A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seule dans la nuit noire [Libre à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Célia Dust

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 26
Age : 17 ans
Métier : Étudiante
Armes : Bombe lacrymogène ^^’
Date d'inscription : 23/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Mar 25 Mar - 17:27

Vingt trois heures sonnaient quand Célia décida de quitter la maison de son oncle où normalement elle était censée dormir.
Mais voilà le gros problème est que son oncle est un homme … comment dire ? Un peu volage et aime de temps à autre comme ça quand ça lui prend inviter une belle demoiselle à passer la nuit à ses côtés.
En demoiselle bien élevée, miss Dust prit congé des deux adultes juste après le film que son oncle qui l’aimait comme sa fille lui avait mit.
Revenons-en donc à cette fameuse soirée !


-Flash-Back-

Célia avait été déposée par Luc juste devant la maison de son oncle pendant qu’il allait travailler, cette fois elle devrait normalement dormir chez lui.
L’adolescente attrapa la clef de son sac à main que le frère de sa défunte mère lui avait donné de chez lui et entra celle-ci dans la serrure, après dix minutes de guère ouverte contre la porte, la jeune fille parvint à ouvrir et entra dans la maison puis referma à double-tours.
Un silence horriblement mort s’était emparé des lieux, la demeure étant vide personne ne pouvait faire du bruit et sans vacarme pas d’ambiance…
Histoire de ne pas se sentir seule, la miss attrapa la télécommande et alluma la télévision puis ouvrit le dvd dans lequel elle posa un cd qui contenait de la musique calme un peu comme du jazz.
Célia attacha vite fait ses cheveux en un chignon et se dirigea vers la cuisine ou la demoiselle attrapa un tablier qu’elle enfila en vitesse pour commencer à préparer un bon petit plat.
Seulement voilà, même si la demoiselle avait l’habitude de faire à manger pour son grand frère, chaque fois le même problème revenait que préparer ? Dans ce cas-là miss Dust attrapait son bon vieux livre de recette et tournait les pages.
Cette fois-ci, elle opta pour un cake au chocolat en désert mais il lui fallait un plat principal … attrapant la paire de gant de cuisine qui traînait sur un meuble, Célia se décida pour un poulet.
L’étudiante mit du temps pour faire cuire le tout et préparer son dessert, je ne vous dit même pas l’état de la cuisine fort heureusement après la miss allait nettoyer ses catastrophes.
Après un petit bout de temps, le travail était terminé : Le cake préparé ; Le poulet rôtit et la cuisine propre comme jamais !
Je vous laisse imaginer la tête que Célia Dust tira lorsqu’elle vit son oncle entrer en trombe dans la maison, une jeune femme sous le bras et une grosse pizza dans les mains.
L’adolescente fut si blessée qu’elle resta muette le temps du repas, l’ambiance qui régnait sur les lieux était électrique à vrai dire son oncle avait oublié sa petite visite quotidienne.

-Si tu m’avais prévenue je ne serais pas …

Avant qu’elle eut achevé sa phrase, l’inconnue la coupa et s’excusa en proclamant que tout était de sa faute à elle qu’elle avait insisté et la baratin habituel !
Célia s’en contre-fichait de toute façon, il remettait ça tout le temps alors bon … la prochaine fois la jeune fille se contenterait de ne plus faire d’effort pour cuisiner et mettrait une simple pizza au four.
Et son poulet me direz-vous ! ? Et bien ils le mangèrent, ou du moins une partie car entre la pizza ; le poulet et le cake surtout que l’adolescente ne mangeait pas beaucoup…
Tentant de se rattraper comme il le pouvait, son oncle lui passa son film préféré mais ceci n’arrangea rien à la gêne que la demoiselle éprouvait par rapport aux deux adultes qui en entrant étaient prêts à littéralement se jeter l’un sur l’autre.
Dès qu’elle le peut, Célia prit congé d’eux pour ne plus tenir la chandelle et enfin pouvoir retourner près de Luc en espérant que lui non plus n’aurait pas invité de fille chez eux !


-Fin du flash-back-


Célia Dust avançait seule dans les rues très peu éclairées et très déconseillées aux jeunes demoiselles seules de la ville, en réalité marcher comme ça toute seule dans les petites rues étroites la faisait trembler mais bon… chacun ses problèmes !
La miss avança, la main dans son petit sac car on n’est jamais trop sûr au bout du compte des agresseurs y’en a partout… surtout le soir !
L’adolescente continua sa marche entre les petites ruelles quand un petit bruit se fit entendre juste derrière elle, s’en réfléchir la demoiselle attrapa sa bombe lacrymogène et aspergea tout ce qui se trouvait derrière elle avec la petite chose…


Dernière édition par Célia Dust le Dim 6 Avr - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Werber
.:Blut, Unsterblichkeit, Blutvergießen:.
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 27
Race : Lycan
Age : 480 ans
Métier : Avocat
Armes : Un révolver charger de balles d'argents et un couteau.
Date d'inscription : 24/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Dim 30 Mar - 5:01

[voilà ^^]

Edward se réveilla en sursaut, complètement déboussolé suite à un cauchemar. Sa vue légèrement embrouillé, le vampire finit tout de même par se calmer et reprendre ses esprits. Il se leva, mais resta assit dans son lit. Edward enfouit son visage dans ses mains et soupira. Il en avait réellement marre de toujours faire ce même et foutu cauchemar à chaque fois qu’il devait fermer l’œil. Le sommeil était censé être quelque chose de réparateur, mais ces derniers temps, c’était l’enfer pour Edward. Il était sans cesse tourmenter par ce lancinant cauchemar qui allait d’ailleurs le rendre fou si jamais il ne disparaissait pas de ses songes bientôt. Par chance, Drew lui permettait quelque fois de ne plus y penser…Encore endormis, mais en même temps trop réveillé pour fermer l’œil, Edward se laissa tomber parmi ses innombrables oreillers et soupira de nouveau, agacé par cette immense fatigue qu’il ressentait. Foutu cauchemar! Comme les humains, les vampires avaient besoin d’un minimum de sommeil et comme eux ils pouvaient souffrir d’insomnie. C’est exactement ce qu’Edward faisait en ce moment, une insomnie chiante et qui durait depuis une très longue semaine. Il tourna la tête vers sa grande fenêtre où les rideaux étaient tirés. Malgré ceux-ci, une brise fraîche réussissait à emplir la pièce et de sa caresse rafraîchissante, venait toucher la peau blanche du vampire. Un mince sourire de bien être vint se peindre sur ses lèvres. Cette brise lui faisait un bien fou. Après quelques minutes à se prélasser dans son lit, Edward décida de se lever et de se diriger vers sa fenêtre pour y tirer les rideaux. Il faisait encore noir dehors, ce qui le soulageait. Il n’avait rien contre la lumière du soleil au contraire, elle l’avait fait rêvée lorsqu’il était enfant puisqu’il n’y avait pas accès à cette époque, mais c’est simplement qu’il était beaucoup moins à l’aise sous les chauds rayons solaire que dans la noirceur. Edward attrapa un t-shirt et un jeans et les enfila sans plus tarder. Il se dirigea vers sa salle de bain et fit couler l’eau du lavabo pour s’asperger le visage d’eau. Après cela, il ferma le robinet et s’épongea le visage avec une serviette qu’il avait trouvé non loin de là. Il leva son regard sur son miroir. Aucun reflet n’y apparut naturellement, mais Edward s’y était habitué puisqu’il est vampire depuis sa naissance. Il attrapa la première veste qui lui tomba sur la main et se dirigea vers le grand escalier en colimaçon pour se rendre au premier. Il fit attention pour ne pas faire de bruit, car il ne voulait pas réveillé Drew.

Le vampire arriva donc dans l’immense hall et poussa la massive porte de bois que constituait sa porte d’entrée pour s’engloutir dans la nuit noir. Un vent frais se fit aussitôt sentir, faisant ainsi onduler sa chevelure noire. Les mains dans les poches, Edward fixait les alentours de son regard perçant. Les rues étaient désertes, ce qui leur donnait un triste aspect. Un aboiement de chien vint percer le silence prégnant des rues, ce qui tira Edward de ses pensés. Quelques déchets, poussés par le vent, virevoltaient par terre, ce qui le fit grimacer de dégoût. Il détestait la saleté et les rues et ruelles de Chicago en étaient remplies. Il tenta de ne plus les remarquer et continua sa route. Il ne savait pas trop où il allait. En fait, tout ce qu’il voulait c’était de marcher. Prendre un bol d’air frais lui était toujours bénéfique et il en avait vraiment besoin en ce moment. Il frissonna. La fatigue lui faisait toujours cet effet indésirable. Au moins, il ne tremblait pas. Après plusieurs minutes, il daigna lever la tête pour remarquer qu’il était devant la grille du parc Grant. Le vampire haussa les épaules et décida d’y entrer. Après tout, il adorait ces jardins. Il marcha donc parmi les sentiers sinueux du parc. Naturellement, le parc était désert à cette heure tardive et Edward rirait bien si jamais une stupide personne oserait s’y promener seule. Il n’était pas le seul vampire à Chicago et il savait que plusieurs devaient rôder dans la ville, profitant de la noirceur pour se nourrir. D’ailleurs, Edward ne dirait pas non pour du bon sang frais. Enfin, si l’occasion se présentait bien sûr. Pourtant, il ne remarqua même pas une adolescente sortir d’un sentier. Il était sans doute trop préoccuper par sa tenaillante fatigue, car disons le franchement, sa faim était quelque chose de très minime comparé à cela. À peine allait-il la heurté, que cette folle furieuse lui envoya une bonne bouffé de gaz lacrymogène dans la figure. L’effet fut immédiat, Edward poussa un juron et sortir immédiatement de sa rêverie. Super! Déjà qu’il passait une soirée de merde, cette folle venait l’empirer. Ses yeux le brûlaient bien évidement et sous l’effet de la colère, il sentit ses canines apparaître. La vue légèrement embrouillé, il empoigna la jeune fille par le cou. Bientôt, sa vue redevint normal et il put voire que s’était le cou d’une adolescente qu’il tenait dans ses mains. Il la relâcha aussitôt, mais ne perdit pas cette lueur de colère dans son regard.


-Hey! Ça va pas la tête?!...Bon sang!

Il essuya les larmes qui coulaient sur ses joues du revers de sa main. Dieu que ce truc brûlait les yeux! Au moins, il n’était pas aveugle, il avait simplement l’impression que ses yeux avait été trempés dans de l’acide. Edward leva à nouveau le regard sur cette folle furieuse. Il ne lui donnait pas plus que 15 ans. Il avait faux bien sûr, mais il n’avait jamais été excellent dans l’art de trouver l’âge exact ou approximatif des gens. De toute manière, il s’en foutait comme on se fou d’une fiente d’oiseau sur un trottoir.

-Au fait, qu’est-ce qu’une gamine comme toi fait dehors à cette heure?

Ce bain de lacrymogène lui avait fait oublier qu’il avait une petite fringale et c’était tant mieux pour elle, mais bon il n’oubliait jamais très longtemps ce genre de détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célia Dust

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 26
Age : 17 ans
Métier : Étudiante
Armes : Bombe lacrymogène ^^’
Date d'inscription : 23/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Dim 30 Mar - 23:42

Malgré le gaz lacrymogène dans les yeux, ce pervers parvint quand même à poser sa main sur le cou fragile de la jeune fille ! Complètement fou celui-là, cependant même si miss Dust se débattait comme jamais, il avait de la force cet homme ! Un peu trop pour être un humain normal si il croyait que Célia avait raté ses horribles canines …
Depuis que ses parents furent vampirisés, la jeune fille était devenue une vraie experte en la matière le moindre petit signe était interprété et Célia Dust savait donc déjà que cet inconnu était une de ces créatures infâmes qui ne pense qu’à vider les êtres humains de leur sang.
Franchement du jamais vu ! Il commença à se plaindre l’enflure pour qui il la prenait ? Une simple d’esprit ? En tout cas cet individu se mettait le doigt dans l’œil si elle avait la moindre petite chance de se payer sa tête Célia n’y manquerait pas !
Le meilleur pour la fin comme on dit, voilà qu’après l’avoir lâchée il lui demande pourquoi une si jeune demoiselle de son âge était seule dans une nuit noire et étoilée. C’est vrai totalement illogique non ?
Elle avait de la chance, ce vampire semblait vraiment mal en point et comme vous pouvez vous en douter l’étudiante saisirait la première occasion de s’enfuir. C’est alors qu’une petite idée germa dans son esprit peut-être était-elle débile cette suggestion mais qui ne tente rien n’a rien.
La jeune fille se mit à lui parler sur un ton méchant :

-Décidément vous êtes tous les mêmes ! N’es-tu pas assez bien placé pour pouvoir dire que les apparences sont souvent trompeuses !


Sa bombe lacrymogène était toujours dans sa main, bon trois hypothèses : Ou il pensait qu’elle était une vampire, ou il la prenait pour une tueuse ou il ne croyait pas à son jeu même si il fallait l’avouer Célia Dust était bonne actrice.
En tout cas, les cernes mauves qu’il avait sous les yeux présageaient qu’il n’était pas au meilleur de sa forme grande chance pour Célia qui ne le raterait pas.
Sur un ton moqueur et tout en se relevant elle reprit :

-Depuis combien de temps n’as-tu plus fermé l’œil mon pauvre ! ? Si tu continues comme ça même une adolescente saura se défaire de tes vilaines canines !

Là la petite avait été trop loin, il savait donc maintenant qu’elle savait ce qu’il était réellement et ne cacherait donc plus … quelle idiote ! Toujours à avoir une langue beaucoup trop pendue ! De toute façon si il l’attaquait elle avait deux choix : La bombe lacrymogène ou son canif … quoi que planter cette petite chose dans le ventre de cet homme serait une dure épreuve.
Ses yeux lui faisait toujours mal c’était le moment de l’attaquer de toute façon c’était maintenant ou jamais ! Attrapant son sac à main elle prit son canif et en fermant les yeux le planta d’un coup sec en pleins dans l’épaule de l’homme.
Tremblante comme une feuille, Célia le poussa aussi fort qu’elle le peut contre le mur et le menaça de sa bombe lacrymogène tout en lui hurlant :

-Laissez moi tranquille ! Partez tout de suite ou … ou je vous jure que je vous tue espèce de pervers !


Sa seule chance était qu’il soit vraiment en piteux état ou qu’il ait pitié d’elle car sinon … autant vous dire que la petite n’en sortirait pas indemne.


Dernière édition par Célia Dust le Dim 6 Avr - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Werber
.:Blut, Unsterblichkeit, Blutvergießen:.
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 27
Race : Lycan
Age : 480 ans
Métier : Avocat
Armes : Un révolver charger de balles d'argents et un couteau.
Date d'inscription : 24/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Mer 2 Avr - 0:55

Edward attendait la réponse de cette chipie et il se retenait tant bien que mal de lui mordre le cou. À cet âge, ils étaient tous énervants. En effet, le ton de leur voix lui causait un tel désagrément et en plus, les adolescents avaient toujours ce petit air prétentieux, comme s’ils étaient les rois du monde. Bref, Edward les tuerait tous sans ménagement….si ce n’est qu’il ne tuait ou ne mordait jamais les enfants, c’était sa règle. Oui, croyez-le ou non un vampire pouvait s’imposer des balises et Edward en faisait parti. Par contre, si elle osait se montrer ne serais-ce qu’un tantinet harassante, Edward aura beaucoup de mal à ne pas se retenir de l’égorger, alors sa vie dépendait de sa conduite. En plus, comme un débutant il avait montré ses canines, une autre chose qu’il n’aurait pas dût puisque maintenant, cette humaine ne s’empêcha pas outre mesure de lui faire rappeler qu’il était un vampire et avec une méchanceté aucunement cachée en plus. Non sans blague? Pourtant, il avait toujours cru qu’il était un lycan….ce que les gens pouvaient être cons quelques fois. Il aurait quand même dût se calmer et ne pas monter sur ses grands chevaux ainsi, il n’aurait pas fait cette stupide erreur qu’avait été de montrer ses canines. Il devrait savoir se contrôler non? Et bien non il avait encore du mal, même qu’il avait de plus en plus de difficulté à ne pas mordre n’importe qui sur son passage. Il faut dire qu’il était le genre de personne facilement héritable, alors cela n’aidait pas pour sa transformation et dieu sait que dans ce monde, on trouvait un nombre incalculable de gens idiots qui pouvaient vous mettre en état de colère ou d’énervement. Enfin, Edward avait aussi un «merveilleux» caractère, ce qui aidait beaucoup à envenimer les situations. Bref, Edward eu un moment de pause, un peu étonné par l’audace de cette fille. D’habitude, lorsque les gens remarquait qu’il était vampire, ceux-ci se contentait de s’enfuir en courant ou de figé de terreur, mais pas elle. Non elle, elle le défiait et il se demandait bien s’il n’était pas tombé sur une ignorante….ou une suicidaire qui sait parce que c’était du pure suicide de défier Edward, surtout quand la faim commençait à le ronger. Une lueur de colère brilla dans ses orbes pâles et il s’approcha dangereusement de la jeune fille. Est-ce qu’elle pensait à ce qu’elle était entrain de faire ou est-ce qu’elle était trop sûre d’elle pour oser penser qu’elle se frottait à plus fort qu’elle. Par contre, il devait avouer qu’elle avait du cran et il était rare qu’il tombait sur ce genre de victime. Il eut alors un rire sardonique suite à la phrase arrogante de la jeune fille, mais prit aussitôt un ton glacial:

-Oh je vois qu’on se fait impertinente. Grave erreur.

Il cligna des yeux, car encore une fois, ses pupilles sensibles lui faisaient légèrement mal. Le vampire se frotta les yeux et il n’aurait pas dût parce que sa victime s’empressa de lui planter son couteau dans l’épaules. Il serra les dents de douleurs, car oui même si la plaie allait se refermer dans peu temps après qu’il est retiré l’arme, il avait quand même mal au début. Elle le poussa ensuite sur le mur, ce qui ne lui fit pas du bien non plus. Merde, il était vraiment faible pour qu’une gamine réussisse à le pousser violement contre un vulgaire mur. Edward n’était pas très content de constater cela. Il faut dire qu’il y a longtemps qu’il ne s’était pas nourri de sang, ce qui l’affaiblissait et expliquait sa légère maigreur. Vraiment, il se négligeait, il devait absolument remédier à cette situation. Sa fatigue le faisait légèrement trembler, ce qui enlevait de la précision dans ses gestes. Il se leva, beaucoup plus en colère qu’avant. Elle était allée trop loin et Edward n’appréciait pas beaucoup qu’on se foute de sa gueule. Il sortit un couteau rétractable de sa poche et en dénuda la lame. Edward eu un moment de pause. Oserait-il lever la main sur une fille aussi jeune? Elle l’avait quand même cherché, mais en même temps, c’était pour se défendre…quoiqu’elle aurait put le faire avec un peu plus de respect, mais il savait que chez quelques personnes, lorsque celles-ci étaient sur la défensive ou sou stress devant un agresseur, elles se montraient méchantes, juste pour se donner plus de contenance. Il faut dire que c’est elle qui l’avait aspergé à la bombe lacrymogène quand il ne lui avait strictement rien fait, mais bon elle se promenait seul durant la nuit alors elle devait être aux aguets et sous pression.

-Tu devrais penser avant de poser quelques gestes, petite.

Allait-il se nourrir de son sang et mettre fin à ses jours, où allait-il tout simplement la laisser sauve et ne lui laisser qu’un petit souvenir de leur rencontre, comme par exemple une cicatrice sur une joue? Il n’en savait rien. Il y avait aussi le fait qu’elle pourrait porter plainte à la police pour agression et il ne souhaitait pas cela, surtout qu’il était avocat et dans ce cas-ci, une démêlée avec la justice ne lui était pas souhaitable. Il connaissait la loi puisqu’il défendait souvent les criminels les plus sanguinaires et pourtant, quelques fois, il réussissait à gagner sa cause. Enfin, il ne se trouvait pas devant une cause similaire. Ah ce qu’il détestait être dans un moment de telle confusion! Il n’arrivait pas à se décider. Sans plus attendre, il lui encocha violement la joue.

-Que ça te serve de leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célia Dust

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 26
Age : 17 ans
Métier : Étudiante
Armes : Bombe lacrymogène ^^’
Date d'inscription : 23/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Mer 2 Avr - 12:03

Alors que la miss menaçait l’homme de sa bombe lacrymogène, le vampire parvint à tout de même lui effleurer la joue de sa lame ! Un filet de sang coula alors de la joue rosée de la demoiselle.
La rage commençait à monter en Célia comment était-il parvenu à la blesser ? En tout cas maintenant elle en était sûre et certaine, si l’occasion se présentait de le faire souffrir elle n’hésiterait pas une seule seconde.
Que ça te serve de leçon ? Non mais franchement ! Après tout elle n’avait rien fait la pauvre humaine quel tord avait-elle eu en étant effrayée par un vampire ? Quoi de plus normal ? Dommage que rien ne soit à sa disposition pour le blesser bien plus gravement qu’une petite blessure à l’épaule !

-Non mais vous êtes complètement fou ma parole ! Je vous ferais dire que moi je ne cicatrice pas en cinq minutes !

Son ton de voix était très méchant, l’adolescente était vexée qu’il ai touché à sa peau de bébé . Tout de même cet homme la surprenait ! La jeune fille pensait qu’il se jetterait sur elle comme un sauvage en tentant de la mordre au niveau du cou.
Par chance il n’en fut rien et cet étrange inconnu resta dos contre le mur sa lame à la main, ceci dit si il retentait de faire quoi que se soit Célia n'essayerait pas et se montrerait plus … violente ! Même si ce n’était pas du tout dans sa nature d’être agressive et méchante envers autrui.
Un petit sourire amusé naquit sur les fines lèvres pourpres de l’étudiante qui se mit presque à rire tout à coup, la coupure était vraiment très peu profonde et cessait déjà de saigner. Célia le fixa bien dans les yeux avant d’ajouter à son adresse d’un ton de voix entre moqueur et amusé :

-Vous savez … Je vous trouve étrange ! Mes parents quand ils trouvaient une adolescente seule en pleine nuit ils n’hésitaient pas ! Hors vous vous ne tentez même pas de vraiment me faire mal !


Il est vrai que la situation vue sous cet angle était plus qu’étrange aux yeux d’une simple humaine. Cela dit peut-être que le vampire n’avait pas faim ce soir qui sait ! Mais … ces ignobles êtres de la nuit mangent-ils par faim ou par gourmandise ?
Passons le temps de quelques secondes sur les lycans, disons que Célia Dust en ignorait parfaitement l’existence ! Et oui c’est peut-être étrange mais il se trouve que pour elle seuls les vampires et les psychopathes étaient dangereux la nuit.
Bon bien sûr elle se trompait mais disons que jusqu’ici encore aucun lycan n’avait pointé le bout de son nez devant Célia ou du moins peut-être que si mais dans ce cas sous sa forme humaine !
Sa bombe lacrymogène dans une main et son sac dans l’autre, la miss fronça les sourcils et soupira longuement pourquoi n’était-il pas resté chez lui celui-là ? Au moins elle aurait fait son voyage sans encombre et lui n’aurait pas eu mal aux yeux !
Allait-il encore tenter quelque chose ? En tout cas au moindre petit geste même un mouvement du petit doigt et le gaz lacrymogène s’élèverait dans les airs … Maintenant qu’elle jugeait ce fou de dangereux elle ne se gênerait plus pour l’asperger de cette substance.
En attendant, Célia aurait tout de même bien aimé savoir pourquoi monsieur le vampire totalement loufoque ne se décidait pas à la mordre ! Après tout un vampire n’est bon qu’à ça planter ses crocs un peu n’importe où !

-Tout ton entourage sait pour ta … ta réelle identité ?


Déjà elle avait été stupide car il ne méritait certainement pas d’être vouvoyé après l’avoir attaquée ! Non, non et non elle le tutoierait il ne méritait pas du tout une marque de politesse ! Si cet homme avait prouvé qu’il n’était pas dangereux alors là la miss aurait été plus polie avec lui.
Mais comme ce ne fut pas le cas, disons que Célia parlerait avec lui avec une certaine familiarité après tout … on ne fait pas de gentillesse à son agresseur !


Dernière édition par Célia Dust le Dim 6 Avr - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Werber
.:Blut, Unsterblichkeit, Blutvergießen:.
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 27
Race : Lycan
Age : 480 ans
Métier : Avocat
Armes : Un révolver charger de balles d'argents et un couteau.
Date d'inscription : 24/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Sam 5 Avr - 23:54

Fou? Non, juste sociopathe, ce qui expliquait ses sautes d’humeur fréquents envers les autres. Par contre, il n’était pas aussi dérangé que son majordome. Il fallait bien quelqu’un de sain d’esprit au manoir et Edward était celui qui l’était le plus si ce n’est qu’il était vampire. Edward enleva le vulgaire couteau que cette gamine lui avait planté de son épaule, tout en retenant une légère grimace de douleur, et le garda naturellement avec lui. Il ne voulait tout de même pas qu’elle tente quelque chose. Sa blessure se referma quelques secondes à peine après qu’il est retiré l’arme blanche de sa chair et il planta de nouveau son regard peu rassurant dans celui de la jeune fille. Elle était vraiment effrontée et il ne regrettait absolument pas de lui avoir fait ces entailles aux joues. Si seulement elle savait combien il s’en foutait royalement d’avoir abîmer sa peau de bébé, c’était vraiment le dernier de ses soucis. Et puis des cicatrices se n’étaient pas si graves, il en avait de nombreuses et il vivait avec sans problème. Bien entendu, il y en avait quelques unes qui avaient été plus douloureuse que d’autres, comme la fois où il avait été blessé au front en 1916 et qu’il avait dût se recoudre une plaie lui-même et ce, à froid. Au moins, ce n’était pas une jambe qu’il avait dut se faire couper, comme quelques-uns de ses camarades, ça aurait été encore plus douloureux. Bref, Edward n’en avait que faire des lancinants et inutiles pleurnichages de cette fille. Au fait, il ne savait pas son nom. Elle non plus d’ailleurs ne connaissait aucunement le siens, mais Edward préférait cela ainsi. Pour lui, donner son nom signifiait qu’on voulait sympathiser avec la personne et ce n’était nullement le cas en ce moment. Disons qu’il avait faim et qu’il avait envie de se régaler de son sang. Le problème c’est qu’il respectait ses propres règles. Et oui notre petit Edward était ainsi, totalement loyal envers ce qui lui tenait à cœur. En même temps, cette gosse avait encore nombreuses années à vivre devant elle…enfin si elle continuait ainsi non, mais bon. Par contre, ce ne sera pas Edward qui s’occupera de mettre fin à ses jours, même s’il se retenait tant bien que mal de ne pas lui mordre le cou. Il en tremblait d’ailleurs et tentait de ne pas regarder en cette direction pour l’aider à se contrôler. Il planta plutôt ses orbes pâles et glacials dans ceux de la gamine tout en jouant avec son couteau, faisant ainsi briller le métal menaçant de la lame. Il entendit couiner un rat non lui de lui et il eu cette envie folle de se jeter sur celui-ci pour se nourrir de son sang, simplement pour patienter. Toutefois, Edward se retint à nouveau. Quand même, il avait une fierté, il ne voulait pas se rabaisser à ce genre de chose et surtout, il n’était pas un sauvage, mais quelqu’un de civilisé. Il se mordit la lèvre inférieure et continua de dévisager la jeune fille à l’aide de son regard perçant. Plusieurs détestaient cela, mais Edward s’en foutait. Les états d’âmes des autres lui importaient peu.

Elle avait toujours sa bombe lacrymogène dans les mains et le vampire la lui aurait volontiers arraché des mains. Avoir de nouveau cette horreur dans les yeux n’était pas une idée qui lui tentait beaucoup et il savait qu’elle pouvait s’en servir n’importe quand s’il osait tenter de nouveau quelque chose. De toute façon, ce n’était pas dans ses intentions, tout ce qu’il voulait, c’était de s’en aller au plus vite pour pouvoir aller chasser une autre proie, mais il ne pouvait pas vraiment bouger s’il voulait éviter de se faire asperger de cette chose, sauf s’il lui expliquait qu’il voulait partir et qu’il la laisserait tranquille. Bref, Edward resta calme, mais une lueur, forte effusive d’agacement commençait à poindre dans ses pupilles, signe qu’il en avait plus que marre de se trouver ici. C’est alors qu’elle lui posa une question qui lui fit arquer un sourcil. De quoi se mêlait-elle celle-là? Ce n’était fichtrement pas de ses affaires si son entourage savait s’il était un vampire. En plus, en quoi cela pouvait lui être utile, cela n’allait absolument pas changer quelque chose dans sa vie. Edward émit alors un rire sardonique à l’égard de cette petite curieuse. Elle avait du cran quand même. Tout de même, cela lui emportait peu de lui répondre parce que de toute façon, cela ne le mettrait aucunement dans une position inconfortable.


-Bien sûr que oui…et puis-je savoir en quoi cette information pourrait vous être utile?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célia Dust

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 26
Age : 17 ans
Métier : Étudiante
Armes : Bombe lacrymogène ^^’
Date d'inscription : 23/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Dim 6 Avr - 20:05

Célia restait plantée là droite et menaçant le vampire de sa bombe lacrymogène en tremblant comme une feuille n’était-elle pas pitoyable ? Si un peu trop à son goût d’ailleurs mais tant qu’à passer pour une idiote autant aller jusqu’au bout !
Tout en baissant les yeux vers le sol, la miss écouta ce que l’homme lui dit il est vrai que normalement elle devrait n’en avoir que faire des affaires de cet inconnu mais non elle se mêlait de sa vie pourquoi ?! Tout simplement à cause de ses parents ! Oui ces deux êtres ignobles qui l’avait mise au monde et qui un peu plus tard avaient tenté de lui aspirer tout le sang qui coulait dans ses veines.
En pensant à eux, ses yeux commencèrent à se mouiller et des fines larmes semblables à des petites étoiles scintillantes coulèrent le long de ses joues rosées et un petit sourire triste s’afficha sur ses lèvres.
Son regard était toujours fixé sur le sol, les vampires aimaient voir leurs victimes pleurer du moins c’est ce qu’on lui avait dit ! Célia n’aimait pas pleurer et encore moins devant les gens c’était un peu comme se rabaisser et montrer son infériorité chose qu’elle ne voulait surtout pas non pas du tout.
Mais de toute façon depuis longtemps ses yeux brûlaient d’envie de laisser couler des larmes de tristesse … alors bon l’adolescente ne faisait que satisfaire leurs besoins ! C’est donc les joues toutes rouges et des fines gouttes d’eau coulant sur ses joues qu’elle fixa Edward tout en souriant tristement.

-Mes parents étaient des vampires eux-aussi … Et ils m’aimaient j’en suis sûre ! Je ne comprend pas pourquoi ils ont tenté de me vider de mon sang qui est le leur !


Les larmes coulaient de plus en plus, le pauvre inconnu n’avait franchement pas de chance primo : Il n’en avait que faire de la vie privée d’une folle qui l’avait agressé deuxio : Elle devait vraiment commencer à lui taper sur le système avec ses pleurnichages de gamines et ses souvenirs trop longs .
Mais miss Dust s’en fichait de son avis à lui, elle ne pouvait parler de la réelle identité de ses géniteurs à personne et il fallait que ça sorte alors autant tout raconter à ce vampire qui lui aussi devait connaître le quotidien des suceurs de sang.
Célia frotta de sa manche en vitesse ses yeux tout en menaçant plus fermement Edward d’un air menaçant, la tristesse avait laissé place à la rage presque dans un hurlement elle lança :

-Pourquoi ! Pourquoi tenez-vous tant à nous faire du mal ?!

Les humains étaient des proies si faciles pourquoi se chercher autre chose à se mettre sous la dent n’est-ce pas ? Et bien ce genre de réflexion donnait à la miss une envie profonde de vomir son déjeuner.
Qui étaient-ils pour se permettre de voler la vie d’autrui ? Supérieur non je ne crois pas qu’un mort puisse se prétendre supérieur ! De toute façon Edward était coincé avec elle alors autant qu’il lui réponde et de préférence en tout sincérité que gagnerait-il à mentir ?
L’adolescente fronça les sourcils que devait-elle faire maintenant, attendre qu’il lui réponde ou directement l’asperger du gaz lacrymogène et fuir ? Non ! Pour une fois qu’elle tenait un vampire qui ne souhaitait pas lui sauter dessus pour la vider de son sang ! Il fallait dialoguer ! Trouver un moyen de capter son attention ou du moins de pouvoir le retenir avec elle ici pour que la miss puisse en apprendre plus sur ces créatures nocturnes qui étaient jugées si dangereuses.
Célia Dust vit qu’il fit un petit mouvement sur la droite et posa la main sur son épaule pour l’empêcher de bouger, au contact de la main chaude de la main avec le tissu froid du vampire, la miss fut choquée.
Son doigt se crispa et elle eut sévèrement envie de lancer une bonne grosse bouffée de ce gaz en pleins sur le visage de cet homme mais d’abord il fallait qu’il lui parle des vampires un peu ! La faim les rendait-elle complètement hors de contrôle ?

-Lorsque vous avez faim savez-vous vous contrôler ?


Tandis qu’elle attendait patiemment sa réponse, lui semblait agacé de la voir pleurer et de ne pas pouvoir boire son sang qui devait être délicieux cependant il n’était pas du tout le premier vamp’ qu’elle croisait et Célia saurait tout de même se défendre ou du moins plus au moins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Werber
.:Blut, Unsterblichkeit, Blutvergießen:.
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 27
Race : Lycan
Age : 480 ans
Métier : Avocat
Armes : Un révolver charger de balles d'argents et un couteau.
Date d'inscription : 24/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Mar 8 Avr - 1:56

Edward avait vraiment envie de foutre le camp. Il ne pouvait absolument plus supporter les pleurnichages de cette folle. S’il avait eu son revolver, il se serait volontiers tiré une balle dans le crâne pour mettre fin à ce supplice. Mais c’était quoi son problème bordel?! Il n’en avait rien à foutre de ses problème tout ce qu’il voulait c’était de casser la croûte. Il avait terriblement faim, tellement qu’il avait cette folle envie de se claquer la tête contre les murs. C’était insupportable vraiment tellement qu’il pourrait se jeter sur n’importe quel idiot qui se pointerait dans ce foutu parc. Oui, c’est cela. Il fallait que quelqu’un daigne venir dans le parc et son enfer se terminera enfin parce qu’il ne voulait pas toucher à cette fille et ce, même si elle lui cassait royalement les pieds. Par contre, il ne se retiendrait absolument pour l’assommer, la faisant ainsi taire une bonne fois pour toute. En effet, cette fille était une vraie pie, pas une seconde elle ne disait pas un mot et dieux sait qu’Edward haïssait les gens qui vous tapait sur le système avec un tas de paroles bidons et inutiles. Cette gamine faisait exactement cela. Manquerait plus qu’elle lui débite sa vie et c’est ce qu’elle s’empressa de faire. Edward n’en pouvait vraiment plus. Si seulement quelqu’un pouvait apparaître d’un sentier, le vampire en serait tellement soulagé. Elle se mit alors à lui parler de ses parents qui avaient essayé de la mordre pour se nourrir de son sang. Voilà maintenant qu’il devait endurer l’histoire d’une vie merdique. Sa vie à lui était déjà amplement truffé de problème, alors il n’avait pas besoin qu’on lui rabatte les oreilles avec l’histoire d’une pitoyable vie. Pourtant, il devait avouer qu’il n’aimait pas que les gens pleurent devant lui, surtout une femme et une gamine. Au lieu de l’énerver, ça lui donnait un petit pincement au cœur. Sensible? Oui, il l’était un peu. Il ne pouvait s’empêcher d’éprouver un minimum d’empathie pour elle. Ce devait être horrible de vivre avec le fait que nos propres parents avaient tentés de nous enlevez la vie. Par contre, il y avait quelque chose qu’il ne comprenait pas à son histoire. Si ses parents étaient vampires, alors elle devrait être inévitablement une vampire et de sang pur en plus. Son incompréhension se fit alors fortement lisible sur son visage. Soit elle mentait ou soit qu’elle était tout simplement folle. Edward devait pourtant en avoir le cœur net. Lorsque sa curiosité était piquée, il lui était impossible de vivre avec sans qu’il trouve les réponses à ses questions. La jeune fille pleurait de plus en plus et Edward en soupira d’agacement. Qu’avait-il fait pour mériter un tel supplice? Un tas de choses en fait, mais le vampire était trop assoiffé pour y penser. Sa bouche en était pâteuse et il se sentait vraiment faible. Ça lui apprendra à ne pas se nourrir durant plusieurs jours. Il se jura de ne plus jamais recommencer ce genre de chose puisque c’était totalement insoutenable pour son système.

Ensuite, elle lui débita une phrase qu’il avait déjà entendu maintes fois venant de ses victimes. Pourquoi? La réponse était pourtant si simple. Un vampire est un être qui doit se nourrir de sang humain, c’est sa nature et il est né pour ce genre de chose, tout comme les humains sont née pour se nourrir de volaille ou encore, de bœuf ou de salade. Sans sang, Edward ne pourrait pas vivre comme la plupart des autres vampires. C’est un flux vital qu’ils ont besoin et il se trouve qu’il n’y a que les humains et les animaux qui peuvent leur en fournir. Les humains étaient voués à être la nourriture des vampires et la petite s’y faire. Elle devait plutôt se compter chanceuse d’être tombé sur Edward puisqu’elle aura la vie sauve. Du moins, pour se soir, alors si elle pouvait cesser de se plaindre, se serait merveilleux. Les yeux brillant et fiévreux, le vampire les posa sur la jeune fille, la suppliant ainsi de cesser de le bombarder de questions. Ça ne lui dérangeait aucunement d’instruire quelqu’un sur les vampires, mais pas quand il en était forcé et c’était exactement ce qui se passait en ce moment. Lorsque s’était levé, la jeune fille s’était empressée de poser une main sur son épaule, le retenant donc encore contre son gré. Certes, il aurait put se dégager, mais avait-il envie que ses yeux lui fassent encore mal? Absolument pas. Voilà pourquoi il se tenait tranquille. Comme il détestait être voué à cette vulgaire position de victime. Sa tête lui tournait légèrement, signe que son état devenait alarmant. Les doigts de la petites se crispèrent sur son épaules et Edward lui jeta un regard terriblement noir. S’il le voulait, il pouvait l’envoyer sans problème valser contre le mur et c’est exactement ce qu’il allait faire si elle ne le lâchait pas tout de suite. Ne comprenait-elle pas que lorsqu’il se sera nourrit, cela ne lui dérangera aucunement de dialoguer avec elle sur ce qu’était les vampires. Il fallait simplement qu’elle le lâche et qu’elle le laisse se trouver quelque chose à se mettre sous la dent ainsi, il sera d’humeur beaucoup moins massacrante et sera plus enclin à répondre à ses questions. Toutefois, la question qu’elle lui posa le fit sourire d’amusement. Oh si seulement elle savait combien il lui était difficile de se contrôler lorsqu’il avait vraiment faim…comme en ce moment d’ailleurs. Elle devrait donc craindre pour sa vie si elle ne le laissait pas partir maintenant. Un vampire affamé pouvait être aussi cruel qu’un psychopathe et cette règle s’appliquait pour Edward. D’habitude, il aimait que se soit rapide et propre, mais il n’hésiterait pas à lui faire passer un sale moment avec lui si elle continuait ainsi, simplement pour se venger. On croirait entendre James. Et bien Edward pouvait devenir aussi monstrueux que l’autre personnalité de son majordome et si cela arrivait, c’est qu’on avait atteint les limites de sa patience et la jeune fille y plafonnait depuis un bon moment déjà.


-Bien sûr que oui nous avons de la difficulté à nous contrôler. Le sang est comme une drogue, notre corps en demande toujours de plus en plus. Toutefois, avec l’expérience j’ai apprit à me contrôler, mais cela dépends encore de la situation. Si j’ai extrêmement faim j’éprouve une grande difficulté à ne pas résister à l’envie de morde quelqu’un….comme en ce moment. Sur ce, il jeta violement la jeune fille contre le mur. Maintenant, je vais allez me nourrir. Comptez vous chanceuse que je ne vous aie pas mordu.

Il tourna donc les talons et un sourire de triomphe s’afficha sur ses lèvres lorsqu’il vit un homme sortir d’un sentier. La chance lui souriait donc à son plus grand des plaisirs et il s’empressa d’aller le retrouver. Pourvu que cette idiote ne le dérange pas pendant son repas. Il se dit alors qu’il aurait peut-être dû la jeter encore plus violement contre le mur, ainsi elle se serait peut-être assommée et il aurait eu l’esprit tranquile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célia Dust

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 26
Age : 17 ans
Métier : Étudiante
Armes : Bombe lacrymogène ^^’
Date d'inscription : 23/03/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   Mar 8 Avr - 20:06



Les secondes passaient et le vampire devenait de plus en plus agité comme si quelque chose en lui le poussait à vouloir partir ! Dans un premier temps il répondit sur un ton de voix étrange à la miss avant de la pousser très violemment contre un mur, il n’avait pas mesuré sa force mais cet inconnu lui avait bien fait mal…
En effet l’adolescente s’était cognée le dos contre le mur froid et tout en tombant sur le derrière avait posé sa main sur du verre, Célia regarda d’un air dégoûtée sa main pleine de sang pff il était quand même parvenu à lui faire mal.
Un pauvre homme qui tomba au mauvais moment au mauvais endroit fut victime des foudres d’Edward cependant la demoiselle était bien trop préoccupée par sa main ensanglantée pour regarder le spectacle plus que sanguinaire qui s’offrait à elle ce fut le cri de la proie qui fit tourner la tête à la jeune fille.
Célia Dust se serait bien jetée sur le vampire mais celui-ci avait déjà aspiré une bonne partie du sang de sa victime qui de toute façon était vouée à la mort, l’adolescente rageait intérieurement en crispant les poings, elle n’avait pas été capable de protéger cet homme et elle s’en voulait énormément pour cela.
Tout en courant vers les deux jeunes hommes, Edward lâcha le cadavre qui tomba raid mort sur le sol en sang, de nouvelles larmes se mirent à couler le long de ses joues toujours rosées et sa main vola pour venir gifler à toute vitesse la joue du vampire à la bouche remplie de ce liquide rouge qui était toujours signe de malheur.
Cet inconnu qui n’avait pas eu de chance été peut-être père de famille !? Et ses parents ? Et sa femme ? Ses enfants ? Quel cruauté que d’arracher un père à sa fille ou du moins à ses enfants …
Célia fixait la créature de la nuit, fusillant du regard le meurtrier qui allait probablement être lui aussi en rage contre cette imprudente qui avait osé lui mettre une gifle et qui plus est une grosse.
De toute façon il ne valait pas mieux qu’un animal à se jeter sur plus faible, Célia aurait tellement aimé être une chasseuse pour pouvoir lui apprendre à brutaliser des innocents à cet homme !
Sur un timbre de voix rageur elle ajouta :

-N’es-tu pas honteux ! Et sa fille ? Tu y as pensé ! Imbécile voilà tu n’es qu’un imbécile !

L’adolescente s’emballait, cette mort était purement inutile et lui rappelait celle de ses parents d’ailleurs revenons sur ces deux-là, le soir où ils avaient tenté de l’attaquer la miss s’était faite une promesse : Un jour je saurais me défendre contre ces animaux !
Et peut-être que ce jour était proche ? Qui sait après tout la vie est faite de tellement de surprises, subitement la jeune fille attrapa sa bombe lacrymogène et poussa très sèchement Edward sur un banc le forçant à s’asseoir puisqu’il avait le ventre pleins maintenant il allait lui répondre le barbare.
Toujours aussi méchamment elle reprit :

-Explique moi ! Tout je veux tout savoir de vous et de vos manières d’animaux !

À cet instant précis vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point la demoiselle souhaitait tuer cet infâme être qui se trouvait devant elle la bouche en sang … jamais plus elle n’assisterait en témoin à ce genre de scène non plus jamais elle ferait tout pour que ceci ne se reproduise plus !
La rage qui bouillonnait en elle lui rappelait celle qu’elle avait épprouvée le jour de la mort de ses défunts géniteurs et d’ailleurs quelque scènes lui revinrent en mémoire ce que la jeune étudiante s’empressa de chasser.
Quel goût particulier avait le sang pour être autant apprécié ? Lorsqu’elle perdait une dent, le goût de ce liquide était horriblement insupportable au point d’être forcée de boire de l’eau pour faire partir ce supplice.
Dans les livres, les vampires étaient tués grâce à des pieux dans le cœur mais dans la vie réelle ces infâmes créatures nocturnes n’étaient pas si facile à tuer non cette vermine était bien plus dure à éliminer !
Célia laissait de plus en plus couler les larmes mais ce n’était plus par tristesse mais par rage si seulement elle avait les moyens de le faire souffrir juste pour lui faire subir le quart de ce qu’il avait fait endurer à sa proie.
La seule chose que la miss trouve à faire ce fut de lui hurler de plus en plus fort dessus comme une fille totalement désespérée ferait…

- Comment pourrais-je parvenir à te tuer ? Non à vous tuer vous tous ?!

Cette question était probablement celle qui intéressait le plus la jeune demoiselle qui menaçait toujours ce fou furieux de sa bombe lacrymogène seulement cette fois-ci, qu’il tente de lever le petit doigt et ses yeux lui brûleraient tellement que plus jamais il ne serait capable de les rouvrir de toute sa misérable mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule dans la nuit noire [Libre à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule dans la nuit noire [Libre à tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Quand nuit noire se fait en plein jour.
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Chicago :: Parc Grant-
Sauter vers: