A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un remontant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Un remontant ?   Jeu 24 Jan - 2:38

Je me réveillais en panique en constatant l’heure qu’il était ce matin là. J’étais en retard, très en retard ! Dans ma précipitation à sortir de mon lui, je m’empêtrais dans mes draps et tombais comme… une chose peu gracieuse au sol. Une douleur fulgurante se manifesta alors dans ma tête. C’est généralement ce que l’on ressent lorsque son front entre violement en collision avec sa table de chevet… Je commençais bien la journée moi ! Mais se n’était pas le moment de penser à ça. Dix heures… J’allais me faire tuer ! Je me relevais péniblement et allais dans ma salle de bain d’un pas ralenti par ma chute. Je regardais le reflet que me revoyait mon miroir tout en affichant une moue contrariée. Jolie ! Je ne m’étais pas loupée… Il avait fallu que je me prenne le coin du meuble… J’examinais la plaie, puis soupirais. J’allais avoir une belle bosse avec un bleu en prime ! Avec un gant humide, j’essuyais le mince filet de sang qui coulait le long de me front, puis me collais un pansement… blanc zébré de noir. Quoi ?! Je les avais trouvé mignon ! Cependant, je ne m’étais pas imaginée avec un sur le visage… Super classe.

Je me préparais rapidement, et quittais mon logement dans les plus délais, sans même prendre le temps d’avaler quelque chose pour mon petit déjeuné. J’étais suffisamment en retard, je me rattraperais à ma pause de midi. En sortant de mon immeuble, j’eu la chance de trouver un taxi presque instantanément, en même temps nous étions à Chicago, se n’était donc pas le genre de chose qui manquait. Lorsque le véhicule s’arrêta devant la boutique où je travaillais, je voulus prendre mon porte feuille, mais dans résultat. Je commençais à m’impatienter lorsqu’une vision d’horreur me vint. Mon porte feuille, sur la table du salon, dans mon appartement ! Je demandais au chauffeur de m’attendre, et entrais avec précipitation dans la boutique… Enfin, entrer était un bien grand mot, ‘chuter’ aurait été plus correct ! Je me rattrapais de justesse à un mannequin, en maudissant intérieurement la foutue marche, et en me demandant quand j’allais me rentrer dans la tête qu’elle était justement disposée ici ! Mais ma question resta en suspend… En entendant une voix stridente hurler mon nom dans tout le magasin, mon corps se figea au garde à vous par instinct. La personne qui avait un tel sur moi n’était autre que Grace Makel, ma patronne.

Avant qu’elle n’ait le temps d’ouvrir la bouche pour me reprocher mon retard, je lui expliquais l’affaire avec le taxi et lui demandais de me dépanner. Le regard qu’elle me lança me fit couler des sueurs froides. Elle finit par me contourner pour aller payer le chauffeur, mais n’oublia pas de me priver de pause déjeuné pour mon retard. Vielle chouette ! Bon d’accord, j’étais plus âgée qu’elle… mais moi au moins, je ne ressemblais pas une vielle peau complètement défraîchie et acariâtre par-dessus le marché ! Elle ne manqua pas de me faire payer mon ‘manque de responsabilité’ tout au long de la journée, et pourtant aucune plainte ne franchit la barrière de mes lèvres. Oui, cette vie avait ses inconvénients, cependant il était quasi impossible de m’entendre me lamenter. J’adorais cette vie, celle des humains, et je la vivais à fond même si je dois avouer que cela ne me réussisse pas toujours, et qu’il m’arrive de m’attirer des ennuies.

En sortant de mon travail, je décidais de me rendre au Hopleaf Bar, j’avais mérité un petit remontant après cette journée. Attention, pas de méprise ! Je ne parle d’un verre contenant une boisson alcoolisée, non ! Mon remontant à mon s’appelait Zack… Nous nous étions vu quelques jours auparavant, mais cela me semblait une éternité. Dingue la rapidité avec laquelle j’étais tombée sous son charme ! Arrivée au bar, je trouvais bien vite Zack derrière le bar. Sans plus attendre, je me jetais à son cou. Il ne du pas me voir venir puisqu’il perdit l’équilibre, et nous tombions tout les deux au sol. Faisant très peu cas de notre position, je couvris son front de baisers, puis déclarais avec un grand sourire :


- Alors, je t’ai manqué ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Jeu 24 Jan - 6:18

J'avais passé une excellente nuit ! Le ventre bien tendu d'avoir bu tout mon soûle, je rejetais avec nonchalance le dernier réceptacle de mon dîner, au sol... Ouais pas mal ! Je préférais le sang des jeunes filles ou de jeunes garçons, mais faire la 'tournée des bars' avaient parfois du bon ! Quoi de plus facile que de me glisser derrière un ivrogne et de l'entraîner dans un coin sombre ? Bref... J'essuyais avec élégance les commissures de mes lèvres puis passais une main dans mes cheveux. La suite du programme ne m'enchantait guère, mais avais-je le choix ? Pas vraiment ! Avec un soupir blasé, j'empoignais les chevilles de mes deux dernières victimes puis les traînais avec facilité jusque dans le fond de l'impasse où nous nous trouvions réunis pour cet intéressant 'pique-nique'. J'ouvrais l'une des énormes poubelles dévolues aux détritus des bars alentours, puis collais les carcasses à l'intérieur... Une flasque d'alcool ne quittait jamais la poche de ma veste... Pourquoi ? Mais justement pour m'occuper convenable des restes de mon dîner pardi ! J'en versais une bonne rasade sur les deux cadavres et craquais une allumette... La poubelle prit feu et je maugréais entre mes dents... Foutus temps modernes où la découverte d'un cadavre vidé de son sang entraînait trop de question ! Comme j'étais nostalgique des temps anciens où la peste, le choléra ou tout simplement la famine faisait tellement de morts que nos dîners passaient inaperçus... Ras le bol de devoir faire le grand nettoyage !

Quelques heures plus tard, j'étais de retour chez moi et j'entamais ma digestion avec délice... Que les légendes urbaines nous fassent dormir, nous autres Vampires, dans un cercueil était tellement risible, que je souris intérieurement en me glissant entre mes draps... Bandes d'ignares ! De toute façon, j'étais claustro ! Jamais je n'aurais pu m'enfermer dans un tel truc... Et puis, bon sang, qu'est-ce que c'était morbide comme trip ! Ces humains n'avaient vraiment aucun sens de l'esthétisme ! Je m'endormais du sommeil du juste !

J'émergeais avec difficulté en milieu d'après midi... Même après huit siècles, mes réveils étaient toujours aussi difficiles ! Grognon et d'humeur impatiente, je me préparais à prendre mon service au Hopleaf Bar. J’arrivais avec nonchalance une heure plus tard, avec près de vingt minutes de retard... Et alors ? Le patron m’avait à la bonne et ma tête sympathique me sauvait une fois de plus ! Après un : ‘C’est rien Saders, ça arrive à tout le monde de perdre son chat... Mais essaye d’être à l’heure demain !’, je lui souriais avec chaleur et contrition, tout en me demandant quel genre de bruit pourrait bien faire ce tas de graisse si je lui brisais la nuque. Je m’installais derrière le bar et ma journée commença... Je souriais, riais, plaisantais avec collègues et clients tout en récoltant de généreux pourboires -Dont je me foutais comme de l‘an quarante !- Surtout de la part des femmes ! Rien de plus étonnant, j’étais le plus attentionné des barmans après tout !

En début de soirée, le rythme devint plus soutenu, la clientèle changea et ce furent les jeunes cadres dynamiques, soucieux de se détendre avec leurs collègues, qui envahirent les lieux... Ils étaient mes préférés... Bouffis d’orgueil et de suffisance, ils me considèrent comme un espèce de domestique inculte et me parlent toujours avec lenteur comme si j’avais l’intelligence d’un môme de deux ans... J’en avais chopé un dans l’arrière cours un jour... Mes questions avaient été très simples...
Combien parles-tu de langues petit ? Juste l’anglais ? J’en connais plus de trente... Peux-tu me citer un écrivain du dix-huitième siècle mon lapin ? Non non, mon tout petit la maman de Harry Potter est encore en vie tu sais... Allez, comme je suis de bonne humeur, si tu me donnes le nom de la capitale de la Birmanie, je t’épargne ! Oh, quel dommage, ce n’est pas la bonne réponse... Je l’avais éventré rapidement puis l’avais regardé agoniser lentement... Désormais, il me suffisait de penser à ce type pour ne plus prêter d’importance à ces crétins illettrés...

Alors que je m’apprêtais à prendre une pause bien méritée, un ouragan me passa littéralement dessus... Étalé sur le dos, ma tête ayant cogné durement le coin du bar, un corps chaud blotti contre le mien, je levais les yeux... Prêt à commettre un crime, témoins ou pas... Lorsque je reconnus ma ‘mission’ du moment... Cette fille ne pouvait être un Lycan bordel ! Même les humaines avaient l’air plus adroite qu’elle... Je lui souris avec douceur -Couverture oblige !- puis elle me couvrit le front de baisers humides... J’avais ma dose de ridicule pour tout le siècle à venir ! Plusieurs rires moqueurs se firent entendre autour de nous mais je ne détachais pas mon regard de celui de Kate... Comme si nous étions seuls au monde -C’est surtout qu’ignorer les autres étaient un prétexte à ne pas les trucider un par un !- je me redressais, l’attrapais par les aisselles et la remis sur ses pieds rapidement. Je l’entraînais vers une table libre puis après un chaste baiser sur ses lèvres, je lui répondis,


" Énormément mon ange... J’ai beaucoup de mal à me passer de toi... Tu occupes chacune de mes pensées... "
*Surtout hier soir, lorsque j’ai trucidé cette fille près des docks !*

Je lui pris les mains et les porta à mes lèvres avec adoration... Bon sang, ce qu’il ne fallait pas faire pour l’accomplissement de ma mission d’infiltration chez ces ‘erreurs de la nature’ ! Je la contemplais longuement et sa beauté me frappa de plein fouet une fois de plus... Je reconnaissais volontiers que Kate était un enchantement pour mes yeux et que son caractère m’amusait réellement, mais ce genre de considération ne devait absolument pas entrer en ligne de compte n’est-ce pas ? Je secouais la tête avec douceur, puis reprenais d’une voix empli de tristesse,

" Je ne comprends toujours pas pourquoi nous ne nous voyions que si peu... Il serait facile d’aller chez l’un ou chez l’autre !... As-tu peur de te retrouver seule à seule avec moi ? Je ne mords pas pourtant mon coeur... "
*Tu parles Charles... J’me taperai bien un bon petit bain de sang dans ta famille, amour de ma vie !*

Je ponctuais mes paroles d’un sourire enjôleur, même si je savais être en partie responsable de cette distance que entre nous. Je préférais y aller en douceur avec elle... La patience étant une vertu, j’étais certain que Kate ne pourrait que me faire davantage confiance en ne la brusquant pas. J’avisais enfin le pansement ridicule sur son front et je demandais avec un air soucieux,

" Que t’est-il arrivé Kate ? Quelqu’un t’as agressé ? "
*Et qui dois-je féliciter ?*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Sam 26 Jan - 0:46

    Ah, que la vie est dure lorsqu'on est un Lycan. Bon d'accord, elle est pas réellement différente des autres, mis à part le fait que je ne dors que très peu, que j'ai une agilité hors du commun, et que j'ai une envie de sang et de meurtre quasi permanante. Oh et aussi une envie de fête perpétuelle, mais ça j'ai bien peur que ça ne soit pas réservé aux Lycans bien au contraire. A vrai dire, les humains sont certainement plus fêtard que mes semblables. C'en ait presque déprimant d'ailleurs. Enfin bon, revenons au début de ce que j'ai écrit, la vie est dure. Je vous explique en quelques mots ce qui m'est arrivé... Pour une fois que je dormais paisiblement, d'un sommeil du juste comme dirais certains, j'ai reçu un appel soit disant important. Bon d'accord c'était le type qui me faisait des chèques qui venait de m'appeler parce qu'un feu ravageait je ne sait quel immeuble du centre. J'étais dans l'obligation de répondre à cet appel, et même de me lever pour faire ce que j'avais à faire. Finie la bonne nuit de sommeil que j'étais en voie de faire, et bonjour les ennuis. Oui je vois que je dois vous expliquer autre chose. Je suis quelqu'un qui a un mal fou à dormir en général. Je dois être un peu insomniaque sur les bords, et pour une fois que morphée m'avait emporté il y a un abruti de feu qui a démarré. J'ai donc été forcé de me lever pour aller combattre ce truc, pour mon plus grand malheur. Enfin bon, j'avais beau grogner, j'avais des obligations envers mon patron et donc je me suis levé, en gromelant tant et plus. Finalement, après une bonne douche froide, j'oubliais ma mauvaise humeur, et un sourire s\'accrocha à mes lèvres, comme d'habitude.

    En quittant mon appart, j'ai croisé ma belle voisine, que je n'avais pas encore mis dans mon lit d'ailleurs. Une erreur que je me devais de résoudre le plus rapidement possible. Un beau sourire, une parole agréable, et hop elle semblait prête à me tomber dans les bras. Enfin, je ne devais pas oublier ma mission. Aussi, pour faire bonne mesure, je m'excusais tout en disant que je devais sauver le monde une fois de plus... Et blablabla et blablabla. Qu'est ce que je ne devais pas faire pour attirer les belles jeunes femmes. Enfin, ce n'était pas pour rien que toutes m'adulaient et que je pouvais avoir n'importe laquelle d'entre elles. J'étais jeune, beau, incroyablement expérimenté et avec un bagou formidable. L'homme parfait en fait vous ne pensez pas? Enfin bref, on s'en fiche, je suis parti rapidement, et après quelques minutes de conduite rapide, je suis arrivé à ma caserne, où tous m'attendaient comme d'habitude. J'étais toujours le dernier à arriver, mais de toute façon personne ne disait jamais rien je sais pas pourquoi d'ailleurs. Donc on est partis direction le quartier des affaires, où il y avait le feu. Je sais pas ce qui s'était passé avant mon arrivée mais ya deux types qui n'ont pas cessé de se lancer des regards noirs. Enfin ce n'est pas vraiment mes oignons hein? Finalement on est arrivé sans bagarres, et nous avons attaqué le feu et nous l'avons vaincu tellement nous sommes doués. Bon d'accord ça a duré plusieurs heures, et il était presque 12h lorsque nous sommes revenus à la carserne. Je me souviens que notre chef nous as demandé d'aller nous coucher, mais ce n'était plus la peine pour moi. Le sommeil m'avait de nouveau fuit, et ça ne servait à rien de retourner au lit. Autant rester à la caserne, et comme ça je serais sur place s'il y a un autre feu et je serais pas en retard.

    Ma garde passa vite, et finalement, je quittais la caserne, et direction le bar où travaillais Kévin. J'avais bien besoin d'un verre gratuit et de l'ambiance d'un bar. Je ne mis pas longtemps pour arriver au Hopleaf, étant donné que ma caserne se trouve juste à côté. Je n'ai même pas pris ma voiture pour faire les quelques mètres qui me séparaient du bar. Oui parce que depuis que j'ai découvert cette chose qu'est la voiture, j'ai été totalement fan de ce truc. Et plus les années passaient, mieux elles sont en plus. Enfin bref on s'en fiche de ma passion pour les voitures hein? Je suis donc entré dans le bar, et là une vision d'horreur vint m'assaillir. Cet abruti de Zack Saders était là avec ma soeur. Je ressentis un vif élan de jalousie envers lui, et le regarda d'un air presque meutrier, mais ma soeur était là je devais me contenir. Je me dirigeais d'un pas aérien vers eux, un sourire s'accrochant à mes lèvres:


    "Bonjour vous deux, je suis content de vous voir..."

    *Ouh le menteur, je suis content de voir Kate mais pas cet abruti qui se dit amoureux de ma soeur*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Sam 26 Jan - 3:16

N’était il pas adorable ? On ne pouvait me blâmer d’en pincer pour lui. Il était si craquant ! Je ne me souvenais pas de la dernière fois où je fus autant enthousiaste et impliquée dans une relation. En faite, si… C’était avec Edward. Oh bien sûr, je n’étais restée chaste durant ses derniers siècles, mais j’avais toujours évité de m’attachais. J’avais le désagréable pressentiment que le meurtrier de mon premier amour faisait parti des survivants de mon clan. Pourtant, je ne leur trouvais aucune motivation… Ma mère ? Cela aurait été hypocrite de sa part, mon père n’était autre qu’un humain. Parker ? Cette vermine en aurait été capable, mais à l’époque il n’avait aucun intérêt à faire une telle chose. Quant à Josh et Mathias, je ne pouvais les soupçonner d’une telle abomination ! Malgré ces déductions, je ne pouvais m’empêcher de craindre une nouvelle tragédie. Et pourtant, je n’avais pu résister aux charmes de Zack, il était si gentil… De plus, le fait qu’il est des ressemblances avec Edward n’avait fait que précipiter les choses.

La suite de ses paroles accéléra dangereusement mon rythme cardiaque, et la température de mon corps haussa en flèche. Chez lui ? Chez moi ? Pourquoi pas maintenant ?! Non, du calme voyons ! Se n’était pas vraiment dans ma nature de fonçais ainsi tête baissée, cependant cela faisait tellement longtemps que j’attendais le moindre petit signe de Zack, me montrant qu’il souhaitait ‘approfondir’ notre relation ! Non parce que n’importe quel homme normalement constitué aurait tenté de me ramener chez lui dès le premier soir, mais lui ne semblait pas impatient de poser les mains sur moi. Ca en devenait frustrant ! Je commençais à me demander si j’étais à son goût. Mais le moment était enfin arrivé de passer à la vitesse supérieure. Et si je lui proposais de venir ce soir ? Non, ça faisait un peu trop pressée… La semaine prochaine alors ? Là, trop détachée… Et pourquoi pas demain soir ? Parfait ! Je caressais sa main du bout des doigts et plantais mon regard légèrement empli d’excitation dans le sien.


- Et si… enfin si tu veux… Tu pourrais…


Impossible de terminer ma phrase car mon frère venait de faire son entrée. Dès que je le vis, je ne pus m’empêcher de bondir de ma chaise et de l’étreindre avec tendresse, cela faisait si longtemps que je ne l’avais pas vu ! Enfin pour n’importe qui d’autre, cela ne ferait pas si longtemps que ça, mais nous avions l’habitude de passer énormément de temps ensemble ! J’embrassais sa joue d’un baiser sonore, puis lui collais une pichenette sur le front. Je prit alors un air moralisateur et le réprimandais.


- Dis donc toi, ça va faire une semaine que je suis sans nouvelle ! Je sais que tu es très pris par tes nombreuses ‘amies’ mais tu pourrais prendre le temps de me passer un coup de fil entre deux parties de jambes de l’air, non ? Je commençais à m’inquiéter j’te signal !

Avec toute la maturité dont je disposais, je lui tirais la langue avant de me réinstaller sur la chaise en face de mon adoré. Je me mis à fixer ce dernier pour qu’il m’accorde son attention, chose qu’il ne mit pas longtemps à faire, puis mimais du bout des lèvres un ‘demain soir’ avant de lui offrir un sourire rayonnant. J’avais préféré faire dans la discrétion pour éviter toutes questions qui auraient pu être embarrassantes de la part de Josh. D’ailleurs je me tournais vers lui et déclarais :

- Je meurs de soif ! Joshy, tu m’offres un verre ? J’ai oublié mon porte-feuille à la maison ce matin !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Dim 27 Jan - 0:29

Dieu que cette femme était pénible ! Ses indécisions me rendaient dingues ! Bien sûr, je n'avais pas encore posé un doigt sur elle... Et non, cela ne me frustrait aucunement... Comme si l'aspect charnel d'une relation avait une quelconque importance à mes yeux d'immortels... Mais tout de même, je ne pouvais empêcher ce désir que j'avais d'elle, surtout assis face à elle, sans personne pour nous interrompre... Loupé !... Dans la famille 'canin à poils longs' je demande le frère... Bingo !... L'abruti de service fit son entrée et je répondis avec un sourire chaleureux à son bonjour ! J'étais parfaitement conscient qu'il ne pouvait pas me 'sentir', quoi de plus naturel ? Kate et lui semblaient très proches... Encore un être possessif et jaloux... Voilà pourquoi, il ne fallait s’attacher à quiconque ! Avoir une personne importante pour soi était une faiblesse que se devait d’exploiter l’ennemi ! N’étais-je pas en train de le faire d’ailleurs ? Certes ! Et quel délicieux amusement ! Je regardais d’un oeil distrait les retrouvailles pathétiques de ces deux ‘rongeurs d’os’ tout en continuant de sourire avec amusement... J’allais avoir de belles crampes à rester ainsi... Tant pis, c’était pour la bonne cause, n’est-ce pas ? Je lançais un jovial,

" Voyons Kate, un homme tel que ton frère se doit d’être très occupé... Avec une telle réputation dans Chicago ! Il faut maintenir le rythme ! "
*Profite bien surtout, dans très peu de temps, même ta mère ne te reconnaîtra plus une fois que je me serais occupé de ton faciès abject !*

Kate s’assit face à moi et je lui accordais toute mon attention... Foutue image du petit ami idéal !... Je lui fis un clin d’oeil et mon pied vint effleurer amoureusement son mollet lorsque je vis ce qu’elle articulait en silence... Demain ? Merde, je devais me rendre au cinéma avec Lily !... Enfin cinéma était un bien grand mot... Nous devions tout simplement opérer à une petite reconquête de territoire dans ce coin-là... Tant pis, je passerais chez Kate d’abord et truciderais ensuite... Non, l’inverse ! Le sang me rendais tout de même un peu plus excité et Kate s’en verrait ravie... Ou pas ! Bref, j’aviserais en temps voulu. Je rendis son sourire à Kate et me levais souplement quand il fut question d’offrir des verres... J’embrassais le bout du nez de la jolie brune puis tapais amicalement sur l’épaule de son débile de frangin,

" Hors de question... C’est moi qui régale ! "
*Je préfèrerais vous vider de vos entrailles, mais bon... *

Je contournais le bar et pris de quoi leur concocter quelques petits cocktails maison. Mon patron me fit signe que ma pause était finie depuis quelques minutes mais devant ma moue de contrariété, il me fit m’encouragea à y retourner tout de même... Pauvre type ! Je le soupçonnais d’être homosexuel et de me vouloir dans son lit... Pour quels autres raisons était-il aussi sympa autrement ? Pas grave... J’avais déjà fait semblant d’aimer les hommes... Je pouvais jouer le rôle n’importe quel personnage... Même si ce bougre était un véritable tue l’amour ambulant !

J’arrivais devant la table à l’instant où Josh allait s’asseoir... La tentation fut trop grande ! Je mimais de trébucher contre le pied de la chaise et la repoussais au dernier instant... Le postérieur poilu du crétin rencontra le sol avec un bruit mat et je me précipitais aussitôt pour l’aider à se relever,


" Je suis désolé vieux... Tu n’as rien ? "
*Mais va mourir pourriture !*

Je lui envoyais un sourire d’excuses puis lui concoctais un petit remontant. J’en fis de même pour Kate. Voyant que l’autre bouffon avait posé ses fesses sur mon siège, je décidais d’en rajouter une couche en soulevant délicatement sa jolie soeurette par la taille. Je pris place sur son siège et déposais ma beauté fatale sur mes genoux... Voyant le regard rageur de mon charmant vis-à-vis, je n’hésitais plus et embrassais avec langueur ma douce amie... Caressant ses jolies jambes, je mis très vite un terme à notre baiser pour interroger son frangin qui devait en bouillir de haine à mon égard,

" Alors Josh ? Que ‘chasses‘-tu en ce moment ? Il me semble t’avoir vu avec une jolie blonde l’autre jour ! "
*Et tu l’a dépecée ensuite ?*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Dim 27 Jan - 1:26

    Je ne m'étais pas rendu compte du tout que je venais 'interrompre une conversation importante pour ma soeur. Enfin, à vrai dire je n'en avait absolument rien à faire. Plus je pouvais déranger les rendez vous de ma soeur avec cet abruti d'humain, mieux ma santé allait. Enfin, je ne voulais pas réitérer l'exploit Edward, ma soeur avait suffisament souffert comme ça, pas besoin de recommencer. Pour le moment en tout cas. Si jamais les choses entre Kate et Zack devenait plus sérieuse, je me devrais de me transformer pour le tuer. Peut importe les conséquences, ma soeur ne pouvait pas tomber amoureuse d'un humain, pas tant que je serais vivant et en bonne santé, ce qui risque de durer encore bien longtemps heureusement pour moi. Enfin bref, je ne ruminais ces questions pas plus de quelques secondes, puisque ma soeur me sauta littéralement dessus pour m'étreindre. A croire que l'on ne s'était pas vu depuis de longues années, alors qu'une simple semaine nous avait séparé. Enfin, je ne pouvais pas la blâmer d'être contente de me voir puisqu'il en était de même pour moi. Je lui rendit son étreinte, amusé devant tant d'empressement. Un fin sourire se dessina de nouveau sur mes lèvres, tandis que mes bras se refermaient sur la frêle silouhette de ma jumelle adorée. Notre calin ne dura pas réellement longtemps, mais suffisament longtemps pour nos deux coeurs. Nous étions contents de nous voir, et cela pouvait se voir sur nos visages. Enfin bon, malgré le bonheur de la revoir, je m'éloigna rapidement de ma soeur, sans même jeter un regard à Zack. Un rire vint ponctuer les reproches de Kate. Depuis plus de 700 ans elle me connaissait, elle savait bien que je ne pouvais m'empêcher de faire des conquêtes, alors ses blâmes coulaient sur moi comme la pluie qu\'il tombait souvent sur Chicago. Enfin, quoiqu'il en soit, je répondis d'une voix agréable:

    " Voyons..."

    Cependant je m'interrompis, Zack venait de parler. Qu'est ce qu'il pouvait m'énerver ce type, il était vraiment trop lisse et vraiment trop agréable pour être vrai. Peut être que j'étais un brin paranoaïque, mais franchement ce type ne me revenait pas, et j'étais presque certain que ce n'était pas ma jalousie qui remontait. Enfin bref, j'étais resté debout, tandis que ma chère soeur s'asseyait face à son petit copain du moment. J'espérais vraiment que ça ne deviendrait pas réellement plus approfondi entre eux, je m'en voudrais de faire souffrir une nouvelle fois Kate. J'ai comme une impression de me répéter, pas vous? Enfin bref, j'étais resté debout, et j'entendis la remarque de ma soeur. Quoi? Son abruti de petit copain ne l'avait même pas invité alors qu'il travaillait ici? Mais où donc va le monde si un type n'offre plus à boire à la fille à qui il est sensé faire la cour? Franchement, je crois qu'une grimace vint perturber mon beau visage, mais je tentais tant bien que mal de la cacher. Encore une fois, avant que je n'ai pu répondre quoi que ce soit, Zack prit la parole. Si je n'avais pas un self contrôle parfait et une gentillesse hors normes, je lui aurait déjà arraché les yeux, témoins ou pas. Comment un gars pouvait il m'être aussi désagréable? Ce n'était pas simplement parce que c'était le copain de Kate hein? En fait je l'espérais, mais j'étais tout de même presque certain que c'était la seule raison de mon aversion pour lui. Je poussa un sourire, et alors que Zack s'éloignait, je dit dans un souffle:

    "Tu crois qu'il lit dans mes pensées? C'est la seconde fois qu'il me coupa la parole..."

    Là, sur cette parole extrêmement intéressante j'en convient, je croisa les bras, fit une moue boudeuse et entreprit de m'assoir sur la chaise délaissée de cet abruti. Etait ce une impression où la chaise était bien plus profonde de ce que j'avais prévu? En fait, je n'atterris jamais sur cette chaise puisqu'étrangement elle avait disparu. Non, je préférais tombé douloureusement sur le sol, m'étalant de tout mon long sans aucune grâce, animale ou humaine. Ma tête heurta le sol emportée dans l'élan que j'avais tombé pour me laisser tomber lourdement, élément indispensable à tout mise en scène sur ma bouderie précédente. Enfin je n'avais pas réellement eut l'occasion de le faire puisque comme je viens de l'indiquer, le sol m'avait heurté. Oui d'accord, je modifie, j'avais heurté le sol, pauvre de lui. Mais qu'est ce que je raconte? Le coup à la tête que j'avais reçu devait être plus grave que je le pensais. C'est moi qui souffrait, pas le sol... Ma tête semblait sonner les carillons, tandis que les paroles de cet abruti de Zack m'envahissait. Quoi? C'était lui qui avait fait bougé ma chaise? C'est décidé, Kate ou pas j'allais le trucider. Je me releva rapidement, aïe, bien trop rapidement. Ma tête douloureuse m'élança fortement, tandis que je posais un regard noir sur le fautif. Celui ci avait semblait vouloir m'aider, mais je m'étais déjà relevé sans sa stupide aide. Je passa la main sur mon crâne à l'endroit le plus douloureux, en maudissant intérieurement Zack:

    *Même les longues dents ne me font pas aussi mal. Stupide humain, stupide type qui se disait amoureux de ma soeur. Ah finalement vivement qu'ils s'attachent que je puisse le tuer tout en le faisait souffrir le plus possible*

    A cette pensée magnifique, je sentis un sourire s'étendre sur mes lèvres. Un sourire tout à fait hypocrite je dois avouer, tandis que je répondais d'une voix douloureuse à la chose:

    "Non, ne t'inquiètes pas tout va bien..."
    *Enfin si l'on exclut cette envie de vomir tant ma tête tourne*

    Je me posa douloureusement sur la chaise, qui ne bougea pas cette fois, heureusement. Je passa ma main sur mon crâne douloureux, tandis que mon yeux toujours haineux se posèrent finalement sur Zack, qui embrassait à pleine bouche ma soeur.

    *Ne pas lui sauter dessus, ne pas lui sauter dessus, retiens l'animal qui est en toi...*

    Finalement, la voie de la raison l'emporta en moi puisque je souris une nouvelle fois d'un sourire toujours aussi hypocrite. Franchement, je crois que ce type a une faculté hors du commun à me pousser hors de mes gonds. Enfin je le regardais, tout en me remémorant la blonde. Elle avait eut un goût absolument délicieux. Oui, je dois avouer qu'après une nuit agréable je n'ai pas su résister à la sensation. Je l'ai vidé de son sang après une transformation rapide. Et oui, depuis que je maîtrise la transformation, je ne m'en prive pas le moins du monde. Enfin ça, Zack n'avait pas besoin de le savoir. Je lui répondis donc, après avoir échangé un regard éloquent avec ma soeur:

    "Elle était très sympathique, mais elle ne me convenait plus..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Dim 27 Jan - 2:23

Quand je disais qu’il était adorable ! Vraiment, Zack était pleins de bonnes attentions, et je commençais à croire qu’il n’avait aucun défaut. Etrange d’ailleurs… la perfection n’avait jamais existé. Cependant je refusais d’imaginer qu’il puisse cacher quelque chose et préférais ne pas voir plus loin que le bout de nez qu’il venait d’embrasser. La réplique de mon frère me fit rire, c’était complètement absurde comme réflexion, mais il arrivait parfois à Josh de dire de telles âneries. Je le regardais prendre place face à moi avant qu’il ne disparaisse d’un coup sous la table. Je me levais d’un bon pour finalement le trouver à terre. Cette situation avait été apparemment provoquée accidentellement par Zack qui voulut aider mon frère à se relever. Bien entendu, ce dernier se débrouilla tout seul, bien trop fier pour accepter une quelconque aide dans n’importe quelle situation. Malgré les dires de Josh, je vis que sa chute l’avait secouée, et j’espérais que cela ne soit pas trop grave.

Mon inquiétude s’envola au moment même ou je sentis les mains de Zack me soulever. Dingue l’effet qu’il me produisait en me touchant à peine. Et que dire de son baiser ? Heureusement qu’il y avait du monde autour de nous, sinon je n’aurais pu m’empêcher de lui sauter dessus ! Du coup, j’avais encore plus hâte d’être au lendemain. Je lui réservais un moment qu’il n’était pas prêt d’oublier ! Je me déconnectais de mes plans lorsque la conversation s’orienta vers les relations amoureuses de mon frère. Enfin, ‘amoureuse’ était un bien grand mot ! Josh n’avait jamais connu l’amour, seul le désir et le plaisir charnel faisaient partis de son vocabulaire. La réponse de Josh ne mit pas longtemps à me faire réagir. Depuis plusieurs années maintenant, il s’était trouvé un goût pour le meurtre gratuit et la violence à l’état pure. Aussi avait il prit l’habitude de massacrer les jeune filles qui passaient dans son lit. Comme si ses chasses ne lui suffisaient pas ! J’étais loin de cautionner une telle abomination, mais je n’avais jamais réussi à remettre mon frère sur le droit chemin. Je frappais violement ma main sur la table et interpellais mon frère avant de me souvenir que nous étions loin d’être seuls…


- J’espère que tu l’as quitté ‘proprement’ ! Et que tu ne l’as pas fait souffrir inutilement !

Je détestais savoir les mains de mon frère couvertes du sang d’innocents ! Pourquoi ne se contentait il pas de tuer seulement lorsque sa vie en dépendait ? Comme moi ! Certes j’avais eu une époque où j’agissait de même, mais j’avais évolué pourquoi pas lui ? Parce qu’il écoutait trop la mère ! Mauvaise influence qu’elle avait sur lui celle là aussi ! Voilà, j’étais énervée ! Rageusement, je pris mon verre et bus une longue gorgée, puis soupirais avant de demander :


- Kevin n’est pas là ? J’aurais bien aimé le voir…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Dim 27 Jan - 3:09

Dire que le 'truc à poils' face à moi était furieux aurait été mesquin... Mais à voir son regard sur nos deux corps enlacés, à sa tendre soeur et à moi-même, je m'en réjouis avec délice ! Il devait avoir une féroce envie de me bouffer l'animal... Quelle douce revanche ! C'était chiant de ne pouvoir se laisser aller à ses pulsions n'est-ce pas ? Il me faisais presque pitié à se trémousser sur son siège en se massant le crâne ! Pauvre petite chose... Je posais mes mains sur les hanches fines de Kate et soufflais délicatement dans le creux de son cou... J'étais très impatient d'être à demain soir tout à coup... Ah si son frère pouvait être dans la même pièce que nous, enchaînés à une laisse... Oui, tiens, étonnant que personne n'ait jamais le désir de faire d'un Lycan une bestiole de compagnie... Non ! Ils puaient trop ! Et puis franchement, ils étaient bien trop stupides pour ramener le moindre bâton... Même les chiens des humains avaient plus de charmes ! Josh finit par me répondre et j'observais avec beaucoup d'intérêt la soudaine colère de Kate... Mais quel être primaire que ce Lycan... Je savais lire entres les lignes, et il devenait évident que ce type tuait toutes celles qui partageaient son lit... Hum ! Ça donne super envie, me dis-je. Quel crétin ! Pourquoi se donner la peine de coucher avec... Autant les tuer de suite, non ! Il devait très certainement avoir la trouille qu'elles ne dévoilent qu'il était un mauvais coup au lit ! Comme je détestais les êtres orgueilleux... Trop de problèmes avec cet horrible défaut ! Je levais mon verre dans sa direction et trinquais avec Kate,

" Laisse le donc tranquille... Toutes les envies sont dans la nature ! Il doit juste chercher à se prouver qu'il peut séduire tout ce qui bouge... D'une certaine façon, il s'exprime comme cela ! "
*Et comment vas-tu t'exprimer lorsque je t'aurais tranché la gorge sale con !*

Je lui envoyais un clin d'oeil complice... Surtout pour l'agacer... Je ne m'attendais pas à ce qu'il me réponde ! Puis, je dégageais les cheveux de la nuque de Kate pour ponctuer celle-ci de légers baisers. Ah oui, au fait Kevin ? Je ne l'avais pas vu aujourd'hui ! Non, promis, je ne l'avais pas éventré dans un coin ! Non pas que l'envie m'en manque, mais j'avais encore besoin de lui... Et puis les soupçons des deux autres seraient trop importants si je le tuais maintenant... J'aimais aussi voir sa mine déconfite lorsque Kate passait me voir... Moi et non lui !... Imbécile ! Comment un type tel que lui pourrait avoir un jour une femme telle que Kate ? Pathétique ! Tiens en parlant des liens unissant toutes ses joyeuses assemblée, j'aurai aimé une fois de plus en apprendre un peu plus sur 'Madame-leur-Mère',

" Et ta mère mon amour ? J'adorerais la rencontrer... D'ailleurs, j'aimerais vous présenter à l'homme que je considère comme mon père également... Nous devrions organiser en dîner ensemble... Cela serait amusant... "
*Oh que oui ! Un véritable carnage !*

Je ris sous cape à cette pensée mais j'espérais surtout que ces deux-là me parlent un peu de môman. Je savais que Arcorius s'intéressait à la famille 'royale' pour les trucider et créer ainsi la panique dans le camps adverse mais je savais aussi qu'il recherchais activement des informations sur le Lycan qui avait tué son fils autrefois... Il ne croyais pas en sa mort... Et moi non plus ! Les immortels avaient souvent tendance à ressusciter étrangement et nous n'aimions pas les mauvaises surprises.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Lun 28 Jan - 2:47

    Je comprenais ma soeur. Elle ne supportait pas de voir ma vraie nature trop souvent révélée, et surtout elle aimait bien trop les humains. Elle ne pouvait pas supporter que je tue certaines de mes conquêtes sous prétexte qu'elles étaient innocentes. Si elle les connaissait comme moi je les connais elle changerait de discours. Elles étaient loin d'être innocente je peux vous l'assurer. Oui d'accord, peut être ne parle t'on pas de la même innocence. Oui, c'est vrai qu'elles n'avaient rien fait de pire que de succomber à mes charmes (et à ceux de nombreux autres je suppose vu leur expertise), mais bon elles n'étaient pas innoncentes quoi. J'étais en train de penser à ça, quand j'entendis la voix lointaine de Zack. Je ne l'écoutait vraiment pas, sinon il était presque sûr que je lui sautait dessus. Je me demande franchement comment ça se fait que je n'ai jamais découvert que ce type était un vampire sincèrement. En tout cas, je répondis à ma soeur d'une voix calme et en ignorant totalement la personne qui était situé en dessous d'elle.

    "Non je ne l'ai pas fait souffrir, je n'aimerais pas voir ma réputation entachée par une quelconque souffrance féminine"
    *Et en plus c'est vrai, je l'ai tué sans souffrances inutiles*

    Ma réponse n'était pas réellement très claire, mais je n'en avais absolument rien à faire. Je suis certain que ma soeur aurait compris. J'étais en train de réfléchir à cette fameuse blonde. Je l'avais tué parce que j'avais faim, pas pour une autre raison moins noble. Certes, c'était par une envie impérieuse, j'aurais peut être pu me retenir encore plusieurs heures, voire même plus quelques jours, mais j'avais une proie sous la main, alors pourquoi chercher midi à 14 heures hein? Je me disais que mes nombreuses activités nocturnes avaient peut être une influence sur mon appétit puisque j'étais souvent affamé après une nuit agitée. Enfin bon, je donnais une impression de sang coeur, et je dois avouer que ça ne me touchait pas plus que cela. Je gardais ma main sur ma tête, tandis qu'une bosse faisait son apparition progressivement. Je ne regardais même plus l'autre tâche et ma soeur se bécoter, je n'en avait absolument rien à faire en fait. Oui d'accord c'est pas tout à fait vrai, si l'on en jugeait par la haine insidieuse qui se propageait dans mon sang. Je devais absolument me calmer, sinon je risquais une transformation en plein dans le bar. Oui, je dois vous avouer que mes transformations à volonté ont une énorme défaut. Lorsque j'étais dans un état proche de la fureur, j'avais tendance à laisser échapper l'animal en moi et en général ça faisait quelques petits dégâts. Je me transformais en loupiot, et en général je tuais tout ce qui passais à ma portée. Je me devais donc de me calmer le plus possible, et quand j'entendis la question de ma soeur j'y vis là une perche parfaite. Kévin... Lui au moins pourrait me calmer, et m'éviter de commettre un drame pas du tout nécessaire. J'attendis donc la réponse du serveur, pour me diriger vers l'endroit indiqué le plus vite possible.

    Je crois cependant que la malchance était mon amie dans cette journée qui était déjà pourrie à la base. Franchement, je pense que je ne pouvais pas tomber plus bas là. Mon meilleur ami n'était pas là au vu de la tête de ce très cher Zack, et je me devais de rester avec ma soeur maintenant que j'étais là. Franchement, je crois que j'aurais du rentrer directement chez moi après ma garde, ça m'aurait éviter de devoir subir les bruits de succions écoeurantes de mes deux voisins d'en face. J'étais à cet instant réellement dans un état proche de la fureur, et je me devais de me retirer le plus rapidement possible si je voulais éviter les accidents. Je ne voulais cependant pas partir sans ma soeur, et Zack n'avait pas l'air de vouloir la lâcher et réciproquement d'ailleurs. C'était franchement ridicule que de s'attacher à ce point. Rien ne valait la liberté, et ça, jamais Kate ne l'avait compris, et pourtant j'avais cru le lui inculquer en tuant son fiancé. Franchement je crois que je ne comprendrais jamais le cerveau d'une femme. Enfin, elles étaient douées au lit c'était le plus important. Je me suis de nouveau levé, et je m'apprêtais à prendre congé envers et contre tout, lorsque la question de Zack me heurtait de plein fouet. Je dois avouer que j'ai été assez mesquin car un sourire s'est dessiné sur mes lèvres. Il devait ignorer que parler de notre mère à Kate n'était pas réellement un bon sujet, et je me faisais un plaisir mesquin de voir Zack essuyé la colère de ma soeur. Et lorsque la fin de la phrase me fût acquise, je ne pus retenir un rire moqueur. Un diner avec des humains? Oui bien sûr, mais il faudrait préciser qu'ils seraient le plat principal. Je n'expliquais pas mon brusque rire, mais me rassit cependant, impatient de voir la suite des évènements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un remontant ?   Mar 29 Jan - 20:00

Kaori entra dans le bar qui, selon l'homme qu'elle avait but pour avoir l'information, était le plus populaire de la ville. Il y aurait sûrement un quelconque Lycan, Vampire ou Hunter pour l'engager... Elle n'avait pas l'intention de passer sa vie à ne rien faire, même si ses revenus et réserves lui permettraient ce caprice durant un ou deux mois. Mais il ne fallait surtout pas qu'elle ne perde la main, cela diminuerait ses capacités, et donc sa valeur, et donc son salaire. Un écrivain ne gagne pas assez pour vivre dans le luxe, mais un mercenaire le peut, si il travaille bien et sait rouler ses employeurs. Il fallait aussi qu'il sache retourner sa veste au moment où cela lui est le plus profitable. Il doit avoir des armes de tous types et pour tout tuer, même si ses canines lui suffisaient pour les simples assassinats. En fait, il devait être parfaitement polyvalent.
Polyvalente, Kaori l'était en tous points: belle, forte, intelligente et sachant user de son charme. Un jour, elle avait entendu un homme dire que la beauté et l'intelligence réunies chez une femme rendait celle-ci plus dangereuse qu'une armée surarmée. Mais c'était juste avant qu'elle ne le morde, bien qu'elle eut été flatée par ses paroles. Elle aurait pu le garder pour l'utiliser un peu, mais elle avait décidé de le boire immédiatement. Elle avait donc essayé de le charmer et de l'attirer au dehors, mais, devant son refus, avait pensé qu'il voulait rester dans le bar avec elle. Elle l'avait donc emmené dans le coin le plus sombre de la pièce et l'avait mordu. Mais sa répulsion pour elle (car elle était belle et intelligente, et cela se voyait) l'avait rendu quasiment immangeable. Elle avait vomi dans les toilettes trente secondes après. C'est d'ailleurs de cette expérience qu'elle avait su que non seulement le désir rendait meilleur, mais la répulsion rendait dégoutant. Enfin, on ne pouvait pas tout avoir.

Kaori entra dans le bar, et appela un serveur. Celui-ci l'approcha vivement en l'apercevant et lui demanda ce qu'elle désirait, en s'approchant un peu trop à son goût. Elle lui dit qu'elle désirait un verre d'eau, et il s'empressa d'aller le lui chercher. Kaori s'assit à une table et attendit en observant les clients. Malheureusement, aucun ne paraissait Lycan ou Vampire, donc, aucun employeur possible. Le garçon revint, et, prétextant l'heure de la pause, se mit à lui parler. De quoi? Elle ne le sut jamais, puisqu'elle ne l'écoutait pas et réfléchissait à l'endroit où elle pourrait trouver un Vampire ou un Lycan. Mais de toutes façon, elle se doutait que son discours était le même que ceux de tous les hommes qu'elle avait fait baver avant de les faire saigner: Moi par-ci, moi par-là, tu sais que t'es bien foutue, m'appelle Machin, ai un pote dans la politique, connais un petit resto sympa tenu par un copain, ça te dirais d'aller prendre l'air, etc, etc. Elle le connaissait par coeur! Si seulement le pauvre garçon savait qu'il n'était pas le premier, et qu'il ne serait pas le dernier... Mais elle commençait à avoir faim, car elle n'avait rien mangé depuis la veille, et, prenant les voies très fréquentées pour arriver au bar, n'avait pas mordu quelqu'un en guise de petit-déjeuner. Elle saisit donc le garçon par le col, approcha son oreille de sa bouche et lui mumura qu'elle avait envie de prendre l'air, et que, s'il voulait l'accompagner, qu'il ne se gêne pas, elle le trouvait EXTREMEMENT sympathique. L'autre comprit ce qu'elle voulait qu'il comprenne et ils sortirent ensemble, Kaori frôlant sa main juste assez pour lui donner un petit goût épicé.

Dix minutes plus tard, elle revenait sans le garçon et se rassit sur sa chaise, rassasiée, en se léchant les lèvres pour y récolter la dernière exquise goutte de sang. elle l'avait bien cuisiné, celui-là. Il était bien au départ, il fallait dire, tellement émotif... Tandis qu'elle pensait cela avec délice, elle entendit des voix s'élever dans un coin du bar. Visiblement, on se disputait. Elle regarda attentivement, et vit qu'une femme, très mécontente, criait quelque chose sur un homme en face d'elle, à propos propreté et de souffrance... Kaori ne comprit pas tout. Mais ce qu'elle vit, c'était que la jeune femme et l'homme en face d'elle étaient des Lycans! Pour une mercenaire, cela sautait aux yeux. Et celui qui était (très) visiblement le compagnon de la femme avait les traits d'un Vampire, mais elle n'en était pas sûre, car il avait beaucoup de manières humaines... Si il était un Vampire, il cachait admirablement bien son jeu, sans doutes entraîné par son métier de serveur, elle le voyait au regard chargé de reproches et d'impatience que lui lançait le patron.
Parfait, des patrons potentiels. Elle ne se leva toutefois pas tout de suite, et les écouta attentivement. Oui, l'homme était bien un Lycan, la femme avait clairement une intonation Lycante dans la voix, mais elle n'était toujours pas sûre pour le serveur... Bon, peu importe, si il n'était qu'un humain, elle le boirait, et irai chercher un patron ailleurs, et tant pis pour sa soupirante... Kaori se leva, et, mettant son charme en marche, s'avança d'un pas léger vers la table où le trio discutait activement. Au passage, elle prit un verre rempli d'eau posé sur le bar, et fit comme si elle le buvait. Mais arrivée à hauteur de ses cibles, elle buta et renversa tout. L'eau manqua de peu le serveur, et mouilla le sol.

"Oh, excusez-moi! Pouratnt, ça ne m'arrive jamais..."

Kaori sourit, et dévoila au derveur ses canines de vampires. puis elle se pencha vers le sol pour nettoyer. Le message était passé. Les Lycans n'avaient rien vu.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Mer 30 Jan - 20:15

J’avais du mal à croire Josh… J’étais même prête à parier que dans les prochains jours, il y aurait un avis de disparition concernant une jeune fille blonde d’environ vingt ans… Quel plaisir prenait il à faire ainsi souffrir les gens ? Avait il conscience que ses pauvres victimes avaient une famille, des amis, et qu’il leur retirait un être cher ? Peut être mais il s’en foutait ! Dieu qu’il pouvait être égoïste ! En attendant, j’étais satisfaite de voir que Zack pensait la même chose que moi, à savoir que mon frère menait une vie de débauche sans intérêt. Je fus déçue d’apprendre par le silence de mon adoré que Kevin n’était pas présent aujourd’hui. Cela faisait un moment que je ne l’avais pas vu, et il me manquait ! Tant pis… Je lui passerais un coup de fil ce soir, au moins pour prendre de ses nouvelles.

Me délectant des baiser de Zack sur ma nuque, je regardais mon frère se lever avec un air interrogateur. S’en allait il déjà ? Sans un mot, j’essayais de l’attendrir avec une moue boudeuse, mais rien n’y fit. Apparemment, Josh avait mieux à faire que de passer un peu de temps avec moi… Je le trouvais d’ailleurs étrange ces derniers temps, depuis que je fréquentais Zack plus exactement. J’avais l’impression qu’il préférait m’éviter lorsque j’étais en sa compagnie. Ne l’aimait il pas ? C’était fort probable, il n’avait jamais montré aucune sympathie envers mes flirts. Pourtant, il devrait s’habituer à celui-ci ! Je ne m’étais pas sentie aussi bien depuis des années, des siècles pour être exact ! Depuis Edward… Alors autant dire que je n’étais pas prête à lâcher Zack ! Mais alors que je me persuadais moi-même de ne pas céder sous la pression de Josh, la question de Zack me frappa de plein fouet. Bien que n’importe quelle femme serait ravie d’apprendre que son aimé souhaite rencontrer sa famille, il en était autrement pour moi. Si j’imposais un humain à la même table que ma mère, elle l’écorcherait vif ! Je sentis tous mes muscles se crisper à cette pensée… Bordel ! Pourquoi avais je hérité d’une telle famille ?! Les ricanements de mon frère grincèrent à mon oreille, je frappais violement son tibia sous la table, et lui lançais un regard lourd de sens alors que la couleur de mes yeux se faisait mordoré. Il savait ce que cela signifiait, voilà pourquoi ses gloussements cessèrent… Je laissais mes yeux reprendre leur teinte naturelle, puis me tournais vers Zack avec un sourire désolé.


« Se n’est pas une bonne idée… Je ne suis pas en très bon terme avec ma mère ces deniers temps. Mais je serais ravi de rencontrer l’homme dont tu nous parles ! »

A cet instant, une jeune femme trébucha sur je ne sais quoi et renversa son verre, nous manquant de peu. Face à ses excuses, je lui souris chaleureusement. Je quittais les genoux de Zack et me baissa en prenant au préalable une serviette sur la table, puis l’aidais à nettoyer.


« Se n’est rien, pour ma part, ça m’arrive assez souvent… Josh, tu veux bien aller lui chercher un autre verre ? »

Gentille ? Oui, je l’étais… Josh me le reprochait assez. Selon lui, j’avais perdu de mon mordant depuis l’extermination de notre race. Et alors ? Je me sentais bien mieux comme cela…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Saders
Suceur de sang et Admin méchant
avatar

Nombre de messages : 941
Age : 34
Race : Lycan
Age : 847 ans de terreur !
Métier : Barman et grand picoleur !
Armes : Mes canines pour l'instant !
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Sam 2 Fév - 23:22

Je souriais calmement en attendant que mon invitation à nous retrouver en 'famille' amène une quelconque réaction chez 'poilus' fille ou 'poilu' fils ! J'avais parfaitement entendu le rire moqueur de Josh, mais je me contentais de lui adresser un petit clin d'oeil. Il devait certainement pensé que mon 'père' et moi ferions un excellent hors d'oeuvre... Dommage pour toi, je ne compte pas te laisser planter tes crocs puants dans mon superbe cou !... Le plus dommage entre nous était que ce type allait enfin se carapater, mais mes paroles l'en avaient empêché... Quelle tristesse ! Pensait-il que ma demande allait faire 'péter une durite' à sa charmante soeur ? Quel crétin ! Combien de fois devrais-je le lui prouver... La charmante Kate me mangeait dans la main ! Enfin, pour l'instant ! Je la sentis d'ailleurs, se crisper entre mes bras et sa jambe se tendit sous la table... Inutile de dire que je n'aurai pas aimé être à la place du frangin lorsqu'il reçut le coup de pied de ma 'Dulcinée'... Elle portait des talons n'est-ce pas ? Était-elle en train de lui montrer ses crocs ? Peut-être ! Elle me répondit cependant et je lui souris en retour lorsqu'elle refusa une partie de ma cordiale invitation à dîner...

" Cela n'est pas grave mon ange... Nous pouvons tout aussi bien, dîner en tête à tête ! Rien ne me ferait plus plaisir d'ailleurs... "
* Ce n'est que partie remise, j'aurai vos têtes à tous deux ! *

Depuis plusieurs minutes, je ressentais des picotements le long de ma colonne vertébrale... Une seule explication s'imposait : J'étais épié ! Je scrutais discrètement la salle des yeux et repérais les habitués, les ivrognes notoires et les quelques têtes inconnues... Mon regard croisa celui d'une femme asiatique... Celle-là même que j'avais vu quitter le bar avec un homme dans son sillage. Visiblement, elle était revenue, mais nulle trace de son 'soupirant' ! Étrange ! Je la regardais se lever avec grâce puis se diriger vers le comptoir... Un verre d'eau ? Quelle superbe couverture de venir dans un tel endroit et de commander un simple verre d'eau ! Cette femme était peut-être d'une légèreté et d'une infinie féminité, mais je m'en détournais très vite ! Inutile que Kate observe mes penchants de voyeur sur une autre qu'elle ! Toutefois, je pus la contempler d'un peu plus près lorsqu'elle tenta de me noyer... Bien maigre tentative pour attirer mon attention... Je ne fut pas même surpris quand mes yeux se posèrent sur ses canines vampiriques... J'avais su qui elle était en l'observant se mouvoir... Depuis quand les simples humains se tenaient tellement à l'affût ! Elle ressemblait bien à ce qu'elle était... A ce que nous étions : Des prédateurs ! Je ne lui souris pas en retour... Quelle inconscience ! Allait-elle foutre en l'air ma couverture face aux deux toutous ? Non, Kate s'était déjà penchée pour l'aider et Josh... Bah... Il baillait aux corneilles avec un air de demeuré comme toujours ! Je profitais que ma 'chère et tendre' ne soit plus sur mes genoux pour me lever et lui prendre la serviette des mains,

"Laisse mon coeur... C'est mon travail ça... Tu n'aimerais pas m'ôter le pain de la bouche ? "
* Enfin, mon travail officiel uniquement ! *

Je mordillais doucement le lobe de son oreille et l'obligeais à se rasseoir. J'essuyais l'eau et dévisageais un instant la Vampire pour tenter de découvrir ses réelles motivations... Rien ! Il n'y avait rien dans son regard froid et indifférent... Parfait ! Nous étions sur la même longueur d'onde ! Je détestais les faux-semblants, même si j'en étais le plus parfait exemple !

" Je me charge aussi du verre vide de mademoiselle ! "
* Et accessoirement savoir ce qu'elle manigance ! *

J'effleurais le coude de la 'demoiselle' tout en la dirigeant vers le bar. Je lui servis quelque chose d'un peu plus corsé que son 'eau du robinet' puis je me penchais discrètement vers elle,

" Qui es-tu ? Que me veux-tu ? "
* Tes réponses ont intérêt à être brèves et concises ! *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un remontant ?   Dim 3 Fév - 17:20

    Je n'arrivais pas à comprendre le clin d'oeil de l'autre tâche. Franchement, s'il tentait de m'amadouer avec ses espèces de signes sous jacents, il se trompait lourdement. Comme on dit, il se fourrait le doigt dans l'oeil, et même jusqu'au coude. Je crois bien que jamais je n'ai autant haït un type, et pourtant tous les ex de ma soeur peuvent se vanter d'avoir eut l'honneur de ma haine. Enfin bon, je n'avais pas réellement l'envie de m'interroger sur les motivations de l'espèce de chose, parce qu'un talon pointu venait de s'enfoncer dans ma pauvre petite jambe. Je retins un juron, pas envie de se faire retourner sur moi tous les clients du bar. Cependant, un regard noir se dirigea vers ma soeur. Nos yeux se croisèrent rapidement, et là je vis l'éclat de ses yeux. Oui, elle était en colère, et elle me ferait payer mon rire. Qu'à cela ne tienne, je n'avais pas peur d'elle, loin de là. Et puis de toute façon elle savait bien que j'estimais les querelles avec Maman puériles et inutiles. Moi même je n'étais pas un modèle de maturité, mais là, leurs petites réunions véhémentes étaient vraiment pathétiques de mon point de vue. Enfin bon, comme je viens de le dire, c'est là mon point de vue, et non pas le leur, c'est pourquoi je soupirais devant la réponse de Kate. J'allais faire une petite remarque impertinente, lorsque la seconde phrase de ma soeur me frappa de plein fouet. Rencontrer son père? Non mais était-elle complètement inconsciente? Moi vivant je ne permettrais pas que ma soeur rencontre les parents de son futur... Enfin disons plutôt futur mort... Une nouvelle fureur vint s'emparer de moi, fort heureusement distraite par une maladroite jeune femme...

    Minute! Il se passait quelque chose d'étrange avec elle. Je n'avais rien vu d'inquiètant, et pourtant une mauvaise impression s'était emparée de moi. Mon instinct ne m'y tromperais pas, c'était une vampire. Un sourire mesquin s'étalait sur mes douces lèvres, tandis que mon imagination divaguait dangereusement. Je voyais Zack agonisant dans un rue, sa douce bourreau regardant sa proie avec délectation... Mon rêve fou fût rompu par la voix de Zack qui disait s'occuper de ce verre. Tant mieux, je n'avais pas réellement envie de m'occuper de la vampirette. Je n'avais bien sûr aucune preuve quand à sa race, mais jamais mon instinct ne m'avait trompé, aussi ne voyais je pas pourquoi cette fois cela changerait. Je décidais de n'en rien dire à me soeur qui me supplirait certainement d'aller sauver son bien aimé. Comme si je n'avais que cela à faire de ma journée. D'ailleurs, je jetais un coup d'oeil à ma montre, et me rendis compte que j'avais rendez vous avec mon patron dans quelques minutes seulement. Je me relevais rapidement, sans faire attention à ma tête, et dit à l'intention de ma soeur adorée:


    "Si je reste une minute de plus avec ce qui te sers de copain je lui explose la tête alors je préfère m'en aller, profite bien de ta soirée..."


    J'avais tenté d'atténuer la rancoeur dans mes propos, mais je dois dire que je n'avais que peu réussi. Tant pis, de toute façon je n'allais pas faire semblant s'aimer ce type alors que je ne pouvais pas le piffrer tout de même. Je déposais un léger baiser sur le front de Kate, et quittais le bar rapidement, sans un regard en arrière, ni pour ma soeur, ni pour les deux autres...


    HJ: Josh est parti xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un remontant ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un remontant ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée romantique avec Ryan...
» Un petit remontant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Chicago :: Bucktown :: Hopleaf Bar-
Sauter vers: