A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 T'es qui toi ? [Ethan][X]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Sam 1 Mar - 19:20

Arcorius voulait nous réunir... Pourquoi ? Aucune idée, j’étais bien trop pris par mon emploi du temps de ‘ministre’ pour m’en intéresser... J’avais à charge de m’occuper de la bouffe -Comme toujours, bon sang ! Etais-je le seul à pouvoir dégoter des humains dans le coin ?- Enfin, fidèle à moi-même, et obéissant face à mon Seigneur et Maître, j’avais opiné mollement du menton et pris ma voiture pour arpenter les rues de la ville. Notre petite ‘sauterie’ commencerait dans deux heures et je ne savais même pas le nombre des nôtres qui répondrait à l’appel... Peu importait, il me fallait au moins une bonne trentaine de morceau de viande fraîche ! La radio en sourdine diffusait le Sherzo numéro deux de Chopin. J’aimais ce calme avant la tempête, cette douceur et langueur qui m’envahissaient avant un sublime carnage... Je dodelinais de la tête et mon doigt battit la mesure avec candeur... Puis, je repérais le dîner... Cool ! Difficile à mettre en place pour tous les ramener à la maison... Mais faisable ! Une équipe de basket-ball, les pom-pom girls qui allaient obligatoirement avec et des groupies... Une bonne trentaine de personne... Et ben voilà ! De plus, j’adorais les adolescents, leur sang n’était pas encore vicié comme la plupart des adultes... Ah la jeunesse ! Je manoeuvrais la voiture en me garant juste derrière le bus à l’arrêt. Tranquillement, je descendis en chantonnant un air à la mode puis je me faufilais derrière l’un des joueurs. Je me fondis dans la masse chaotique et fiévreuse de ces jeunes délurés et grimpais dans le bus à mon tour. A l’évidence, ils venaient de gagner leur match et rentraient bien gentiment au bercail... Quoi ? déjà ? Mais j’avais d’autres projets pour eux ! Je repérais bien vite le capitaine de l’équipe et me fis une place à ses côtés... Ma tête dut lui revenir -Comme toujours- et je lui parlais d’une petite fête que donnait quelques amis à moi... Je lui promis drogues, alcool, femmes superbes et ensorcelantes -Rien à voir avec les gamines qu’il se coltinait- Et il accepta de me suivre avec reconnaissance... Vraiment trop facile... Foutus humains... Il ne me restait plus qu’à prendre le contrôle du véhicule...

Tandis que monsieur-le-petit-génie persuadait le reste de la bande de l’importance de cette fête, je me rapprochais du conducteur... Un type blasé, rougeaud et passablement pressé de rentrer chez lui pour regarder la télé une bière à la main... L’archétype même du perdant qui détestait les gosses mais qui devait les trimballer à longueur de temps... J’entamais une conversation ‘passionnante’ sur sa marque de grosse cylindrée préférée en me penchant vers lui... Les autres ne nous jetèrent pas même un regard... L’euphorie de la victoire et la joie du samedi soir procuraient aux jeunes d’aujourd’hui un détonnant mélange de bêtise et d’indifférence à autrui... Parfait, cela me convenait... Mes canines entamèrent gentiment le bras du conducteur qui n’eut pas le temps de crier de douleur ou de surprise... D’une main, je lui brisais la nuque proprement et son buste tomba lourdement sur le volant... Le bus fit une brusque embardée, mais personne n’eut à s’inquiéter... J’occupais déjà la place de regretté chauffeur... J’ouvris les portes coulissantes du véhicule grâce aux commandes, puis mis un léger coup de pied au cadavre que personne ne remarqua... L’alcool coulait à flot dans mon dos, j’entendais les rires gras et les blagues stupides et graveleuses de la jeunesse... je pris la route de Maple Grove avec le sentiment d’une bonne action accomplie... restait à savoir si la ’réunion’ se passerait bien et si Arcorius serait à l’heure... Bien sûr, j’avais des consignes ! Je savais quel serait mon rôle si le ’paternel’ ne se pointait pas... J’avais aussi une mission bien plus importante... Observer mes chers compagnons et voir un peu quels étaient nos meilleurs atouts dans cette guerre chiante et soporifique...

Je freinais brutalement devant les grilles de la demeure et je fus grandement applaudis lorsque la ‘marmaille’ découvrit notre ‘modeste’ demeure... Une fille rousse fit un réflexion d’une idiotie sans nom sur le romantisme et le mystère que dégageait cet endroit... Stupide femelle ! Et tu n’as encore rien vu !... Ils descendirent du véhicule peu après et me suivirent dans leur tombeau... J’ouvrais avec ironie les grandes portes de la salle à manger et les invitaient à m’attendre bien gentiment en ce lieu... Pas un ne résista et je tirais le verrou de l’extérieur pour être certain de leur obéissance... Je passais ma tête dans notre salon principal, et sans faire attention à qui s’y trouvait déjà, je lançais à la cantonade,


'' Mes amis... Le dîner est servi et bien remuant comme il se doit... ''

Je cherchais des yeux Arcorius, mais je ne le vis nulle part... Et bien tant pis. Voyons donc, avec qui je pourrais converser gentiment... Je repérais un petit groupe discutant avec entrain, Je le saluais mollement, je les connaissais, rasoirs au possible, trop chiants. Ma préférence allait aux petits nouveaux introvertis et timides... Non non, je ne m'attendrissais pas bien au contraire... J'aimais les nouveaux jouets tout simplement. J'en repérais justement un... Jamais vu ! Il se tenait à l'écart, je m'en approchais à son insu...

_________________


Dernière édition par Zack Saders le Jeu 27 Mar - 3:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Mer 5 Mar - 2:05

Il était tard... Ou tôt, selon les horaires d'Ethan. Il venait de partir de chez une jeune femme prénommée Cherry. Ses lèvres avaient encore le goût de la cerise... Il l'avait laissé délicieusement nue et enlacée dans les draps, quelque part dans le royaume de Morphée. Pour le Vamcan, c'était le signe de rentrer. Sans vraiment s'en empêcher, alors qu'il se rhabillait dans la chambre de la demoiselle et qu'il pensait à la savoureuse alternative qu'ils avaient trouvés plutôt que d'aller voir un navet nauséabond au cinéma, il regarda les photos sur la commode. Des visages souriants. Des tas de souvenirs. De fête, apparemment... Ethan avait dû mal avec les illustrations de moments passés. Pourquoi les gens s'acharnaient-ils à vouloir se rappeler de tout? Avec l'impression, au final, que tout s'est toujours bien passé... Qu'ils n'ont que sourire. Données complètement inutiles! Cela lui décrocha un sourire et il finit de reboutonner son pantalon. Rien de mieux qu'une petite aventure nocturne avant de passer la soirée, seul, à regarder les étoiles, vous ne pensez pas? L'excuse envers Camille? Ethan avait besoin d'air. En fait, plus le temps passé et plus il restait à l'"extérieur". Bien sûr, tout est relatif : il partait généralement deux jours et revenait ensuite bien sagement à la maison. Enfin... Sagement... Et il fallait sérieusement qu'il trouve un emploi! Cela devenait évident! Un emploi, c'était de l'argent. De l'argent, c'était le pouvoir d'acheter... Acheter, c'était avoir un appartement et une vie. Bien à lui. Un projet un peu vague, histoire de se donner du courage! Surtout que depuis un moment, pas mal de choses lui trotter en tête. Généralement, il arrivait à chasser tout ce qui le tirailler en claquant des doigts. Plus exactement : en tapant dans ses mains. Une petite technique bien efficace! Même si lui-même ignorait pourquoi elle marchait. Pour reparler du sujet qui fâche... Ethan se savait intimement lié aux Vampires, surtout à l'un d'entre eux. Il aurait préféré ne pas le savoir, mais c'était ainsi! Il se sentait inexorablement attiré quand il en sentait à proximité. Comme s'il était un enfant - un vrai! - sentant l'odeur d'un bon gâteau : il fallait qu'il aille voir et espérait bien, quelque part, y goûter. Dernièrement, il s'était approché - puis éloigné - d'un couple de vampires. Deux vrais fous furieux qui torturaient à tour de bras. Soit. Il voulait savoir ce que c'était que d'être Vampire... Mais cette réponse là ne l'avait pas du tout satisfait! Au contraire même, elle avait engendré tout un tas de questions. Questions qu'il tairait sans doute toujours, mais dont l'intérêt méritait d'être éprouvé. N'étant pas né de la dernière pluie, il savait comment ces créatures devaient se nourrir. D'ailleurs, lui qui n'avait goûté que le sang animal - biologie oblige - il se demandait quelles pouvaient être les différences entre celui-ci et le sang humain... Il devait y en avoir de grande! Forcément! Forcément...

En rentrant à la grotte, au volant de la voiture gracieusement mis à sa disposition par son paternel, il ne s'attendait pas à croiser le chemin d'un autre vampire... au volant d'un bus scolaire? Et avec des gens à l'intérieur. Ethan ralentit, changea de route et suivit le véhicule. Il n'était porté par aucune volonté de sauvetage! Que ce soit clair! Il n'avait rien d'autre à faire après tout... Alors... Pourquoi pas ce soir? Quel autre programme l'attendait? Rentrer chez lui, retrouver Eden et Ivy? Oh là! Allons voir, plutôt... Peut être qu'il rencontrerait ce fameux Arcorius. Peut être aussi qu'il finirait pendue par les pieds au-dessus d'une baignoire de sang... Hum... Non. Aucun risque! Il avait été créé trop parfait pour ça. S'il arrivait des questions des Créatures, il trouverait bien de quoi répondre. La tchache, c'était son dada. Son don à lui, une des choses coincés quelque part dans ses gênes et qui lui servait bien! Il gara sa voiture à quelques mètres du bus. Après lui, arriva d'autres personnes. D'autres vampires. Il remonta son col noir sur sa nuque, ferma sa voiture et se dirigea tout bonnement vers l'entrée de la grande bâtisse. Laissés au milieu d'un salon, en face de l'entrée, les jeunes se regardaient les uns les autres sans comprendre ce qu'il arrivait. S'en était franchement drôle! Ethan s'avança tranquillement, un léger sourire aux lèvres, destiné à leur incompréhension ou plutôt à leur non-lucidité, il entra dans le salon et y les leva les yeux afin de mieux observer le lieu. Se tenant en dehors de la foule en plein bavardage, il s'amusait autant de la situation qu'il s'avouait avoir eut une mauvaise idée. Il regarda les uns et les autres, sans grande insistance, bien sûr. Certains, vampires ou pas, faisaient tout comme lui, mais ils s'émerveillaient si bruyamment. Première chose qu'il comprit en ayant entendu la phrase de Zack aux autres, et qu'il avait dû mal à reconnaître dans son propre caractère : les Vampires étaient particulièrement théâtraux. Ou, disons, expansifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Lun 24 Mar - 8:25

Je l'observais avant de m'en approcher. Sa tête de premier de la classe me fit sourire, les types aux gueules d'anges comme lui, ou moi, allaient très loin en général... Question de couverture ! Et qu'en était-il de sa repartie ou de son intelligence ? J'allais très vite le savoir. Le voyage en bus m'avait ouvert l'appétit et les réunions de ce genre me collait le bourdon d'ordinaire, mais je fis abstraction de mon envie continuelle de solitude... Je me devais de donner le change, tous les immortels me connaissant un temps soit peu, reconnaissaient que j'avais le sens de l'hospitalité... Foutaise ! Je détestais m'ennuyer, et causer politique et guerre me flanquais la migraine. Je glissais quelques mots à l'un des plus fidèles d'Arcorius et je pris la direction de celui qui avait attiré mon attention. Quelques Vampires féminines tentèrent de se l'approprier, mais le type ne paraissait guère s'en préoccuper... Un homosexuel peut-être ? Cela arrangeait bien mes affaires... Qui disait nouveau jouet, disait un attrape-con pour l'y obliger... Trois choses pouvaient m'offrir sa complète obéissance : Le fric, la bouffe ou le sexe... Voir les trois en même temps, mais cela était plus rare... Une chose était certaine, j'allais me faire un nouveau 'pote'... Ô joie ? J'espérais que celui-ci me fus plus utile que le dernier en date... Arcorius n'avait pas été ravi que je tue l'un des nôtres ! Mais tel était le prix lorsque je me lassais, et Arny-je-sais-plus-quoi avait été trop encombrant. Je louvoyais souplement entre les convives en dérobant une bouteille de whisky d'un siècle d'âge... Rien à dire, pour ce genre de chose, Arcorius n'était pas radin. La bouteille sous la bras, je partais à la rencontre du petit nouveau. Il ne me vit pas venir, occupé comme il l'était à détailler les lieux... Normal, la baraque était impressionnante pour un oeil non entraîné. Sans façons, je passais derrière lui en passant mon bras avec nonchalance autour de ses épaules,

Je te sens perdu 'petit'... Besoin d'aide pour mettre un nom sur ces nombreux visages ?

Je n'attendis aucune espèce de réponses, je m'en foutais ! Je n'avais pas non plus l'intention de lui divulguer quoi que ce soit sur qui que ce soit, je n'étais pas un indic', et c'est moi qui posais les questions... D'ailleurs, j'en avais plusieurs pour 'gueule d'amour'... Mais pas ici, trop de bruits, trop d'oreilles indiscrètes ! Je l'empoignais par le bras en lui désignant la bouteille de whisky du menton. Il ne repoussa ni ma main et encore moins mon invitation implicite à partager ladite boisson... Un bon vivant ? Tant mieux, les types sobres me gonflaient ! Je lui fis signe de me suivre et je me dirigeais vers les escaliers menant aux étages... Arcy y gardait toujours une chambre à mon intention... A mi-chemin, je rebroussais ma route en lançant un soupir de contrariété... Merde, j'avais failli oublier le principal... La bouffe ! Je dévalais les escaliers en quatrième vitesse sans un regard pour l'autre. Cinq minutes plus tard, je revenais avec une fille prise au hasard, sur l'épaule... Je l'avais dûment assommé bien sûr, les hystériques beuglantes et trépignantes, très peu pour moi... Je lançais un sourire de connivence à mon futur comparse de boisson en lui jetant la bouteille,

Prends ça... J'ai les mains encombrées... J'ai pris le premier truc qui me passait sous la main, tu préférais peut-être une rousse ou une brune... Ou un homme ?

Je le précédais avec un haussement d'épaule, peu importait la qualité de la bouffe, quand la faim vous tenaille, on finit par ne plus être trop regardant ! Je longeais un couloir plongé dans les ténèbres puis j'ouvris la toute dernière porte... L'autre faisait son timide ou quoi ? je le poussais légèrement dans le dos pour qu'il pénètre dans la pièce puis je refermais le battant sur nous. Je lâchais la blonde qui chuta lourdement sur le sol, puis j'ôtais prestement ma veste en cuir, mes chaussures suivirent le même chemin et atterrirent sur le crâne du casse-dalle inconscient... Désolé !... Les hurlements de l'équipe de basquet commencèrent, ils me parvinrent avec netteté et je souriais devant cette nouvelle mission que j'avais accomplie avec succès... Comme d'habitude ! Pas de grosses surprises pour l'instant... Bon, passons maintenant à mon invité ! Je prenais place sur le lit en m'y étalant de tout mon long, puis je lui désignais la bouteille,

Tu comptes 'faire la potiche' toute la nuit, choisis toi une place et fais tourner la bouteille 'petit' !

Je le dévisageais froidement, tout en décidant mentalement de ce que je devais en faire. D'abord deux trois précisions, j'agirais ensuite. Je commençais par les plus simples, que même un demeuré pourrait comprendre... Sait-on jamais, ce type était peut-être un de ces Vampires décérébré et complètement débile,

T'es qui ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Mar 25 Mar - 0:21

Voilà que deux jeunes femmes - des vampires - il n'en avait aucun doute, s'approchèrent de lui pour faire plus ample connaissance. Son charme naturel encore une fois... Mais de quoi carrément griller sa volonté de passer inaperçu. S'il avait pu se contenter de longer les murs pour finalement rentrer chez lui, où il aurait dû être finalement, il l'aurait bien fait! Il y avait une chose avec ces vampires femelles... Elles étaient d'un quelconque... Très ouvertes, d'entrée. Il était où le sport? Pas que le petit Ethan adorait se faire rembarrer mais les femmes qui lui sautaient directement au cou n'étaient pas son truc : trop faciles! Il devait jouer... avec de savourer leur abandon. Il n'y a sans doute rien de plus beau qu'une femme qui vous regarde comme si vous étiez son sauveur. Son Prince, l'alternative à toute cette vie de désordre qui ne cessait d'empirer. Il profitait avant de partir. Cette image qu'il affectionnait durant de courts moments finissaient toujours par lui peser. En plus d'être les dignes courtisanes du Diable, comme on en trouve dans "Dracula" de Coppola, il y avait ce risque - mince, mais tout de même - qu'elles lui sucent la moelle jusqu'aux os et, quel que soit la manière dont elle comptait s'y prendre, ce ne serait pas forcément plaisant. En fait, là, ça n'était ni le lieu ni le moment. Et il aimait bien avoir le contrôle sur ses conquêtes. Histoire de les jeter plus rapidement après. Il pensait sérieusement à se rentrer quand il sentit un bras passer autour de ses épaules. Quoi encore ? Les vampires n'avaient pas assez d'adolescents pour qu'ils soient occupés? Envie de fuir ou envie d'en savoir plus? Bon... il était déjà là non? Bloqué dans son départ... Il était venu pour avoir des informations, non? Il s'entendait pas mieux avec les mecs qu'avec les femmes cannibales, mais là, au moins, il y avait moins de chance de se retrouver dans une situation... inappropriée (>.<)

"Oh, mon grand... j'adore quand on prend les choses en mains comme ça."

Au passage, il enleva la dite-main sur son épaule. L'avait envie de faire copain-copain? Ethan n'avait aucune expérience dans ce domaine. Autant s'entraîner. Ah! Du whisky, du Cardhu, en plus... La dernière bouteille qui l'avait aperçu dans le repère des Vamcans avait mystérieusement disparu au bout de quelques heures. L'alcool forge les amitiés, c'est bien connu. Prendre une cuite chez les Vampires était un mauvais plan, un peu comme celui d'y venir tout simplement. Mais bon... Il voulait en savoir plus sur ses "parents." Il se contenta d'un haussement d'épaules quand l'autre lui demanda ce qu'il préférait : qu'est-ce qu'il en avait à faire? Il se concentra plutôt sur la bouteille que vampire lui donna, sa première réaction fût de la prendre, de l'ouvrir et d'en boire deux gorgées. Ouaip! Sans s'encombrer d'un verre. Comme d'habitude, quoi. Oh? L'allais-tu la fille le blondinet? Cool. Pour quelqu'un qui n'avait jamais vu mourir personne. C'est à ce moment là que des hurlements se firent entendre. Ethan se retourna et bu à nouveau une gorgée de l'alcool.

Zack : "Tu comptes 'faire la potiche' toute la nuit, choisis toi une place et fais tourner la bouteille 'petit' !"

Il lança la bouteille au vampire.

"T'as peut être repéré le nouveau, mon grand. Mais lâches moi deux minutes."

La blonde avait commencé à se relever et s'agrippait à un sofa pour s'aider. Ethan s'approcha d'elle arracha ses mains du tissu et la poussa avec les pieds. Il prit ensuite place sur le sofa. L'alcool faisait un peu effet, dans le sens où il réchauffait peu à peu le corps du Vamcan. Même pas de minutes de silence que le vampire lui posa une question. Ethan avait l'avantage, en fait. Il savait à qui il faisait face. A quoi, plus exactement. Alors, hors de question de trop se découvrir. En même temps, les confidences n'avaient jamais été son fort. Mettant ses bras sur le haut de la banquette et se demandant si cette pauvre fille ne pourrait pas lui servir de repose-pieds, il répondit avec un petit sourire :

"C'est que maintenant que tu le demandes? Ca n'avait pas d'importance y'a cinq minutes, je ne vois pas pourquoi ça en aurait maintenant. Par contre, j'aime savoir chez qui je squatte. Vu la... grandeur de ta chambre, ça ne peut pas être toi le proprio."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Mer 26 Mar - 8:03

Je réceptionnais avec un dédain tout particulier la bouteille que le gus m'envoya. j'en bus une longue rasade avant de me détendre un peu plus sur le matelas moelleux. Mes deux bras croisés sous la nuque, j'observais l'inconnu détailler ma chambre d'antan. Rien n'avait changé : quelques meubles d'époque, les murs peints en un beau noir satiné, les lourds rideaux sombres aux fenêtres, le large lit à baldaquin aux armatures d'acier, j'étais quasiment certain de retrouver mon dernier ouvrage entamé dans l'un des tiroirs de la petite table de chevet. Je l'ouvris d'ailleurs pas curiosité et j'eus un sourire amusé. Le premier ouvrage était l'oeuvre de toute une vie... Dante m'avait bien fait planer était plus 'jeune'... Je feuilletais avec nostalgie les pages cornées de 'L'Enfer' de sa Divine Comédie. Puis, je pris le second volume, bien moins épais, je souris davantage... Ah Sade... Sa délicieuse Justine m'avait donné bien des idées envers le beau sexe. Je délaissais les ouvrages pour écouter la réplique complètement stupide du petit malin. Pas de doutes possibles, il était homosexuel, je le voyais à ses regards. Oui, pourquoi pas, je préférais les femmes, mais je m'ennuyais un peu en ce moment... Et puis homme ou femme, quelle importance, tout n'était qu'une simple question de manipulation... Et l'homme était encore plus 'facile' que la femme. Toutefois, son petit discours glissa sur la carapace de mon indifférence, j'attendais une réponse claire à ma question et non une imbécillité quelconque.

Je me désintéressais de sa compagnie plus que soporifique lorsque la bouffe se réveilla. Avais-je faim ? Non pas encore ! La barbaque attendrait donc. Je trouvais les réactions de mon congénère un peu tendres face à l'humaine, mais je ne dis rien... Je haïssais profondément tous ces immortels qui conservaient une part d'humanité en eux. Bouffer des animaux ! Nan mais je vous jure... Ils me faisaient pitié ! Je le regardais prendre place sur le sofa, la fille le suppliant avec ses pleurs de lui laisser la vie sauve... C'était bien la chose que je respectais chez les humains... Cet espèce de sixième sens qu'ils avaient lorsqu'ils sentaient la morsure de la mort s'accrocher à eux... Par contre, les larmes, très peu pour moi ! La chieuse gémit et nous regarda l'un après l'autre dans l'espoir de nous amadouer très certainement... Bon sang ! Mais qu'elle la ferme... L'autre me sourit en faisant preuve d'une impertinence et d'une insolence que seule la jeunesse confère... Il n'avait vraiment pas l'habitude de s'adresser à ses pairs ce type... Heureusement pour lui, Arcorius n'aimait pas vraiment les bains de sang à la maison... Mon mentor était un maniaque de la propreté et bousiller la moquette me vaudrait un sermon chiant et d'une longueur éreintante... Et bien tant pis, allons-y pour un minimum de diplomatie et tentons de faire entrer quelques concepts inédits dans le crâne de ce petit merdeux... Premièrement : L'obéissance. Je me levais souplement et m'approchais rapidement du 'Casanova'. Dans un même mouvement, je mis un violent coup de pied dans la tête de bouffe qui valdingua contre le mur en retombant face contre terre, à nouveau assommée. Mon second mouvement fut adressé au petit rigolo, je lui entravais le bras droit puis plaçais mon genou sur son thorax, deux de mes doigts sur sa carotide, j'appuyais fortement, l'empêchant de se redresser. Je me penchais vers lui et lui dis avec bonne humeur,


Je m'adapte tout simplement en fonction des types que j'y amène... Si tu avais eu un peu plus de classe, je t'aurai réservé la meilleure piaule de la baraque... Et encore, tu n'as pas visité les caves... Estimes toi heureux... 'Petit' !

Je me redressais, le tirant par les cheveux. Je le balançais sur le plumard et il y atterrit à plat ventre... Parfait, c'était un bon début. Avec nonchalance, je m'assis sur son dos en lui attrapant une nouvelle fois les cheveux. Je penchais son visage sur le côté et m'approchais pour humer son cou,

Bien... Préambule terminé ! Je ne suis pas du genre patient si tu vois ce que je veux dire... La jeunesse n'excuse pas tout Ducon ! Donc, je le répète... T'es qui ?

Il sentait le sang, aucun doute là-dessus, sa peau pâle et le petit test d'entrée de la demeure faisait de lui un Vampire [Le cerbère à la grille te demande de lui montrer tes crocs... Comment ça j'invente ? Mais non, véridique]... Mais quelque chose clochait, je le sentais, sorte de sixième sens... Mes incisives s'allongèrent et je piquais son cou de mes dents. Je léchais les quelques gouttes de sang qui perlèrent puis je me redressais légèrement...

Intéressant 'petit'... Ton régime alimentaire est assez particulier... Mes papilles sont en pleine admiration devant ce bon cru... De plus... Tu sens l'humain... Ce que je peux comprendre... Mais le Lycan, comment tu l'expliques ? Et ne me sors pas que tu en as trucidé un récemment... Si c'est pour me mentir, autant le faire avec classe...

Je repris une petite lampée de son sang... Délicieux vraiment ! Mais, c'est qu'il commençait à m'ouvrir l'appétit le petit nouveau ! J'attendis la suite en m'installant un peu plus confortablement sur son dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Mer 26 Mar - 9:33

Ethan n'avait pas l'âme d'un sauveur. Et il ne voulait pas griller sa couverture. Alors l'humaine, et bien... il la regarda virevolter, sans complaisance ou choc.

Zack : "Estimes toi heureux... 'Petit' !"

Ouais... Le "mon petit "commençait sérieusement à le saouler. Il était vraiment jeune... Soit. Mais qu'on le lui rappelle le rendait encore plus insolent. Donc, parce il n'aimait pas spécialement qu'on lui rappelle et le fait qu'il ne puisse plus bouger... (L'âge que le vampire avait? Rien à faire! Pour rester poli). Il répondit :

"C'est une autre manière de dire que tu n'avais pas envie de demander la permission à papa? Ou d'essayer de me faire croire que ce truc à rats n'est pas ta chambre?"

Ethan était mal placé pour dire ça... Et? C'était quoi son trip à celui-là? Voilà qu'il l'envoyait sur le lit. Le petit de dix ans avait du mal à suivre. L'autre lui monte dessus. Ok. Toujours pas éclaircie la situation. Quoi que... L'était sûrement gay ce vampire. Si, si... il paraît que ça existait! L'homosexualité, tout un mode de vie, il paraît. Blouson en cuir, jeu SM... Ethan ne suivait pas les codes de ce qui était devenu une culture, mais bon... Il avait encore tout à apprendre.

Zack : "T'es qui?"

Ethan ouvrit la bouche comme pour répondre. Il essaya un peu de bouger en relevant. Il sentait l'une des mains traînait sur son dos :

"Là... Non... Plus bas. Si tu pouvais me gratter, tant que tu y es."

Toute fierté mis à part, le Vamcan définirait le vampire selon un adjectif commençant par "c". Pour des raisons qui lui était propre, il refusait l'avouer. Donc... en plus de savoir qu'il était un vampire, il devait être ancien. Assez pour repérer rapidement les nouveaux arrivants et... apparemment, il n'appréciait pas trop l'impertinence d'Ethan. Le souci étant que la seule personne envers qui il était respectueux, et ça n'était pas prêt de changer, était son père, Dickers. Allons bon... les jeux SM, c'était plutôt marrant, en fait... Surtout si ça faisait mal. Il avait déjà fait ça avec une brune hystérique. C'avait été intéressant, jusqu'à ce qu'elle se prenne les pieds dans la corde. Mais bon... C'est tout une autre histoire. Quand le vampire eut finit son petit speetch, Ethan n'avait pas changé d'opinion : ça ne le regardait pas! Dickers ne leur avait vraiment rien apprit en fait, c'est à ce moment là que le Vamcan s'en rendit vraiment compte, quand le vampire bu de son sang.


"Devines tout seul... Tu as l'air si futé... Attention! Trois essais seulement!"

Et l'autre se resservait! Ignorant complètement les uses et coutumes du coin, et vu la force de l'autre là, sur son dos, il dû se laisser faire. Sentant... quelque chose prendre de l'ampleur entre les cuisses du vampire. Il commença à sourire : pas de doute, c'était des préliminaires pour l'autre d'en haut. Comment il le savait? C'était un homme, c'est tout. Son paternel l'avait fait parfait... Mais, en un sens, il l'avait aussi conduit dans cette situation. Et puis... Il n'avait tout simplement pas la force appropriée. Aucun moyen d'appeler à l'aide... En même temps, il ne se serait pas rabaissé à ça. Avoir une relation avec un homme...? Il n'avait jamais essayé, sans n'y avoir jamais pensé, en fait. Et celui-ci paraissait... ouvert. Un peu plus classe que les prostituées au rez-de-chaussée, et, franchement ça comptait. Note pour plus tard : cette demeure était un lupanar.

"Y'a que comme ça que tu arrives à avoir des infos... C'est pitoyable. Sûrement amusant pour toi. Mais pitoyable. Si tu voulais bien me faire un petit massage, par contre... Et pas forcément sur mon dos."

Un peu suicidaire? Ouais... Ca n'est pas faux. Gay? Rien ne l'a encore prouvé. Et puis... Enerver les autres était presque devenu un métier pour lui... Là, il risquait de passer pour le maso de service... Rha! Faudrait sûrement qu'il la rappelle, cette Cherry, histoire de la baffer un peu avant de la mettre au lit. Dire qu'il défendait les siens... et que personne n'était là pour en être le témoin... Arf! Encore une petite victoire personnelle... Les morsures répétaient du blondinet commencaient à lancer le brun. Contrairement à ce qu'il pensait, ça n'était pas vraiment désagréable... bien que le début ressemble à deux grosses seringues qui viennent se planter dans votre cou, le reste est assez... agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Mer 26 Mar - 23:50

Il ne me mentit pas, je lui en sus gré... Malheureusement pour lui, il ne répondit pas à la question du monsieur... Moi, en l'occurrence ! J'allais lui faire sa fête à ce merdeux, mais d'abord, m'amuser un peu, il était plutôt bien bâti le petit... Est-ce que cela m'émoustilla ? Non, pas vraiment... Par contre, le corps étendu de la future bouffe me donna quelques idées bien précises. Et pourquoi ne pas s'octroyer un petit apéro entres mecs. Oui, bonne idée, j'irai chercher du ravitaillement en cours de route. Mais d'abord, répondre au demeuré... Alors dans quel ordre... Ouais, bah n'importe lequel, il ferait le tri lui-même,

Trois essais ? Ok... Un con tout juste bon à cirer mes pompes... Et encore... Nouvel essai : Une espèce de lopette tout droit sortie des jupes de sa mère ? Dernier essai : Un petit merdeux qui n'a aucune espèce d'idées de l'endroit où il se trouve... Mais t'as de l'humour, c'est déjà ça... Bon et bien puisque tu préfères l'anonymat, je vais continuer à t'appeler 'petit'...

Je posais mes deux pieds bien à plat sur chacune de ses épaules et j'empoignais une fois de plus ses cheveux. Alors, comme ça le petit voulait un massage ? Et pourquoi pas un câlin tant que nous étions ? Pensait-il réellement que j'avais cette espèce de fibre maternelle propre aux femelles humaines ? Non mais quel imbécile... Oui, mais aucune importance, il était bien foutu et le sentir gigoté sous moi me ravi... Je lui balançais le visage contre l'un des piliers du lit et j'entendis un très joli craquement, caractéristique d'une cassure quelconque. Préliminaires ouverts... J'adorais les homos, ils savaient toujours comment ouvrir la 'danse', moins chiant qu'avec les femmes... Ils étaient moins exigeants, beaucoup plus faciles, les femmes étaient de vraies emmerdeuses hystériques et voulaient toujours plus... Amour, tendresse, mièvreries [Petite pensée émue pour Kate]... Je retournais le merdeux sur le dos et je repris possession de son cou, y laissant de nouvelles morsures au passage.

Alors ? Tu as aimé le massage 'petit' ?

Je me foutais royalement de la réponse insolente qu'il me ferait sans doute, et je m'intéressais aux fringues qu'il portait... Sa veste valdingua et je déchirais d'un coup sec sa chemise hideuse... Son torse m'apparu et l'idée de lui laisser d'autres morsures s'empara de moi. Aussitôt dit, aussitôt fait... Un vrai petit jeunot comme je savais les apprécier... Une peau imberbe, l'épiderme soyeux et délicat, sa pâleur était un gage de son statut... Et cela tombait bien, Voilà longtemps, que je ne m'étais pas envoyé un congénère ! J'aspirais goulûment son sang en immisçant l'un de mes doigts entre ses lèvres. Qu'il me morde et je lui en collais une... J'étais le navigateur, la capitaine, le gouvernail de ce futur ébat et hors de question de me faire piquer la vedette... J'aimais avoir le contrôle absolu sur toutes choses et ce n'était certainement pas ce crétin qui allait m'emmerder. J'entendis à nouveau les jérémiades de la blonde... Elle reprenait conscience... Parfait, ajoutons le fameux piment dés maintenant.

T'as faim 'petit' ?

Je n'attendis pas sa réponse pour me redresser. J'agrippais la blonde par le bras et la jetais sur le corps de l'autre. Je m'étalais à nouveau sur lui et la bouffe, prise en sandwich roula des yeux de pure frayeur... Cette fois-ci, ses larmes ne me gênaient nullement... Je dégageais la nuque de l'humaine et mordis langoureusement la chair tendre... Rien à dire, les adolescents avaient vraiment la meilleure des saveurs. Ma main libre caressa le torse du petit en dessous et je lui souris avec amusement pendant que la blonde se crispait entre nos deux corps... Et bien voilà, j'étais un minimum excité à présent. J'ôtais les fringues de la pouilleuse et je lui fis embrasser à pleine bouche le merdeux... Sympa ! Je me levais à nouveau et m'emparais de la bouteille abandonnée près du lit, j'en bus quelques gorgées en ne quittant pas du regard les deux corps enlacés... Intéressant ! Une humaine, deux immortels, tout un tas de combinaison possibles... Mais avais-je envie d'aller les déranger ? Pour sûr mon n'veu... J'ôtais à mon tour mes vêtements et enlaçais la blonde avant de mordre presque 'amoureusement' l'un de ses seins. Je bus, encore et encore, mais je la laissais tout de même en vie, peut-être que le petit avait la dalle lui aussi...

Et sinon ? Que penses-tu de cette petite réception ? D'ordinaire il y a plus d'ambiance, mais que veux-tu... Il y a pas mal de vieux débris ce soir...

Je souris une nouvelle fois avec une ironie à peine voilée puis je replongeais mes crocs dans la gorge de cette femme, ô combien délicieuse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Jeu 27 Mar - 3:17

"Petit" Encore...

"En plus d'être pitoyable, tu n'as aucune imagination."

Pour ce qui est du massage, rien de bien détendant, forcément. Ethan ne s'attendait pas à ce que le contraire se produise. Quoique... Il était du genre ouvert et à s'attendre à tout. En tout cas, le blondinet l'avait choisi pour se détendre... Projection contre un pilier. Douleur nasale. Ethan, enfin libéré, Ethan se passa la main sur le nez, le remboîta et le fit un peu bouger, histoire de voir, si ça irait. L'autre se rejeta sur lui. C'est qu'il devait vraiment lui plaire pour ne pas lui laisser une minute de répit. Perdre le contrôle? Rha... Tout est une question de point de vue. Pas trop le temps d'y penser en fait.

"Non. Tu n'as vraiment aucun talent!"

A moitié déshabillé et sur le dos, un petit sourire commença à apparaître sur les lèvres du Vamcan, il haussa un sourcil. C'partit pour l'expérience. Alors que le vampire le mordait à nouveau le cou son cou, le doigt dans la bouche d'Ethan lui donnait une furieuse envie de mordre. Ouais, d'accord, il ne pouvait se nourrir que de sang animal et gnagnagna. Dickers avait fait en sorte qu'il ne puisse pas non plus boire du sang humain, mais qu'en était-il du sang d'un vampire? Ca n'était plus du sang humain à partir du moment où il entrait dans ce corps mort. Enfin! Encore un mystère que Dickers n'avait pas élucidé, et Ethan était du genre à se faire ses propres opinions tout seul. Que Kate arrête de lire si elle est arrivée jusque là, pas envie de l'entendre geindre. Expérience, donc. Du bout de la langue, il lécha l'index du vampire, tout profitant allègrement de la succion qui lui était octroyé. En plus de l'alcool et de sa dernière blessure, cela lui faisait tourner la tête. Comme un bon trip, dû à des herbes hallucinogènes (oui, parce que ça, il connaissait déjà et depuis un petit moment, d'ailleurs). Sans vraiment réaliser, le corps de la blonde se retrouva sur lui. Il ne répondit rien. Pas fou, quand même. Et puis, il n'en eut pas le temps. Encore mieux. Les yeux mi-clos, il sentit des gouttes tomber sur son visage, une main glisse sur son torse nu et une bouche venir s'écraser contre la sienne. Rien de bien désagréable... Sauf que l'adolescente n'avait aucune expérience niveau baiser. Les jeunes d'aujourd'hui... Toute apeurée qu'elle était, elle avait tendance à chercher à tout prix, à fourrer sa langue dans la bouche du Vamcan. Il détestait ça. Même à demi-consicent. Tout ces cheveux qui lui chatouillaient le front étaient d'un désagréable! Ce n'est que quand le vampire se releva, qu'Ethan put enfin soufflé. Il considéra la jeune fille. Elle allait bientôt mourir et le savait. C'était donc ça ce regard... Prête à tout pour continuer à vivre, alors qu'elle était aux portes d'Hadès. Découverte de sensations... Il trouvait cela triste, en un sens. Mourir ainsi, comme ça. Paradoxalement, cela l'amusait. L'autre n'allait pas le tuer, en tout cas, pas de suite. Il pouvait encore passer pour un de ses congénères, ça n'était pas encore le problème. Pour ce qui est de la fille, il voulait l'accompagner. L'accompagner dans la mort, il en va s'en dire, voire son étincelle de vie commencer à disparaître, avant de s'éteindre pour de bon. Tout un programme! Et il avait envie de la mordre! Pas pour prendre son sang, bien sûr! Juste pour lui faire mal! Il la fit tourner sur le côté, en l'embrassant à nouveau. Mieux. En lui apprenant quoi, ce n'est pas parce qu'elle allait mourir, qu'il fallait la laisser ignorante! Et qui dit qu'il n'existait pas quelque chose après la vie? Ce genre d'enseignement pourrait lui être utile! Surtout si elle allait en enfer. Le vampire revint à côté d'elle, et Ethan empoigna l'autre sein tout en faisant glisser ses lèvres, le long du cou de la blonde. Son nez ayant laisser échapper du sang, il y fit une marque pourpre qui descendait. Ce corps frétillant, cette volonté de voir mourir. Il semblait que cela faisait une éternité qu'il n'y avait plus penser. Il s'imaginait la tuer de multiples façons quand le vampire l'interrompit dans sa rêverie.

"Silence! Je suis occupé là."

Et cela donna une occasion à la petite de se plaindre. "Laissez moi partir", "Je vous en supplie", "Mes parents...", "Ma vie..." et blablabla. Très émouvant, vraiment. Exaspérant aussi. Si elle savait où elle se trouvait... En plein milieu d'un repère de vampires! Pas dur de deviner... Quand on a la capacité de les ressentir. Mais, elle aussi l'avait coupé dans son élan. Il se redressa et chercha un objet des yeux. N'importe quoi. Un truc utile. Ethan se redressa et ôta son pantalon (parce que si j'ai bien suivi, il l'a toujours, hein!), ainsi que ce qu'il se trouvait en dessous. C'est fou comme on peut révéler une partie de soi, lorsque l'on a plus rien à perdre. Il fit le tour du lit, histoire de se trouver aux pieds de la fille et monta à nouveau sur le matelas. Il cherchait encore un objet. Soit, il ferait sans! Sans quoi? Aucune idée... Il agrippa ses pieds et la tira vers lui. Le vampire avait toujours ses crocs enfoncés dans son cou et les morsures s'agrandirent en lui coupant la peau. Elle commençait sérieusement à perdre pied. Le sang devait lui manquer. Elle était dans une sorte de transe. Autant aider à aggraver la situation. Il ne le raconterait à personne, de toutes manières, si à Matthew, ni à Stella. Il poussa chacune des jambes frétillantes de la blonde d'un côté. Elle ne pouvait même plus se défendre. Mais elle gardait les yeux ouverts. Elle savait ce qu'il lui arrivait. Etait-il nécessaire de dire que la suite des préliminaires - pas les préliminaires en eux-même - avait excité Ethan. Zack eut la bonne idée de mettre un peu de musique (j'en ai envie c'est tout Lacrimosa de Mozart). N'était-ce pas une merveilleuse manière de mourir? De plus, le vampire avait du goût, en plus d'avoir un tantinet poussé le côté destructeur d'Ethan a pointé le bout de son nez. Excité au sourire carnassier, il s'allongea sur la fille tout en s'immisçant en elle. Il put constater qu'un corps mourant ne perd rien de son... humidité. Il s'adonna ensuite à quelques allers retours, presque tendres, bien que ce fût l'occasion pour lui de s'assurer un maximum de place. Il devint ensuite plus violent. Transformant cette étreinte en petite vengeance contre Zack. Pas qu'il puisse penser que son action avec cette fille pourrait l'offusquer, mais il n'avait aucune chance de lui rendre la pareille au vampire. On fait avec ce que l'on a. La fille commença à geindre sérieusement, mais quelle la ferme! Il lui donna une gifle. Puis une deuxième, mais juste pour le plaisir. Soit, Ethan était un jeune homme bien fait, à tout les niveaux, il l'avait été fait comme ça. Mais vu l'entrain, voire la férocité, avec laquelle il accomplissait l'acte sexuel, la demoiselle commença sérieusement à avoir mal. Elle hurla même un "à l'aide". Jamais contentes, les femmes... Quel que soit leur âge. On ne les regarde pas et elle se vexe. Quand on leur trouve un quelconque intérêt, comme ici, elles se plaignent. Ethan ne s'arrêta pas pour autant. Il lança son plus grand sourire au vampire, avant de chercher ses lèvres et de retourner la blonde sur le ventre. Il continua à tirer son plaisir, par un endroit qui semblait moins approprié, comme pouvait en témoigner cette longue et toujours aussi agaçante plainte de la blonde, quand il commença à y entrer. La musique avait déjà changé, il ne savait même plus quels morceaux étaient déjà passés. Au bout d'une vingtaine de minutes, il eut enfin terminé. Sa première réaction de s'allonger à côté d'elle et de se masser les épaules. Le petit massage de Zack n'avait certainement pas eut un bon effet sur elles. Voilà que l'ado commençait à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Jeu 27 Mar - 5:45

Ah la jeunesse... Incapable de s'occuper correctement d'une fille ET de deviser gentiment... En plusieurs siècles d'existence, j'avais appris à ne pas m'exciter pour si peu, mais pas le petit visiblement. je ne répondis donc rien à sa mauvaise humeur qui exigeait une intense concentration de sa part... J'vous jure, un corps nu sous lui et ça se prenait pour un gros dur... Ridicule, mais il était intéressant de voir à quel point le sexe régissait la vie de bon nombre de mes congénères, et celui-ci ne sortait pas du lot ! Dommage, j'aurai presque pu le trouver à ma hauteur... Mais que dis-je ! J'étais à un tel niveau de mon 'art' que personne ne pourrait jamais m'y rattraper... Si Arcorius peut-être... Mais bon, je crois que les femmes n'étaient pas son 'truc', ni les hommes d'ailleurs... Alors quoi ? Les animaux ? Les cadavres ? Je me désintéressais complètement de la vie sexuelle de mon maître pour me concentrer sur le battement de coeur de celle que le petit était occupé à satisfaire... A en juger par ses cris et ses larmes, elle était vierge ! Magnifique ! Bonne pioche ! Je les adorais ! Le 'petit' se rendait-il seulement compte de cela ? J'observais son visage grave où quelques gouttes de sueur perlaient... Non, il s'en foutait et comme il avait raison, d'ailleurs, il mit quelques taloches à la gueularde qui ne saisis pas le but de la manoeuvre... Les femmes ! Toutes les mêmes ! Incapables d'être muettes lorsque c'était nécessaire. Je bus une nouvelle gorgée du sang de la blonde et décidais que s'en était assez... Besogner une morte n'était peut-être pas une bonne idée pour notre première soirée entres potes. Je m'allongeais sur le dos, en battant la mesure avec mon doigt... Après Mozart, vint Chopin et quelques unes de ses nocturnes qui emplirent la pièce puis Beethoven leur succéda, le tout rythmé par les gémissements sourds du gamin et des suppliques maintenant silencieuses de la bouffe... C'est dingue, comme on pouvait s'éclater dans le coin !

Mon ironie s'envola et je descendis du lit avec nonchalance. J'entrouvrais la porte et écoutais les bruits en provenance du rez-de-chaussée... La 'sauterie' semblait bien se passer. Je reconnus la voix de mon mentor et quelques brides de son discours me parvinrent... Toujours le même, politicien, meneur d'hommes et surtout un sacré manipulateur comme toujours... Heureusement que je n'étais pas aussi crédule que les autres... Sans déconner ! On ne tue pas nos semblables... S'en était presque risible, j'étais le mieux placé pour le savoir... Je refermais doucement la porte et jetais un coup d'oeil sur le lit... Déjà fini ! Quelle endurance petit ! La fille couinait lamentablement à une extrémité du lit tandis que le gamin reprenait son souffle... Je lui souris avec un air détendu en lui tendant la bouteille [bien entamée là]. La fille me jeta un regard torve et se demandant certainement si j'allais prendre possession de son corps à mon tour... Je la détaillais longuement, elle me donnait juste envie de la vider complètement de son sang... J'avais passé l'âge de jouer avec la nourriture... Voilà presque deux siècles que je n'avais pas posséder une future victime... Pas aujourd'hui que j'allais changer mes habitudes... Je trouvais ça vraiment stupides et inutiles... Nous, Vampires, avions le dessus dur les humains, s'était dans la nature, pourquoi le leur prouver en leur octroyant un tant sois peu d'importance ? C'était tout simplement de l'orgueil mal placé ! D'un revers de la main, je la fis chuter du lit et je regardais le petit, étendu à plat ventre. Son fessier ferme me tendait les bras... M'enfin façon de parler,


Je tiens à te faire goûter quelque chose petit... Tu m'en diras des nouvelles.

Un coup à ma porte retentit... Enfin, pas trop tôt... Le personnel de cette baraque était vraiment bon à éviscérer tant ils étaient lents. J'ouvris la porte brusquement et une jeune Vampire me tendit ce que j'avais réclamé depuis un bon moment. La petite curieuse tenta de regarder dans la pièce par dessus mon épaule mais je refermais brusquement le battant... Se le prit-elle en pleine face ? Tant mieux... Je revins auprès du gosse qui manquait vraiment de souffle pour ne pas s'être encore remis de ses émotions... Je posais mon présent au milieu du lit puis j'allumais à l'aide d'un briquet le petit mécanisme qui nous enverrait aux pays des paradis hallucinatoires.

Opium gamin... Ça se fume, et je te conseille d'y aller doucement au début...

Je m'étendis face à lui et pris une première bouffée. Ah le pavot... Rien de meilleur pour m'engourdir les sens... Tellement plus classe que tous ses trucs des temps modernes ! J'allongeais le bras et je mis une tarte au gosse pour voir où en était ses réactions ... Il fumait comme il s'était occupé de la fille : avec impatience et sans aucune pondération... Sa fougue m'amusait, mon cynisme se sentait rafraîchi par tant de candeur... Enfin, tout était une question de point de vue naturellement. Cela ne m'empêcha nullement de lui empoigner sa tignasse et de le mettre à quatre pattes. J'abaissais mon visage et je mordis violemment l'une de ses fesses. Je ne me donnais pas la peine de lécher le sang, je trouvais cela carrément sublime ce liquide dégringolant le long de ses reins... Bon assez fait mumuse ! Je griffais ses épaules et son manque de réaction m'apprit que la drogue faisait son effet... L'opium... Misère du peuple ? J'crois pas moi ! Cela faisait mon bonheur en tous les cas. J'empoignais ses hanches et sans autres préparations, je me fis une place en lui. Il gueula... Normal ! Bobo ça ! Je lui plaquais ma main sur la bouche en lui enfonçant le visage dans les coussins... J'avais déjà dû subir les cris de la fille, mes oreilles étaient bien trop sensibles au-delà d'un certains nombres de décibels. Je relâchais la pression sur son corps mais je ne quittais pas pour autant sa moiteur... Un puceau à en juger par son étroitesse... J'avais fait une bonne pêche se soir... Je lui collais la pipe dans la bouche tout en fouillant son corps de plus en plus brutalement... Déjà que je n'avais pas été spécialement doux, mais là, il eut des raisons de crier. Je le fis ensuite basculer sur le flanc et je calmais quelque peu mes coups de reins... Je mordis à nouveau son épaule et cette fois-ci, je ne me privais pas pour boire un coup. Une nouvelle bouffée d'opium, quelques caresses distribuées avec indifférence et brutalité, je cherchais ensuite ses lèvres et j'en mordis la chair avec avidité. Il fallait tout de même que je fasse gaffe à ne pas l'en vider complètement... La soirée aurait bien mal terminé... Et quel dommage cela aurait été. Je continuais néanmoins mes va et viens avec une indifférence glacée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Ven 28 Mar - 23:05

L'opium. Encore une de ces nouvelles découvertes qui caractérisait son état de Vamcan. Vu le reluquage intensif de son postérieur par le vampire, il fallait sérieusement qu'il essaie de se détendre. Ethan fuma, donc. Assez pour que sa tête retombe lourdement sur l'oreille et que le lit se mette à chavirer, comme s'il se trouvait sur un bateau, au coeur d'une tourmente. Son aspect charnel semblait si loin. Si détaché de son esprit, désormais. Alors, même s'il sentit des griffures se formaient sur ses épaules, il n'en ressentit pas les effets. Une vraie marionnette! Et, bien sûr, l'autre sangsue l'avait remarqué. La douleur s'immisçant, il ne put retenir en cri. En même temps, il ne pouvait pas empêcher grand chose. C'est avec ferveur qu'il reprit la pipe et se remit à tirer dessus. Par la suite, pourtant, à part l'expression visible sur son visage de la douleur, il n'émit presque plus aucun son. Faut attendre un moment avant que "ça" ne devienne vraiment agréable. Genre : une dizaine de coups de reins. Et faire fi de la sensation que l'on saigne. De toutes manières, dans son état... Il ne réalisait pas encore. Il verrait ça en se levant, toute à l'heure. Il ne réagit pas non plus que le vampire le remordit à l'épaule. Les balancements du lit ne s'étaient pas arrêtés. Impression fascinante d'être à deux doigts entre les portes de Morphée et celles d'Hadès. Dans les deux cas, le Passeur était une vraie vipère et insistait pour que l'on paie le prix qu'il avait fixé. Rien de vraiment désagréable, si on occulte le début. Fermant, puis rouvrant, les yeux au gré des saccades, il vit bientôt une main posée sur les draps froissés (on a défait le lit là, non?). L'humaine... Il lui semblait qu'elle pleurait. Ou c'était la musique peut être. Ethan fit glisser une main le long de son corps et s'adonna à un plaisir solitaire pendant que le vampire s'occuper avec acharnement de ses fesses. Dickers ne pensait sûrement pas à ça quand il l'avait créé. Enfin! Ethan était libre de ses faits... et gestes. La tête posée sur le matelas, il fit au sorte que son mouvement aille de pair avec celui de son amant nocturne. La fille aurait pu s'y coller, mais il avait une flemme phénoménale à aller la chercher. Son envie de mordre n'avait pas disparu. Ca le pourchassait, tout en sachant que ça lui était impossible. Et s'il le faisait... Juste une fois, histoire de voir. Dès qu'il en aurait l'occasion. Mordre le vampire, bien entendu. On verrait bien ce que ça donne. S'il tombe malade ou pas ou si l'autre l'envoie valdinguer dans la pièce avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Sam 29 Mar - 18:01

La main jaillit de nulle part... Enfin si, de sous le lit... Le grand retour de la bouffe allait-il se faire en fanfare ou passerait-elle complètement inaperçue ? Le gosse s'en moquait royalement, occupé comme il l'était à se laisser manoeuvrer bien gentiment ; à se droguer ; à se caresser ; puis à se re-droguer... En bref, je commençais déjà à m'ennuyer ! L'inconvénient de vivre depuis huit siècles, je présume ! Il devenait compliqué pour moi de trouver un quelconque sujet d'amusement... En même temps, je n'étais pas vraiment un bout-en-train... Enfin si, mais seulement en apparence... Bref ! J'écartais la main du môme de son petit plaisir tout personnel et je fis signe à la fille de prendre cette place... Elle s'en occuperait peut-être un peu mieux que le gamin ! J'avais pensé à sa main mais ce fut sa bouche qui s'acquitta de cette tâche... Le 'petit' eut l'air d'apprécier... Pour ce que j'en avais à faire ! Je lui arrachais la pipe des mains et lui collais le visage contre les draps froissés [Bah ouais, nous chahutons pas mal là !]. La fille recommença à verser des larmes et je sus que sa fin approchait à grands pas... La moiteur de môme ne me faisait plus grand effet, il me fallait autre chose... du sang par exemple ! Je fis basculer tout ce petit monde selon mon goût, et je me retrouvais au-dessus du gamin, la fille étendue à plat ventre sur son dos... Une main arrimée à la hanche du petit, je me saisis d'une jambe de la bouffe... L'endroit le plus intéressant à mordre dans le corps d'une femme était l'intérieur de la cuisse... Enfin à mon avis... Je m'exécutais donc...

Elle hurla ! Et oui, c'était sensible dans ce coin là ! Le gamin fut très réceptif à tout ceci puisque je le sentis se crisper violemment... Jouissance ? Avait-il salopé mes draps ? Quel chieur ! Je m'occuperai de sa punition après celle du casse-dalle ! Je quittais le corps du gamin, entraînant la 'fillette' avec moi. Prenant appui sur ses mollets de mes genoux, je commençais à l'attirer vers moi... Son corps ployait, se cambrait à l'extrême, les humains étaient si faibles, et si peu souple... Bon sang ! Sa colonne vertébrale résista légèrement, mais je tirais davantage sur ses cheveux pour obliger son dos à venir se blottir contre mon torse... L'exercice s'avérant difficile puisque je lui maintenais les jambes tendues... Puis un superbe craquement s'ensuivit... Tadam ! Gagné ! Qui dit vertèbres foutues, dit mort désirée ! Je mordais donc sa nuque, aspirant jusqu'à la dernière étincelle de sa misérable existence... Qu'elle s'estime heureuse cette pouilleuse, je n'octroyais jamais autant de temps à mes en-cas d'ordinaire ! Je la lâchais en constatant que tout cela avait fini par me faire atteindre la culminance de mon plaisir à mon tour... Pas plus mal ! Je lâchais le cadavre en l'envoyant vers la porte... Un serviteur quelconque s'occuperait des ordures plus tard...

Je m'intéressais à nouveau au 'petit' et j'eus un sourire en coin à le voir ouvrir et fermer la bouche comme un poisson hors de l'eau... Bah alors ? Un soucis mon grand ? Je savais parfaitement ce que son corps réclamait... Malheureusement, plus de sang frais dans les parages... Ferais-je une entorse à mes propres règles pour le satisfaire ? Pourquoi pas, sa bouche avait l'air vorace et sentir ses incisives s'enfoncer dans ma chair me ferait certainement grimper aux rideaux... Mouais, il m'en fallait un peu plus tout de même... Mais bon, tentons ! D'un coup de coude, je l'immobilisais en le retournant sur le dos. Je m'allongeais sur lui en lui présentant mon cou,


C'est ton jour de chance 'petit'... Allez croques ! Plus de huit cent ans d'âge, tu vas te régaler !

Impatient comme toujours ! Il était vraiment très jeune... Tant mieux ! La jeunesse était tellement malléable et fougueuse ! Je le sentis aspirer mon sang à grande vitesse... Du calme crétin ! Je ne vais pas m'envoler !... Tout était à refaire dans l'éducation de ce merdeux ! Celui qui avait fait de lui un Vampire était réellement un sombre débile pour ne pas lui avoir appris à retarder son propre plaisir... Je décidais quand s'en était assez et pour le faire comprendre au gosse, je m'arrachais à ses bras en me redressant avec aplomb. D'un coup de pied dans l'estomac, je l'envoyais hors du lit. Il eut de la chance, il atterrit droit sur le sofa... Dommage, j'avais plutôt visé le mur ! Veinard va ! D'un ton indifférent, je lui expliquais la suite du programme,

Interlude terminé gamin... Casse toi maintenant, je t'ai assez vu !

Nous serions certainement amené à nous croiser à nouveau... Et peut-être même que je prendrais sur mon temps pour lui enseigner les bonnes manières. Mais pour l'instant, l'opium restant réclamait toute mon attention...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcorius Sanders

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 40
Race : Vampire
Age : 1284 ans (31ans)
Métier : Homme d'influence
Armes : Un Wakizashi à la lame incrustée d'or et d'argent!
Date d'inscription : 09/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Sam 29 Mar - 19:16

Comme suivant une odeur à la trace, Arcorius marchait d'un pas rapide dans les couloirs plus sombres et sinueux les uns que les autres.
Lorsqu'enfin il arriva devant la porte incriminée, il soupira. Il avait bien senti la présence de son infant mais la personne qui l'accompagnait le troublait, il n'arrivait pas en déterminer la nature. Son lien du sang avec ses infants lui permettait de sentir leur présence. Il avait aussi cette faculté mais beaucoup plus ténue, relevant plus de l'instant pour les autres créatures. Or ici, la personne avec Zacks troublait les sens d'Arcorius, comme si son propre sang coulait dans les veines de l'inconnu. Pourtant Aaricia était toujours dans la salle de réception, et Brad n'était pas encore là. Ce n'était pas non plus Enandra, il sentait sa présence auprès d'Aaricia, mais de manière bien plus floue, ceci étant du au fait qu'elle soit la petite-fille d'Alyeusis. Non, ce n'était pas un de ses Infants, direct ou indirect... et pourtant...il y avait un peu de son sang dans ce corps, et son don du sang lui permettait de le ressentir.
Arcorius évacua son trouble rapidement et décida d'ouvrir la porte d'un mouvement sec.
Sa surprise fut assez grande et pourtant il se contenta d'un simple froncement de sourcil. La chambre était un véritable champ de bataille, entre draps défaits, corps vautrés, le sang gisant çà et là, les vapeurs d'opium agressant ses narines. Arcorius eut un premier regard réprobateur devant tant de luxure, ainsi que pour le corps en fin de vie d'une candide et innocente adolescente, gisant à ses pieds tel un pantin désarticulé.
Levant les yeux sur zacks, son regard croisa le corps d'Ethan. Il ne broncha pas, restant avec ce visage neutre, mais tous les abus, habituels, de son infant venaient de passer au second plan... Il reconnut de suite ce visage, si familier, ce visage qu'il n'avait plus vu depuis plus de 8 siècles. Il resta figé, discrètement dans l'embrasure de la porte. Zacks avait déjà senti sa présence, mais il s'échinait sur la pipe comme si de rien n'était.
Arcorius ne comprenait pas la présence du garçon... Ce ne pouvait être Darian, il aurait senti son fils bien avant de le voir, et ce dernier était mort. Le wakizashi dans son dos, le lui rappelait chaque jour. Et pourtant la ressemblance était frappante, et ce ne pouvait être le fruit du hasard. De plus il savait qu'un peu de son propre sang coulait dans ses veines, enfin pas exactement son sang, pas dans sa substance originelle, ni comme celui qu'il pouvait donner à humain ou à un vampire, ni comme celui qui pouvait être dans le corps d'un des ses infants... Les pièces du puzzle ne s'emboitaient pas correctement, et cela contrariait Arcorius au plus haut point. Il détestait déjà le fait d'être surpris, et encore plus de ne pouvoir analyser et appréhender correctement une situation. Partagé entre colère, joie, mélancolie, méfiance et retenue, le regard d'Arcorius se fit plus perçant, bien décidé à connaitre le fin mot de cette histoire. Une sourde colère grandissait au plus profond de lui, face à cette situation qui ravivait tant de vieux et douloureux souvenirs.
D'un pas déterminé, il avança vers un fauteuil gisant dans un des coins de la pièce. Sur le chemin, il adopta un ton très dur sans pour autant hausser la voix:


Zacks, sors de cette pièce, veux-tu?
J'aimerais m'entretenir avec ton ...amant... seul à seul!


Il s'assit doucement, posant ses coudes sur ses genoux, réunissant ses mains sous son visage, le menton juché sur ses pouces, il se mit à fixer Ethan d'un regard empli de curiosité, de détermination, et d'autorité. Arcorius analysait chaque trait, chaque expression, il tentait d'user de toute son empathie pour percer à jour ce mystère.
D'une voix neutre, et sur un rythme assez lent, il s'adressa à Ethan:


Quel est ton nom, mon jeune ami?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 33
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Sam 29 Mar - 20:01

Un pas léger mais néanmoins assuré et ferme... Nul besoin que la porte s'ouvre pour que je sache que Arcorius approchait. Quoi encore ? C'était ma pause là ! Non mais vraiment, jamais tranquille dans cette baraque... Voilà pourquoi j'avais préféré aménager dans le centre ville ! Le battant s'ouvrit et la haute silhouette de mon mentor se dessina clairement... Trois personnes nues, dont une morte à ses pieds, l'autre étendue sur un lit, et le troisième légèrement sonné sur le sofa... Il aurait peut-être dû marqué un minimum d'étonnement, mais non ! Du coin de l'oeil, je vis son froncement de sourcil, j'allais avoir droit à une remontrance sans doute... Pas à la maison, se nourrir ok, mais pas avec tant de sadisme, et c'est quoi tout ce sang ? Ne t'ais-je pas appris à manger proprement ?... Pfu ! Voilà pourquoi je n'enviais absolument pas sa place de leader... Trop lisse, trop parfait, trop paternaliste, trop sérieux... Je me concentrais à nouveau sur l'opium en me tâtant pour en proposer une bouffée à pôpa... Nan ! Mauvaise idée, il avait sa tête des mauvais jours, il m'enverrait promener... Dommage !

Bienvenue...

Oui, quand même, une petite salutation était de rigueur... Du pied, j'éteignis la musique... Sait on jamais que l'envie lui prenne de me parler, il valait mieux rester attentif. Je voyais son intérêt pour le gamin, il ne cessait de le fixer... Et bien alors ? Envie de jouer également Arcorius ? Il fallait dire que le môme n'était pas si mal... Une fois silencieux et sous effet d'une drogue... J'en aurai bien repris un morceau d'ailleurs... Et non ! Pas moyen ! Mon mentor prit la parole et je le traitais de radin intérieurement... Il voulait donc le garder pour lui seul ? Tu parles d'un meneur d'hommes ! Un égoïste oui ! je me levais souplement en lui faisant au passage une petite courbette [genre inclination du buste, le tout avec élégance bien entendu !],

Mais certainement...

Mais quel visage sérieux de la part du maître des Vampires... Le 'petit' sortirait en miettes de cette pièce... Quelle idée aussi de suivre un parfait inconnu dans sa chambre... Ces jeunes... Je passais entre Arcorius et le gosse et j'empoignais au passage le cadavre... Une fois dans le couloir, je me rendis compte de ma nudité... Ouais non, pas classe de rester ainsi... Les rires et bruits de verre s'entrechoquant m'apprirent que tout le monde devait être encore habillé en bas... Je fis une nouvelle apparition dans la chambre et j'enfilais rapidement un peignoir en velours cramoisi... J'eus un rire tonitruant en entendant mon mentor poser l'exacte question que la mienne au 'petit'... Arcorius y mettait tout de même un peu plus de forme, mais l'autre allait-il se montrer aussi sot qu'avec moi... Je m'en foutais, mais je ne pus retenir une remarque sarcastique à l'adresse du gamin,

Je te conseille fortement de répondre cette fois-ci 'petit'... Bien messieurs, amusez-vous bien... Et nettoyez un peu... C'est un sacré bordel dans le coin...

Je dus recevoir un regard noir de Arcorius, mais je n'y accordais aucune espèce d'importance... Il aimait mon insolence, non ? Il n'avait pas vraiment le choix de toutes les façons ! Je quittais la pièce dont je refermais la porte sans plus me préoccuper u sort du morveux... Bien bien, voyons maintenant où en était la 'sauterie' !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Dim 30 Mar - 1:51

Pas tout compris... Ni tout suivit. Si l'alcool réchauffait, l'opium enivrait et embourbait tout ses muscles dans les draps du lit. Aucune réaction face à Zack. Son indifférence habituelle avait-elle reprit le dessus? En tout cas, la drogue semblait la révéler. Au revoir et à jamais? Pour l'instant, pourquoi pas? Aussi loin qu'il puisse être, son propre lit l'appelait. Son lit, ses quatre murs et quelques autres petites choses qui lui étaient familières. Occupé à chercher son pantalon, il n'entendit ni ne vit Arcorius rentrait. Il croisa effectivement un regard. Mais... où pouvait bien être passé son jean? Ah! Enfin! Il était sur le canapé. Sans perdre son temps, il l'enfila. A présent... le haut. Tee-shirt ou chemise... Aucune idée. Ni aucune grande importance. Il prit la première chemise noire qui lui passa sous la main et l'enfila. Tandis que Zack se levait du lit pour se diriger vers la porte, les effets de l'opium, allant et venant, Ethan ressentit une certaine douleur au niveau de son postérieur. Pas cool. Vraiment pas cool. Il arrivait encore à marcher mais ce truc le tirailler à chaque pas. Le monsieur plus âgé s'assit sur un fauteuil. Première réaction d'Ethan : hausser un sourcil. Si c'était la fête aux nouveaux, il avait déjà donné et bien reçu. Temps mort. Là, il se barrait.

"T'es pas encore partit?", lança-t-il à Zack, avant que celui-ci ne franchisse définitivement la porte. Ethan ne regarda en sa direction que quand le vampire eut disparut. Il lui sembla qu'il resta comme ça pendant plusieurs minutes. Puis l'autre homme dans la pièce parla. D'une voix calme, presque paternaliste. Tout ce qu'il faut pour un lendemain de fête agitée, en somme. Le souci était que sur le moment, le Vamcan avait du mal à faire le lien... 'Thanou'... Qui c'est qui l'avait appelé comme ça déjà? Sûrement l'une de ses anciennes conquêtes. Ouais mais... C'était pas ça qu'il fallait répondre. Plus endormi que conscient, il laissa tomber son fessier sur le lit, en faisant une légère grimace, quand celui-ci le lança (le fessier pas le lit). Il ne répondit pas tout de suite. Il voulait d'abord voir à qui il avait à faire. L'avait une aura bizarre ce vampire. Bizarre ou particulière, si vous voulez. C'était le chef? Ethan se serait donné à des jeux sado-maso avec le chef? Super... Bonne pioche... Lui qui avait voulu passé inaperçu. Autant dans l'aura que dans ce que lui avait dit Zack... Il n'y avait pas trop à tergiverser... Le Vamcan se trouvait en face du leader des Vampires. Pas la peine de demander pourquoi il avait vraiment envie de rentrer... Quoique... Il lui manquait encore ses chaussures. Luttant pour garder ses yeux ouverts, il répondit finalement :

"Ethan... Ethan Amaury Cooper."

Il ne put ensuite s'empêcher de parcourir la pièce des yeux à la recherche de ses chaussures.

"Et... vous êtes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcorius Sanders

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 40
Race : Vampire
Age : 1284 ans (31ans)
Métier : Homme d'influence
Armes : Un Wakizashi à la lame incrustée d'or et d'argent!
Date d'inscription : 09/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Dim 30 Mar - 4:18

Arcorius le regardait penaud et titubant presque, comme s'il était sur un bateau naviguant sur une mer agitée. Ses pupilles dilatées, les mouvements de son visage, la lenteur de ses gestes, tout révélait à Arcorius qu'il était sous l'effet de la drogue. Arcorius maugréa!
Malgré la présence du père en lui, c'est le chef qui prit le dessus. Ainsi il se leva d'une traite, sans une hésitation. Tandis que sa main gauche se saisissait du wakizashi, de sa main droite, il appuya sur l'épaule d'Ethan afin que ce dernier se retrouve assis sur le lit. Arcorius y avait mis la force suffisante pour qu'il ne puisse y résister sans pour autant en abuser et lui faire du mal. Puis d'un ton froid et sec, il interpela Ethan tout en le fixant avec un regard dur et pourtant paternaliste:


Regarde moi!

Il attendit que le jeune homme pose son regard dans le sien, puis, profitant de la diversion, et d'un geste d'une grande célérité, il planta la lame incrustée dans la main gauche d'Ethan. Il laissa la lame ainsi fichée à travers le matelas, et il recula attendant un cri quelconque. Son mouvement avait été d'une vitesse surnaturelle, et il se retrouvait maintenant assis dans la même position que précédemment face à Ethan.
D'une voix de mentor, l'air las, il s'expliqua:


La douleur et la surprise ont enclenché ou vont déclencher chez toi un jet d'adrénaline et rien de mieux que l'adrénaline pour combattre la présence de drogue dans ton sang.
Tes blessures disparaitront rapidement, je n'ai pas touché de points sensibles!


Il attendit posément quelques secondes et avant que ne réagisse Ethan, il continua d'une voix plus neutre, presque douce, mais toujours avec ce regard dur:

Je suis Arcorius, et tu es ici dans ma demeure, sur mon territoire.
Enchanté de te rencontré Ethan...rassures toi, je ne te ferais aucun mal ni n'abuserais de toi...si tu réponds à mes questions en toute sincérité.


Arcorius observait les pupilles d'Ethan traquant tout signe révélateur de mensonge, usant tant que possible de l'intimidation que pouvait provoquer la drogue et son dernier geste. Il était presque fasciné d'une telle ressemblance, même sa voix était la même que celle de Darian. Pourrait-il vraiment être son fils? Arcorius en doutait, mais pour en avoir le cœur net, il attendait de voir si Ethan reconnaissait son wakizashi. Le sang semblait vouloir épouser la surface de la lame plantée dans sa main , comme s'il s'agissait d'un aimant. Ainsi, étrangement, peu de sang se répandait à travers le lit et les draps, une mince tache rouge était visible, mais celle ci ne semblait pas pressée de s'étendre outre mesure. De façon presque imperceptible, le sang semblait s'affranchir de la gravité et recouvrir les subtiles incrustations d'or et d'argent qui donnaient cet aspect si particulier au sabre court d'Arcorius.

Dis moi, cette lame avec laquelle je viens de te transpercer la main, la reconnais tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Cooper

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 30
Age : 25 ans // 10 en réalité.
Métier : Rentier, comme papa.
Armes : Celles dont m'a dotée la Nature (...)
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Dim 30 Mar - 5:06

Haann... Ouais... Le vieux truc du mal pour un bien. La douleur avait captivé l'attention d'une partie de son cerveau. L'autre se préoccupait bien peu de ce que son interlocuteur aurait pu dire. Le chef... soit. Mais pas son chef à lui. C'est peut être fou mais en fait... Si Dickers lui avait fait ça, Ethan n'aurait pas bronché. Enfin, si! Il aurait hurlé comme il venait de lâcher un cri, d'ailleurs, mais il aurait comprit et écouté. Chacun son maître. Taper la discut'? Y'a quinze secondes, d'accord. Mais plus maintenant. En plus d'avoir la rage, le Vamcan continuerait de protéger les siens. Si Ivy voyait ça... Enfin bref! Il retint le nom d'Arcorius. Arcorius... Le Arcorius... Le père du gars dont Ethan était le portrait? Et c'est comme ça qu'il traitait le clône de son fils? Super... Dire qu'Ethan était venu ici, à la base, pour obtenir - discrètement - des informations sur les Vampires. L'en avait bien marre, là. Qu'ils aillent tous au diable, même! Si ça n'avait pas déjà été fait. Il fit donc fi de la gentille petite remarque à son attention et tira sur la garde de l'épée. S'il n'avait pas tout d'un vampire, la force qu'il contenait ainsi que sa colère lui permirent de l'ôter. Il passa outre l'envie de la balancer sur son propriétaire. Il se concentra plutôt sur sa main douloureuse. Ah là, c'est sûr, il était redescendu très rapidement. Il chopa le reste de ses affaires rapidement, se rechaussa, reprit sa veste et arracha un morceau du drap pour se faire un pansement. Tous des tarés! C'était ça sa conclusion! Rentrer chez lui : sa prochaine et dernière étape.

"Question mal posée, réponse non assurée!"

Il lui fit un grand sourire, vite changé en expression négative et sortit de la chambre. Ethan déambula quelques temps dans les couloirs, avant de retrouver l'accès à l'escalier. Il s'y trouvait à présent toute une assemblée de personnes. De vampires. Il les sentait... Mais fin du road trip dans le camp des sangsues. Il comptait bien retourné au repère. Au passage, il croisa tout de même le regard d'une délicieuse petite vampire au bras d'un jeune homme. Lui, il ne le regarda pas. Mais elle... Il l'observa de haut en bas tout en gagnant la sortie. Elle lui rendit son regard d'ailleurs, avant de parler à son ami. Haaaan... Il serait bien resté pour elle... Tant pis! Il sortit donc et regagna la voiture. Une fois à l'intérieur, il se dit que, sincèrement, il ne remettrait plus les pieds ici. Il fit donc route vers la demeure paternelle. Comment il allait expliquer sa blessure? Il trouverait bien... Dès qu'il évoquait les filles, les autres l'écoutaient d'une oreille absente. Un peu au dernier moment, il préféra le réconfort d'une jeune femme, plutôt que son lit froid, mais tout de même douillet. Il mit donc les voiles sur cette "Cherry", qu'il avait quitté quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcorius Sanders

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 40
Race : Vampire
Age : 1284 ans (31ans)
Métier : Homme d'influence
Armes : Un Wakizashi à la lame incrustée d'or et d'argent!
Date d'inscription : 09/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   Dim 30 Mar - 5:37

Arcorius ne broncha pas d'un iota. Seul une infinie onde de tristesse traversa son regard. Il se sentait si las, il y avait cru, ne serait ce qu'un instant, mais malheureusement, ce n'était pas Darian. Son fils aurait non seulement compris, mais il aurait aussi reconnu cette lame au premier coup d'oeil.
D'un geste lent, il prit son wakizashi par le pommeau, prenant bien soin de prélever quelques gouttes de sang restées sur la lame.
Il pensait à ce jeune Ethan, qui comprendrait bien assez vite son erreur, ne serait ce que lorsqu'il verrait sa blessure ne pas guérir de sitôt. Mais celà importait peu, il ne lui avait pas laissé le temps ni de la soigner ni de lui expliquer.
Il avait maintenant presque tout ce qu'il désirait.
Avisant les quelques gouttes survivantes sur sa lame, il goutta le sang d'Ethan.


Nous nous retrouverons, mon jeune ami...tu ne pourras plus te cacher maintenant, dit il doucement.

Arcorius quitta la pièce rapidement, et appela un de ses hommes de confiance:


Prends cet échantillon et fais le analyser dans un laboratoire.

Il s'ouvrit aussi une veine afin d'en récolter du sang.

Et compare le à celui ci. Je veux une contre vérification sur les analyses ADN et ne laisse personne s'approcher de ces échantillons de sang!

Puis il le regarda partir avant de retourner au sein de ses convives.

http://new-war.go-forum.net/maple-grove-s-mansion-f55/reunion-du-clan-invitation-faite-a-tous-les-vampires-t304-15.htm#13382
Edit Zack : Fini, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Ethan][X]   

Revenir en haut Aller en bas
 
T'es qui toi ? [Ethan][X]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Les alentours de Chicago :: Maple Grove's mansion-
Sauter vers: