A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La dernière pleine Lune [X]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: La dernière pleine Lune [X]   Ven 14 Mar - 23:10

    Disclaimer: Tout appartient à J.K. Rowling malheureusement, sauf Cecila Malefoy, qui sort de mon imagination fertile *SBAFF*

    Warning: Lemon Hard
    Fiction interdite aux moins de 18 ans!!


    En mai, fais ce qu’il te plaît…


    C’est certainement cela qu’appliquait Cecila Malefoy en ce beau moi de mai. Serpentard tout comme son grand frère Lucius, la jeune fille avait décidé de cesser de vivre selon les prémices de sa famille, ceux qui n’avaient cessés de la hanter depuis sa plus tendre enfance. C’était une sang pure, mais elle n’avait absolument rien contre les nés de moldus. Elle était froide et mesquine, mais simplement lorsqu’elle se savait observée. Elle était manipulatrice, seulement lorsqu’elle avait besoin de quelque chose. Oui à bien des égards, Cecila était une fausse Serpentard, et elle n’était pas la seule à le savoir. Quelqu’un d’autre se doutait bien qu’elle était différente de son frère, qu’elle était différente de ceux qu’elle côtoyait, qu’elle était différente tout simplement. Pas physiquement bien sûr, puisque la jeune fille était blonde, comme son frère, avec des yeux bleus ou gris acier selon la luminosité… Elle avait absolument tout d’une Malefoy, mais ce n’était que physique, et c’est tout.

    Ainsi, en ce mois de mai 1977, elle avait 18 ans, et était en 7ème année, à quelques pas des ASPICs, et de la fin de ses études. Elle était pressée que cela ne se termine, et pour une raison simple. Une fois qu’elle aurait son diplôme, la jeune fille pourra s’en aller, et laisser derrière elle tout son passé. Elle pourra vivre sa propre vie, sans le joug de ses parents tyranniques et fanatiques, et surtout sans le joug de son grand frère qui ne souhaitait qu’une chose, qu’elle le rejoigne parmi les mangemorts… Quoi qu’il en soit, elle passait beaucoup de temps dans ses révisions, afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles, quitte à faire de l’ombre aux très célèbres maraudeurs, qui étaient réputés pour être les meilleurs en tout. Cette fois en tout cas, ça ne serait pas le cas. Cecila allait tout faire pour avoir d’excellents résultats, quitte à passer ses dernières semaines à Poudlard enfermée dans la bibliothèque, ou dans sa salle commune…

    Ce jour là n’excepta pas à la règle puisque la jeune Malefoy se terrait à la bibliothèque, mais comme beaucoup d’autres ce jour là puisque la pluie s’était invitée. Les tables libres étaient rares, inexistantes plutôt, et la jeune fille ne fût donc pas étonnée d’entendre une voix s’élever au dessus d’elle, alors qu’elle lisait un livre extrêmement utile sur la métamorphose humaine :


    « Bonjour, je peux m’installer avec toi ? Les places libres sont rares en ce moment… »

    Cecila releva légèrement la tête découvrant de ce fait le visage cicatrisé de Remus Lupin, élève de Gryffondor, préfet à mi-temps, et maraudeur à temps complet. Elle fut étonnée de le voir s’inviter à sa table alors que beaucoup d’autres étaient à moitié vide, comme la sienne. Après tout, il était de notoriété publique que la Serpentard n’était pas de bonne fréquentation, et qu’il fallait mieux l’éviter surtout si l’on était à Gryffondor. Cependant, la blonde n’eut pas le courage de se lancer dans une joute verbale, aussi soupira t’elle légèrement, avant d’acquiescer et de faire un geste de la main, l’invitant ainsi à s’asseoir. Elle dégagea la table de ses livres, lorsque la main de Lupin vint agripper la sienne, au moment où elle prenait un livre s’intitulant : ‘Métamorphose, ou obligation’, un livre traitant sur les loups garous.

    « Je peux le voir ? dit Remus d’une voix douce et agréable… »

    La jeune fille ne répondit pas tout de suite, trop occupée à réprimer le frisson que le jeune homme avait fait naître en elle. Que se passait il donc ? Pourquoi un simple contact avec la peau de Remus l’avait elle mise dans cet état ? Oui en effet elle faisait tout un cas d’un simple toucher, laissant surtout son imagination s’abandonner. Elle imaginait ce que cette main pourrait faire sur son corps, sur tout son corps. Ce que sa langue… STOP ! Elle se força à respirer fortement, et répondit finalement d’une voix un peu sèche :

    « Vas y si ça t’intéresse, mais si tu veux mon avis c’est un ramassis d’inepties… »

    Il se mit donc à lire, apparemment non conscient du trouble qu’il avait fait naître chez la jeune blonde. C’était effectivement le cas, mais pas vraiment pour la raison qu’on aurait pu croire. En effet, Remus était tout autant troublé par ce qui s’était passé, et il se promit de ne plus la toucher pour éviter que cela ne recommence…

    ~~~~~


    9 jours avaient passés depuis l’épisode de la bibliothèque, 9 longs jours pendant lesquels un certain Remus Lupin et une certaine Cecila Malefoy eurent du mal à se concentrer sur leurs cours. Ils ne cessaient de penser l’un à l’autre, mus par un désir sauvage et irrépressible. Ils s’aimaient, à cause d’un simple contact, mais bien sûr chacun pensait que l’autre n’éprouvait qu’indifférence, et ainsi aucun n’osait faire un premier pas, un pas qui pourrait pourtant les satisfaire tous deux. Aucun de leurs amis ne se doutait de quoi que ce soit, ils étaient tous les deux trop doués pour cacher ce qu’ils ressentaient, pour leur plus grand désespoir d’ailleurs. Mais… en ce neuvième jour depuis leur première vraie rencontre, Remus Lupin trouva le courage d’aller voir celle qu’il aimait, ou plutôt avait trouvé la volonté d’aller lui parler. Cependant, il passa toute la matinée, puis une bonne partie de l’après midi à la chercher. Il la trouva finalement, non loin du saule cogneur… Une belle vue ce saule, s’il n’était pas si dangereux, certainement qu’il serait apprécié des amoureux…

    La jeune fille était assise sur un rocher, et semblait pensive. Le lycan hésita avant de s’approcher d’elle, faisait le plus de bruit possible pour qu’elle l’entende arriver. Cecila, surprise se tourna vers l’origine de ce bruit, et Remus eut un pincement au cœur. Celle qu’il aimait pleurait, et il n’avait qu’une seule envie, la prendre dans ses bras afin de la consoler. Il n’eut cependant pas à le faire puisque la blonde se leva, et se précipita dans ses bras. Il l’étreignit du mieux qu’il le pu, et il la sentit se détendre légèrement. Quelque fut l’origine de la lettre qu’elle tenait entre les mains, elle l’avait fait pleurer, et c’était Remus qui était là en train de la consoler. Cette lettre allait elle sceller leur amour ?

    Cecila se déroba de la douce étreinte du jeune homme, se rendant soudain compte qu’elle était dans le bras de Remus, celui qu’elle… qu’elle quoi en fait ? Elle ne savait pas si c’était de l’amour, elle ignorait tout de l’amour. Quoiqu’il en soit, il la faisait vibrer, et c’était cela le plus important. Lorsqu’elle le vit s’approcher lentement, tendrement, elle ne recula pas, et attendait le doux contact de ses lèvres sur les siennes. La jeune fille ferma les yeux, pour mieux apprécié son premier baiser avec le maraudeur, et qu’elle ne fut pas sa surprise de ne sentir ses lèvres que sur son front… La blonde leva la tête et ouvrit les yeux, yeux qui lançaient une muette supplique à ce garçon. Remus ne pu que voir ce regard, mais il hésitait.


    ~~~~~


    Finalement, ce fut Cecila qui prit l’initiative. Elle prit le visage du loup entre ses mains, et l’embrassa enfin. Ce fut d’abord un timide baiser, presque chaste. Mais rapidement, la passion vint remplacer la candeur, et le baiser gagna en intensité, devenant presque violent tant les deux adolescents étaient fiévreux. D’ailleurs, Cecila partit à l’assaut des boutons de la chemise blanche de son amant, voulant la retirer. Ce fut lorsque le jeune homme sentit les doigts froids de la blonde sur son torse brulant qu’il se rappela où ils étaient… C’est à dire dans le parc de Poudlard…

    « Attends, pas ici, nous… ne… pouvons pas le faire ici… »

    Cecila le regarda avec des grands yeux, avant de se souvenir elle aussi d’où ils étaient. Il ne pouvait vraiment pas faire ce qu’ils avaient commencé ici, où n’importe qui pouvait les surprendre. Soudain, le jeune homme eut une idée, ils n’avaient qu’à se rendre dans la cabane hurlante. Personne ne viendrait là, et il serait tranquille jusqu’à la nuit… Bien sûr, Remus avant oublier que nous étions un soir de pleine lune, un soir de transformation…

    En tout cas, il arrivèrent rapidement dans la cabane, plus précisément dans la chambre du premier étage, où un grand lit trônait., et ils reprirent là où ils s’étaient arrêtés, c’est à dire au baiser fiévreux, et au déboutonnage de la chemise du sorcier. Celle ci fut rapidement à terre, tandis que les lèvres de Cecila quittaient celle de son amant pour se balader sur son torse couturé de cicatrices, lui arrachant au passage quelques soupirs de bien être. Surtout que ses lèvres s’accompagnaient de ses mains expertes. Remus attrapa les poignets de sa belle, et la fit se relever… Il voulait lui aussi donner du plaisir, et il défit fébrilement les boutons du chemisier de la jeune fille, révélant un soutier gorge de dentelle, tout ce qu’il y avait d’affriolant. Ce dernier barrage entre les lèvres et la peau sensible fut rapidement enlevé, permettant au loup de toucher, caresser, tâtonné, mordillé et lécher les doux seins de la belle, lui arrachant à elle aussi des légers soupirs.

    Ils avaient chaud, très chaud, et leurs vêtements furent bientôt un obstacle bien trop important pour eux. Ils s’en débarrassèrent rapidement, se retrouvant en tenue d’Eve et Adam, chacun accroché à l’autre par leurs lèvres, comme s’il craignaient de se perdre. Leurs mains n’étaient pas inactives et parcouraient chaque partie du corps de l’autre. Une nouvelle fois, les lèvres de Cecila s’aventurèrent, et de plus en plus loin. Elle arrivèrent finalement au membre fièrement tendu de son amant, ou elles hésitèrent un instant, un bref instant cependant. La jeune fille déposa finalement de doux baisers aériens, tandis que ses mains faisaient des vas et viens sur cette partie du corps si sensible. Les gémissements de Remus se firent rapidement entendre, tandis que sa verge douloureuse ne cessait de grossir entre les doigts de la jeune fille.

    Bientôt, il fit de nouveau se relever la jeune fille, ne voulant pas arriver au plaisir tout de suite, et surtout seul. Il entreprit d’imiter son amante, et parcourut le corps de celle ci avec sa langue, avec ses lèvres. Il arriva finalement au bouton de chair sensible de la jeune fille, le titillant gentiment avec sa langue, ses lèvre, et même ses dents. Finalement, une parole vint du plus profond du cœur de la belle blonde :


    « Remus, viens en moi, s’il te plaît… »

    Une douce supplique, que Remus ne pouvait se permettre d’ignorer. Pour la bonne et simple raison qu’il n’attendait que cela lui aussi. Il se plaça finalement sur la jeune fille, de façon à être dans la meilleure des positions possible, et finalement entra en elle doucement. Cecila se trémoussait, afin qu’il aille plus vite, qu’il fasse des va et viens. Ce qu’il fit rapidement, ne pouvant réfréner son propre désir. Remus augmenta la cadence, faisait augmenter du même coup leurs soupirs, leurs gémissements et leurs cris. Il ne leur fallut pas plus de quelques minutes pour crier leurs plaisirs simultanément, tandis que Remus se déversait en amante, hurlant son nom… Ils se couchèrent l’un à côté de l’autre, étroitement liés…

    « Je t’aime Cecila… »
    « Je crois… que je t’aime aussi Remus… »

    Le silence se fit, ils n’avaient pas besoin de parler, ils étaient heureux. Cependant, à un moment, Cecila n’y tint plus, et demanda d’une voix douce :

    « D’où te vienne toutes ces cicatrices ? »

    Ce fût là un déclic pour Remus. Il jeta un coup d’œil à l’extérieur, et se rendit compte que la nuit n’allait pas tarder, malheureusement. Il attrapa sa chemise, et la jeta à Cecila, lui intimant de partir. La jeune fille ne comprit pas pourquoi, elle ne connaissait pas la condition de Remus, et elle ne voulait pas s’éloigner de lui. Elle attrapa cependant la chemise qu’il lui lançait et l’enfila. Cela lui faisait comme une chemise de nuit, mais Cecila ne se décida pas pour autant à partir. Ce ne fût que lorsque Remus la poussa au dehors qu’elle se mit à courir, sans trop savoir pourquoi…

    ~~~~~


    Elle courut, le plus vite qu’elle pu. Surtout lorsqu’elle se rendit compte qu’elle était poursuivie. Pas par n’importe quoi, non elle était poursuivie par un loup garou. Elle trouva finalement une cachette dans un arbre, et n’en sortit que lorsqu’elle su que le jour allait arriver… Cependant, c’était encore trop tôt… Il y eut un hurlement perçant, celui du loup qui fond sur sa proie. Un second suivit presque aussitôt, et puis plus rien… Le silence enveloppa les deux silhouettes floues tandis que les premiers rayons du soleil perçaient la maigre protection des arbres en bordures amenant lumière et réconfort… Pas pour tous cependant, puisque l’arrivée du soleil signifiait la transformation d’une des deux silhouettes en humain, tandis que l’autre gisait à ses pieds morte. Remus tomba à genou, et prit dans ses bras la jeune femme inanimée, celle qui l’aimait, la seule qu’il aimait.

    ~~~~~

    FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: La dernière pleine Lune [X]   Dim 16 Mar - 1:59

Ca m'dit quelque chose le gueux ! J'l'ai déjà lu, non ?

Tu n'auras aucun compliment particulier d'ma part... Pourquoi ? Cherche bien l'teckel et tu trouveras toi même la réponse !

Juste une réflexion... J'trouve que tu fais beaucoup moins de répétitions qu'avant... J'me souviens encore du temps où tu pouvais me coller le même mot, une bonne dizaine de fois dans la même phrase [ou dans l'même paragraphe]... Bref, même toi tu t'améliores... C'est qu'il y a d'l'espoir !

M****... J'l'ai fait... Un compliment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: La dernière pleine Lune [X]   Dim 16 Mar - 2:39

Bah oui tu l'as déjà lu :023: T'es le premier à l'avoir lu jte signale^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dernière pleine Lune [X]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dernière pleine Lune [X]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir de pleine lune
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» - Pleine Lune - PV
» Le Mystère de la Pleine Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Flood :: Créations Graphique et écrites :: Vos écrits-
Sauter vers: