ne sais pas... pour apaiser la douleur autant physique que mentale... Ryan revint, et bien sûr il me demanda la bouteille... Nan ! Ze veux boire moi ! Qu’il ne fasse pas son radin ! J’étais sûr qu’il en avait encore d’autres alors qu’il me laisse picoler en paix ! Avec un sourire amusé, je lui fis un signe de la tête pour lui montrer que je refuser tout simplement !

Je me levais du canapé en contournant soigneusement Ryan, et en le narguant avec la bouteille. Puis je buvais tout en passant derrière le canapé et en ayant l’air d’une vrai gamine. Mes pieds se prirent dans le tapis et je m’étalais de tout mon poids au sol. Je me relevais d’un coup, les cheveux en vrac, je souriais bêtement. Heureusement que je venais de vider le vin dans ma gorge, il aurait été dommage d’en renverser sur le magnifique tapis de Ryan !


- J’ai rien !

Puis je ris à gorge déployée. Ryan semblait complètement exaspéré et se laissa tomber sur son fauteuil. Je déposais la bouteille vide sur la table basse, et m’approcher de Ryan d’un pas quelque peu chancelant. Me fichant de son avis, je m’asseyais sur ses genoux et passais mes doigt le long de sa mâchoire rugueuse, avant de susurrer :

- Mais je n’ai pas envie de partir...

Je me serrais d’avantage contre lui et rapprocher dangereusement mon visage du sien. J’effleurais à peine ses lèvres avant de m’effondrer sur son épaule ! La fatigue, l’alcool... Je m’étais tout simplement endormie sans m’en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 15 Mar - 22:45

J’avais pensé adolescente? Rectification: elle se comportait plutôt comme une gamine de 5 ans! Qu’elle ne veuille pas me donner la bouteille, soit, mais qu’elle ne s’amuse pas à me narguer comme si ça m’amusait. Je n’avais vraiment pas envie de jouer et ce encore moins avec une jeune femme de 28 ans qui semblait avoir perdu toute contenance! Je devais vraiment avoir l’air dépité. Cette femme me fatiguait et me tapait sur les nerfs par la même occasion. Mais où les Hunter avaient bien pu aller la pêcher?!

Je n’eus pas l’occasion d’y réfléchir d’avantage puisque j’eus la surprise de voir Clara s’étaler de tout son long sur le tapis. Je dus contenir le rire moqueur qui menaçait de m’échapper et je m’approchai d’elle. Elle se releva cependant assez vite et m’apprit qu’elle allait bien. Mais si elle savait comme je m’en fichais! Moi tout ce qui avait attiré mon attention c’était le fait que la bouteille était tombée sur le sol. Par chance, elle était déjà vide … Déjà?!
Mais c’est qu’elle a une sacré descente la p’tite! Si l’on avait joué à qui boit le plus vite, ça m’aurait peut-être amusé ou impressionné, mais là ça ne faisait que me préoccuper. Je me demandais jusqu’où elle allait aller maintenant. L’alcool à le don de lever les inhibitions et je commençai vraiment à m’inquiéter. Etant donné son état de gaminerie avancé, j’hésitais quant à savoir si ce serait le regain de sensualité ou de fatigue qui viendrait en premier. Je priais intérieurement pour la seconde solution. Pas que je ne trouve pas Clara très attirante mais … justement!

Je me laissai tomber sur le fauteuil et je ne tarda pas à être rejoint. Sa marche était pitoyable. Avec un peu de chance, elle s’affalerait par terre avant d’arriver jusqu’à moi et elle commencerait sa nuit sur le tapis… Tout bien réfléchi ce n’était pas la meilleure chose, surtout si elle se mettait à baver ou à vomir!

Elle arriva jusqu’à moi et s’installa sur mes genoux sans s’inquiéter d’avoir mon assentiment. Elle fit glisser ses doigts le long de ma mâchoire et me susurra quelques mots sur un air un peu trop aguichant à mon goût. Mais je me posais en spectateur et je suspendais mon jugement à ses lèvres qui s’approchaient dangereusement des miennes. Elles eurent à peine le temps d’effleurer les miennes avant que la tête de Clara ne s’effondre lourdement sur mon épaule.
J’esquissais un baiser dans le vide, avant de poser mon regard sur la belle endormie.

Je crois que c’est ainsi que je la préférait, lorsque ses paroles mesquines et moqueuses ne risquaient pas de me blesser. Car elles me blessaient et ce pour l’unique raison qu’elles venaient d’elle. Oh non, je me mettais à verser dans le sentimental. Il fallait qu’j’me reprenne!
Je pris Clara dans mes bras en me relevant et je l’emmenai sans bruit dans ma chambre. Je l’allongeai sur le lit et fouillai ensuite dans mes tiroirs pour lui trouver une tenue plus indiquée. Je mis la main sur un de mes pyjamas que je posai à côté de la chasseuse. J’entrepris alors de la défaire de ses vêtements.

Durant tout le temps que je pris pour la changer, je ne tenta pas de porter atteinte à sa dignité et j’avais réglé la lumière de façon à ce que la chambre baigne dans la pénombre, préservant ainsi l’intimité de Clara. Je l’avais déjà vu nue, mais là c’était différent. Elle était endormie et je ne voulais en rien en profiter. N’étais-je pas un parfait gentleman?

Je pris une couverture dans un tiroir et je m’éclipsai finalement de la chambre pour retourner dans le salon. Je m’assis sur le canapé et me déshabillai pour ne plus avoir que mon boxer sur moi. J’éteignis la lumière et m’allongeai, jetant sur moi la couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Dim 16 Mar - 19:59

    Un rêve… un cauchemar plutôt ! Composés d’images décousues. Des flashs qui hantent mes nuits depuis bientôt onze ans. La silhouette de ce lycan, que j’ignore avoir tué ou non, et les cris de terreurs et de douleurs de mon frère, pour qui je n’ai rien pu faire… Je n’ai pas levé le petit doigt, ma frayeur m’obligeant à me poser en simple spectateur.

    J’ouvrais les yeux, avec difficulté et inspectais du regard la pièce où je me trouvais… Mais où étais je d’ailleurs ? Il me fallu un moment avant de me rappeler… Ma mission, le lycan, ma blessure, et Ryan ! J’avais du m’effondrer après avoir bu… Je soupirais et jetais un œil au réveil. Huit heure… Je tirais sur les couvertures et quittais le lit. Minute ! C’est quoi ces fringues ?! Un Pyjama ? RYAN ! J’allais dans la cuisine et m’emparais d’un verre que je remplissais d’eau du robinet. J’entrais dans le salon, Ryan dormait paisiblement sur son canapé… Plus pour longtemps. Je m’approchais de lui et lui balançais l’eau froide au visage. Il se redressa instantanément, et comme si cela ne suffisait pas, je le giflais avec force.


    - Enfoiré ! Je savais qu’on ne pouvait pas te faire confiance ! J’espère que tu t’es bien rincé l’œil, car crois moi, t’es pas près d’en profiter de nouveau ! T’es vraiment qu’un sale pervers !

    J’étais furieuse, et déçue… Je n’aurais jamais imaginé qu’il profiterait de la situation, car pour moi, c’était le cas. Je l’avais toujours cru plus ou moins respectueux des femmes, je m’étais trompée… J’avais complètement oublié l’épisode câlin et mon petit baiser…
    J’enchaînais sans lui laisser le temps de répondre quoique ce soit.


    - Et ne me dis pas que ça partait d’un bon sentiment ! T’avais qu’à me laisser avec mes fringues !


    Alors que je lui remontais les bretelles, une question me brûlait les lèvres : Pourquoi ne s’était il pas couché auprès de moi ? J’aurais pu au moins, me blottir dans ses bras, sans avoir l’air d’y toucher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Dim 16 Mar - 21:00

Le soleil du matin filtrait à travers les rideaux. Je me réveillais doucement, bercé par le chant des oiseaux. Je me redressai au moment où la porte s’ouvrait et laissait entrer une ravissante jeune femme, portant un plateau garni de croissant, de confiture, de chocolat et d’encore tout un tas de mets exquis. Elle vint me le poser sur le lit devant moi avant de s’asseoir à mes côtés pour me serrer dans ses bras.

« Je t’aime Ryan, amour de ma vie! »

Je sentis tout mon être se ravir et, lorsqu’elle se recula légèrement, j’admirai son visage. Que Clara était belle et ravissante avec ce sourire éclatant d’amour et de joie. Elle prit sur le plateau une tranche de pain qu’elle tartina de nutella avant de l’approcher de ma bouche pour me nourrir. J’exultais. Elle prit ensuite un verre qu’elle remplit de lait et me donna. Lorsque j’eus bus, elle me reprit le verre et le remplit de nouveau. Mais cette fois, elle me le lança à la figure et la sensation glacée qui me parcouru me fit quitter cette pièce baignée d’une lumière orangée pour une autre, bien plus sombre.


Hein? Quoi? Qu’est-ce qui s’passe? Eh! C’est quoi cette eau sur mon visage?
Clara me giflait maintenant, et pas de mains mortes! Ne savait-elle donc pas que le sommeil était quelque chose de sacré et que l’on ne réveillait pas les gens de cette manière lorsque l’on était civilisé?!
Pff, j’aurais bien dû voir que cette ambiance de rêve avec une Clara douce et aimante était impossible, ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille! Mais en quel honneur je rêvais d’elle moi? Elle me traitait comme un chien et je l’idéalisais?! J’devais être maso, ou un truc dans c’goût là.

La chasseuse me hurlait dessus, complètement hors d’elle, et j’n’avais même pas l’occasion d’en placer une! Je m’évertuais à lancer de petits
«Clara!» «Claraaa!» qui devenaient de plus en plus forts mais sans succès. Comme elle ne m’écoutait toujours pas, trop occupée à fulminer, je tentai le tout pour le tout.

Je la saisis par les épaules, la rapprochai de moi et, finalement, l’embrassai. Juste du bout des lèvres, les siennes ayant d’ailleurs un délicieux goût de fraise. Je semblais avoir bien fait, puisqu’elle avait complètement stoppé tout mouvement et brimades. Je finis par la lâcher et décaler mes lèvres des siennes, déclarant dans un murmure:


« Tu me blesses de penser ça … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Dim 16 Mar - 23:20

    Hj : Sympa ton rêve... Mais tu peux toujours te gratter pour que ça arrive ! T'apporter le p'tit déj' au lit, et te faire manger... C'est pas prêt de se réaliser ! xD

    Non, non, et non ! Je ne lui laissais pas le temps de parler et de me sortir une excuse bidon ! Salop, enfoiré, pervers ! Il n’était pas content ? Il aurait du y réfléchir à deux fois avant de faire n’importe quoi ! On ne récolte que ce qu’on a semé ! Il n’était pourtant pas dit que Ryan allait se laisser faire sans réagir. Lorsqu’il m’agrippa les épaules, je songeais un moment qu’il allait me secouer dans tous les sens pour me faire taire. J’étais à mille lieux d’imaginer qu’il m’embrasserait. Ce fut un traitement de choc ! J’étais tellement surprise et choquée que j’en devint muette, même si cela n’avait duré qu’une infime seconde. J’aurais du le gifler de nouveau, et pourtant, j’agissait d’une façon aussi surprenante pour lui que pour moi. D’un geste vif, j’attrapais son visage dans mes mains et l’embrassais avec passion et dévotion.

    D’une pression je l’obligeais à se rasseoir dans le canapé et m’installais sur lui en passant mes jambes de part en part de son bassin, tout ceci, sans rompre notre baiser de plus en plus fiévreux. Incroyable, je l’engueulais comme du poisson pourri, et la seconde d’après, je me jetais sur lui ! Oui, bah j’avais déjà suffisamment de mal à refreiner mes pulsions en temps normal, sans qu’il vienne me tenter ! Et le fait que nous soyons ‘collègues’ n’arrangeait rien ! …collègues… Misère ! J’interrompais avec une certaine brusquerie notre étreinte, alors que je devinais la couleur de mon visage bien rouge pivoine… Et merde ! Qu’allait il penser de moi ? Je savais que malgré ses dires, il m’avait toujours plus ou moins respecté en tant que chasseuse… Et là ? Je me relevais promptement et bafouillais :


    - Désolée… Sais pas c’qui m’a prit… Je vais y aller, hein ?

    Ni une, ni deux, je tournais les talons et marchais d’un pas précipité dans l’espoir de m’éloigner le plus rapidement de Ryan et cet effet dévastateur qu’il avait sur moi. Cependant, je m’arrêtais brusquement dans l’encadrement la porte. J’étais pieds nus, et en pyjama, qui était deux fois trop grand en plus… Inutile de dire que je n’allais pas sortir ainsi. Sans me retourner, je demandais d’une petite voix :

    - Où as-tu mit mes affaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Mar 18 Mar - 12:16

Victoire!! Mon ingéniosité avait payée! Clara n’osait plus rien faire ou dire. Mais était-ce par surprise ou parce qu’elle était bien trop occupée à profiter de mes lèvres?
J’eus rapidement la réponse puisque, lorsque je la lâchai et me détachai d’elle, Clara se colla contre moi et m’embrassa à son tour, de façon bien plus approfondi que je l’avais fait. Elle n’eut qu’à réaliser une infime pression sur mon torse pour que je me rassois, aussi docilement que si j’avais était sous ses ordres. Quelque part, j’aimais lorsqu’elle prenait ce genre d’initiative, mais je me demandais si ce n’était tout simplement pas dû à l’alcool qu’elle n’avait pas encore totalement cuvé. Je m’apprêtais à interrompre notre contact passionné lorsqu’elle le fit à ma place.
Le visage de Clara avait légèrement rosi et je ne pu empêcher un sourire amusé de s’étendre sur mes lèvres. Je ne répondis pas aux excuses bafouillées par la belle, me contentant de l’embrasser du regard, comme si je l’admirais pour la première fois. Elle était tellement gênée qu’elle en était devenue craquante. Je me mordis la lèvre inférieure afin de réprimer cette pensée. Je ne devais pas avoir de telle pensées, Clara était ma collègue et rien d’autre, je ne pouvais me permettre de ressentir le moindre sentiment pour quiconque.

Pourtant, lorsqu’elle mit de la distance entre une, je ressentis un énorme sentiment de frustration. N’était elle pas bien près de moi, son corps épousant le mien à la perfection ?
Clara alla jusqu’à la porte… Alors elle voulait réellement s’en aller. Y’avait-il quoique ce soit que je puisse dire pour l’arrêter et la faire revenir près de moi? Non, certainement pas, cela aurait voulu dire remettre ma fierté et mon égo en question. Totalement irréalisable. Quelle fille pouvait bien mériter un pareil sacrifice?

« Clara … »

Je me levai et fit quelques pas dans sa direction. Je m’arrêtai brusquement et baissai la tête. Lorsque je relevai le visage, celui-ci était totalement dépourvu de toute émotion.

« Dans la chambre. Tes vêtements sont dans ma chambre, sur la commode. »

Alors qu’elle se dirigea vers ma chambre pour aller chercher ses effets, j’allai vers la porte de l’appartement que je refermai avant de la verrouiller. C’était à empreinte vocale, personne d’autre que moi ou ma nièce ne pouvait y faire quoique ce soit. Je me rendis ensuite dans la chambre où Clara était et je la retins par les hanches tandis qu’elle passait à côté de moi.


« Non, restes … S’il te plait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Mer 19 Mar - 0:07

    La chambre ? Très bien, allons y ! Je fis marche arrière et contournais Ryan la tête baissée, regardant le sol. Le regarder était au dessus de mes forces, j’étais bien trop gênée pour cela, et devinais encore mes joues roses… Foutu Ryan ! Pourquoi avait il un tel effet sur moi ? C’était incompréhensible ! Il m’agaçait, me tapait sur les nerfs, toujours en train de remettre en doutes les ordres de Jake, à n’en faire qu’à sa tête. Pourquoi me retrouvais je tout à coup autant attirée par lui et incapable de refreiner mes pulsions en sa présence ? Et dire qu’au début, je le détestais ! Mais voilà, il s’était révélé être un excellent chasseur, luttant contre les mêmes monstres que moi. Je le soupçonnais d’avoir vécu un événement tragique similaire au mien l’ayant poussé à devenir chasseur. Cependant, j’ignorais tout de ceci. Jamais nous n’en avions parlé, les chasseurs sont rarement bavards sur leur vie ‘d’avant’. Je sais qu’il avait connaissance de mon passé, je lui en avais parlé cette fameuse nuit où il m’avait prêté oreille, mais moi, j’ignorais tout de lui… Est que je le regrettais ? En un sens oui… Pourtant jusque là, les histoires des autres n’avaient jamais titillé ma curiosité. J’étais respectueuse de la vie de chacun et des secrets qu’ils tenaient à garder, mais avec Ryan, c’était différent.

    Voilà où en étaient mes pensées alors que je finissais de me changer. Je passais le tee shirt que Ryan m’avait prêté lorsque celui-ci entra dans la chambre. Toujours sans un regard pour lui, je préférais rester dans mon mutisme plutôt que de sortir une ânerie plus grosse que moi. Il était temps pour moi de partir, je n’aurais pas du m’éterniser si longtemps de toute façon… Cependant, Ryan ne semblait pas l’entendre de cette oreille… Il m’empêcha de faire un pas de plus en me retenant par la taille. J’osais enfin lever les yeux dans sa direction en entendant sa supplique… Qu’est ce que ça voulait dire ? L’avais je induit en erreur sur mes intentions tout à l’heure ? Oh non ! J’espérais qu’il ne pensait pas qu’on allait de nouveau partager les mêmes draps ! Mais tu en meurs d’envie ! Non, même pas vrai ! Misère… voilà que je me mettais à me parler à moi-même… J’avais vraiment un sérieux problème !


    - Ecoute Ryan… Je te remercie pour les soins, vraiment… Mais, je ne vois pas pourquoi je m’attarderais plus longtemps ici, sauf si tu veux me parler de quelque chose concernant le travail.

    Après quelques secondes à attendre une réponse qui ne semblait pas vouloir venir, je me dérobais en douceur de l’étreinte de mon collègue. Si il n’avait rien à me dire, je n’avais plus rien à faire chez lui ! Je traversais l’appartement, puis tournais la poignet de la porte d’entrée. Une, deux, trois fois, sans succès…

    - Ryan ! J’ai… j’ai un problème avec ta porte !


    Je ne rêvais pas, elle s’était pourtant ouverte auparavant ! Ne me dites pas qu’il m’avait enfermé ?! Non, voyons, c’était ridicule comme hypothèse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Mer 19 Mar - 19:22

Ça, ça faisait mal … De toute évidence, Clara ne souhaitait pas rester plus longtemps. C’était sûrement un bonne chose puisqu’elle n’avait fait que me causer des soucis dès l’instant où elle avait franchi ma porte. Cette fille était un cauchemar ambulant, pire que les 10 plaies d’Egypte réunies et encore, c’était un euphémisme. Mais, alors, pourquoi est-ce que le simple fait de penser qu’elle puisse partir me faisait mal au cœur?

* Peut-être parce que … *


Non! C’était tout bonnement impossible! Pas moi! Pas elle! Pas nous!

Je m’étais assis sur mon lit, laissant mon esprit vagabonder. Lorsque Clara me dit qu’il y avait un soucis avec ma porte, je crus un instant qu’elle avait encore fait une connerie. Mais je me rappelai que j’avais verrouillé cette porte et que c’était sans doute ce qui posait problème à la chasseuse. Je ne pus réprimer un sourire moqueur lorsque j’imaginai la tête de Clara, réalisant qu’elle était enfermée ici avec moi. Ce qui me faisait moins rire, en revanche, c’était que je n’avais pas la moindre idée de la façon dont je devais me comporter maintenant. C’était profondément frustrant car inhabituel. En parfait chef d’entreprise que j’étais, ne pas savoir quoi faire à l’avance m’était intolérable.

Finalement, je me levai du lit et rejoignis Clara à l’entrée. Je crois que j’en tremblais presque, de devoir faire face à mes sentiments. Je regardai Clara, d’un regard indéchiffrable, tandis que je lui dis:


« Il n’y a aucun problème avec ma porte. Le problème, en réalité, c’est toi. »

Était-ce clair où devais-je m’avancer d’avantage? Mais pour dire quoi et agir comment? Je n’avais pas l’habitude de ce genre de situation, vraiment pas. Pouvais-je vraiment lui confier ce que j’avais l’impression de ressentir? Ce serait grotesque, elle me rirait certainement au nez, moqueuse comme elle était. Alors, il était sans doute tant de la laisser partir.
Mais tandis que mon esprit s’en convainquait, mon cœur, lui, ne pouvait s’y résoudre.


« Pourquoi trouves-tu toujours le moyen de te saouler lorsque tu es avec moi? Et pourquoi n’es-tu gentille que lorsque tu es saoule, justement? Quel est ton problème Clara?! »

Je m’étonnai moi même d’avoir si facilement réussi à éluder mes sentiments et le miracle de la porte subitement verrouillée. Rejeter le questionnement sur Clara était décidément bien plus facile. Mais le pire était, je crois, que je m’intéressais vraiment à sa réponse. L’empathie ferait-elle son apparition chez un homme aussi profondément et farouchement égoïste que moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Jeu 20 Mar - 1:42

    Je m’évertuais toujours à essayer d’ouvrir cette fichue porte lorsque Ryan me rejoignit… C’était assez humiliant de demander de l’aide dans une situation pareille, mais je n’avais pas le choix ! Je fronçais pourtant les sourcils face au regard étrange de mon collègue. Quoi ? Qu’est ce qu’il y a ? Il n’allait tout de même pas m’accuser de l’avoir cassé ?! Comment ça elle n’avait aucun problème ? Bah si, elle s’ouvre pas j’te signale ! Hein, d’où c’était moi le problème ?! Et comment je devais prendre ça ?! Insinuait il que j’étais trop stupide pour ouvrir une porte ? Et ma main dans ta tronche ?! Et là, ce fut le KO technique… Oui, il m’avait mit HS avec ses questions. D’ailleurs, il me fallu un certain temps avant d’enlever cet air figé de mon visage et de lui répondre, avec un peu de virulence, je dois l’avouer…

    - N’exagère pas ! Depuis le temps qu’on se connaît, j’ai dû me saouler que deux fois en ta présence !


    Et faut pas abuser ! Avec lui, on croirait que je suis une abonnée de la bouteille !

    - Et je te signal que je suis tout le temps sympa ! C’est seulement que tu t’en rend compte que quand ça t’arrange !

    Voilà, il avait encore une fois réussi à me mettre hors de moi ! D’ailleurs, ça se voyait puisque je commençais à le pousser tout en continuant à m’égosiller…

    - De toute façon, qu’est ce que ça peut bien te faire que je sois gentille ou pas ? Tu te moque bien de nous, les autres chasseurs ! Toi, l’arrogant, l’égocentrique, le génialissime Ryan Thomas ! Tu te fiche bien de savoir que tes critiques que tu lance à tout va peuvent me blesser !

    J’avais bugué… Pas grave, de toute façon j’étais tellement en rogne que je n’avais même pas relevé ma boulette. A force de le pousser, Ryan et moi étions de retour dans le salon. J’essayais de reprendre une respiration convenable, et de me calmer… Cependant, l’exercice se révélait difficile et j’étais à deux doigt de lui sauter au cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Jeu 20 Mar - 21:54

Deux fois en ma présence? Bien sûr mais c’était les deux seules fois où l’on s'était vu en dehors du boulot. Mais à quoi servait-il que je fasse cette remarque puisqu’elle n’en tiendrait certainement pas compte, partie comme elle l’était dans ses reproches en tous genres. Je n’pouvais décidément rien lui dire sans qu’elle ne parte en vrille! Et après c’était moi le susceptible! J’aurais vraiment préféré être sourd plutôt que d’entendre ses accusations, surtout qu’elle trouva le moyen de me ramener jusqu’au salon à force de me pousser. J’aurais très bien pu la faire stopper nette ses accusations de la même manière que je l’avais déjà fait, mais je détestait la répétition. Moi, ce que j’aimais, c’était l’inventivité! Que pouvais-je bien trouver pour la calmer, cette fois?

Je croyais rêver. Avais-je bien entendu que je pouvais la blesser? Elle se défendait pourtant en avouant volontiers me détester et n’avoir que faire de mes remarques. Aurais-je touché un point sensible? La question était maintenant de savoir si j’allais la pousser dans ses retranchements en lui demandant plus de précision ou si j’allais faire semblant de n’avoir rien entendu. Évidemment, je ne pouvais lui rendre ce service, ma curiosité était bien trop grande. Sans doute parce que mon imagination débordante allait jusqu’à me faire croire à une potentielle ouverture.
Mais qu’en avais-je à faire? Qui était Clara pour moi? Rien, juste une collègue de boulot. Dans ce cas, au delà de la curiosité, ce pouvait être un certain sadisme qui me donnait envie de voir Clara revenir sur ses certitudes.

Je la regardai sereinement, tandis qu’elle tentait en vain de se calmer.


« Alors je t’ai blessé? La grande et fière Clara Sin a été blessé par un collègue qu’elle déteste. On en apprend décidément tous les jours … »

Je tournai les talons afin de m’approcher du canapé. Je m’y assis avant de poser une main sur la couverture encore humide. Tandis que je m’allongeai, je déclarai, faisant mine de n’avoir plus rien à lui dire et sans même la regarder:


« Bien, si tu n’as rien d’autre à faire que de me sermonner sans égard à l’aide que je me tue à t’apporter, il y a une carte sur l’étagère près de l’entrée qui déverrouille la porte… »

J’avouais par là avoir verrouillé la porte, mais ça n’avait pas vraiment d’importance. Clara me détestait et même s’il lui arrivait de ressentir autre chose pour moi, elle ne l’avouerait jamais. Cette soirée m’avait au moins permit de réaliser cette évidence. Cela me blessait bien plus que je ne pourrais jamais le reconnaître. Il me fallait donc oublier que j’avais pu ressentir quoique ce soit pour elle et passer à autre chose. Pouvait-elle, de toute façon, me donner le moindre amour? Certainement pas. Clara était malheureusement commandée par ses pulsions et c’était d’ailleurs ce qui m’empêchait toujours de deviner ce qu’elle pouvait faire d’une seconde sur l’autre. Elle était si imprévisible …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Ven 21 Mar - 16:54

    Et merde ! Il avait relevé… Si il m’avait alors présenté des excuses en m’avouant n’avoir jamais voulu me blesser, j’aurais sans aucun doute retrouvé mon calme, et je me serais radoucie… Mais là ! J’avais vraiment l’impression qu’il se moquait de moi ! De plus, ses qualificatifs pour me désigner ne me plurent pas du tout ! Comment ça fière ?! Jamais je ne m’étais comportée comme tel ! N’inverse pas les rôles ! Minutes ! Il était en train de se recoucher là ! Quelle impolitesse ! Il aurait pu au moins attendre que je sois partie ! Son aide ? J’en veux pas ! Et je n’en ai encore moins besoin ! Je vais très bien merci ! C’était faux, bien entendu… Mais j’essayais de m’en convaincre. Et surtout, le fait que Ryan ait pu voir mon mal être intérieur me dérangeait. Pas parce que c’était lui, il en aurait été de même avec n’importe qui d’autre… Mais je m’évertuais à dresser quelques barrières, à cacher et refouler mes démons… Et le fait que Ryan puisse lire en moi comme dans un livre ouvert me déroutait.

    Et… avais je bien entendu ? Ou plutôt, compris ?! La porte était belle et bien verrouillée ! C’était quoi cette plaisanterie ?! Ni une, ni deux, je lui sauter dessus. Assise sur le lui, j’essayais de scruter son regard, et pourtant, je fus incapable q’y déceler n’importe quoi.


    - Pourquoi as-tu fermé cette porte alors que tu savais parfaitement que j’allais partir ? Oh et, encore une chose monsieur j’ai la mémoire d’un poisson rouge : Je ne te déteste pas, tu m’exaspère, ce qui est totalement différent ! Je te l’ai pourtant déjà dit ! !et si ça te faisait tellement chier, tu arrêterais de jouer avec mes nerfs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Dim 23 Mar - 21:47

* J’veux dormir, merde !! *


Clara n’avait décidément aucune notion de politesse. Elle s’invitait chez moi à n’importe quelle heure de la nuit et, lorsque je lui faisais comprendre qu’elle devait s’en aller, elle s’évertuait à rester. Étant donné qu’elle comptait partir il y avait encore quelques minutes, j’en vins à me demander si ce n’était pas juste par soucis de contradiction que la chasseuse s’acharnait à aller dans le sens inverse de ma volonté. Quoique, en y réfléchissant bien, le fait qu’elle puisse rester ne me dérangeait pas en fait … Au contraire même. Si j’avais su plus tôt que la pousser à la porte lui donnait envie de rester, je n’aurais pas perdu de temps avant de la coller dehors…

Petit détail, que faisait-elle assise sur moi?! Je la poussai par réflexe et hésitai entre me sentir gêné ou amusé de la voir s’affaler sur le sol. Il y avait des fois comme celle-ci où mes bons vieux réflexes reprenaient le dessus. Que voulez-vous? Une jeune femme était assise sur moi alors que je n’étais qu’en caleçon, ça avait de quoi me faire peur. Car, je le reconnaissais, j’étais un homme comme un autre et Clara était loin d’être repoussante. Mon réflexe avait dû être motivé par ma hantise de refaire quelque chose de vraiment stupide avec ma collègue.

Pourtant j’eus l’horreur de réaliser la stupidité dont je fis bel et bien preuve lorsque je tentai maladroitement de me relever. Ne me demandez pas comment, mais je réussis à me prendre les pieds dans la couverture et à m’affaler de tout mon long sur Clara.
Étant donné ma musculature développée, j’étais loin d’être léger et je plaignis vraiment la pauvre jeune femme de devoir supporter mon poids. Je me redressai sur les coudes, laissant à Clara l’occasion de respirer. Mon visage était juste au dessus du sien … Comment résister à la tentation?


« Ne me gifle pas surtout. »

Après cette petite mise au point, je me penchai légèrement afin de m’emparer des lèvres de la si irrésistible chasseuse. Cela aurait été un crime de ne pas profiter de la situation, pourtant je me sentais très mal à l’aise devant mon incapacité à dominer cette irrépressible envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Lun 24 Mar - 19:45

    Aïe-euh ! Ma rencontre avec le sol ne fut pas des plus douces… Mais quel con ! Il avait osé me balancer par terre comme une vulgaire chaussette, non mais il se prenait pour qui celui là ! Complètement hébétée, je me retrouvais en plus avec le souffle coupé par un Ryan tombé de tout son poids sur moi. Bordel, il était lourd ! Je cru devoir attendre une éternité avant qu’il ne se redresse enfin, et d’ailleurs, pourquoi ne s’était il pas relevé tout simplement. Bref… J’en profitais pour reprendre ma respiration, et arquais un sourcil à sa question… Pourquoi le giflerais je ? Il n’avait pas fait exprès, je n’allais pas le frapper pour ça. Mais je faisais apparemment fausse route sur sa demande, car il ne voulait pas se protéger pour une chose qu’il venait de faire, mais qu’il allait faire… Mais qu’est ce qu’il voulait à la fin ?! Il me jetait, et après m’embrassait ! J’étais loin de m’imaginer que son comportement était du à un problème de conscience, tout comme moi. Et comment devais je réagir ? A peine me posais je cette question que je me rendais compte que j’étais entrain de répondre à son baiser et d’étouffer un gémissement contre ses lèvres.
    J’étais faible, faible entre ses bras et sous ses baisers. Bon Dieu, comme je me détestais à cet instant ! Pourquoi lui, pourquoi pas un autre ? Et encore, un autre... j’aurais pu résister, j’en étais certaine ! Mais là... Mon cerveau était embrumé, il avait le même effet qu’une drogue sur moi ! Une drogue dont je voulais me sevrer, mais dont j’étais incapable de me passer. Pourquoi ne pas en profiter et voir où tout ceci va nous mener ? Parce qu’il ne s’agissait pas de n’importe qui ! Nous étions collègues, il nous arrivait de devoir travailler ensemble. Et si nos rapports déjà fragiles venaient à se compliquer à cause d’une romance, se serait une catastrophe… Malgré ma conscience de tout ceci, je ne m’arrêtais pas de profiter de ses lèvres… Hypocrite ! Lorsqu’il se redressa, je soufflais :


    - Qu’est ce que tu attend de moi Ryan ?

    Je me sentis aussitôt mal à l’aise, se n’était pas ce que je voulais dire ! Ca ressemblait à une proposition indécente et loin de moi cette idée ! Aussi me rattrapais je tant bien que mal…

    - Je veux dire… pourquoi es tu si lunatique avec moi ? Enfin… tu peux être gentil et attentionné, et la minute d’après, tu deviens détestable…

    Il était instable en somme, et je détestais ne pas pouvoir le cerner…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Lun 24 Mar - 20:46

C’était mal, mais je ne pouvais m’empêcher de profiter de ces lèvres au si ravissant parfum. D’aucun dirait que je faisais un très piètre entrepreneur, faible comme j’étais en présence de cette femme. Depuis qu’elle avait passé ma porte, il y avait de cela quelques heures, je m’évertuais à suivre ma ligne de conduite habituelle concernant les femmes. Mais Clara n’était pas une femme comme les autres … Enfin si, mais pas pour moi. Dans mon esprit elle avait cette inaccessibilité que l’interdit que je me posais rendait encore plus forte. Et, naturellement, comme je ne pouvais l’avoir, il fallait que je la désire. Pourquoi tout se résumait toujours à ça dans ma vie?
Je devais reconnaître que Clara me fascinait tout en me glaçant le sang.

Mais ce n’était pas un désir charnel … du moins pas totalement.

Sa question, qu’elle prit la peine d’éclaircir, me fit sourire. Elle semblait penser de moi exactement ce que je pensais d’elle. Et cela m’amusait beaucoup.
Je remis une de ses mèches derrière son oreille, en profitant pour caresser ouvertement la peau de son visage. Si douce.


« Que voudrais-tu que je réponde? Dits toi juste que je me fais la même réflexion à ton sujet. Je ne voudrais pas schématiser la chose, mais … si tu te comprends, alors tu me comprends. »

Je ne doutais pas que nos motivations n’étaient pas les mêmes. Après tout, nous n’avions pas connu la même vie, nous n’avions pas les mêmes caractères … En fait, nous n’avions absolument rien en commun. Pourtant, nous faisions preuve de la même incertitude en ce qui nous concernait. Était-ce le signe qu’il pourrait se passer quelque chose d’autre que de simples relations charnelles entre nous? Je ne saurais répondre à cette question. J’étais vraiment réticent à entamer la moindre relation sur le plan psychologique, mais il faudrait bien que j’y songe un jour.

J’aidai Clara à se relever en même temps que je me relevai moi même. J’avais un air on ne peut plus sérieux sur le visage. C’était sans doute pour masquer ma gêne car, désormais, je ne pouvais plus éluder la question de mes sentiments. Serait-il décent de raccompagner ma collègue à la porte et d’ignorer ce qui avait pu se passer dans ma tête? Toute la question était là.


« Je crains que nous devions parler … »

Je me dirigeai jusqu’à la table de la salle à manger où je pris place, faisant signe à Clara de venir me rejoindre. Maintenant, il semblerait que les choses sérieuses allaient commencer. Ce ne serait sans doute pas très agréable mais, au bout du compte, j’espérais que cela déboucherait sur des rapports plus seins entre Clara et moi.


« Tu m’a toujours vu comme un chasseur doué mais arrogant, je le sais. Je ne peux pas le nier, mais j’ose prétendre que tu ne me connais pas, ma chère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Sin
Hunter Forever
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 32
Age : 28 ans
Métier : Photographe de mode/exterminatrice de poilus
Armes : un couteau en argent et une arme chargée pour tuer ces bestioles
Date d'inscription : 05/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Mar 25 Mar - 22:49

    Sa main sur ma joue me fit frissonner autant de plaisir que de gêne… Les gestes tendres chez Ryan, c’était… peu habituel ! Sa réponse n’éclaira pas mes interrogations. J’avais déjà du mal à me comprendre moi-même, alors il était difficile de le comprendre lui. Et même si j’avais un gros doute sur mon comportement, je ne pouvais imaginer qu’il en soit de même pour Ryan. Pour moi, il éludait simplement la question ! Cependant, je ne cherchais pas à réitérer ma demande, je ne voulais pas lui donner l’impression d’insister et de vouloir à tout prix une réponse, c’était le meilleur moyen pour le braquer…

    Gentleman à ses heures perdues, il m’aida galamment à me remettre sur mes pieds. Son visage avait déjà reprit tout son sérieux, alors que je ne savais quoi dire, ni quoi faire après ce dérapage de notre part. Au moins, la première fois où nous avions commis ‘l’irréparable’ nous n’avions pas eu à subir la gêne de l’après, puisque lorsque je m’étais réveillée, Ryan avait déjà filé et par la suite, nous n’avions pas abordé le sujet. Mais là… C’était plus délicat ! La voix de mon collègue me ramena vite à la situation actuelle, et j’approuvais ses paroles bien que légèrement anxieuse. Je le rejoignis à la table et pris place en face de lui lorsqu’il m’y invita, puis je l’écoutais avec grande attention.


    - En effet, je ne sais pas grand-chose de toi… Il en va de même pour les autres… Certain préfère garder l’histoire de leur vie pour eux.

    Comme moi par exemple… A part Anita et Jake, personne ne connaissait les raisons qui m’avaient poussé à devenir chasseuse de lycan. Mais peut être que cela allait changer ? Qui sait ! Si Ryan se montrait honnête et se confiait quelque peu, je pourrais faire de même. Enfin, il fallait espérait pour cela, qu’il me parle bien de lui, et non de ses qualités dont il était persuadé d’être doté !

    - J’t’écoute ! Fais moi t’aimer.

    Ce n’était pas exactement ce que je voulais dire, mais bon… Si il relevait, je pourrais toujours me moquer gentiment de lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Thomas

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 29
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Visite Impromptue   Sam 27 Sep - 0:52

Qu’elle m’aime? Ce concept était de l’ordre de mes fantasmes. Jamais je n’avais imaginé sérieusement que nous puissions vivre un amour clair et passionné tous les deux. Bien sûr, ce n’était pas dans ce sens là qu’elle entendait sa phrase. Clara avait cette manie de sortir des mots significatifs dans des phrases qui n’avaient pas beaucoup de portée en elles même. Pourtant, je ne pu empêcher un sourire de s’esquisser sur mon visage. Avec mon habituel air goguenard et prétentieux, je lui rétorquai du tac au tac:

« Moi qui pensais que c’était déjà le cas! »

Ajoutant à cela un sourire suffisant, je savais que Clara ne pourrait que craquer. Dans le bon comme dans le mauvais sens du terme d’ailleurs. Je n’estimais pas la connaître par cœur mais je la voyais déjà bondir comme une lionne et sortir ses griffes pour se défendre de mon arrogance. Car, oui, je reconnaissais être arrogant. Mais cela m’amusait de la voir perdre son sang froid face et être outrée par ma vanité. C’était presque un jeu entre nous.
Mais l’heure n’était sans doute pas aux jeux. D’ailleurs je repris assez vite un air sérieux. Me confier à quelqu’un n’avait rien d’une partie de plaisir et je ne savais pas si me confier à Clara était réellement une bonne idée. Si elle était idiote, elle ne comprendrait pas et me rirait au nez.

Finalement, prenant mon courage à deux mains, je décidai enfin de me jeter à l’eau.


« Tu penses peut-être que je suis devenu chasseur pour la gloire et ma fierté, mais tu es loin de la réalité. En fait, je voue une haine effroyable au lycaons parce que … »

« Tonton, j’ai besoin de … »

Au moment où j’allais enfin me lancer, ma nièce chérie trouva opportun de pénétrer dans le salon. Bien sûr, elle ne s’attendait pas à me trouver en compagnie d’une jeune femme, particulièrement aussi ravissante et inhabituelle que Clara. D’ailleurs Sarah sembla particulièrement surprise de ne pas me trouver seul. Bien évidemment, elle avait vu la lumière mais n’imaginait pas interrompre un échange des plus existentiel. Je me levai rapidement devant le regard à la fois surpris, gêné et suspicieux de la jeune fille. Il fallait réellement que je me justifie, question de fierté.

« Sarah! Déjà levée? Je te présente ma collègue , nous parlions affaire. Que veux-tu? »

Pas convaincue? Et alors! Ce n’était qu’une petite gamine, je n’avais pas vraiment besoin de me justifier, c’était avant tout une formalité. Finalement, elle mit son ses soupçons de côté, fit un petit sourire amical à Clara, puis reprit sa phrase là où elle l’avait arrêtée.

« Ma voiture est en réparation, j’aurais besoin que tu m’emmènes aujourd’hui. »

Sarah où le don de toujours prendre sur mon temps. C’était une manie chez elle que de m’interrompre, surtout dans les moments où il serait bien utile qu’elle sache se rendre le plus discrète possible. Quoique, finalement, elle me rendait sans doute service en écourtant ma ‘conversation’ avec Clara. Après tout, le moment n’était peut-être pas encore venu de me confier à elle. Néanmoins, je sentais que nous avions déjà fait un pas en avant cette nuit. La question était ‘aurais-je la patience de nous laisser du temps?’ et Clara en aurait-elle l’envie?

Finalement, j’allai chercher ma veste dans le vestibule du hall d’entrée et je pris mes clé de voiture avant de revenir dans le salon. Rapidement, je lançai quelques mots à Clara:


« Je vais l’emmener, tu peux toujours m’attendre ici … »

Là dessus, je lui fit un sourire fin et peu enthousiaste puis je suivis ma nièce hors de l’appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite Impromptue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite Impromptue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite visite Impromptue [ PV Law ]
» Visite impromptue.
» Visite impromptue
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Chicago :: La Côte d'or :: Ryan Thomas-
Sauter vers: