A New War Begins

Une nouvelle guerre opposant les Vampires et les Lycans va commencer...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Lun 4 Fév - 20:11

... le 31 plus exactement, ainsi que l'avait toujours mis en place Ynes, elle avait organisé un dîner familial. Enfin... Dîner familial, c'est un peu vite dit. Il s'agissait plutôt d'une rencontre milimètrée. Ynès savait, et ce, depuis quelques années déjà, que Joshah incitait sa soeur à venir... Et fêter un événement - un anniversaire, qui plus est - sans les deux principaux intéressés n'auraient pas été... "bien". Avant de les laisser aller faire la fête, la lycanne voulait voir ses enfants. Ou elle l'ordonnait, selon les interprétations. Elle avait quelques cadeaux, pour chacun de ses nenfants, et se remémorait, pour l'instant, les quelques années qu'ils avaient passés tous les trois, lorsque Joshah et Kate étaient encore enfants. Après, le chaos du monde avait poussé Ynes à plus prendre part aux événements...

Enfin! Elle se doutait qu'il allait y avoir une dispute. Mais, sincèrement, voir ses enfants en bonne santé, les savoir à l'abri du besoin et dans une (parfois très relative) sécurité était un contentement amplement suffisant. Et ce n'était pas peu dire... Avec toutes les morts qu'il y avait déjà eut, préserver les siens devenaient un emploi à plein temps. Ils y auraient toujours des petites choses que la souveraine n'avouerait pas... Qu'elle avait acheté la boutique de vêtements où travaillait Kate sous un faux nom et que les caméras de sécurité qui s'y trouvaient étaient visionnés par des gens travaillant pour elle... Ou que les conquêtes de Joshah, celles qu'ils tuaient ou pas d'ailleurs - si elles avaient remarquées quelque chose de troublant - disparaissaient par ses soins... Oui, oui... C'est du protectionisme accru... Mais c'était la vie de ses enfants qui étaient en jeu tous les jours! Ils étaient hors de question de les laisser aller et venir sans en savoir un minimum... Etrangement, Ynes n'avait toujours pas apprit que Kate fréquentait un jeune homme, depuis quelque temps déjà... Allez savoir... Il y a toujours des informations qui flirtrent.

Donc. Ynes était dans un salon, illuminé par plusieurs bougies. Elle donnait ses derniers ordres pour la soirée à Parker, qui partit ensuite rapidement. Ynes se tourna vers la fenêtre et regarda en contrebas, jouant, d'une main, avec le pendantif en forme de lune qu'elle avait autour du cou. Elle adorait revoir ses jumeaux et avait toujours hâte qu'ils arrivent... Mais ce soir, en plus de l'anniversaire à fêter, elle avait une chose très importante à leur dire.

_________________



Dernière édition par Joshah Enghart le Mer 20 Fév - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Lun 4 Fév - 21:15

    Le 31 octobre... J'aimais beaucoup cette date aller savoir pourquoi. Oui bon d'accord, le fait que ce soit mon anniversaire m'aidait peut être un peu à aimer ce jour non? J'aimais beaucoup avoir des cadeaux, et puis en plus j'adorais qu'on fasse la fête en mon honneur. Est ce un orgueil déplacé ou alors parfaitement justifié? J'estime pour ma part que c'est entièrement justifié pas vous? Attendez, je ne suis pas le prince des Lycans pour par la suite me sentir délaissé par ceux que je suis sensé gouverné. Bref, on fait la fête pour ma naissance, et tout le monde devait s'y plier sous peine de devoir par la suite essuyer ma colère. Des fois, je me donne l'affreuse impression d'être un mégalomane avide de pouvoir. Enfin, heureusement que c'est pas le cas je ne supporterais pas la pression posée sur un chef. Et oui, j'ai pu être orgueilleux au possible, je sais bien que jamais je n'aurais la trempe d'être un véritable chef.. D'ailleurs, qui pourrait suivre un type comme moi qui ne pense qu'à son amusement personnel? C'est franchement invraisemblable vous ne pensez pas? Enfin bon je m'égare, partis d'une simple allusion à mon anniversaire, j'arriver jusqu'au point fatidique de m'interroger sur mon futur. Il faut vraiment que j'apprenne à maîtriser le fil de mes pensées ne pensez vous pas? Et voilà que je m'égare encore. Je me suis donc réveillé ce matin d'une humeur parfaite, d'autant plus que j'avais pu dormir quelques heures après mon éprouvante garde de l'après midi précédente. Franchement, quelle idée de me faire pompier, j'aurais du choisir le même genre de métier que Kévin. D'ailleurs, où était il celui là? Ca faisait plusieurs jours que je l'avais pas vu, et je dois avouer que ça m'inquiétais. Peut être était il tombé sur un troupe de vampire assoiffés qui sait... Bon d'accord, je ne m'inquiétais pas beaucoup, mais ça me traversait parfois l'esprit tout de même.

    La journée était passée bien vite, et pourtant je n'avais rien fait de particulier. Quelques parties de cartes avec mes collègues, quelques coups de téléphones, et même pas un bon vieux feu pour nous dégourdir les jambes. En gros, une journée ennuyante, mais qui était pourtant passé vite tant la perspective de la soirée me faisait saliver. J'étais donc rentrer chez moi d'excellente humeur, et avait pris ma douche rapidement pour aller chercher Kate chez elle. Et oui, en cette belle date il y avait une petite réunion familiale, et par la suite, une fête superbe en notre honneur, la belle vie quoi... Je pris rapidement ma voiture, mais au bout de quelques minutes de route, mon téléphone sonna de sa sonnerie stridente que je détestais tant, celle qui annonçait mon patron. Pourquoi donc m'appelait il? Il savait bien que tous les 31 octobre je prenais une soirée de congé qu'il ne devait surtout pas déranger... J'hésitais une seconde puis décrocha. "Oui?" "Josh? C'est Lincoln." "Qu'est ce que tu veux?" "On a besoin de toi, un feu se développe trop rapidement, on a besoin de tout le monde..." "Hors de question, je ne travaille pas ce soir..." "Ce n'est pas une demande, c'est un ordre..." "Et bien je ne le respecte pas..." "Si tu ne viens pas ce soir dis adieu à ton job..." "Et bien Adieu Lincoln alors..." Sur cette belle parole je raccrochais, passablement énervé, alors que j'arrivais en vue de l'appart' de ma soeur chérie.

    Je ne mis guère plus de quelques secondes pour arrive devant la porte de Kate et pour frapper. J'étais très bien habillé ce soir pour l'occasion. J'avais même revêtu un superbe costume gris/noir qui me mettait parfaitement bien en valeur. J'aimais bien tout contraster avec un chemise blanche, et une cravate noire sur cette blancheur immaculé. Ce costume coûtait la peau des fesses, mais il m'allait tellement bien que je ne me privais pas le moins du monde pour le mettre. J'avais en plus une paire de lunette pour la voiture, puisque le soleil déclinant n'était pas réellement bon pour la conduite. Bref, j'étais magnifique, et j'allais chercher la plus magnifique des jeunes filles, ma soeur... Souvent on nous prenait pour un couple et ça m'amuse beaucoup d'ailleurs. Personne ne faisait donc la ressemblance entre nous? Franchement... Enfin bref, Kate ouvrit la porte, et je lui sautais dessus pour la saluer. Pas très adulte comme réaction mais qu'importe. Elle était vraiment très belle habillée comme elle l'était et je ne me privais pas pour en faire la remarque, bien qu'une pointe d'ironie vint bercer mes propos:


    "Tu es magnifique ma chérie. Je vois que tu me réserves tes plus belles tenues plutôt qu'à ton abruti de petit copain..."

    Immédiatement, je me mordis la lèvre devant tant si peu de subtilité. Pire qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine pour le coup. Enfin bon, je ne voulais pas être désagréable, c'est pourquoi j'enchaîna aussitôt sans laisser à Kate le temps de faire la moindre remarque:

    "Excuse, mes paroles ont dépassés mes pensées. Allons-y ou nous allons être en retard."

    Plus speed que moi on ne fait pas. Elle savait bien que j'adorais ces dîner familiaux, à son inverse. Et donc bien sûr j'étais réellement pressée d'arriver à bon port. Pourtant, cette année encore j'avais du déployer des efforts incroyables pour qu'elle accepte de venir. Incroyable comme elle pouvait être têtue ma chère Kate. Encore pire que moi et ce n'est pas peu dire (et pas forcément vrai d'ailleurs). Il ne nous fallut pas plus de quelques minutes pour arriver dans notre manoir. C'était toujours le même, et à notre entrée le silence se fit comme d'habitude. En croisant Parker, il y a eut un léger moment de flottement, mais rien de réellement important, je vous rassure. Finalement, nous sommes entrés dans le salon qui nous serait réservé pour la soirée, et je fus heureux de revoir ma mère. Cela faisait quelques temps que nous ne nous étions pas vu, et je m'approchais rapidement au contraire de Kate. J'étreignis ma mère comme d'habitude, et dis d'une voix souple et badine:


    "Content de te revoir M'man..."?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Lun 4 Fév - 23:41

Je veux pas, je veux pas, je veux pas ! La date que je détestais le plus dans l’année était arrivée bien vite, trop vite à mon goût ! Pas que je n’aime pas fêter mon anniversaire… Non, mais c’était tout ce qui accompagnait cette soirée qui me répugnait. Le dîner interminable avec ma mère qui s’achevait toujours par une dispute, l’hypocrisie de Parker, les faux sourires de ceux qui nous voyaient seulement comme des futures souverains, et qui nous enviaient en secret, sans compter les discussions barbantes sur la vie de chacun dont je devais faire semblant de m’intéresser. Tout ça me fatiguait et me donnait un mal de crâne à l’avance. Comme chaque année, j’avais essayé de me dérober à cette corvée, et comme chaque année, Josh avait tout fait pour m’obliger à l’accompagner. Les cris, les pleurs, les menaces, les suppliques et bouderies… j’eu beau tout tenter, Josh ne lâcha pas le morceau. Et il avait réussi à m’avoir le bougre, avec une ruse vielle comme le monde : le chantage affectif ! Déprimée et blasée, je rageais contre ce foutu dîner qui m’avait forcé de refuser une proposition de ‘soirée spéciale anniversaire’ de mon adoré. Allez lui expliquer que je devais fêter ça en famille et qu’il n’était pas convié ! Je me sentais mal rien qu’en y repensant… En même temps, je n’allais pas emmener Zack dans ‘l’antre de la bête’, je ne suis pas folle !

Lorsque l’on appréhende un moment, il arrive toujours vite qu’on ne le voudrait, c’est inéluctable. Ainsi, je ne vis pas ma journée passer, et lorsque l’heure de la fermeture arriva, je suppliais ma patronne de me faire faire des heure sup’. Etiquetage, inventaire, mise en rayon du stock ? N’importe quoi ! Mais non… Madame jugeait que j’avais assez travaillé et me mit presque à la porte du magasin. Elle était de mèche avec la mère ou quoi ?! Complètement dépitée, je retournais chez moi et me laissais tombée sur mon lit douillé. Ah, si j’avais pu ne pas le quittait ! Je tournais la tête et regardais les photos qui reposaient sur ma table de chevet. Il y a avait une avec Josh et moi, dans les bras de l’autre et où nous sourions à pleines dents. Une autre avec Kevin que j’embrassais sur la joue, celle-ci me faisait beaucoup rire car on pouvait voir Josh en arrière plan nous jeter un regard noir. Incroyable… Ce qu’il pouvait être jaloux ! Même envers son meilleur ami… Pourtant, rien ni personne ne pourrait me séparer de lui. Et la dernière photo… Beaucoup plus solennelle… un cliché de famille où Josh et moi entourions notre mère.

Un coup d’œil à mon réveille, et je vis que mon frère n’allait pas tarder à arriver. Fait chiiiiier ! Je soupirais lourdement et me levais de mon lit. J’ouvris mon armoire et mis à peine quelques secondes à choisir la robe que j’allais porter. Par contre, il était hors de question que je fasse des efforts sur ma coiffure ou mon maquillage ! Lorsque ma sonnette retentie, j’étais déjà prête… mais pas à ce que Josh me saute dessus. C’était le genre de chose qui m’amusait en générale, mais à cet instant, aucun sourire ne s’esquissa sur mon visage. Les piques, puis excuses de mon frère ne me firent pas vraiment réagir… Je commençais à avoir l’habitude ! Nous nous mettions donc en route, et dans la voiture, je ne décrochais pas une parole. Je voulais faire comprendre à Josh que même si il avait réussi à me faire venir, je ne serais pas pour autant d’une agréable compagnie.

Arrivée au manoir, j’ignorais les autres lycans présents et Parker, puis suivais avec un peu de retrait mon frère. Une fois que nous fûmes entrés dans le salon où aller se dérouler le dîner, je restais stoïque, même en voyant Josh éteindre notre mère. Je me contentais de regarder ailleurs pendant qu’ils s’échangeaient des banalités. Puis lorsque je sentis leur regard sur moi, je levais simplement la main et lançais un vague salut. Quoi ?! J’allais pas lui sauter au cou non plus ! Nous ne nous étions pas quitté en très bons termes la dernière fois. A peine arrivée, que j’avais déjà envie de partir… Ca promettait…

- Bon, on commence ? Plus vite on s’y met, plus vite ça sera terminé !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mar 5 Fév - 20:25

Ynes regarda Joshah approcher les yeux amplis de fierté. Elle l'etreingnit et gardant une main dans le dos de son fils, elle posa ses yeux sur Kate et sourit légèrement. Elle invita de la main sa fille à s'asseoir à la table, déjà préparée pour le repas. Elle resta prêt de Josh, l'incita à avancer avec une légère pression dans le dos.

- Chaque fois que je te vois, lui dit-elle, j'ai l'impression que tu as grandis.

Elle esquissa un sourire puis alla s'asseoir à son tour.

- J'ai entendu dire que tu étais toujours le meilleur élément parmi les tueurs : tu ne rentres pas des missions sans avoir commis quelques forfaits..., ajouta-t-elle en inclinant la tête en avant. Ce geste pouvait à la fois signifié son approbation et/ou la vérification de l'information.

Elle regarda ensuite Kate.


- Et toi...? Tu es toujours... vendeuse? De vêtements? Je ne me trompe pas?

L'entrée était déjà servie, l'idée d'un apéritif ayant été abandonnée quelques années plus tôt. De la viande, forcément. Avec des légumes, tout de même. Nous ne sommes pas que des bêtes. Le chef cuisinier de la maison, un lycan qui avait accepté la place, tout en s'étant proposé à ce service, marié à merveilles les épices mais ne pourrait certainement pas rassasier quelqu'un en manque de chair humaine... Ne me demandez pas : je ne sais pas non plus pourquoi j'ai dis ça.
Les problèmes existaient dans toutes les familles. Il n'y a pas d'idéal familial (HJ : Ouuuhh! Ca sent la justification lol) Pas mal de bouquins de psychologie auraient commencsé par remonter sur quelque chose de dit "traumatisant" : l'absence de père. Ynes en avait parlé à ses enfants. Mais vous savez, il se trouvait dans ses réponses ou ses commentaires quelques silences... Quelques silences de trop peut être. Dans le rôle du père et de la mère, avec deux enfants à charge, ainsi que le fait d'être la pierre angulaire d'une race, alors, en voie d'extinction, Ynes n'avait pas manqué de leur faire des démonstrations d'amour. Mais là, il faudrait encore, rappeler les silences et les longues observations de la lycanne. Elle n'avait jamais demandé de l'aide à personne, ou une protection directe. Même si son crédo n'était pas tout le temps : "survivre", la souveraine semblait sans cesse l'appliquer.

Elle saisit ses couverts et commença à manger, lentement. Très lentement, comme à son habitude. Sans toute fois la dévisagée, elle portait une grande part de son attention à Kate, si rare dans l'enceinte des murs familiaux. Le salon était silencieux, comme en-dehors. Un silence si rare, d'ailleurs... Franchement reposant pour Ynes et qu'elle trouvait tout à fait approprié. Seul le legér bruissement des bougies se faisait entendre lorsque les trois protagonistes ne parlait pas. Et... Un haricot, un bout de viande. Un des servants, une lycanthrope ayant prêté allégeance et s'étant désigné pour servir les majestés, entra rapidement et servit du vin dans les verres appropriés. Il sortit aussitôt que ce fût fait. Ynes en bu une gorgée puis retourna à ses micro-bouchées.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Ven 8 Fév - 20:18

    Dingue comme Kate pouvait détester cette soirée autant que moi je l'adorais. Oh bien sûr je me doutais qu'elle aurait préféré passer la soirée avec son cher Zack, mais moi vivant ce type ne passera pas notre soirée d'anniversaire avec elle. En fait, d'imaginer que Kate aurait pu préféré passer sa soirée avec Zack plutôt qu'avec moi me faisait l'effet d'un poignard en argent. Je savais pertinement que je ne pourrais garder ma soeur infiniment, mais tout de même, comment aurait elle pu me faire ça à moi? Voilà.... Voilà mes pensées tandis que je conduisais en direction du manoir Enghart. En fait, j'étais en proie à une tristesse infinie. D'habitude ça ne me faisait pas ça, mais maintenant qu'il y avait Zack dans la vie de ma soeur, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que ma soeur aurait voulu refuser la soirée pour la passer avec cet abruti. Je me forçais de me concentrer sur ma conduite, pour éviter de trop psychoter, mais le problème était que cette pensée m'envahissait tant et plus, s'insinuait en moi comme une obcession, je ne supportais pas que ma soeur puisse s'éloigner de moi. C'est pour cette raison que je laissais Kate se murer dans son silence, sans même tenter de la dérider contrairement à mon habitude. Bon, ma taciturnité ne dura que jusqu'à notre entrée dans le manoir, mais ma pensée ne me quittait plus. J'allais être obligé d'aller massacrer quelques pauvres Vampires pour me redonner une humeur décente et acceptable pour quelqu'un de mon rang. Par la suite, tandis que je souriais à la phrase de ma mère. Chez les humains, c'était un comportement maternel normal, mais je ne pouvais m'empêcher de m'amuser de voir cela chez ma propre mère, qui était tout sauf humaine je peux vous l'assurer. Je ne répondis pas à sa première phrase qui ne nécessitait pas de réponses, cependant la seconde, j'y réagit avec modestie, pour une fois que ça m'arrivait:

    " Je serais le meilleur tant qu'il n'y aura pas de Lycans supérieur à moi, ce qui n'est pas près d'arriver..."

    Modestie ais-je dit? Autant pour moi, je me suis trompé. Mais chassez le naturel, il revient au galop sans tarder. Il était vrai que peu d'entre nous m'arrivait à la cheville en matière de chasse, et pourtant je me fiais bien trop à mes capacités puisque j'étais totalement incapable de voir Zack comme un des longues dents. J'étais vraiment un incapable pour le coup. Enfin, puisque je l'ignorais je n'en faisais bien entendu pas la remarque, à quoi cela pourrait il servir hein? Je suivais docilement la pression de ma mère dans mon dos, et m'installa ainsi à ma place habituelle. Enfin habituelle depuis quelques années disons, parce que je ne passais pas tous mes repas ici, heureusement d'ailleurs. Je détestais manger des choses normales, c'était vraiment un plaisir qui me dépassait. J'aimais les humains et rien d'autre (si l'on exclue l'alcool et la cigarette bien entendu). Bref, je tentais tant bien que mal de faire honneur au cuisinier, tandis que le silence nous enveloppait tant et plus. Je détestais ces repas où Kate et notre mère étaient réunies, puisqu'elles ne se parlaient pas, et moi j'étais là au milieu à tenter de dérider l'atmosphère, comme à cet instant précis:

    "Ahh, j'aime ce vin, il est surtout servi avec une élégance proche de la perfection..."

    J'accompagnais ma remarque d'un clin d'oeil pour la jeune lycane, qui partagerait peut être mon lit dans la soirée, qui sait? Quoiqu'il en soit, je me sentais complètement hors de mon élément, à devoir faire la conversation tout seul comme d'habitude. J'avais envie de faire un signe discret à Kate pour qu'elle fasse un effort, mais elle ne me regardait pas. je me contentais donc de pousser un soupir parfaitement audible, tandis que j'attrapais mon verre de vin...

    *La soirée va être gaie tiens...*

    Je me disais finalement que j'aurais du laisser Kate aller rejoindre Zack, et j'aurais au moins pu m'amuser à aller les embêter durant leur dîner en tête à tête. Ca aurait au moins eut le mérite d'être amusant, contrairement à ce début de soirée vraiment miné. Je repris courageusement la parole, d'un ton toujours gai:


    "Au fait Maman, tu devais pas nous dire quelque chose?"


    Si c'est pas le cas au moins je serais passer pour un con, et qui sait si ça ne les amuserait pas...

    [HJ: Dingue comme je me sens comme Dean dans l'épisode avec Jo, à la fin dans la voiture mdrrrr]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Sam 9 Fév - 20:24

[Hj : Oh oui, j'adore ce passage ^^ T'façon, j'aime tout les passages où Dean fait l'imbécile (même sans s'en rendre compte xD)]

Je m’installais à la table désignée par ma mère tout en levant les yeux au ciel en entendant sa remarque. Josh n’avait pas prit un centimètre depuis plus de 500 ans ! Complètement absurde comme réflexion, mais allez demander à une mère d’être logique lorsqu’il s’agit de ses enfants… Je prenais place en ignorant les éloges qu’elle faisait à son fils. Ouais, tu parles ! Si elle savait que la plus parts des victimes de Josh n’étaient autres que ses conquêtes ! Pauvres jeunes filles qui avaient seulement fait l’erreur de succomber à son charme… Mais impossible de raisonner mon frère là-dessus ! En ce qui me concernait, je me contentais d’hocher la tête. Oui toujours vendeuse, et alors ? Elle me préférerais peut être en tueuse assoiffée de sang, comme j’avais pu l’être à une époque ? Et bah nan ! Je gardais tout cela pour moi, pas la peine de déclencher la troisième guerre mondiale dans l’enceinte du manoir. Cependant, je ne pu me contenir d’avantage face aux propos de Josh.

« Oh oui, le meilleur ! Toujours entrain de combattre… D’ailleurs, sais tu que ton fils à failli perdre la vie l’autre soir grâce à la guerre que tu cautionne ! Je l’ai retrouvé dans un piteux état, crois moi ! »

D’accord, j’étais de mauvaise humeur et entraînais Joshah dedans, alors que je savais parfaitement qu’il ne voulait en aucun cas parler de cet épisode à ma mère. La peur de l’inquiéter, ou de la décevoir en s’étant fait prendre dans une embuscade. Oui, et bien je ne vois pas pourquoi j’aurai gardé cela secret ! C’était de sa faute à elle, et non celle de mon frère, bien qu’il aime chasser le vampire. Et si il devait arriver quoique ce soit à mon frère, je la tiendrais pour seule responsable ! Pour moi, le conflit se résumer à ma mère et au chef des vampires, alors qu’ils règlent ça entre eux au lieu de sacrifier les membres de leur clan ! Guerre stupide… Pourquoi e pas se contenter de vivre comme de simple mortelle, comme nous l’avions fait jusqu’à présent ? Nous étions tellement plus heureux ! Je pris une gorgée de vin et grimaçais.


« Je trouve que c’est digne d’une piquette ! »

J’étais d’une mauvaise fois incroyable ! Mais je savais que cette soirée allait être exécrable et je n’avais vraiment pas, mais alors vraiment pas envi de faire le moindre effort pour la rendre plus agréable. Je commençais à manger, en prenant de petites bouchées. Je pouvais dire ce que je voulais, je ressemblais dans certains points à ma mère. Puis de nouvelles paroles de mon frère et ma mère eu toute mon attention.


« Vraiment ? Laisse moi deviner… Tu vas épouser Parker ! »

Autant dire que si c’était le cas, je me flinguais ! Plutôt mourir que d’avoir cet enfoiré comme ‘beau-père’.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Sam 9 Fév - 23:57

[Hj : Môa, j'regarde pas Supernatural... ... ... ]


Il faut avouer qu'Ynes eut presque envie de sourire à la remarque de sa fille : et que faisait-elle, elle, pour l'arrêter cette guerre? Elle sourit plutôt à ce que dit Joshah sur le vin. Les choix de la Souveraine étaient royaux, il en va s'en dire. En des siècles d'existence, et, en quelques-uns de règne, il en avait toujours été ainsi sous son toit. Cette une règle. Une règle qui était arrivé après la naissance des jumeaux : quand on devient maman de deux petits louveteaux qui se changent deux temps en temps en humains mais qui continuent à faire des bêtises, il vaut mieux savoir rapidement ce que l'on veut et s'y tenir.

"Ravie qu'il te plaise."

Elle continua sa lente mastication et fût prise de court par Joshah qui demanda qu'elle était cette fameuse nouvelle qu'elle comptait leur annoncer. A nouveau prise de court, par Kate cette fois, elle s'immobilisa puis fronça légèrement les sourcils. Elle s'accouda sur sa table et regarda sa fille.

"Si cela avait été le cas, il serait présent."

Il ne faut pas croire... Malgré ses allures de petite fille pourrie gâtée et encore casse-pieds, Kate était une jeune femme remarquable. Mais revenons à l'information du jour... Enfin du soir plutôt. Ynes saisit sa serviette du bout des doigts et la porta délicatement à ses lèvres pour les essayer. Elle finit d'avaler puis regarder tour à tour ses jumeaux.

"La guerre ne cesse de s'intensifier de part et d'autres des clans. Même si l'on ne peut savoir de quoi demain sera fait avec exactitude, j'ai laissé un testament contenant toutes mes dernières volontés..."

Elle regarda alors, avec une certaine insistance Joshah, assis non loin d'elle. Bien que le language soit un formidable moyens de communication, bien qu'il permette de formuler énormément de choses, il y en avait d'autres, beaucoup plus explicite qui se satisfaisaient d'un regard. Un regard plein de compréhension, où aucun doute ne transparaissait. Mais plutôt une exactitude, une confiance indéfectible et une assurance mainte fois prouvée. Etait-il nécessaire d'ajouter que ce qu'elle comptait dire était d'une importance capitale? Qu'il s'y trouvait l'avenir de la race lycanthrope et peut-être même plus?

"...dont le nom de l'héritier du trône. Comme vous devez le savoir, cet écrit a une grande valeur et devra être respecté..."

... et apportait aussi une épée de Damoclès assez volumineuse au-dessus de la tête du prochain souverain.

"Depuis quelques siècles déjà, j'ai su ce qui devrait être perpétué après ma mort. C'est pour cela que - "


Elle se tourna vers Kate.

" - que Katharina sera la prochaine Souveraine."

Elle regarda à nouveau Joshah.

"Et elle aura besoin de toute la protection nécessaire. C'est pour cela que je t'ai choisi pour être son bras droit. Vous vous équilibrez à merveille tout les deux. Personne autre que vous ne pourra reprendre le trône. Joshah... A la minute où j'aurai quitté ce monde, tu dois retrouver ta soeur et tout faire pour la protéger. Toi-même, tu devras faire particulièrement attention..."


Ce n'était pas finit. Ynes avait encore énormément de choses à leur dire. Non seulement à propos des Lycans, actuellement, mais également par rapport à l'univers de la finance dans lequel elle avait su se faire une place. Mais attendons d'abord les réactions successives des futurs souverains, puisque, même Joshah ne portait pas la couronne, il jouirait d'un statut et d'une importance indéniable... Et... Cherchez pas... Ynes savait ce qu'elle faisait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Dim 10 Fév - 0:32

    C'est définitif, je n'aurais pas du forcer Kate à venir ici ce soir. Mais pourquoi avait elle eut la mauvaise idée de parler de ça. Oh, bien sûr je ne me leurrais pas, Maman savait pertinement que je m'étais fait attaquer, c'était une certitude. Cependant, la fait que ma soeur chérie énoncent cet accident à haute voix me rendait ridicule. En fait, j'eus presque l'impression de recevoir un coup de poignard dans le dos. Je savais qu'elle ne voulait que donner des remords à notre mère, mais il n'empêchait que je ne pouvais pas m'empêcher de mal le prendre. Je ne suis pas quelqu'un de suceptible en général, mais là je ne pouvais m'empêcher d'en vouloir à Kate. Je tournais d'ailleurs vers elle un regard de chien blessé, avant de regarder d'un autre côté. Mon mouvement avait été très bref, mais je savais qu'elle avait compris ce qu'il se passait. Elle éprouverait peut être des remords? Tant pis pour elle, c'est de toute façon elle qui avait commencé alors pourquoi devrais je m'en soucier hein? Kate lança une nouvelle pique à propos du vin, que je ne daigna même pas relever. J'étais dans un de ces moments où j'en veux à tout le monde, et le pire c'est que je ne pouvais même pas me calmer les nerfs comme je le voulais. Mais à la phrase suivante de ma soeur, je ne pus m'empêcher de lâcher une petite exclamation de surprise. Parker? Non ce n'était pas possible... Mon regard chargé d'incompréhension se tourna vers ma mère, et je fus réellement rassuré de sa réponse. Cela du se voir sur mes traits puisque je sentais que je me détendais imperceptiblement. A la suite, lorsque Maman continuait de parler, j'arborais un ait impénétrable. Je la laissais parler, sans l'interrompre... Mon visage ne changea même pas lorsque la reine des Lycans annonça que ça serait Kate la future souveraine. Je ne comprenais pas son choix, mais avais décidé de n'en rien dire pour le moment. Je préférais la laisser finir de parler, et enfin, sans arriver à me contrôler, le verre que j'avais entre les mains éclata, sous la pression que mes doigts excerçait sur lui.

    Pourquoi avait je réagis comme ça? Je le savais. Ce n'était pas par jalousie comme vous pourriez le penser. Je savais bien que je n'étais pas capable d'assurer le commandement du clan, mais Kate... C'était injuste, Maman ne pouvait pas forcer Kate à faire cela, elle n'en avait pas le droit. Si je ne pouvais être chef par mon inaptude à être sérieux par exemple, Kate ne pouvait l'être parce qu'elle n'était pas concernée. Ce n'était pas sa guerre, loin de là. Je me levais d'un geste brusque, et pris la parole d'un ton qui l'était tout autant...


    "Tu n'as pas le droit de faire ça..."

    Je ne me rendais pas compte de l'ambiguïté de mes paroles. Sûrement que de la jalousie transparaissait dans ces paroles, mais je n'en prenais pas garde, préférant darder un regard noir sur ma mère. Je repoussais d'un bras la pauvre jeune Lycane qui voulu nettoyer le vin maculant ma chemise parfaite, et fixais tant et plus Maman, sans prendre garde à Kate. Tout dans mon attitude évoquait le fils mis à l'écart et qui ne le supportait pas, mais je ne cherchais qu'à protéger Kate.


[HJ: Tu rates quelque chose^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Dim 10 Fév - 17:57

Ouf… Pas de Parker enquiquineur comme beau-papa ! Tant mieux ! Je savais qu’il avait des vus sur ma mère, il fallait être aveugle pour ne pas le voir ! Mais je refusais qu’ils aient une quelconque liaison… Veux pas de lui dans ma famille, elle est suffisamment compliquée comme ça sans rajouter un beau-père qui veut nous éliminer. Car je n’étais pas dupe ! Parker ne cherchait qu’à s’approprier le trône. Je ne comprenais d’ailleurs pas pourquoi… Il semblait mépriser les siens. Mais revenons à cette grande nouvelle… Si cela ne concernait pas Parker, alors qu’était ce ? Allait elle nous annoncer qu’elle allait essayer de mettre fin à cette guerre stupide et que nous pourrions tous revivre tranquillement ? Rêve pas ma fille, me soufflait ma raison dans sa grande sagesse. Et elle avait raison ! Super, une discussion sur le testament de la mère… Pas du tout glauque ce repas ! Je la vis regarder Josh avec un peu trop d’instance, et je su à cet instant quel était le sujet précis de cette conversation. Oui, oui, le futur souverain… Comme si quelqu’un pouvait ignorer qu’il s’agissait de Joshah ! C’était tellement logique… Mais il fallait qu’elle fasse durer le suspense comme si cela allait provoquer la moindre surprise…

Lorsque mon nom fut prononcé, je jetais un regard de travers à ma mère, prête à lui aboyais dessus… combien de fois lui avais je dit de ne pas m’appeler Katharina ?! Puis, l’information monta enfin à mon cerveau… La bouche grande ouverte, je lâchais mes couverts, qui tombèrent dans un bruit sourd contre mon assiette.

« Qu-quoi ?! »

C’était une plaisanterie, n’est ce pas ? De mauvais goût certes, mais une plaisanterie quand même ! Elle ne pouvait faire ça, ni à moi, ni à Josh ! J’avais toujours pensé que nous serions deux à régner, mais ces derniers temps je trouvais plus logique et équitable que seul Josh monte sur le trône ! Il était le meilleur guerrier dont nous disposions et il avait toutes les qualités requises pour endosser ce rôle. Le bruit d’un verre que l’on brise parvint à mes oreilles, mais se furent les paroles de Josh qui me firent sortir de ma stupeur. Je me levais tout aussi brusquement que lui et ajoutais :


« Josh à raison ! Si il doit n’y avoir qu’un souverain, c’est à lui que revient ce droit ! »


N’était ce pas plus logique ? Il était l’aîné –d’une minute, mais quand même. Et je refusais de porter seule la couronne. Si nous étions deux, je pourrais déléguer certaines de mes fonctions à Josh, enfin tout serait plus simple ! Mais moi seule… Qu’avait elle dans la tête ?!

« Tu veux gâcher ma vie et celle de ton fils par la même occasion ?! »


Dire que j’étais en colère aurait été un doux euphémisme… J’étais furieuse ! Et ne cherchais nullement à le cacher.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Dim 10 Fév - 18:38

Il ne faut pas croire : Ynes n'aimait pas plus que ça énervait ses enfants.

Joshah : "Tu n'as pas le droit de faire ça..."

"Joshah..."

Kate : « Josh à raison ! Si il doit n’y avoir qu’un souverain, c’est à lui que revient ce droit ! »

Ynes fit un léger signe de la main à Joshah pour l'inviter à se rasseoir puis répondit à Kate.

"Je le sais."

Kate : « Tu veux gâcher ma vie et celle de ton fils par la même occasion ?! »

Ynes regarda ses deux enfants, tour à tour, à nouveau. Toujours calme, immobile. Pas du tout comme si une tempête venait de s'installer dans le petit salon. Mère et reine, une chose était sûre, elle détestait se justifier, s'expliquer, s'ouvrir... Ses propres enfants avaient pu s'en rendre compte quand ils l'avaient questionner sur leur père : elle leur avait donné des informations sommaires qui ne trahissaient quasiment pas le profond attachement qu'elle avait eut pour lui. Et il en était de même pour tout, au quotidien. Les grandes démonstrations publiques, lyriques, sur l'affection qu'elle pouvait ressentir pour quelqu'un était à quatre-vingt dix pour cent du temps verbale ou matérielle. La foi qu'elle avait en ces êtres, par contre, était indéfectible. Elle répondit sur cette voix quasiment neutre qu'elle comptait bien garder...

"Joshah est effectivement le meilleur guerrier actif qui nous ayons. Même toi, Kate, malgré ton expérience, tu ne pourrais le surpasser. Mais dans le domaine de la politique, ou du bien être de notre race... Toutes ces décisions à prendre, ce sera à toi de t'en charger. Je sais que tous pensent que Joshah ou Parker devrait hériter. Et que Kate, en s'était retiré de la Cour, n'est plus une héritière potentielle. Mais Parker ne doit pas régner..."

Elle s'adossa bien confortablement dans son dossier. Sans le vouloir, dans sa dernière phrase, le ton de sa voix avait changé, pour être beaucoup plus autoritaire, car, pour elle, s'était une certitude. Actuellement Parker était un atout considérable, et, elle espérait qu'il ait sa part du pouvoir à sa mort. Mais pas la totalité. Sinon, autant donner le trône à une hyène enragée... Elle n'avait pas demandé à ce que les Lycans sortent de l'ombre, elle n'avait donné aucun ordre, quant aux massacres de ce village aux abords de Chicago et quant aux débuts des nouveaux affrontements avec les Vampires. Depuis qu'elle était entrer dans la Cour Lycanthrope, alors même qu'elle avait vu le premier Roi prendre le pouvoir après la grande extermination, Ynes avait toujours valorisé la discrétion et la protection de ses congénères. Mais soit! La guerre était un de ces aléas - même si celui-ci était plutôt massif - qui allait de pair avec les responsabilités royales.

"Je n'ai aucune préférence entre vous deux et je sais que vous feriez tout pour vous protéger l'un l'autre. Et ce, quoiqu'il arrive. De plus être bras droit représente déjà des responsabilités colossales... et l'on ne peut pas continuer à s'amuser autant lorsque l'on est Roi."

Ynes allait mettre en place une cérémonie de "ré-intronisation" pour Kate... Quand celle-ci serait plus apte à refaire partie de leur communauté. La lycanthrope savait parfaitement à quel point sa fille tenait à son indépendance et au fait de mener une vie "humaine", en apparence du moins... C'était en autre pour ça qu'elle était toute désignée pour ce poste.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Lun 11 Fév - 21:29

    Kate: « Josh à raison ! Si il doit n’y avoir qu’un souverain, c’est à lui que revient ce droit ! »

    Quoi? Retour en arrière... Qu'est ce que Kate venait de dire? Non, moi devenir souverain? Non mais ça va pas la tête. Je savais qu'elle ne portait pas la communauté des Lycans dans son coeur, pourtant jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse me penser en souverain. Je n'étais pas apte à devenir un Roi, des Lycans ou non, je n'en avais pas la carrure, et surtout pas le mental. Je ne pouvais pas devenir Roi. Tout à mes considération personnelles, je me rendis soudain compte de l'ambiguïté de mes dernières paroles. Voilà donc pourquoi Kate m'approuvait. Elle n'avait donc pas compris que ma véhémence ne venait certes pas d'une jalousie excessive envers elle. Je ne pouvais tout simplement pas devenir souverain, et Kate non plus... Ou alors si bien sûr, mais ensemble, pas séparés comme elle voulait nous l'infliger. Elle savait pourtant que l'on était indissociable, c'était une évidence pour n'importe quoi, et il semblait logique que le trône nous revienne à tous deux, ou alors à aucun de nous deux. C'était tellement logique que ça nous paraissait évident, pas pour notre mère en tout cas. J'étais tellement furieux que mon yeux en devenait jaunâtre, de cette couleur doucereuse qui m'envahissait en de trop nombreuses occasions. J'étais en colère contre celle qui m'avait donné la vie, et je dois avouer que c'était la première réelle fois. Jamais auparavant je n'avais ressenti une telle fureur pour ma mère, et je n'aimais pas cela, et pourtant je ne pouvais pas m'en empêcher. Lorsque Maman termina sa première justification (car oui, j'estimais que c'était une justification, c'était rare qu'elle le fasse devant nous, mais là pour une fois c'était une parfaite exception puisqu'elle le faisait), je ne pus m'empêcher d'avoir un claquement de langue impertinent et tout à fait méprisant. Je n'avais même pas relever les compliments qu'elle m'avait fait inconsciemment, bien trop furieux pour cela, la seule chose qui avait percuté mon esprit, était le fait que Parker ne devait pas régner. Au moins étions nous d'accord sur ce point. Je ne répondis absolument rien de plus que ce claquement de langue. Je n'avais rien à répondre, absolument rien, et ce pour la bonne et unique raison que je ne savais pas quoi dire.

    Quelle impuissance que cela. Ne pas savoir quoi répondre. Voilà pourquoi je ne serais jamais un bon chef. Quelqu'un comme cela ne doit pas hésiter, ne doit pas avoir de difficulté à trouver des arguments percutants. Ce n'était pas quelqu'un comme moi. La fureur ne s'éteignait pas en moi, bien au contraire en fait. J'avais l'impression que ma colère augmentait tant et plus, comme si c'était possible. Je sentis mes poings se serrer dangereusement, tandis que des larmes de colère venait prendre place dans mes yeux jaunâtre. Je détestais cette situation, où je me sentais réellement faible. Je me détourna rapidement de notre mère, pour me diriger vers la fenêtre. Au moins, en n'ayant pas sous les yeux l'objet de ma colère, je pourrais me calmer bien plus facilement, c'était d'une évidence absolue. La nuit était tombée, depuis quelques minutes si je devais en juger par la lune encore invisible. Quelques secondes de regard vers l'extérieur suffirent à me calmer, et à me faire voir les choses d'un nouvel angle. Je me demandais souvent si j'avais réellement le droit d'être le prince des Lycans. J'étais un simple fêtard, un type qui aimait bien vivre tout simplement, je n'étais pas fait pour diriger un groupe, bien au contraire. Souvent aussi, je me demandais pourquoi n'avais je pas été simplement un Lycan, sans ascendance royale, simplement un pauvre type. Je le regrettais souvent d'ailleurs, j'aurais réellement préféré n'être personne, j'aurais pu vivre ma vie comme je l'entendais, et ce pour l'éternité, et non pas simplement jusqu'à ce que ma mère décide de partir pour on ne savait où. La voix lointaine de la reine de Lycans vint envahir mon cerveau désormais embrumé par les questions que je me posait, par ses paroles insidieuses. Un rire sans joie, presque jaune sortit de ma gorge tandis que je me retournais d'un bloc vers ma mère...


    "Et tu crois que Parker me laissera sa place sans rien en dire? Je pensais que tu le connaissais mieux que cela..."

    L'acidité de mes paroles ne pouvaient pas dissimuler le ton acerbe et méprisant que j'avais utilisé. Jamais je n'avais osé parler à ma mère ainsi, absolument jamais, et pourtant en cette soirée, je ne voyais absolument pas comment parler différemment. Maman devait comprendre qu'elle ne pouvait diriger nos vies comme elle l'entendait. Nous avions peut être des obligations, mais nous ne devions pas nous plier sans en faire la remarque. Nous étions peut être des Loups, mais nous étions pas des chiens, nous avions le droit aux choix, et tout simplement nous avions le droit de décider par nous même, quoique la reine puisse en dire. Je me rendis soudain compte que c'est ce que j'avais fait durant de longues années. Jamais je n'avais relevé la tête, préférant obéir sans rien dire. Pourquoi donc étais je si docile? Parce que je respectais ma mère? C'était plus que du respect là, c'était carrément du culte. Et ce n'était qu'au bout de 780 ans que je m'en rendais compte. Avais-je fait un pas de plus vers la maturité? J'en doutais fortement, mais après tout pourquoi pas? J'étais simplement un homme (enfin un Lycan mais ça reviens au même) et un peut être qu'un jour je serais aussi mature que l'exige mon âge, même si c'est loin d'être à l'ordre du jour. Bref, il fallait que je parle à ma mère de ce que j'avais en tête aussi repris-je la parole sans aucune politesse ni même faux semblants.

    "Tu nous as donné la vie Maman, acceptes donc désormais qu'on veuille vivre notre vie, sans que tu nous la dicte. Nous sommes des jumeaux, nous sommes deux parties d'une seule personne, tu sais ça, nous ne pouvons pas vivre indépendamment. Surtout, je ne te laisserais pas te servir de Kate comme tu le fais avec tes collègues de travail. Nous ne voulons pas diriger le royaume des Lycans, en tout cas pas séparément. Tu n'as pas le droit de prendre des décisions importantes sans prendre en compte notre avis..."

    J'avais quasiment crié à la fin. Les mots m'étaient venus sans réelle logique, et je dois avouer que ça pouvait sembler un peu confus. Surtout que j'avais tout débité sans reprendre mon souffle, de peur d'être coupé avant la fin. Je sentais que j'allais certainement me faire fortement réprimandé pour mon attitude, mais je m'en contrefichais fortement. D'ailleurs, ma colère m'avait quitté, pour faire place à une froideur énorme. Je ne désirais plus qu'une chose, partir, quitter ce salon, une bonne fois pour toute, et laisser ma mère se rendre compte seule qu'elle avait fait une erreur. Cependant, je me déplaçais de nouveau, m'approchant de Kate le plus possible. Je regardais notre mère avec une froideur extrême, et attrapais la main de ma soeur, en un geste tendre. Je voulais lui montrer que j'étais là, que j'étais d'accord avec elle, et que nous ferions face ensemble, comme nous avions toujours fait. Nous étions deux parties d'une même personne, nous étions fusionnels, personne ne pourrait nous enlever ça, pas même notre mère. Le simple contact avec la chaude main de Kate me réconfortais. Je savais que si je ne lâchais pas cette main, nous serions plus forts, nous serions réellement ce que nous ne pourrions jamais être seul. Nous serions simplement nous... Je repris une dernière fois la parole, mais ce n'était pas plus qu'un simple murmure, ce n'était qu'une promesse que je faisais à Kate, sans prendre garde à notre mère:

    "Nous sommes deux, mais guère différents d'une seule personne. Je t'aime Kate, et nous resterons ensemble..."

    Je ne voulais pas paraître mélodramatique, je désirais simplement lui montrer tout mon amour et tout mon soutien.

    *Je ne te laisserais pas Kate...*

_________________


Dernière édition par Joshah Enghart le Sam 29 Mar - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Lun 11 Fév - 23:22

Alors c’était donc ça… Elle voulait que son trône revienne à quelqu’un de diplomate, de réfléchit, pas un guerrier. Josh était bien trop fêtard et sanguinaire pour elle. Je la comprenais dans un sens, mais refusais l’évidence… Josh méritait cette couronne, plus que quiconque. Cela devait être la première fois que je voyais Josh dans cet état de nerfs. La fureur sur son visage, ses yeux changeant de couleur, et les larmes naissant aux coins de ces derniers, tout ceci me pinçait douloureusement le cœur… J’avais souvent reproché à mon frère sa docilité, son manque de rébellion, et pourtant, je savais à cet instant qu’il lui serait difficile de gérer cette crise avec notre mère. Il la respectait bien trop pour ne pas en éprouver de remords par la suite. J’étais en parfait accord avec ses propos -bien qu’étonner d’apprendre qu’il ne désirait pas gouverner- mais se n’était pas de sa bouche qu’ils auraient dû sortir, mais de la mienne… Impuissante, je l’étais, j’ignorais ce que je pouvais faire pour apaiser la colère et le cœur de Josh.

Alors, lorsqu’il se rapprocha de moi et me prit la main, je la serrer pour lui montrer que oui, j’étais bien là, à ses côtés, nous étions deux et se n’était pas prêt de changer. Puis ses paroles presque inaudibles parvinrent jusqu’à mes oreilles, et un doux sourire se dessina sur mon visage. D’une pression sur sa main, je le faisais se pencher vers moi pour embrasser tendrement sa joue. Je voulais par là le réconforter, lui faire comprendre que j’allais arranger les choses, si je le pouvais… J’essaierais de faire entendre raison à notre mère, même si pour cela, je devait faire ce qui me répugnait le plus : m’abaisser… Je lâchais mon frère et me dirigeais vers ma mère. Je m’agenouillais à ses côtés, puis pris ses mains dans les miennes. Je n’étais plus la Kate qui faisait des siennes, j’étais docile et suppliante.


« Maman… Tu dois savoir que si je n’ai pas quitté définitivement le clan, c’est pour Josh. Tu ne peux pas me demander de gouverner seule un peuple que j’ai souhaité renier. Se n’est pas juste… pour les autres Lycans. S’il te plait, je te demande de reconsidérer ta décision. Si tu penses vraiment que nous nous équilibrons, alors tu nous mettras tout les deux sur le trône. »


Comprenait elle cette relation nous unissait ? Elle nous avait pourtant vu grandir, elle nous avait élevé, elle savait que nous étions indissociables. Mais au cas ou, j’ajoutais :

« De toute façon, c’est ensemble ou rien… »

Se n’était pas là un caprice. Nous ne voulions pas régner sur ce peuple, mais si il le fallait vraiment, alors telle était notre condition.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mar 12 Fév - 0:06

"J'ai dû mal me faire comprendre..."

De la même manière qu'elle demandait à être écouté, Ynes écoutait en retour. Le tempérament impulsif de Joshah l'avait quelque peu emporté... Connaissant Kate, l'actuelle Souveraine se doutait qu'elle avait comprit pourquoi c'était elle qui avait eut le titre de Souveraine... Parce que ça n'était qu'un titre... Si vous saviez! La lycanthrope travaillait énormément de jours, comme de nuits, mais sans Parker, elle n'aurait pas pu tout gérer en même temps. Pour bien gouverner, il fallait avoir à ses côtés au moins une personne de confiance. Une personne prête à se sacrifier... c'était encore mieux! La relation entre Kate et Joshah n'était pas fraternelle, ni tout à fait fusionnelle, c'était plutôt comme avoir deux parties de la même âme, deux facettes de la même personnalité, dans deux personnes. En fait, quelle qu'est était la relation entre Kate et sa mère, celle-ci n'avait jamais interdit ou pousser Joshah à ne plus fréquenter sa soeur. Dès leur enfance, elle les avait laissé ensemble : durant leurs première leçons, durant leurs premières bêtises, leurs premières punitions égalemment. Il était déjà arrivé qu'ils fassent tous les deux fronts communs contre leur mère. A tort ou à raison? Cela n'a absolument aucune importance! Seuls leurs réactions et la force de leurs arguments communs avaient clairement fait pencher la balance de leur côté. En plus... Ynes avait toujours eut du mal à les punir pour des "broutilles", tels qu'avoir casser un vase de Chine ancienne et hors de prix, avoir inviter quelques amis humains dans leur demeure, sans autorisation, alors qu'elle était en voyage, etc. Non, selon le jugement de la Lycanthrope, cela était très peu de choses...
Vous ne pourriez pas imaginer à quel point ce tableau rendait Ynes fière. Est-ce que Kate réalisait alors qu'elle mettait un hiatus à la fameuse petite "indépendance" qu'elle avait toujours voulu? Peu importait. Ils étaient unis, comme toujours.


"... les termes de "Souverain" et de "Bras droit" sont surtout liés aux impératifs décisionnels. Et s'ils posent problème, il en va de soi que je les changerais. Pour moi, il en va ainsi : après ma disparition, le peuple Lycan devra se référer soit à toi, soit à ton frère."

Mais quelque chose l'avait touché... alors même qu'elle se levait pour se reprocher de ses enfants. Cette phrase continuait de tourner dans sa tête : "Tu nous as donné la vie Maman, acceptes donc désormais qu'on veuille vivre notre vie, sans que tu nous la dicte." Ynes faisait son possible, au quotidien, pour assurer un empire conséquent à leur prochaine prise de pouvoir. Oui, ils auraient sûrement des vies bien chargées mais ils seraient aussi à l'abri du besoin... Cela lui fit un peu mal, bien qu'elle ne préféra ne pas le montrer. Mi-louve, Ynes n'avait pas enfanté que les deux jumeaux... En réalité, ils avaient été les deux derniers à naître... Les portées de louveteaux, car, quand elle accoucha, Ynes était une louve, comptait de cinq à six enfants. Elle en avait eut cinq... Et seuls ses deux là avaient survécus. Alors elle les protégeait, et les protégerait contre tous...
Elle s'assit sur le coin de la table, à côté de Kate, et les regarda, main dans la main. Pour elle, il était hors de question d'intervenir, de leur tendre la sienne, par exemple. Elle souhaitait les laisser, tous les deux. Car rien au monde ne devait les dissocier, même pas elle, leur mère.


"Mon testament sera changé dès la fin du repas. Et s'il n'y a rien d'autre... Nous pourrions le terminer. Nos réunions familiales sont de plus en plus rares et je souhaiterais vous offrir vos cadeaux."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mar 19 Fév - 2:31

    J'avais cessé... Toute ma combativité m'avait quitté, par la simple pression de Kate sur ma main. Elle avait cette faculté incroyable de me calmer en toute circonstance. Mais là, je crois que même sa présence n'y était pas pour grand chose. J'avais simplement déchargé toute la rancoeur de que j'avais à cet instant, et maintenant, c'était les remords qui prenaient le relais. Je me demandais comment j'avais pu parler de cette façon à ma génitrice. Je tenais tellement à elle, et pourtant les sentiments que j'avais ressenti quelques minutes seulement auparavant n'était en rien ceux d'un fils à leur mère et je les regrettais tellement. Elle était la reine depuis de longues années, et elle devait savoir ce qu'elle faisait. Enfin de toute façon, je ne changerais pas d'avis, c'était soit nous deux, soit aucun des deux. Je savais que ni moi ni Kate ne ferions de concession. Je semblais complètement déconnecté de l'instant présent, j'étais comme un pantin sans fils tout simplement... Je me baissais vers Kate, et sentis à peine ses lèvres sur ma joue. Je ne faisais qu'une chose, réfléchir à toute allure pour tenter d'arranger les choses. Mais j'avais beau retourner la situation dans tous les sens, je ne voyais pas comment je pourrais faire oublier à ma mère mes paroles. En même temps, même si j'avais des remords de l'avoir fait, je ne le regrettais pas réellement. En fait, ce que je regrettais vraiment, ce n'était pas ce que j'avais dit, mais plutôt la façon de le faire. Je n'avais pas écouté ce que Kate avait dit à maman, mais je revins sur Terre lorsque Kate dit: « De toute façon, c’est ensemble ou rien… ». C'était dit, l'ultimatum était lancé, et c'était moi qui aurait du le faire, pas Kate... Je me sentais tellement faible, tellement inutile pour le coup. Je me rendis soudain compte que Kate et moi avions échangé nos rôles. D'habitude, c'était moi qui était soumis et qui ne discutait pas les discussions, et Kate qui était emportée. Pourtant, là c'était tout à fait le contraire, même si j'avais des regrets. Toujours debout devant la porte, non loin du tableau formé par Kate agenouillée devant notre mère, j'écoutais le long discours de ma mère. Je semblais curieusement hors de mon corps, comme si j'étais là sans être là.

    Ce qui était étrange, c'était que notre mère semblait abonder dans notre sens. D'habitude elle ne faisait pas de concession, elle prenait une décision et l'on devait s'y plier. C'était pour ça que j'étais devenu si obéissant, parce que je savais simplement que ça ne servait de me dresser face à ma mère puisqu'elle ne changeait jamais d'avis, mais là, étrangement c'était le cas. Bref, quoiqu'il en soit je m'approchais lentement du tableau formé par ma mère et ma soeur, et pris place juste à côté de cette dernière. Au passage, j'avais de nouveau agrippé sa main en un geste possessif, elle était ma soeur, et rien qu'à moi. J'étais de nouveau calme, et c'est pourquoi je répondis simplement, ne souhaitant pas attiser ce qui s'était passer quelques minutes plus tôt, j'avais bien trop honte:


    "Oui, reprenons le dîner, je pense que c'est une très bonne idée..."

    Rien dans mon attitude n'aurait pu réveler une quelconque colère, celle que j'avais éprouvée juste avant. Je devenais peut être lunatique, non, en fait je l'avais toujours été, mais d'habitude mes changements d'humeurs étaient bien moins spectaculaires. Quoiqu'il en soit, le dessert avait été apporté et je le dégustais en silence. Ce n'était plus le même silence gêné que quelques minutes auparavant, il était plus calme. Comme une accalmie après une tempête. De fois, je me demandais comment on faisait pour changer une ambiance aussi facilement. Curieusement, je n'avais pas réagit lorsque Maman avait parlé de cadeau. D'habitude, j'étais le premier à en parler, mais là, la situation était un peu différente. Enfin bon, nous finissions notre dessert sans que je ne dise rien d'autre. En réalité, c'était la honte qui se faisait trop importante. Je regrettais tellement mon attitude, jamais je n'aurais du m'emporter de cette façon. J'avais été ridicule, et j'avais fait affront à ma mère que je respectais et aimais tellement. Je me devais de m'excuser. C'est pourquoi je m'éclaircis bruyamment la gorge, pour prendre la parole. Pourtant, tandis que j'ouvrais la bouche, aucun son n'en sortit. J'étais trop gêné et trop anxieux pour faire sortir le moindre son. Je refermais bêtement la bouche, et enfin trouvais le courage d'enfin prendre la parole, après un laps de temps bien trop élevé à mon goût.

    "M'an je..."

    Je n'arrivais même pas à parler, j'étais réellement dans un état anxieux avancé. Pourtant ce n'était pas bien difficile de faire des excuses, mais je n'y arrivais pas sans savoir pourquoi. En fait, ce n'était pas simplement parce que j'avais d'énormes remords, mais aussi et surtout parce que malgré les remords, je ne pouvais me résoudre à regretter ce que j'avais fait. J'étais en proie à une énorme interrogation intérieure, et je n'arrivais pas à m'exprimer, et je détestais cela. Voyant que les deux femmes de ma vie semblaient attendre quelque chose, je me précipita pour dire:

    "Non rien, ce n'était pas important..."

    Et voilà, je n'avais rien fait, pas d'excuses...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mar 19 Fév - 15:15

Mère baissait elle les armes si facilement ? Non… Bien entendu… Changer les termes de son testament ne voulait en rien dire qu’elle nous donnait raison. Cependant, il était inutile de chercher à plus polémiquer sur le sujet, sa décision était prise et peu importe si les changements étaient mineurs, ils étaient déjà là. Un exploit quand on connaît le caractère borné de la reine. Il était temps de retourner à table. Je quittait de nouveau la main de mon frère qui venait de me rejoindre, et reprenais place sur mon siège. Nous dégustions le dessert dans un premier temps, dans un silence assez reposant, il faut l’avouer. Je lorgnais du côté de mon sac, là où était le cadeaux de Josh. J’avais fait faire une gourmette en or blanc, où nos initiales y étaient inscrites et entrelacées. J’espérais vivement que ce présent plaise à mon frère, j’allais le découvrir dans peu de temps… Je fus arrachée à mes songes par la voix de Josh, son hésitation me fit légèrement sourire… Je savais où il voulait en venir, et je savais aussi qu’il n’y arriverait pas aussi facilement. Présenter des excuses lorsqu’on dispose d’un caractère comme le sien n’était pas chose facile. De toute manière, pour moi, il n’avait pas à se faire pardonner ! Il avait exprimait ce qu’il avait sur le cœur, il n’y avait rien de mal à cela. Le seul reproche qu’on aurait pu lui faire, c’était d’avoir haussé la voix. Cependant, se n’était pas moi qui lui ferait une remarque la dessus, je m’emportais assez facilement lorsque j’étais en contradiction avec ma mère… Souvent donc.

Je comprenais pourtant son mal aise, car j’avais moi aussi quelque chose à dire, une annonce à faire… Je pensais que le moment était arrivé, après une querelle, une fois que les tensions étaient apaisées. J’essayais de concentrer tout le courage que j’avais en moi, car je savais quel impact aurait cette nouvelle. Cependant, ma gorge était serrée et mon anxiété sûrement visible aux yeux de tous vu la façon dont je tordais ma serviette. Et pourtant, je devais le dire… je ne pouvais laisser ça sous silence. Je me raclais la gorge, puis me lançais difficilement.


« Maman… je fréquente quelqu’un depuis quelque temps déjà… »


Je savais pertinemment que ma mère allait trouver ça louche. Jamais je ne lui parlais de mes relations, quelles soient amicales ou non. Quand à Josh, je le voyais déjà froncer les sourcils. Impossible de faire machine arrière ! De toute manière, je ne voulais pas non plus.


« Il aimerait faire ta connaissance… Ca lui tien à cœur tu sais, parce que… euh… on va se marier. »

Mes dernières paroles n’étaient pas plus fortes qu’un simple murmure. J4avais légèrement baissé la tête au fur et à mesure, comme si j’étais en faute. Pourtant, je ne faisais rien de mal ! D’accord, je savais que Josh allait nous faire une syncope, par contre, j’ignorais la future réaction de ma mère à ce sujet.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mar 19 Fév - 19:16

Ynes leva légèrement la tête vers Joshah lorsque celui-ci commença à parler. C'était le temps des excuses, comme à chaque fois que le lycan s'emportait contre sa mère. Il recula finalement. Et elle aussi. Elle reprit continua de manger. Le repas était en train de redevenir le seul menu du jour quand Kate reprit la parole. Ynes stoppa net. Deux questions lui vint immédiatement en tête : avait-elle dit à celui qu'elle avait rencontré qu'elle était une Lycan et prenait-elle son héritage aussi peu au sérieux?

"Faire ma connaissance..?"

S'il ne savait pas qu'elle était la véritable nature d'Ynes, il faudrait trouver une histoire béton pour expliquer au zosieau pourquoi elle n'est pas si vieille que ça, physiquement parlant. Faut arrêter de faire n'importe quoi, les enfants! On est en guerre là! Pas le temps de penser à des noces... Si dans bien des familles se pouvait être un événement heureux, Ynes y voyait un cataclysme dans la relation entre les jumeaux. Et pour toutes les raisons qu'elle avait cité plus haut, il était hors de question qu'il y ait une scission entre les deux. Oui... Je sais... Être héritier n'est pas drôle tout les jours... Quand bien même, ça ne l'est jamais vraiment.


"Non.", dit-elle clairement. En plus, il y avait beaucoup de Lycans qui auraient pu faire l'affaire? Vous ne croyez pas? Le jeune homme serait très certainement humain, puisqu'Ynes n'en avait jamais entendu parler. Un humain... Elle ne pouvait pas vraiment lui faire la leçon. Comment croyez-vous qu'elle les avait mis au monde, les jumeaux? Donc. Hors de question. Très très très mauvaise idée, dans un mauvais contexte, au mauvais moment. Un peu comme si un vampire décidait de se laisser aller et entrer dans le Moonlight. Bien que la fin, ici, risquait vraiment d'être moins gore. Ynes reposa ses couverts, décidément, ils ne finiraient jamais de manger. Elle avait évitée une dispute précédemment, mais là, il n'y aurait très certainement rien à faire. Ca faisait un cheveu sur la soupe. La Souveraine rirait si ça ne l'énervait pas autant.

Elle regarda Joshah, pour savoir s'il avait été au courant. Parce que soit, Ynes faisait surveiller sa fille, mais ses larbins ne lui avaient jamais parlé d'un jeune homme fréquentant Kate... Et comme elle savait que Kate et Josh se raconter tout...


"Tu le savais?", demanda-t-elle à Joshah, d'un ton plus que froid. Bien sûr que s'il savait, il aurait dû e dire! Ce n'était pas comme rapporter une vulgaire bêtise! Ah... Ces enfants! Non, mais je vous jure... Il faudrait sérieusement trouver un moyen de la convaincre, si Kate voulait qu'Ynes rencontre son fiancé. De très sérieuses raisons. Genre...? Je peux même pas vous dire. Certes, elle changerait les termes dans son testament, mais ses espoirs pour la politique interne et externe se trouvaient en Kate. Comment laisser à Josh, un adolescent de plus de 700 ans, les rènes du pouvoir? Surtout que les sujets ne le suivraient pas seul.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mar 19 Fév - 22:02

    C'est alors que je baissais la tête sans réussir à m'excuser que je me rendis compte d'une chose. Kate semblait tendue comme la corde d'un arc. Elle avait quelque chose à dire je le sentais, et malheureusement j'étais quasiment sûr qu'il serait question de Zack. Qu'est ce que je pouvais le haïr ce stupide humain, comment ma douce Kate a t'elle pu tomber amoureuse de lui? N'avait elle donc pas compris qu'en temps que Lycan nous ne pouvions nous unir qu'à l'un des notres, sous peine de survivre à ceux que l'on pouvait aimer. Oui bien entendu je ne pouvais concevoir que Kate puisse aimer un vampire. Quel imbécile je faisais pour ne même pas reconnaître ceux que je chassais depuis 7 siècles... Enfin bon, je n'étais pas encore au courant et tant mieux pour lui il avait une légère remise de peine... Quoiqu'il en soit, j'étais quasiment certain que Kate allait parler de lui, et c'est pourquoi lorsqu'elle commença à parler j'avais déjà les sourcils froncés, signe d'avertissement et de mécontentement. D'ailleurs, bien m'en pris puisqu'elle parla effectivement de la personne qu'elle avait rencontrée. Le fait qu'elle en parle me rendait furieux parce que cela voulait dire qu'elle s'était réellement éprise de ce type, et je ne pouvais supporter cela. La mélancolie qui m'avait pris au début de la soirée revenait en force. Moi qui pensais quelques secondes plus tôt encore que rien ne pourrait jamais nous dissocier, voilà qu'elle me démentait avec force. Je crois que le pire fût lorsqu'elle annonça qu'elle voulait se marier avec lui. *"NOOOON"*. Ma voix avait dépassé ma pensée, et c'est à haute voix que ce cri retentit. C'était un cri déchirant, à moitié entre celui du loup blessé et de l'homme qui doit laisser sa détresse s'exprimée par un cri. Je ne pouvais pas concevoir que ma soeur ne vive avec quelqu'un. Je le savais, un mariage de ma soeur entraînerait un lent éloignement entre nous, et ça je ne pouvais le concevoir, même dans mes cauchemars les plus horribles. J'entendis à peine la question de ma mère, les yeux fixés sur Kate. Je voulais faire une chose, que je ferais dès que le dîner sera terminé. Je vais aller tuer ce type qui a osé me prendre ma soeur. J'allais le tuer comme j'ai tué Edward, et Kate m'en voudrait pendant quelques centaines d'année et puis tout serait arrangé... Je me décidais à répondre enfin à notre mère à sa question à peine agressive. Oui, je savais que Kate fréquentait quelqu'un, mais je ne savais que c'était si sérieux.

    "Je le savais... Mais pas pour le mariage, tu sais que je ne l'aurais pas autorisé..."

    Mes yeux n'avaient pas quitté Kate, de nouvelles larmes menaçaient dans mes yeux. Plus que la colère, c'était ma tristesse qui ressortait, et tout autant ma haine pour Zack. Comment avait il pu prendre ma soeur? Je me relevais brusquement, bousculant au passage la pauvre Lycane qui une nouvelle fois se trouvait sur mon chemin avec son plateau... De nouveaux bruits de verre se firent entendre lorsque le contenu du plateau s'éparpilla par terre, adieu verres, adieu liqueur digestive que j'appréciais tant, adieu petits gateaux. Je sais définitivement que mes 789 ans ne seront pas ma meilleure vu comment elle commençait. Etait-ce ma punition pour tant d'années de débauche? Boh si j'avais cru en une quelconque intervention extérieure sur le destin et les pêchés pourquoi pas, mais bon vu que ce n'est pas le cas... En tout cas, je ne savais pas réellement quoi dire à ma soeur. Soudain, les mots partirent, comme si le bouchon qui les retenait avait lâché.

    "Comment tu peux me faire ça Kate... Cet humain va te détruire, comme Edward l'a fait dans le passé. Tu te souviens de ton état après que je l'ai tué? Tu étais... "

    Je m'interrompis brusquement en me rendant compte de ce que je venais de me dire. Je pâlis brutalement, perdant totalement contenance. Comment avais-je pu laisser échapper ce secret que je conservais depuis presque 700 ans. Comment... Je détournais la tête précipitament, plus pâle que le plus pâle des vampires. Je pense que j'aurais pu mourir sur place là. J'étais vraiment mal à l'aise à présent. Décidément, cette année allait être pourrie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Enghart
Sweet but Dangerous Werewolf
avatar

Nombre de messages : 909
Age : 32
Race : Vamcan
Age : 789 ans
Métier : Vendeuse
Armes : Mes griffes... Une lame en or blanc, cadeaux de Josh et deux armes à feu
Date d'inscription : 21/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mer 20 Fév - 1:29

J’attendais la réponse de ma mère avec impatience et une certaine angoisse, alors que le cri de Josh me fit sursauter. Je savais qu’il le prendrait mal, mais de là à hurler ainsi… Mais je restais concentrée sur ma mère, j’avais longtemps pesé le pour et le contre de faire une telle demande. Il est vrai que certain détail ne jouait pas en ma faveur, comme le physique de ma mère qui la faisait plutôt paraître comme ma sœur. Bah, il suffirait que je prétende qu’elle était une accro du bistouri, rien d’étonnant pour une femme comme elle, dans le milieu des affaires. Puis la réalité me frappa, en acceptant de succéder à ma mère, je renonçais à Zack ! Non… Mère n’était pas prête de prendre sa retraite et elle avait encore une longue vie devant elle, plus longue que celle de Zack. Il serait sûrement mort depuis longtemps lorsque le moment de monter sur le trône viendrait. Mon Dieu ! A pensais-je ?! C’était horrible ! Et pourtant, vrai… Je finirais par le perdre… A moi que je ne fasse de lui l’un des notre… Mais que me prenait il de penser à de telles choses ! Je faisais tout pour renier ma nature, je n’allais pas imposer ce fléau à mon aimé simplement pour satisfaire mon égoïsme !

La voix de ma mère me tira de mes pensées, son ‘non’ avait claqué dans ma tête avec force et m’avait de nouveau fait sursauter sur ma chaise. Je baissais la tête encore plus, je me sentais vraiment comme une enfant prise en faute, pourtant était ce vraiment mal de vouloir un peu de bonheur ? Les paroles suivantes me firent relever la tête et regarder mon frère, qui me fixait d’une manière qui me mettait mal à l’aise. Je ne comprenais pas pourquoi elle posait cette question à Josh, il n’avait rien à voir là dedans, il s’agissait de moi, et de personne d’autre ! Et la réponse de mon frère… elle me fit froncer les sourcils. Oui, je savais que sa réaction serait dans ce genre là, mais tout de même ! Ne pas l’accepter ?! Comme si il avait le droit de dire quelque chose sur la manière dont je gérer ma vie ! Lui reprochais-je toutes ses conquêtes ? Non ! Et la colère prit de nouveau le dessus sur Josh, qui naviguait dans la pièce.

Je décidais d’essuyer les reproches sans broncher. De toutes manière, je n’avais pas besoin de leur bénédiction ! Mère ne voulait pas voir Zack ? Très bien ! Je trouverais une excuse. Quant à Josh… Même si je décidais d’épouser son meilleur ami, il trouverait tout de même à redire. Alors je le laisser déballer tout ce qu’il souhaitait en me murant dans le silence… Comment j’avais pu le faire quoi ? Je ne lui faisais aucun mal voyons ! Edward ne m’avait pas détruit, c’était celui qui me l’avait enlevé qui m’avait brisé ! De plus, je ne voulais plus entendre son nom depuis sa mort ! Trop de douleur en découler… Oui, je me souvenais de l’état dans lequel je m’étais retrouvé lorsque… Quoi ?! Avais-je bien compris ? Oui, à en juger par le soudain silence de Josh.


« Tu… Quoi ?! »

Je me levais d’un bond, faisant tomber ma chaise au passage. Se n’était pas vrai ! J’avais mal entendu… Josh… mon frère… celui prêt à tout pour moi, celui qui avait essayé tant bien que mal de me sortir de ma peine, était le meurtrier d’Edward ? Et pendant tous ces siècles, il avait gardé le silence, il m’avait vu pratiquement tous les jours et avait osé me regarder dans les yeux après ça ! Triste, je l’étais, mais par-dessus tout, j’étais furieuse, en rage contre celui qui se prétendait mon frère. Celui qui m’avait juré ne jamais me faire de mal… Avec colère, je me tournais vers ma mère…

« Tu le savais n’est ce pas ? Et tu l’as couvert pendant tout ce temps ! »

J’étais anéantie, et perdue. Comment pouvaient ils se prétendre de ma famille et œuvrer pour mon bien ? Ils n’étaient que des traîtres ! Je les détestais, plus que tout ! Je sentais la haine m’envahir, je devais quitter ce lieu avant de commettre l’irréparable. J’attrapais mon sac et me dirigeais vers la porte en passant à côté de Joshah, puis sans un regard en arrière, je les menaçais :

« Que vous soyez d’accord ou non, j’épouserais Zack ! Si un de tes sbires l’approche de trop près, je le tuerais… »

Je plantais mon regard mordoré dans celui de Josh avant d’ajouter :

« Peu importe qui ça sera… »

Je continuais mon avancée vers la porte, puis posais la main sur la poignet, mais avant de quitter la pièce, je m’emparais du cadeau destiné à Joshah et lui lançais.

« Ca te fera au moins un souvenir. »

J’ouvris la grande porte et je vis les regards de ceux à l’extérieur se tourner vers moi dans un silence pesant. Nos éclats de voix étaient apparemment arrivés jusqu’à leurs oreilles… Soit ! Cela leur fera quelques ragots à se raconter…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ynes Enghart
Reine des Lycans & Modo Inquisitrice
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 30
Race : Lycan
Age : 1045 ans [ 27 ans ]
Métier : Femme d'affaires & Modo Féroce
Armes : Sa rapidité et son instinct
Date d'inscription : 03/02/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mer 20 Fév - 3:20

Il n'y avait aucune raison d'espérer de passer une soirée calme... Il semblait que plus les membres de cette famille essayaient de se rapprocher et plus, ils se faisaient du mal les uns aux autres... Situation étrange, complexe, pleine de non-dits... Il fallait bien que ça éclate. Après les "non" larmoyant et glacial de Joshah et Ynes, Kate se retrouvait en mauvaise posture... Ynes aussi, en même temps. Ca n'était absolument pas le moment que ses enfants cherchent à s'entretuer. Oh... Certains diront qu'elle pourrait être plus conciliante, plus à l'écoute... Mais ils étaient en temps de guerre là! Pas le le moment de conter fleurette! Elle répondit à la question lancée par sa fille, pleine de haine. Sans vraiment de remord, Ynes posa ses coudes sur la table et joignit ses mains :

"Oui, je le savais."

Alors, comme ça le zosieau s'appelait Zack... Ceux qu'elle avait payé pour surveiller le magasin où travaillait Kate allait payer chèrement cet oubli! La Souveraine n'était pas paranoïaque... Enfin, pas trop. D'accord, elle pouvait parfois un peu trop pousser sur la sécurité mais c'était dans l'idée d'une attaque directe des vampires sur ses enfants... Pas en pensant que l'un d'eux voudrait se rapprocher d'un de ses jumeaux pour gagner son coeur et sa tête. Joshah aurait dû le comprendre et le dire à sa génitrice pour qu'au moins elle fasse surveiller un minimum le jeune homme. Simple mesure de sécurité... Compréhensible, non? Kate jura ensuite de tuer quiconque approchait de ce "Zack". Mauvaise idée. D'envoyer quelqu'un pas qu'elle puisse tuer. Elle comptait se marier? Mais pourquoi? Elle le connaissait depuis combien de temps d'abord? Et puis, elle avait rencontrer ses parents? quelques membres de sa famille? ses amis? Le tempérament fleur bleue de Kate était assurément l'une de ses plus grande faiblesse. Et malgré toute l'affection que pouvait Ynes pour ses enfants, elle se disait que la meilleure façon de leur faire reconnaître et corriger leurs défauts aurait été de mourir... Mais voilà que Kate sortait déjà de la pièce. Personne n'aimait les règlements de compte houleux... Et trop d'informations venaient d'être données pour être clairement assimilés.


"Kate!", cria Ynes pour la rappeler. Parce que fuir n'était peut être pas la bonne décision. Remettre à plus tard... Ynes se tourna vers Joshah... et s'interposa entre lui et la porte. Elle lui parla froidement, histoire qu'il l'écoute un minimum...

"Je sais que tu as l'intention de suivre. Je sais que tu as envie de le tuer. Mais Kate a déjà suffisamment de raison de vouloir éviter notre communauté. Attends encore, avant de te retrouver face à elle. Elle a l'air de tenir à ce "Zack" et une seconde mort inopinée de son fiancé
(bien sûr, elle ne réalisa pas que sa phrase avait un double sens >.<) sera impardonnable pour elle."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshah Enghart
Lunatic Werewolf ~_~ Kind or Crual?

avatar

Nombre de messages : 2502
Age : 28
Race : Vamcan
Age : 789 ans/ 19 ans
Métier : Pompier/Chasseur de Vampire
Armes : Arme à feu (2), poignard en or blanc (3)
Date d'inscription : 20/01/2008

Relations
Relations:

MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   Mer 20 Fév - 12:55

    C’était la première fois que je maudissais autant mon impulsivité et ma colère. J’avais réellement l’impression de perdre mon essence, et c’était en grande partie du à la réaction de Kate. Je suis certain que si Kate avait mieux réagit je n’aurais pas été aussi mal. C’est normal, je ne regrettais pas mon geste le moins du monde, j’avais cherché à la protéger, et lorsqu’elle le comprendrait elle se calmerait. Cependant, je me sentais réellement mal. Qu’est ce qui m’avait pris de dire cela ? J’aurais du garder mes pensées pour moi. Kate n’aurait jamais du être au courant, je savais bien qu’elle réagirait comme ça, et comme un idiot j’avais craché le morceau. Sa colère me fit mal, plus mal encore que n’importe quelle lame en argent. Elle ne comprenait pas, elle se laissait gagner par la colère sans analyser toutes les raisons. Elle ne comprenait pas que je n’avais agit que dans son intérêt, pour la protéger. Plus que son bond impressionnant de sa chaise, c’était la détresse que je sentais dans son ton hésitant qu’elle avait employé qui me fit un mal fou. Je savais qu’elle souffrait, mais surtout je redoutais la suite. Plus que sa souffrance j’avais peur de sa colère, de son éloignement. C’est à cet instant que je me rendis compte que j’avais eut tort, et que j’allais avoir ce dont j’avais toujours peur. Elle allait s’éloigner de moi, et ce n’était même pas un gars à l’origine de cela. En fait si… C’était à cause de ce fichu Zack. Oui, j’étais plutôt du genre à rejeter la faute sur les autres. Je ne voulais pas conserver cette douleur seul pour moi, c’était la faute de Zack si Kate était au courant un point c’est tout. Je fixais ma jumelle sans réellement la voir, je ne voulais pas souffrir de sa détresse, ça serait trop déprimant. Pourtant, je ne pus m’empêcher de revenir sur Terre à la nouvelle phrase de Kate, elle accusait ma mère. A juste titre certes, et égoïstement je me sentis soulagé. Je ne subirais peut être pas sa colère, mais je n’en étais réellement pas sûr. Si elle ne s’adressait pas à moi, c’était tout de même absolument évident qu’elle m’en voulait terriblement. Je le savais pourtant, elle n’aurait jamais du être au courant. Certainement la pire erreur de ma vie évait été faite en cette soirée habituellement de fête.

    Le pire je crois fut lorsque je la vis partir en empoignant son sac. Je pense que pire que les repproches ouvert, la froide indifférencedont elle faisait preuve à cet instant me blessait encore plus. La phrase qu’elle prononça ensuite me fit retrouver un semblant de vie en moi. Elle n’épouserait pas Zack, même si c’était la dernière chose que je ferais dans ma vie. Peut importe ce qu’elle pensait être bon pour elle, un humain ne le serait jamais. Je tuerais Zack avant le mariage, et si je devais me faire tuer par ma propre sœur jumelle et bien ainsi soit-il. Tout à mon envie de me protéger moi même, je ne pus m’empêcher une pique à l’adresse de ma jumelle :


    « Tu as fait ton choix Kate, tu préfères un humain auquel tu survivras à ta famille… »

    Je souffrais déjà de ces paroles à peine après les avoir prononcée, je vis les épaules de Kate se crisper sous cette phrase, et j’en ressentis un pincement au cœur absolument désagréable. C’était ça l’amour, et après on s’étonnait que je n’en voulais pas… Ca rendait bien trop faible… Le regard de Kate vint se planter dans le mien, et je dois avouer que je me suis demander pourquoi. Je n’avais pas réellement écouté sa seconde phrase dans la continuité de celle du dessus. Bah peut importe de toute façon, c’était très certainement quelque chose contre moi, il valait peut être mieux que je ne l’écoute pas… Lorsqu’elle lança quelque chose vers moi, je l’attrapais au vol, me rendant compte qu’il s’agissait là de mon cadeau. C’est à cet instant bien précis qu’un déclic se fit en moi. Kate venait de me quitter, et j’étais persuadé qu’elle ne reviendrait plus. Je voulus sortir, la rattraper avant qu'elle ne s'en aille. Cependant tandis que je commençait à la suivre, M'an ma barra le passage. Je ne l'écoutais que d'une oreille, je ne voulais qu'un chose, suivre ma soeur et lui expliquer mes choix. Pourtant, je savais qu'elle avait raison, j'aurais du le tuer plus tôt avant que cette histoire ne s'envenime de trop, qu'elle ne s'attache trop à lui. Pour tout réponse à ma mère, j'hochais la tête, preuve que je l'avais écouté, et aussi que je lui obéirait, mais il fallait que je rattrape Kate, c'était très important... Je m’élançais soudain dans le couloir à sa suite, sans même un regard pour notre mère, et tentait de la rattraper :

    « KATEEEE »

    En vain malheureusement. Je me sentais tellement pitoyable, avec mon paquet à la main. Soudain, alors que j’étais arrivé au milieu de la rue, je m’arrêtais et ouvrit le paquet. C’était une gourmette en or blanc, elle était magnifique, et les initiales de Kate et moi étaient gravée. J’eus un sourire ironique en pensant à mon propre cadeau pour Kate. Encore une fois, nos pensées avaient été fusionnelles, j’avais acheté un superbe pendentif en or blanc aussi, avec une fine chaîne. Le pendentif était un cœur brisé, et j’en avais la seconde moitié autour du cou. Sur ma partie était écrit Kate, et sur la sienne Josh… Mais j’avais tout gâché, elle n’aurait jamais son cadeau… Ce fut à cet instant que je me transformais. De colère et de douleur. Des enfants passant par là s’extasiait devant mon costume magnifique, avant de ne plus être. Halloween ne cachait pas que des faux monstres… Ma trasformation fût aussi fugace que douloureuse, et à peine quelques minutes plus tard, je récupérais le paquet contenant la gourmette, l’enfilait autour de mon poignet, et attrapa le second paquet dans la loque qui me servait de veste quelques minutes plus tôt encore…

    C’est les vêtements en lambeau et la mine décomposée que je déposais un petit paquet devant la porte de Kate, sans savoir si elle était rentrée, et je déguerpis aussi sec, encore honteux d’avoir divulgué mon secret le plus cher…


    [Clos pour tout le monde où tu veux rajouter quelque chose Ynes?]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un certain soir d'octobre... [ Kate & Joshah ] [Clos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A New War Begins :: Chicago :: Parc Lincoln :: Manoir Enghart-
Sauter vers: